Islam et actualité

Actualité et société
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le FIS et tariq ramadan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
forums
Habitué


Nombre de messages : 1580
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: Le FIS et tariq ramadan   Lun 15 Déc - 1:37

Ahmed Mahsas a écrit:
Pure rhétorique assimilationniste, tu fais fi du racisme structurel de la société et de l'idéologie française, qui a toujours été et sera toujours foncièrement arabo-islamophobe.

Il n'y a pas lieu de s'intégrer et de s'assimiler à la France, la jeunesse musulmane issue de l'immigration se doit de se réapproprier son histoire et s'inspirer de la lutte que ses aînés ont mené dans l'immigration comme Belkacem radjef et le Cheikh Foudhil El Ourtilani. Notre religion n'est pas une invitation à s'occidentaliser, l'Islam n'a pas vocation à s'occidentaliser contrairement à ce que préconise ramadan. Et nous ne sommes pas occidentaux et nous le serons jamais.

quand tu te projettes dans le futur tu passes complètement a coté de la plaque

mais t'es malade toi ou quoi? et tu leur proposes quoi? un suicide collectif? ou de choisir l'exclusion dans leur pays ou l'exclusion dans le pays de leur parent ou grand parent?
ces générations n'ont pas de choix que de militer et combattre pour que leurs droits et leurs spécificités soient reconnus, dans leur propre pays sinon il crèveront dans les ghettos

le racisme est un mal qui gangrène presque toutes les sociétés, certaines plus que d'autre, t'aura beau être le plus compétant et le plus qualifié de tout les ministères, fait toi poussé une barbe en Algérie et tu finiras ta carrière en sous ordre
si tu veux intégrer le ministère des finances, il serai bien d'être kabyle,
tu maries une femme du khalij, et tes petits enfants de 2eme ou 3eme générations ne seront jamais reconnu en citoyen, ect…

dans les années 50 les noirs au USA n'avait pas le droit de prendre le bus des blancs, cette années ils ont fait élire un présidents
a la même époque l'Algérie crevait sous le joug de l'occupation française, en ce moment tu écris tes phrases en algérien libre
aux début des années 30, les soviétiques ont failli exterminer les kazakhs, 48% de la population éliminés, aujourd'hui ils sont indépendants
etc….

par ailleurs, depuis plus de 2 siècles, que les amérindiens sont exclus dans les réserves, a souffrir de l'alcoolisme, de la drogue, et les désastres du jeu du hasard, au grand bonheur des gens qui les domiciliés là-bas

alors l'exclusion, que tu préconises, est-elle une solution ?

tu peux crier tant que veux, tu peux continuer a faire dans l'extrapolation a traiter des sujets différents appartenant à des époques différentes, a citer les noms de grandes personnes historiques, tout ca ne rime a rien
le mieux pour toi c'est que tu retournes dans ton orient et laisses ces générations trouver les solutions a leur problème

qu'en pensent des personnes comme abou oweiss, awatif, roony, etc… qui sont plus concerne par cette problématique? ce sujet les concernes plus que nous
vous vous voyez retourner dans les pays de vos parents? se résigner à accepter l'exclusion? une impasse sans solutions?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
awatif
Habitué


Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Re: Le FIS et tariq ramadan   Lun 15 Déc - 2:23

forums a écrit:
Ahmed Mahsas a écrit:
Pure rhétorique assimilationniste, tu fais fi du racisme structurel de la société et de l'idéologie française, qui a toujours été et sera toujours foncièrement arabo-islamophobe.

Il n'y a pas lieu de s'intégrer et de s'assimiler à la France, la jeunesse musulmane issue de l'immigration se doit de se réapproprier son histoire et s'inspirer de la lutte que ses aînés ont mené dans l'immigration comme Belkacem radjef et le Cheikh Foudhil El Ourtilani. Notre religion n'est pas une invitation à s'occidentaliser, l'Islam n'a pas vocation à s'occidentaliser contrairement à ce que préconise ramadan. Et nous ne sommes pas occidentaux et nous le serons jamais.

quand tu te projettes dans le futur tu passes complètement a coté de la plaque

mais t'es malade toi ou quoi? et tu leur proposes quoi? un suicide collectif? ou de choisir l'exclusion dans leur pays ou l'exclusion dans le pays de leur parent ou grand parent?
ces générations n'ont pas de choix que de militer et combattre pour que leurs droits et leurs spécificités soient reconnus, dans leur propre pays sinon il crèveront dans les ghettos

le racisme est un mal qui gangrène presque toutes les sociétés, certaines plus que d'autre, t'aura beau être le plus compétant et le plus qualifié de tout les ministères, fait toi poussé une barbe en Algérie et tu finiras ta carrière en sous ordre
si tu veux intégrer le ministère des finances, il serai bien d'être kabyle,
tu maries une femme du khalij, et tes petits enfants de 2eme ou 3eme générations ne seront jamais reconnu en citoyen, ect…

dans les années 50 les noirs au USA n'avait pas le droit de prendre le bus des blancs, cette années ils ont fait élire un présidents
a la même époque l'Algérie crevait sous le joug de l'occupation française, en ce moment tu écris tes phrases en algérien libre
aux début des années 30, les soviétiques ont failli exterminer les kazakhs, 48% de la population éliminés, aujourd'hui ils sont indépendants
etc….

par ailleurs, depuis plus de 2 siècles, que les amérindiens sont exclus dans les réserves, a souffrir de l'alcoolisme, de la drogue, et les désastres du jeu du hasard, au grand bonheur des gens qui les domiciliés là-bas

alors l'exclusion, que tu préconises, est-elle une solution ?

tu peux crier tant que veux, tu peux continuer a faire dans l'extrapolation a traiter des sujets différents appartenant à des époques différentes, a citer les noms de grandes personnes historiques, tout ca ne rime a rien
le mieux pour toi c'est que tu retournes dans ton orient et laisses ces générations trouver les solutions a leur problème

qu'en pensent des personnes comme abou oweiss, awatif, roony, etc… qui sont plus concerne par cette problématique? ce sujet les concernes plus que nous
vous vous voyez retourner dans les pays de vos parents? se résigner à accepter l'exclusion? une impasse sans solutions?

Salam aleykoum,

bon je me permet de répondre puisque je suis invitée à le faire.

Mais où le frère parle t'il d'exclusion?De résignation à la médiocrité, au "courbage" d'échine?Je n'ai lu justement qu'une propension manifeste à réagir à un système de pensée, d'action basé sur la volonté de mettre l'autre(l'arabo-musulman en l'occurence mais "le noir" n'est pas oublié,ceci dit c'est une autre histoire.....) sous le joug de l'asservissemnt continuel...

L'impasse est, à mon sens, dans le fait, notamment d'adhérer à Ramadan...A "ses thèses" basées sur cette écoeurante volonté de discretion......Ne faites pas trop de bruit, respecter "les lois" du pays qui vous accueille,soyez modéré(mais qu'est ce que c'est que ça la modération????????).

Vous m'avez demandé de donner mon avis pensant que j'étais d'origine étrangère.....Hé bien je ne suis pas d'une origine étrangère à ce pays.Je dirai même plus, je ne suis pas sure que nous soyons des millions à être aussi française que moi.Je le dis souvent car de la sorte je légitime mon droit à être aussi vindicative...Oui car souvent l'arabo-musulman,en france se voit notifié d'un petit:"dis donc mon canard la France elle est déjà bien gentille de t'accueillir alors et blablabla...".Donc(je reviens à mes moutons), je prefere toujours, lorsque j'ai un interlocuteur comme vous, appuyer le fait que je suis ici chez moi...

Donc(ça fait beaucoup de donc) Ramadan est à mon sens le chantre d'une assimilation criminelle, le porte parole du compromis(eurk qu'il est moche ce mot, on ne coupe pas la poire en deux en Islam dois-je le rappeler?).

Vous m'avez demandé si je me voyais retourner dans le pays de mes parents?En tout cas pour le moment je me vois pas partir.....Les plus gênés s'en vont, c'est pas moi qui partirai....Je suis chez moi, je lutterai pour que les musulmans aient une réelle place dans ce pays, pour que l'Islam à défaut d'être respecté(me fous du respect de ceux que je ne respecterai jamais) soit accepté.....De gré ou de force..

Quant à ceux d'origine maghrebine(notamment) qui ne se sentent pas français et qui ne souhaitent pas un jour ressentir "la chose", non seulement je les comprend mais je les invite à effectuer cette action de pensée salvatrice....Qui voudrait baiser le pied qui viendrait de vous fiche un énorme coup de pied au cul?Et j'aurai pu prendre un exemple vachement plus vulgaire mais je laisse ça aux messieurs du forum..

Maintenant quand les musulmans auront le droit de citer dans ce pays, oui je pense que je me vois bien partir "dans le pays de vos parents"....Je n'ai qu'une passion tout à fait modérée pour les us et coutumes qui ont contribué à ce que j'étais jusqu'à ma conversion.mais pour le moment non.


Dernière édition par awatif le Lun 15 Déc - 10:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
confiture
Habitué


Nombre de messages : 3240
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Le FIS et tariq ramadan   Lun 15 Déc - 2:51

Ahmed Mahsas a écrit:
forums a écrit:
salam

il me semble que c'est logique que les 2eme ou 3eme générations issue de parents immigrant soit complètement intégré et assimilé aux système du pays dans lequel ils sont nées et ont été élevé
l'important c'est de leur inculqué les valeurs islamiques pour qu'il puissent influencer les orientations politiques, économiques et sociales des dites sociétés, autrement ils seront exclu de facto
le parallèle que tu fait entre l’intégration au temps colonial, dans notre pays, et celui des générations musulmanes nées et élevées en occident ne me parait pas approprié du tout

Pure rhétorique assimilationniste, tu fais fi du racisme structurel de la société et de l'idéologie française, qui a toujours été et sera toujours foncièrement arabo-islamophobe.

Il n'y a pas lieu de s'intégrer et de s'assimiler à la France, la jeunesse musulmane issue de l'immigration se doit de se réapproprier son histoire et s'inspirer de la lutte que ses aînés ont mené dans l'immigration comme Belkacem radjef et le Cheikh Foudhil El Ourtilani. Notre religion n'est pas une invitation à s'occidentaliser, l'Islam n'a pas vocation à s'occidentaliser contrairement à ce que préconise ramadan. Et nous ne sommes pas occidentaux et nous le serons jamais.

SALAM AUX CROYANTS



Quand je reprends l’histoire, je n’ai aucun doute quant au racisme structurel et la posture arabo-islamophobe.

Ernest Renan disait déjà :
joseph Ernest ( 1823-1892 ) philologue français et historien des religions a déclaré lors de son discours au Collège de France le 23 février 1862 :

<< à l'heure qu'il est, la condition essentielle pour que la civilisation européenne se répande est la destruction du pouvoir théocratique de l'islamisme car l'islamisme peut n'exister que comme religion officielle ; quand on le réduira à l'état de religion libre et individuelle, il périra. Là est la guerre éternelle >>

Nous aspirons, non pas à l'égalité, mais à la domination. Le pays de race étrangère devra redevenir un pays de serfs, de journaliers agricoles ou de travailleurs industriels. Il ne s'agit pas de supprimer les inégalités parmi les hommes, mais de les amplifier et d'en faire une loi

Il a dit aussi que la grande ennemie de l’Europe c’est la chose sémitique et que le fils d’Ismael devait être poussé au fin fond du désert afin qu’il y meure et seul l’Europe des lumières devra gouverner le monde ( discours inaugural au Collège de France ) Cette prise de position a été reprise par Vincent Monteil dans son livre " Clés pour la pensée arabe).

Ca, c’était du temps où le musulman sémitique était chez lui.
Qu’en est-il aujourd’hui qu’il a pris pied sur le sol français ??


A partir de quel degré de sa pratique religieuse sera-t-il perçu comme l’islamiste sémitique à bannir ? Même étant de la septième génération.
A partir de quel degré de désintégration sera-t-il perçu comme citoyen français à part entière ??
Certains pensent trouver le juste équilibre en attachant le mouton de l’Aid au sapin de Noêl. Histoire de concilier deux cultures de peur du rejet.

D’autres, voulant rester fidèles à leurs origines tout en évitant la ghettoïsation se livrent à des compromis.
Ramadan, d’après ce que tu dis prône l’occidentalisation de l’islam.
J’aimerais qu’on m’explique cette occidentalisation.
Est-ce mimer l’occident dans ses attitudes et ses comportements ?
Est-ce se plier aux lois occidentales aussi opposées soient-elles à ses convictions les plus profondes ?
Est-ce adopter des attitudes de compromis fondées théologiquement ??
Et que penser des convertis occidentaux ?? Si le qualificatif reste valable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5474
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Le FIS et tariq ramadan   Lun 15 Déc - 3:18

Citation :
لِكُلٍّ جَعَلْنَا مِنكُمْ شِرْعَةً وَمِنْهَاجًا

Ah nous y voila, selon tes écrits tarik Ramadan est devenu prophète et il peut nous inventer une nouvelle religion qu'on pourrait nommer aplaventrisme ou assimilationisme (tiens y'a sionisme).
Les prophètes que tu nous as cité ont suivi le chemin tracé par Allah, et sa loi et n'ont rien inventé, ce n'est pas le cas de ton Ramadan qui est sorti des lignes du Coran.

forums a écrit:
si ce que propose Ramadhan ne vous conviens pas, alors organisez vous et proposer un islam que vous pensez être meilleur
Je crois que tu n'as rien compris mon pauvre, tarik Ramadan ne nous a rien proposé à nous, il n'a pas le niveau pour ça, mais il s'adresse aux Européens pour leur présenter SON ISLAM relooké.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forums
Habitué


Nombre de messages : 1580
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: Le FIS et tariq ramadan   Lun 15 Déc - 5:27

Ouaga a écrit:
Citation :
لِكُلٍّ جَعَلْنَا مِنكُمْ شِرْعَةً وَمِنْهَاجًا

Ah nous y voila, selon tes écrits tarik Ramadan est devenu prophète et il peut nous inventer une nouvelle religion qu'on pourrait nommer aplaventrisme ou assimilationisme (tiens y'a sionisme).
Les prophètes que tu nous as cité ont suivi le chemin tracé par Allah, et sa loi et n'ont rien inventé, ce n'est pas le cas de ton Ramadan qui est sorti des lignes du Coran.

2. Je crois que tu n'as rien compris mon pauvre, tarik Ramadan ne nous a rien proposé à nous, il n'a pas le niveau pour ça, mais il s'adresse aux Européens pour leur présenter SON ISLAM relooké.


1. selon mes écrits Tarik Ramadan est devenu prophète et peut inventer une nouvelle religion Laughing
mais t'es aller ou pour enfanter ces déductions

lors de ghazwete badr le prophète alihi essalat we essalam, avait changé de position, suggérer par un sahabis, avait-il déraillé du chemin?
l'une de nos mères croyantes lui avait proposé de se coiffé les cheveux pour inciter les autres a faire pareil, avait-il quitter du chemin?

quand youssef alihi essalam avait accepté de servir un roi mécréant, et moussa alihi essalem l'avait affronté, prêchaient t'ils des sirat différents?

off course not

chacun avait suivi un cheminement (minhaj) et prêcher pour le même chemin (sirat el mooustaquim

c'est pareille avec toute la mouvance islamique


2. s'il s'adresse aux européens en quoi t'es mêlé toi a son problème?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forums
Habitué


Nombre de messages : 1580
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: Le FIS et tariq ramadan   Lun 15 Déc - 5:32

Salam,
s’ils doivent refuser de s’intégrer dans leur propre pays? ca donne quoi en terme plus simple?

autre questions, ces générations ont-t-elles besoin d’une autorisation de Ramadhan pour exprimer leur ralle bol? leur est-il interdit de manifester et de crier haut et fort leur droit ? ou alors attendent-ils que des extraterrestres le fassent pour eux ? à quel point s’ont-ils prêt a s’engager pour recouvrir leur droit: une heure, un jour, une vie ? une marche, un rassemblement, revendication quotidienne ?
qu’est ce qui est proposé en contrepartie, quels actions? mise a part a demander aux gens de ne pas s’intégrer ou a critiquer Ramadhan

une chose, ils naissent, sont élevé et étudient en France, et on leur demande de s’intégrer ou pas ? c’est pas contradictoire ?

parmi les 2 fois que j’ai entendu Tarek Ramadhan parlé (dans le pays ou je vis) il n’a cessé de répéter a son auditoire, jeune musulmans en majorité, de ne pas se laisser faire, a revendiquer ses droits, se faire entendre, etc…

et d’après ce que vous racontez en France c’est le contraire? je trouve ca bizarre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
awatif
Habitué


Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Re: Le FIS et tariq ramadan   Lun 15 Déc - 11:14

forums a écrit:
Salam,
s’ils doivent refuser de s’intégrer dans leur propre pays? ca donne quoi en terme plus simple?

autre questions, ces générations ont-t-elles besoin d’une autorisation de Ramadhan pour exprimer leur ralle bol? leur est-il interdit de manifester et de crier haut et fort leur droit ? ou alors attendent-ils que des extraterrestres le fassent pour eux ? à quel point s’ont-ils prêt a s’engager pour recouvrir leur droit: une heure, un jour, une vie ? une marche, un rassemblement, revendication quotidienne ?
qu’est ce qui est proposé en contrepartie, quels actions? mise a part a demander aux gens de ne pas s’intégrer ou a critiquer Ramadhan

une chose, ils naissent, sont élevé et étudient en France, et on leur demande de s’intégrer ou pas ? c’est pas contradictoire ?

parmi les 2 fois que j’ai entendu Tarek Ramadhan parlé (dans le pays ou je vis) il n’a cessé de répéter a son auditoire, jeune musulmans en majorité, de ne pas se laisser faire, a revendiquer ses droits, se faire entendre, etc…

et d’après ce que vous racontez en France c’est le contraire? je trouve ca bizarre

Waleykoum salam,

bien sur que Ramadhan incite son auditoire à revendiquer ses droits, à se faire entendre.....Maintenant si c'est pour mieux distiller une pensée avec la quelle je ne suis pas d'accord, vous comprendrez que cela n'a que bien peu d'importance..

Refuser de s'intégrer à leur propre pays?Mouai dans le jeu de c'est celui qui dit dit qui est, il me semble, sans trop m'avancer que la France n'a pas trop proposé à qui que se soit de s'intégrer mais plutôt de se désintégrer..Sera français, un vrai,un pur, un dur(?), celui qui, par exemple demandera à s'appeler Guillaume, plutôt que Mokktar....Est-ce ainsi que vous voyez l'intégration?De plus un Guillaume avec une "tête de Moktar" a oublié que racisme et islamophobie étant étroitement imbriqué,il se rendra compte que guillaumisantouillant ou pas, il restera le bon "bougnoule" à son papa blanc..Et je sais de quoi je parle, ayant côtoyer de ci, de là dans mon passé ce genre d'individu...Se tapant une bonne biere, vomissant à qui mieux mieux sur l'Islam, sur leurs parents mais restant invariablement lorsqu'ils ont quitté "l'arêne", de vulgaire pantins.Je dirai mieux: ils, en général, ils ne suscitent que du mépris implicitement.....J'ai cru percevoir, souvent, que même "le blanc" franchouillard n'avait qu'une estime restreinte pour ceux qui se renient..Haissant ceux qui se revendiquent musulmans, méprisant ceux qui veulent les imiter...Vous voyez, il de bien peu d'utilité de vouloir, comme vous dites:s'intégrer.....
Alors en femmes et hommes fières quel chemin emprunté: celui du reniement, vulgaire bouffon du roi ou celui de la revendication des origines et du combat religieux?Chacun est libre de choisir son camp mais pour ma part l'Islam n'a jamais été une religion,comme dirait Ouaga, d'applaventristes.......En tout cas mon adhésion à l'Islam étant autant un attachement affectif que politique je ne puis m'y résoudre.

Bon faut que j'aille bosser......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5474
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Le FIS et tariq ramadan   Lun 15 Déc - 16:13

forums a écrit:
1. selon mes écrits Tarik Ramadan est devenu prophète et peut inventer une nouvelle religion Laughing
mais t'es aller ou pour enfanter ces déductions
quand youssef alihi essalam avait accepté de servir un roi mécréant, et moussa alihi essalem l'avait affronté, prêchaient t'ils des sirat différents?

off course not

chacun avait suivi un cheminement (minhaj) et prêcher pour le même chemin (sirat el mooustaquim

c'est pareille avec toute la mouvance islamique


2. s'il s'adresse aux européens en quoi t'es mêlé toi a son problème?

et le voila continuant de défendre son prophète soubhan allah en nous racontant du n'importe quoi.
Pour ta gouverne sache que l'Islam de Mohamed SALLA ALLAHOU ALAYHI WASELLEM prédomine sur toutes les autres religions, et comme disait notre prophète "si Moussa alayhi essalam était vivant il n'aurait pas d'autres choix que de me suivre".
Pour parler et Youcef alayhi essalam, et la DIFFERENCE EST DE TAILLE, en acceptant de travailler pour le roi kaffer, il l'a fait avec la permission d'Allah, ensuite il a travaillé avec l'inspiration (le wahy d'allah), il n'a pas fait le beau pour plaire au roi ou de se rapprocher de lui.
Pour Moussa alayhi essalam, c'est pareil il a executé les ordres d'Allah qui lui a dit d'aller prêcher le Pharaon, ou de demander la sortie des juifs d'Egypte...etc
Donc les exemples que tu prends vont totalement contre les idées de ton prophète Ramadan qqui fait tout pour plaire à son Pharaon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
justicepourtous
Membre


Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 26/11/2008

MessageSujet: Re: Le FIS et tariq ramadan   Lun 15 Déc - 18:27

http://fr.youtube.com/watch?v=JZ_WdwMviws
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forums
Habitué


Nombre de messages : 1580
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: Le FIS et tariq ramadan   Lun 15 Déc - 21:03

awatif a écrit:
Waleykoum salam,

.....Maintenant si c'est pour mieux distiller une pensée avec la quelle je ne suis pas d'accord, vous comprendrez que cela n'a que bien peu d'importance..
wa alikum assalam,

oui je peux comprendre,
j'aimerai aussi qu'il y est plus d'explication sur cette pensée


awatif a écrit:
Refuser de s'intégrer à leur propre pays?Mouai dans le jeu de c'est celui qui dit dit qui est, il me semble, sans trop m'avancer que la France n'a pas trop proposé à qui que se soit de s'intégrer mais plutôt de se désintégrer..Sera français, un vrai,un pur, un dur(?), celui qui, par exemple demandera à s'appeler Guillaume, plutôt que Mokktar....Est-ce ainsi que vous voyez l'intégration?De plus un Guillaume avec une "tête de Moktar" a oublié que racisme et islamophobie étant étroitement imbriqué,il se rendra compte que guillaumisantouillant ou pas, il restera le bon "bougnoule" à son papa blanc..Et je sais de quoi je parle, ayant côtoyer de ci, de là dans mon passé ce genre d'individu...Se tapant une bonne biere, vomissant à qui mieux mieux sur l'Islam, sur leurs parents mais restant invariablement lorsqu'ils ont quitté "l'arêne", de vulgaire pantins.Je dirai mieux: ils, en général, ils ne suscitent que du mépris implicitement.....J'ai cru percevoir, souvent, que même "le blanc" franchouillard n'avait qu'une estime restreinte pour ceux qui se renient..Haissant ceux qui se revendiquent musulmans, méprisant ceux qui veulent les imiter...Vous voyez, il de bien peu d'utilité de vouloir, comme vous dites:s'intégrer.....
Alors en femmes et hommes fières quel chemin emprunté: celui du reniement, vulgaire bouffon du roi ou celui de la revendication des origines et du combat religieux?Chacun est libre de choisir son camp mais pour ma part l'Islam n'a jamais été une religion,comme dirait Ouaga, d'applaventristes.......En tout cas mon adhésion à l'Islam étant autant un attachement affectif que politique je ne puis m'y résoudre.
qui est l'intégré? entre celui qui milite et crie pour ses droits et celui qui ne le fait pas
si cette société fait tout pour marginaliser une de ses composantes, que faut-il faire?

les exemples sur le racisme dans le monde, on peut en citer tout un paquet, mais qu'est ce qui fait la différence entre ceux qui aboutissent a des résultats, même a petit pas, et ceux qui reste dans les ghettos ou les réserves?
je pense a l'attitude des noirs ici en Amérique du nord, ont-ils gagné des bataille a recouvrer des droits ou non? est-ce de l'applaventrisme?
et celles des amérindiens, qui semblent aujourd'hui perdu plus que jamais dans le passé, est-ce de la fierté?
entre deux peuples qui ne partage ni la même histoire ni la même culture, qui subissent, sur la même terre, l'injustice de cette homme hégémonique, qu'est l'homme blanc occidental

je reviens donc a la question du début, que faut-il faire?


awatif a écrit:
Bon faut que j'aille bosser......
allah i3awnek, que dieu te vient en aide, ameen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forums
Habitué


Nombre de messages : 1580
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: Le FIS et tariq ramadan   Lun 15 Déc - 21:14

Ouaga a écrit:

et le voila continuant de défendre son prophète soubhan allah en nous racontant du n'importe quoi.
Pour ta gouverne sache que l'Islam de Mohamed SALLA ALLAHOU ALAYHI WASELLEM prédomine sur toutes les autres religions, et comme disait notre prophète "si Moussa alayhi essalam était vivant il n'aurait pas d'autres choix que de me suivre".
Pour parler et Youcef alayhi essalam, et la DIFFERENCE EST DE TAILLE, en acceptant de travailler pour le roi kaffer, il l'a fait avec la permission d'Allah, ensuite il a travaillé avec l'inspiration (le wahy d'allah), il n'a pas fait le beau pour plaire au roi ou de se rapprocher de lui.
Pour Moussa alayhi essalam, c'est pareil il a executé les ordres d'Allah qui lui a dit d'aller prêcher le Pharaon, ou de demander la sortie des juifs d'Egypte...etc
Donc les exemples que tu prends vont totalement contre les idées de ton prophète Ramadan qqui fait tout pour plaire à son Pharaon.

encore une fois si le cheminement que prône X ou Y personne ne vous conviens pas, alors soyer inventif et tracer le votre

si le problème était seulement Ramadhan, je pourrai avoir des doutes et me dire peut être, mais pratiquement, tout le monde sont des déraillé, selon votre conception de la chose

je me répète encore
le cirat pour lequel avait prêché les prophètes: youcef, ibrahim, moussa, nouh, mohamed alihim essalat we esslam, était le même, chacun était confronté a une situation différente et chacun a suivi un minhaj différent, et tout était conforme a la volonté de dieu

pour la mouvance islamique c'est kifkif

we essalam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5474
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Le FIS et tariq ramadan   Lun 15 Déc - 21:34

Citation :
cirat pour lequel avait prêché les prophètes: youcef, ibrahim, moussa, nouh, mohamed alihim essalat we esslam, était le même, chacun était confronté a une situation différente et chacun a suivi un minhaj différent, et tout était conforme a la volonté de dieu


J'ai l'impression que sois tu ne lis pas ce qu'on t'écrit ou bien que tu ne comprends pas ce que tu lis.
Les prophètes étaient inspirés par Allah et personne d'entre eux n'en a fait à sa tête, ou a voulu s'intégrer ou s'assimiler au système de kouffr, bien au contraire ils ont été envoyé pour changer le système.
Younès alayhi essalam a essayé d'en faire à sa tête, il s'est retrouvé dans l'estomac d'un poisson, et Youcef alayhi essalam lui aussi a oublié sa mission il s'est retrouvé pour un bon nombre d'années supplémentaires en prison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahmed Mahsas
Membre


Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Le FIS et tariq ramadan   Mar 16 Déc - 4:33

forums a écrit:
Ahmed Mahsas a écrit:
Il suffit quelques peu de te lire pour déduire cela
donc comme je disais t'es un lecteur magicien?

Non pas du tout, c'est tout juste tes mots qui laissent transpraître ta pensée.

Ahmed Mahsas a écrit:
Tu montres de par tes propos que tu ne connais rien au problème abordé. Je ne sais pas si le positionnement de Mourad Dhina est sensiblement différent de celui de ramadan sur la question des femmes, mais l’essentiel est que tariq ramadan pour plaire à la gauche française a dépeint ce dernier comme un primate, car comme je l’ai précisé le FIS représente dans le champ politique et intellectuel français le mal absolu, et lui a fait de la surenchère. Ensuite je tiens à préciser que Mourad Dhina et Mostafa Brahimi ne sont pas centenaire mais sont de la même tranche générationnel que Ramadan

je connais ou pas le problème abordé ne change rien, si t'es aussi affirmatif que c'est Mourad Dhina, alors pourquoi tu fais dans la spéculation? dans ce cas c'est toi qui fait dans le surenchère

Tu connais beaucoup d'anciens cadres du FIS qui vivent en
Suisse?


ensuite ramènes les dires exactes de Ramadhan pour qu'on puisse juger par nous même? Il faut dire que t'es à des années lumières d'être impartial


Il te suffit de prendre son livre entretien avec Alain Gresh, l'Islam en question.

Ahmed Mahsas a écrit:
Tu veux faire du Max Weber et dire que nos valeurs sont inadéquates pour parler de tariq Ramadan, mais si nous pouvons le faire car ce sont nos valeurs qui démontrent sa posture de cosmopolite au service de l’Impérialisme occidental. Ce que disait Malek Bennabi pour le père est valable pour le fils

Il se trouve que malek bennabi, que tu rabâches a tout coin de rue, était beaucoup plus influencé par les max weber, kant & co que les anciens savant de l'islam, son approche étaient, peut être, plus proche des thèses de ramadhan que des tiennes, mais ce n'est pas le sujet
tu peux juger, qui tu vu tant que ca te chantes, c'est un métier pas trop difficile, tant qu'on a pas de compte a rendre

Tu n'as pas compris mon propos concernant Max Weber, j'ai invoqué celui-ci en faisant implicitement référence à son concet de neutralité axiologique derrière lequel tu te retranchais. Après que Malek Bennabi aient été influencé par un des intellectuels divers, c'est un fait connu, mais qui n'a rien à voir avec mon propos.

le hic c'est ton incapacité, a toi aussi comme d'autre, a distinguer entre les personnes et les idées, qui peuvent te plaire ou déplaire c'est ton affaire
donc juges la personne par ta propre personne, et t'es un très mauvais juge
ou juges les valeurs qu'ils prêche, selon un système de valeur adéquat, chose que tu refuses d'admettre

Tes propos mettent en évidence que tu ne m'as pas bien lu, j'ai bien fait référence à ses idées nauséabondes et non à sa personne.

tu fais de l'extrapolation qui n'engage que toi et non malek bennabi


Je te renvoie simplement à la préface de Vocation de l'Islam.

Ahmed Mahsas a écrit:
Je ne sais pas où tu vis, mais je peux te dire qu’en France, la situation est catastrophique l’Islam que prêche ramadan et autres islamo-assilationnistes est un islam d’évangéliste où il fait bon de pleurer et de s’aimer, ce n’est pas l’Islam qui parle à la conscience musulmane qu’évoquait Mohamed Saïd.

Tariq ramadan invite au larbinisme, à ne pas se plaindre, à chanter les louanges de la république française, cette république qui a fait voter une loi exceptionnelle pour une population exceptionnelle et mène à l’encontre des populations musulmanes du Maghreb islamique la même politique qu’en Algérie. Ramadan ne cherche qu’à être l’interlocuteur de la France.

Je ne vis pas chez ma mère FAFA, t'as oublié qu'elle m'a causé du tort en me délaissant, et je n'y est jamais mis les pied chez elle, je suis resté rancunier apparemment Laughing
si ce que propose Ramadhan ne vous conviens pas, alors organisez vous et proposer un islam que vous pensez être meilleur.
rapporter les dires de mohamed essaid rabi yarahmou me semble aussi inadéquat, qui lui parlait d'Algérie et non de maman FAFA

Nous ne sommes pas les enfants de Fafa et nous ne voulons pas de l'Islam de fafa qui a pour aumonier Tariq Ramadan. Mes références sont demeurées algériennes. Concernant Mohamed Saïd rahimahou ALLAH son propos est justement d'actualité, c'est une invitation à rompre avec l'islam d'évangéliste proposé par Ramadan et Oubrou.

comme je ne connais pas bien la personne ni ses thèses, je l'ai écouter qu'a 2 reprises, ou il m'a paru correcte, je n'ai donc pas de commentaire a faire


Donc tu ne parles pas en connaissance de cause, rensiegne toi sur le sujet

Ahmed Mahsas a écrit:
La femme algérienne mobilisait par le Cheikh Sahnoun était une femme consciente de la lutte idéologique. Les islamo-assimilationnistes en France ne sont pas comme le Cheikh sahnoun et n’ont pas son courage, au contraire ils invitent la femme musulmane à ne pas faire du bruit, à ne pas trop parler du voile et de la palestine pour toujours être invité à la table du maire.

oui je me rappelle de ses femmes, ma mère et sa fille y étaient aussi (je parle pas de mama FAFA qui m'a délaissée, Laughing)
je me souviens aussi qu'il y avait beaucoup de femmes sans voiles,
je me souviens aussi de certaines femmes, appartenant a une certaine école (sans la nommer j'ai peur que sidna confiture tire sur moi Laughing) portant le voile et qui ont tout fait pour démobiliser ces femmes consciente de ne pas y participer, semblerait-il c'était une bid3a la yajouz,
ces femmes la, étaient-elles islamo-assimilationnistes? étaient-elles comme moi des filles de FAFA?
et je me souviens de beaucoup d'autre chose

Comme je t'ai dit plus haut, les femmes mobilisait par le Cheikh Sahnoun rahimahou ALLAH étaient conscientes des enjeux de la lutte idéologique imposé par l'Occident Impérialiste contre l'Islam et notre personnalité. En France ramadan et les autres islamo-assimilationnistes préférent se rouler dans le champagne des kermesses politiques de Fafa, plutôt que de conscientiser la communauté.

le HAMAS en Palestine sont des frères musulmans, je suppose que t'es déjà au courant?


Oui, mais le Hamas en palestine ne cherche pas à plaire à Tony Blair

Ahmed Mahsas a écrit:
A cours d’arguments tu fantasmes sur ma personne.

probablement oui je fantasme beaucoup ces dernier jours, tu m'en vois désolé de t'avoir incommoder, il reste que je n'arrive pas a comprendre pourquoi t'as pas exposé ce que tu pense de Ramadhan depuis le début

Il faudrait que tu me relises avec plus d'attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahmed Mahsas
Membre


Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Le FIS et tariq ramadan   Mar 16 Déc - 5:07

Salam aleikoum

forums a écrit:
Ahmed Mahsas a écrit:
Pure rhétorique assimilationniste, tu fais fi du racisme structurel de la société et de l'idéologie française, qui a toujours été et sera toujours foncièrement arabo-islamophobe.

Il n'y a pas lieu de s'intégrer et de s'assimiler à la France, la jeunesse musulmane issue de l'immigration se doit de se réapproprier son histoire et s'inspirer de la lutte que ses aînés ont mené dans l'immigration comme Belkacem radjef et le Cheikh Foudhil El Ourtilani. Notre religion n'est pas une invitation à s'occidentaliser, l'Islam n'a pas vocation à s'occidentaliser contrairement à ce que préconise ramadan. Et nous ne sommes pas occidentaux et nous le serons jamais.

quand tu te projettes dans le futur tu passes complètement a coté de la plaque

mais t'es malade toi ou quoi? et tu leur proposes quoi? un suicide collectif? ou de choisir l'exclusion dans leur pays ou l'exclusion dans le pays de leur parent ou grand parent?
ces générations n'ont pas de choix que de militer et combattre pour que leurs droits et leurs spécificités soient reconnus, dans leur propre pays sinon il crèveront dans les ghettos

La France n'est pas notre pays et ne le sera jamais, nous ne voulons pas être français. Et contrairement à ramadan et sa bande je ne cherche pas à être un trait d'union entre deux cultures, je suis le représentant de ma sphère civilisationnelle qu'est le Maghreb Islamique. Nous devons effectivement militer, mais pour demeurer nous mêmes en étant attaché à notre personnalité que fafa a toujours cherché à détruire.

C'est pour cela que les islamo-politologues de Kepel à Ramadan, en passant par Bruno Etienne, ont toujours parlé d'Islam de france, d'Islam gallican, d'Islam européen. C'est pour couper les musulmans en France de leur sphère civilisationnelle originelle, des idées qui y foisonnent et dont nous devrions nous inspirer, comme à l'époque coloniale elle parlait d'islam "berbére" par rapport à l'islam "arabe" que diffusait le Cheikh Ibn Badis rahimahou ALLAH.

Le combat politique commence par la conscience de son soi-historique comme l'ont fait nos aînés de l'Etoile Nord Africaine, de l'association des Oulémas. Comme l'ont fait les Blacks Panthers aux USA. Tout ceci s'est fait dans le rejet de l'assimilation et l'affirmation de sa personnalité. Si fafa a expulsé bon nombres de militants du FIS pour plaire à aux francomanes de l'autre côté, c'est justement parce qu'elle avait peur que ces derniers conscientisent sur le plan politique et idéologique l'immigration algérienne. La conséquence de cela est que la communauté algérienne est la plus assimiliée, la plus ouverte aux idées latines de Fafa, et lorsque une poignée d'entre eux renouent avec leur foi c'est pour subir le viol des consciences occidental du ramadanisme. La configuration est différente chez les tunisiens et les marocains même si l'idéologie latine conjuguée à l'islamo-assimilationnisme des larbinistes y font des ravages.


le racisme est un mal qui gangrène presque toutes les sociétés, certaines plus que d'autre, t'aura beau être le plus compétant et le plus qualifié de tout les ministères, fait toi poussé une barbe en Algérie et tu finiras ta carrière en sous ordre
si tu veux intégrer le ministère des finances, il serai bien d'être kabyle,
tu maries une femme du khalij, et tes petits enfants de 2eme ou 3eme générations ne seront jamais reconnu en citoyen, ect…

c'est une plaisanterie de comparer le racisme colonial français qui fait partie structurellement de l'idéologie dominante et le régionnalisme qui prévaut en Algérie. le comportement anti-islamique que tu évoques est du seul fait des enfants que fafa a laissé en Algérie. Ce n'est pas leurs pays, comme le disait le Cheikh Abdelatif Soltani rahimahou ALLAH, ils sont français de coeurs et d'idées.

dans les années 50 les noirs au USA n'avait pas le droit de prendre le bus des blancs, cette années ils ont fait élire un présidents
a la même époque l'Algérie crevait sous le joug de l'occupation française, en ce moment tu écris tes phrases en algérien libre
aux début des années 30, les soviétiques ont failli exterminer les kazakhs, 48% de la population éliminés, aujourd'hui ils sont indépendants
etc….

C'est une vision plus que simpliste que tu as des événements historiques auxquels tu te référes. Tu oublies pour les USA, Malcolm X, les Blacks panthers....Obama est un assimilé qui a justement été choisi pour éviter toute radicalisation politique des minorités aux USA. Fafaa fait pareil en Algérie, et elle fait la même chose aujourd'hui avec ses bachaghas et ses cheikhates

par ailleurs, depuis plus de 2 siècles, que les amérindiens sont exclus dans les réserves, a souffrir de l'alcoolisme, de la drogue, et les désastres du jeu du hasard, au grand bonheur des gens qui les domiciliés là-bas

Je ne vois pas le rapport, mais il y a eu chez les Amérindiens ce qu'on appelle le Red power.

alors l'exclusion, que tu préconises, est-elle une solution ?

La solution est comme je te l'ai dit de refuser l'assimilation et de participer à la lutte idéologique et politique contre l'Impérialisme occidental

tu peux crier tant que veux, tu peux continuer a faire dans l'extrapolation a traiter des sujets différents appartenant à des époques différentes, a citer les noms de grandes personnes historiques, tout ca ne rime a rien
le mieux pour toi c'est que tu retournes dans ton orient et laisses ces générations trouver les solutions a leur problème

Tout ça ne rime à rien pour toi, car ce combat n'est pas le tien.


qu'en pensent des personnes comme abou oweiss, awatif, roony, etc… qui sont plus concerne par cette problématique? ce sujet les concernes plus que nous
vous vous voyez retourner dans les pays de vos parents? se résigner à accepter l'exclusion? une impasse sans solutions?


Au cas où tu n'aurais pas compris je vis au coeur de la bête et j'y suis même né, et le ramadanisme n'est pas la solution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
justicepourtous
Membre


Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 26/11/2008

MessageSujet: Re: Le FIS et tariq ramadan   Mar 16 Déc - 12:47

a la même époque l'Algérie crevait sous le joug de l'occupation française, en ce moment tu écris tes phrases en algérien libre

de quelle liberté parles -tu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
awatif
Habitué


Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Re: Le FIS et tariq ramadan   Mer 17 Déc - 1:11

smosk7 a écrit:
http://fr.youtube.com/watch?v=JZ_WdwMviws

Salam aleykoum,

j'ai eu du mal à terminer la vidéo.........Victimisation?Mélange des valeurs???Je crois qu'avec ces quelques minutes l'on a un aperçu de la pensée du monsieur.......(petite apparté pour FORUMS qui me demandait une explication sur la pensée ramadanienne).....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5474
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Le FIS et tariq ramadan   Mer 17 Déc - 4:48

Les égarements du nommé Ramadhan:
http://www.alghad.jo/?news=15463
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
confiture
Habitué


Nombre de messages : 3240
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Le FIS et tariq ramadan   Jeu 18 Déc - 2:16

SALAM AUX CROYANTS

Appel de Ramadhan pour un moratoire


Entre la lettre et les objectifs : la fidélité
D’aucuns comprennent, et comprendront, cet appel comme une incitation à ne pas respecter les sources scripturaires de l’islam. Demander un moratoire serait aller contre les textes explicites du Coran et de la Sunna. Or, il s’agit exactement du contraire : tous les textes qui réfèrent au domaine du droit exigent d’être lus en fonction des finalités qui les justifient (al-maqâsid). Ainsi parmi les finalités essentielles et supérieures, on trouve stipulées la protection de l’intégrité de la personne (an-nafs) et la promotion de la justice (al-‘adl). Or, une application littérale des hudûd, non contextualisée et sans le respect des strictes et multiples conditions énoncées, et qui se présenteraient comme une fidélité formelle aux enseignements de l’islam, peut en être, dans les faits, une trahison puisqu’elle peut produire, selon le contexte, de l’injustice caractérisée.


Pour les musulmans toutes les interrogations sont les bienvenues, de la part de leurs coreligionnaires ou des femmes et des hommes qui ne partagent pas leurs convictions : il leur appartient ensuite d’en faire le ferment et le dynamisme de leur pensée qui, de l’intérieur, sera la mieux à même d’être fidèle à l’exigence de justice de l’islam en tenant compte des exigences de l’époque contemporaine.

SUITE :
http://oumma.com/Appel-international-a-un-moratoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Le FIS et tariq ramadan   Dim 4 Jan - 13:07

Assalam;

Tout d'abord, je regrette qu'ayant séjourné loin de l'accès à l'Internet, je n'ai pas pu avoir l'occasion de participer à ce débat, et y apporter ma modeste contribution.
Cependant, à lire les interventions de Ahmed Mahsas, un ancien du groupe d'Oujda, contre qui les choses ont mal tourné, cela arrive, du fait de son trop grand attachement, non point à l'Islam, mais au contraire à ce qui de son temps, était la "révolution socialiste " avec sa "spécificité scientifique, algérienne", pour ne pas dire arabo presque "baathiste", et qui a malheureusement ou heureusement selon le point de vue des uns ou des autres, abouti à la débacle assi bien de 1967, que de l'après 1973, et évidemment, 1986-1988, qui ont vu émerger les forces étouffées jusqu'alors, et "libérées" pour emporter tout sur leur passage; c'est à dire, ce qui était positif dans l'oeuvre aussi bien de Benbella que de Boumedienne, et ouvert durant l'ère Chadli, après une période d'observation, la voie aux forces réactionnaires, qui ont abouti au raz le bol populaire de 1988, et hélas de 1992, quand une poignée d'ex supplétifs de l'armée de FAFA, voulut contre vents et marées, et surtout contre le vent de l'histoire, et l'appui d'une frange marginale de la population françisée ou soi-disant occidentalisée, à l'extrême, arrêter le retour aux sources du peuple algérien, c'est à dire aux idéaux d'un certain "appel du 1ier Novembre, 1954", qui n'était rien d'autre que la synthèse ou l'aboutissement des mouvements populaires de libération, entrepris par le peuple algérien depuis la "nuit des temps", et en particulier depuis que la France vint au lieu de payer sa dette d'honneur et financière au peuple algérien, qui lui avait tendu la main durant le blocus économique qui suivit la Révolution de 1789, vint au contraire après la tentative d'intimidation de Lord Exmouth, et auparavant la destruction à Navarin en 1827, de la flotte algérienne, qui s'était portée au secours de la flotte ottomane, qui faisait face à l'Alliance chrétienne décidée en 1815, au Congrés de Vienne, prendre et occuper le pays, comme le firent les USA en Irak, et avant cela en Afghanistan, pour "nous libérer de nos oppresseurs turcs" et les remplacer par les vaillants "laboureurs et moissonneurs du bon père Bugeaud", le champion toutes catégories, dans l'INCENDIE des récoltes et des maigres forêts d'Algérie...

Si le débat, tient toujours, je reviendrais sur nombre de ces points car, on ne peut comprendre la situation actuelle, ni les mouvements "islamistes", sans revenir à l'histoire des mouvements et des circonstances historiques qui les ont engendrés, ains que sur les frustrations qui engendrent chez les peuples, les Révolutions.

Tariq Ramadhan, est peut-être plus à même de donner des leçons au peuple egyptien, tenté par la "normalisation avec Israël", qu'aux peuples maghrébins, dont il n'a aucune connaissance de leurs us et coutumes, et encore moins de leur passé comme peuples "colonisés", et en particulier du peuple algérien, qui lui, était en quelque sorte PARIA dans son propre pays, durant la colonisation...

Et si, toute la clique des "penseurs et autres universitaires" arabes qui font la UNE des médias occidentaux, parce qu'ils maîtrisent l'art d'appeler un chat, "souris" si cela fait plaisir aux éditeurs et autres patrons de programmes télévisés, ou celle des médias arabes, pour ceux des autres qui ont la maîtrise de la langue du DHAD (arabe), pour pérorer sur Al Jazeera, ou France 24, ou tout autre média, à condition de ne pas "porter de jugement de valeur sur les pantins" qui nous gouvernent de main de fer, de disséquer les mouvements islamistes, pour les rendre responsables comme les thermomètres de la température de la rue arabe, et de notre état de dépendance, de notre "arriération", oubliant au passage, que la cohabitation Islam-Pouvoir tout aussi bien des Omeyades, des Abassides, que des royaumes berbères d'AFN, en particulier n'avaient pas empêché que ces Etats fussent à la pointe du progrès scientifique de leur temps, au point ou par exemple, BEJAIA, y accueillit dans son université, Leonardo Da Vinci, qui y apprit les chiffres arabes avant de les enseigner en Europe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahmed Mahsas
Membre


Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Le FIS et tariq ramadan   Dim 4 Jan - 23:16

[quote="ithviriw"]Assalam;

Tout d'abord, je regrette qu'ayant séjourné loin de l'accès à l'Internet, je n'ai pas pu avoir l'occasion de participer à ce débat, et y apporter ma modeste contribution.
Cependant, à lire les interventions de Ahmed Mahsas, un ancien du groupe d'Oujda, contre qui les choses ont mal tourné, cela arrive, du fait de son trop grand attachement, non point à l'Islam, mais au contraire à ce qui de son temps, était la "révolution socialiste " avec sa "spécificité scientifique, algérienne", pour ne pas dire arabo presque "baathiste", et qui a malheureusement ou heureusement selon le point de vue des uns ou des autres, abouti à la débacle assi bien de 1967, que de l'après 1973, et évidemment, 1986-1988, qui ont vu émerger les forces étouffées jusqu'alors, et "libérées" pour emporter tout sur leur passage; c'est à dire, ce qui était positif dans l'oeuvre aussi bien de Benbella que de Boumedienne, et ouvert durant l'ère Chadli, après une période d'observation, la voie aux forces réactionnaires, qui ont abouti au raz le bol populaire de 1988, et hélas de 1992, quand une poignée d'ex supplétifs de l'armée de FAFA, voulut contre vents et marées, et surtout contre le vent de l'histoire, et l'appui d'une frange marginale de la population françisée ou soi-disant occidentalisée, à l'extrême, arrêter le retour aux sources du peuple algérien, c'est à dire aux idéaux d'un certain "appel du 1ier Novembre, 1954", qui n'était rien d'autre que la synthèse ou l'aboutissement des mouvements populaires de libération, entrepris par le peuple algérien depuis la "nuit des temps", et en particulier depuis que la France vint au lieu de payer sa dette d'honneur et financière au peuple algérien, qui lui avait tendu la main durant le blocus économique qui suivit la Révolution de 1789, vint au contraire après la tentative d'intimidation de Lord Exmouth, et auparavant la destruction à Navarin en 1827, de la flotte algérienne, qui s'était portée au secours de la flotte ottomane, qui faisait face à l'Alliance chrétienne décidée en 1815, au Congrés de Vienne, prendre et occuper le pays, comme le firent les USA en Irak, et avant cela en Afghanistan, pour "nous libérer de nos oppresseurs turcs" et les remplacer par les vaillants "laboureurs et moissonneurs du bon père Bugeaud", le champion toutes catégories, dans l'INCENDIE des récoltes et des maigres forêts d'Algérie...
quote]

Salam aleikoum

Je tiens juste à préciser que je ne suis pas Ahmed Mahsas, certes j'aurai pu prendre un autre pseudo, mais j'éprouve de la sympathie pour ce personnage qui fut membre de l'OS et qui incarne avec d'autres la radicalité du mouvement national algérien. J'ai apprécié sa thèse où tout comme Mahfoud Kaddache il s'est évertué à corriger les historiens franco-latins sur la vraie nature du PCA. Pour le reste je n'ai aucun lien avec le personnage, je sais juste qu'il fut opposant à Boumedienne et qu'il fut membre d'El qiyam El islamiya. Sa figure comme d'autres, celle de Belkacem Radjef, d'Amar Imache, de Belouizdad... méritent d'être connu par la jeunesse issue de l'immigration du Maghreb islamique.

J'espère que le débat sera intéressant et instructif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Le FIS et tariq ramadan   Lun 5 Jan - 9:54

Ahmed Mahsas a écrit:
ithviriw a écrit:
Assalam;

Tout d'abord, je regrette qu'ayant séjourné loin de l'accès à l'Internet, je n'ai pas pu avoir l'occasion de participer à ce débat, et y apporter ma modeste contribution.
Cependant, à lire les interventions de Ahmed Mahsas, un ancien du groupe d'Oujda, contre qui les choses ont mal tourné, cela arrive, du fait de son trop grand attachement, non point à l'Islam, mais au contraire à ce qui de son temps, était la "révolution socialiste " avec sa "spécificité scientifique, algérienne", pour ne pas dire arabo presque "baathiste", et qui a malheureusement ou heureusement selon le point de vue des uns ou des autres, abouti à la débacle assi bien de 1967, que de l'après 1973, et évidemment, 1986-1988, qui ont vu émerger les forces étouffées jusqu'alors, et "libérées" pour emporter tout sur leur passage; c'est à dire, ce qui était positif dans l'oeuvre aussi bien de Benbella que de Boumedienne, et ouvert durant l'ère Chadli, après une période d'observation, la voie aux forces réactionnaires, qui ont abouti au raz le bol populaire de 1988, et hélas de 1992, quand une poignée d'ex supplétifs de l'armée de FAFA, voulut contre vents et marées, et surtout contre le vent de l'histoire, et l'appui d'une frange marginale de la population françisée ou soi-disant occidentalisée, à l'extrême, arrêter le retour aux sources du peuple algérien, c'est à dire aux idéaux d'un certain "appel du 1ier Novembre, 1954", qui n'était rien d'autre que la synthèse ou l'aboutissement des mouvements populaires de libération, entrepris par le peuple algérien depuis la "nuit des temps", et en particulier depuis que la France vint au lieu de payer sa dette d'honneur et financière au peuple algérien, qui lui avait tendu la main durant le blocus économique qui suivit la Révolution de 1789, vint au contraire après la tentative d'intimidation de Lord Exmouth, et auparavant la destruction à Navarin en 1827, de la flotte algérienne, qui s'était portée au secours de la flotte ottomane, qui faisait face à l'Alliance chrétienne décidée en 1815, au Congrés de Vienne, prendre et occuper le pays, comme le firent les USA en Irak, et avant cela en Afghanistan, pour "nous libérer de nos oppresseurs turcs" et les remplacer par les vaillants "laboureurs et moissonneurs du bon père Bugeaud", le champion toutes catégories, dans l'INCENDIE des récoltes et des maigres forêts d'Algérie...

Salam aleikoum

Je tiens juste à préciser que je ne suis pas Ahmed Mahsas, certes j'aurai pu prendre un autre pseudo, mais j'éprouve de la sympathie pour ce personnage qui fut membre de l'OS et qui incarne avec d'autres la radicalité du mouvement national algérien. J'ai apprécié sa thèse où tout comme Mahfoud Kaddache il s'est évertué à corriger les historiens franco-latins sur la vraie nature du PCA. Pour le reste je n'ai aucun lien avec le personnage, je sais juste qu'il fut opposant à Boumedienne et qu'il fut membre d'El qiyam El islamiya. Sa figure comme d'autres, celle de Belkacem Radjef, d'Amar Imache, de Belouizdad... méritent d'être connu par la jeunesse issue de l'immigration du Maghreb islamique.

J'espère que le débat sera intéressant et instructif.
Assalam;

Je te remercie pour la précision, et tout de suite, je tiens à demander si nous voulons continuer à discuter sereinement du sujet de l'Islamisme, à ouvrir un autre fil de discussion, car ce serait donner trop d'honneur à Tariq Ramadhan, que de l'associer ou associer son nom à autre chose qu'à l'assimiliationnisme, comme tu l'as bien souligné en rappelant le combat du Dr. Benjelloun, et j'ajouterai de Bentami, chez nous, ou El Glaoui et Ben Arafa, au Maroc, quoiqu'après tout ces derniers, n'ont tout de même pas vendu leur âme ni à la francophonie, ni à l'assimilationisme, mais uniquement au féodalisme allié par excellence du colonialisme.

Chez nous, il y eut bien sûr les bachagha AIT ALI et Boualem, ainsi que Adjoul Adjoul, il y eut la controverse Benlounis, mais il y eut surtout Ali Chekkal exécuté à la sortie du stade de Colombes, malgré sa proximité à côté de René Coty, le président français d'alors, et surtout les Sid Kara, et sa fille Melle Sid Kara, dont De Gaulle, fit une "secrétaire d'Etat", pour "brûler le haïk" devant le Forum, aux côtés de Mme Massu, la femme du criminel de la bataille d'Alger, et dont l'un des garde corps, blessé et victime d'une bombe qui éclata dans le bar où il avait l'habitude d'aller siroter son anisette, devint par la grâce des "faux papiers", chef de Kasma des moudjahidines, de l'un des quartiers les plus huppés d'Alger, pour ne pas le situer précisément, car ce serait nuire au général ex capitaine français Touati, l'écervelé, qui apparemment a été chargé de vérifier si tous ses comparses dans la "collabo" figurent bien dans les listes des "vrais moudjahidines", et reçoivent comme convenu les indemnisations du Ministère des moudjahidines, au lieu et place des ANONYMES, vrais moudjahidines, qui ont pour de multiples raisons refusé ou renoncé à se faire établir des attestations pour percevoir des "droits", leurs vrais compagnons d'armes, ayant pour la plupart, disparu ou sont morts au combat....

Ne dit-on pas que l'histoire est toujours écrite par les VAINQUEURS, et les NEUTRES durant les confrontations ????

Aujourd'hui on nous invente dans les manuels scolaires des "pères de la Révolution" que nous n'avons connus que comme SUBALTERNES, de héros et AUTHENTIQUES dirigeants que l'histoire officielle a décidé de passer soit aux archives, soit tout simplement cités comme de simples "dirigeants" comme si les documents qu'ils ont signés et qui pullulent dans les archives françaises ou celles de la Révolution, n'ont pas fini d'être EPURES et CENSURES, comme en d'autres temps et pour peut-être les mêmes raisons il y a de cela plus d'un millénaire, certains "retardataires" décidèrent de devenir les premiers et brûlèrent après les avoir rassemblés, tous les documents qui pouvaient nuire à leur PRIMAT, qui devint DOGME.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahmed Mahsas
Membre


Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Le FIS et tariq ramadan   Mer 7 Jan - 21:29

ithviriw a écrit:
Ahmed Mahsas a écrit:
ithviriw a écrit:
Assalam;

Tout d'abord, je regrette qu'ayant séjourné loin de l'accès à l'Internet, je n'ai pas pu avoir l'occasion de participer à ce débat, et y apporter ma modeste contribution.
Cependant, à lire les interventions de Ahmed Mahsas, un ancien du groupe d'Oujda, contre qui les choses ont mal tourné, cela arrive, du fait de son trop grand attachement, non point à l'Islam, mais au contraire à ce qui de son temps, était la "révolution socialiste " avec sa "spécificité scientifique, algérienne", pour ne pas dire arabo presque "baathiste", et qui a malheureusement ou heureusement selon le point de vue des uns ou des autres, abouti à la débacle assi bien de 1967, que de l'après 1973, et évidemment, 1986-1988, qui ont vu émerger les forces étouffées jusqu'alors, et "libérées" pour emporter tout sur leur passage; c'est à dire, ce qui était positif dans l'oeuvre aussi bien de Benbella que de Boumedienne, et ouvert durant l'ère Chadli, après une période d'observation, la voie aux forces réactionnaires, qui ont abouti au raz le bol populaire de 1988, et hélas de 1992, quand une poignée d'ex supplétifs de l'armée de FAFA, voulut contre vents et marées, et surtout contre le vent de l'histoire, et l'appui d'une frange marginale de la population françisée ou soi-disant occidentalisée, à l'extrême, arrêter le retour aux sources du peuple algérien, c'est à dire aux idéaux d'un certain "appel du 1ier Novembre, 1954", qui n'était rien d'autre que la synthèse ou l'aboutissement des mouvements populaires de libération, entrepris par le peuple algérien depuis la "nuit des temps", et en particulier depuis que la France vint au lieu de payer sa dette d'honneur et financière au peuple algérien, qui lui avait tendu la main durant le blocus économique qui suivit la Révolution de 1789, vint au contraire après la tentative d'intimidation de Lord Exmouth, et auparavant la destruction à Navarin en 1827, de la flotte algérienne, qui s'était portée au secours de la flotte ottomane, qui faisait face à l'Alliance chrétienne décidée en 1815, au Congrés de Vienne, prendre et occuper le pays, comme le firent les USA en Irak, et avant cela en Afghanistan, pour "nous libérer de nos oppresseurs turcs" et les remplacer par les vaillants "laboureurs et moissonneurs du bon père Bugeaud", le champion toutes catégories, dans l'INCENDIE des récoltes et des maigres forêts d'Algérie...

Salam aleikoum

Je tiens juste à préciser que je ne suis pas Ahmed Mahsas, certes j'aurai pu prendre un autre pseudo, mais j'éprouve de la sympathie pour ce personnage qui fut membre de l'OS et qui incarne avec d'autres la radicalité du mouvement national algérien. J'ai apprécié sa thèse où tout comme Mahfoud Kaddache il s'est évertué à corriger les historiens franco-latins sur la vraie nature du PCA. Pour le reste je n'ai aucun lien avec le personnage, je sais juste qu'il fut opposant à Boumedienne et qu'il fut membre d'El qiyam El islamiya. Sa figure comme d'autres, celle de Belkacem Radjef, d'Amar Imache, de Belouizdad... méritent d'être connu par la jeunesse issue de l'immigration du Maghreb islamique.

J'espère que le débat sera intéressant et instructif.
Assalam;

Je te remercie pour la précision, et tout de suite, je tiens à demander si nous voulons continuer à discuter sereinement du sujet de l'Islamisme, à ouvrir un autre fil de discussion, car ce serait donner trop d'honneur à Tariq Ramadhan, que de l'associer ou associer son nom à autre chose qu'à l'assimiliationnisme, comme tu l'as bien souligné en rappelant le combat du Dr. Benjelloun, et j'ajouterai de Bentami, chez nous, ou El Glaoui et Ben Arafa, au Maroc, quoiqu'après tout ces derniers, n'ont tout de même pas vendu leur âme ni à la francophonie, ni à l'assimilationisme, mais uniquement au féodalisme allié par excellence du colonialisme.

Chez nous, il y eut bien sûr les bachagha AIT ALI et Boualem, ainsi que Adjoul Adjoul, il y eut la controverse Benlounis, mais il y eut surtout Ali Chekkal exécuté à la sortie du stade de Colombes, malgré sa proximité à côté de René Coty, le président français d'alors, et surtout les Sid Kara, et sa fille Melle Sid Kara, dont De Gaulle, fit une "secrétaire d'Etat", pour "brûler le haïk" devant le Forum, aux côtés de Mme Massu, la femme du criminel de la bataille d'Alger, et dont l'un des garde corps, blessé et victime d'une bombe qui éclata dans le bar où il avait l'habitude d'aller siroter son anisette, devint par la grâce des "faux papiers", chef de Kasma des moudjahidines, de l'un des quartiers les plus huppés d'Alger, pour ne pas le situer précisément, car ce serait nuire au général ex capitaine français Touati, l'écervelé, qui apparemment a été chargé de vérifier si tous ses comparses dans la "collabo" figurent bien dans les listes des "vrais moudjahidines", et reçoivent comme convenu les indemnisations du Ministère des moudjahidines, au lieu et place des ANONYMES, vrais moudjahidines, qui ont pour de multiples raisons refusé ou renoncé à se faire établir des attestations pour percevoir des "droits", leurs vrais compagnons d'armes, ayant pour la plupart, disparu ou sont morts au combat....

Ne dit-on pas que l'histoire est toujours écrite par les VAINQUEURS, et les NEUTRES durant les confrontations ????

Aujourd'hui on nous invente dans les manuels scolaires des "pères de la Révolution" que nous n'avons connus que comme SUBALTERNES, de héros et AUTHENTIQUES dirigeants que l'histoire officielle a décidé de passer soit aux archives, soit tout simplement cités comme de simples "dirigeants" comme si les documents qu'ils ont signés et qui pullulent dans les archives françaises ou celles de la Révolution, n'ont pas fini d'être EPURES et CENSURES, comme en d'autres temps et pour peut-être les mêmes raisons il y a de cela plus d'un millénaire, certains "retardataires" décidèrent de devenir les premiers et brûlèrent après les avoir rassemblés, tous les documents qui pouvaient nuire à leur PRIMAT, qui devint DOGME.

Salam aleikoum

Je suis parfaitement d'accord pour que nous ouvrions un autre thread afin que nous discutions de l'islamisme et de sa dynamique.

Dans cette discussion que j'ai initié, j'ai voulu mettre en évidence la nature des divergences qui existaient entre la pensée des cadres du FIS et celle du conseiller spirituel de Tony Blair. J'ai fait référence à sa critique des cadres du FIS qu'il dit avoir cotoyé eu Suisse dans son livre entretien avec Alain Gresh, puis dans un autre de ses ouvrages sur les musulmans avenir de l'Europe. Il dit très bien que ses idées se rapprochent de celle d'el djaz'ara.

Or, si nous nous focalisons sur la production de Tariq Ramadan, et son positionnement politique, il ne pouvait dès le début y 'avoir de convergence. Le discours du FIS parlait à la conscience de l'homme afin de réaliser comme le disait Malek Bennabi la promesse de l'Islam. Chez Tariq Ramadan, c'est l'islam des coeurs où les jeunes se réunissent pour pleurer et s'aimer autour d'une ronde.

Le FIS et ses cadres se promettaient de bâtir une alternative civilisationnelle à l'impérialisme occidentale et au social-impérialisme afin d'émanciper l'homme musulman. Tariq Ramadan encourage ses disciples à être des interlocuteurs respectables du pouvoir néo-colonial français, pendant que lui joue le conseiller spirituel de Tony Blair, mais c'est dans la logique des choses, surtout lorsque nous connaissons l'histoire de sa tendance qui s'est illustrée en se faisant le soutien des USA.

Dans la quête de se personnalité, la jeunesse du maghreb Islamique vivant en France se doit de tourner la page de l'islamo-assimilationnisme incarné par ramadan. Ce qu'il lui faut c'est la pensée des Oulémas conjuguée à celle du PPA, en somme les idées du FIS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
confiture
Habitué


Nombre de messages : 3240
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Le FIS et tariq ramadan   Mer 7 Jan - 23:06

Les musulmans d'Europe doivent être cultivés et c'est avec la "persuasion" qu'il faut les canaliser. Il faut un magicien de la réthorique.
Pour les autres musulmans, c'est le bâton qui servira à les faire adhérer au projet des maïtres; en attendant la formation d'une élite européenne pour cimenter le tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le FIS et tariq ramadan   Aujourd'hui à 2:07

Revenir en haut Aller en bas
 
Le FIS et tariq ramadan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Débat Tariq RAMADAN
» Tariq Ramadan ou comment l'Occident se laisse séduire par un précurseur de l'Antéchrist!
» Tariq Ramadan (le halal)
» les derives de tariq ramadan
» besoin d'aide: Contacter Prof. Tariq Ramadan.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Islam et actualité :: Islam-
Sauter vers: