Islam et actualité

Actualité et société
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Gaza news

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rooney
Habitué


Nombre de messages : 990
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Gaza news   Dim 4 Jan - 23:41

le Hamas vu par un expert
dimanche 4 janvier 2009 - Khaled Hroub - Al Jazeera


Al Jazeera : Deux hauts responsables du Hamas ont été récemment tués dans des attaques aériennes israéliennes. Comment est-ce que ceci affectera la direction de l’organisation ?

Khaled Hroub : Les dirigeants du Hamas sont très forts pour se cacher ou éviter des attaques israéliennes. Je ne pense pas que cela affectera beaucoup le Hamas. Israël a réussi à assassiner dans le passé des chefs très haut placés du Hamas dont cheik [Ahmed] Yasin lui-même, le fondateur et leader spirituel du Hamas, puis ensuite Abdel Aziz Al-Rantissi qui était le premier dirigeant dans la bande de Gaza.

Mais le Hamas a continué à se développer et a réussi à remporter les élections. Ainsi je ne peux pas croire le Hamas affaibli par l’assassinat d’un ou deux ou trois responsables, voir plus, dans la bande de Gaza.

Comment la direction du Hamas fonctionne-t-elle, étant donné que le Hamas n’est pas tellement une organisation mais plus une idéologie profondément enracinée parmi les Palestiniens de Gaza ?

La force de Hamas s’appuie sur sa base sociale et politique très large en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, aussi ce que nous voyons comme étant sa direction est seulement la partie émergée de l’iceberg.

La structure de direction du Hamas est décentralisée entre la bande de Gaza, la Cisjordanie, les prisons israéliennes et l’extérieur de la Palestine.
Ce type d’organisation décentralisée rend le mouvement entier plus fort puisque ne permettant pas d’emprisonner tous les dirigeants à partir d’un seul secteur, et pour cette raison le mouvement Hamas continuent à produire ses responsables à partir des troisième et deuxièmes niveaux vers les échelons les plus élevés.

Le Hamas n’a pas les ressources militaires pour affronter Israël. Si l’incursion au sol se produit, comment voyez-vous opérer le Hamas ?

Je ne peux voir aucun succès possible, du point de vue stratégique, du côté de l’agression israélienne. La raison en est qu’Israël a déclaré que son objectif est de désarmer le Hamas et de faire cesser les tirs de fusées depuis la bande de Gaza. Même après un mois de cette agression en cours, si une simple fusée est lancée de la bande depuis Gaza, cela signifiera que la stratégie israélienne dans sa totalité a échoué.

Si une incursion terrestre a lieu dans la bande de Gaza, je pense que ceci rend la stratégie israélienne dans sa totalité bien plus compliquée. Tout le monde sait que le Hamas est indéracinable de la bande de Gaza car ils ont un réseau de tunnels avec lesquels ils se dissimulent très bien. Et peut-être même espèrent-ils qu’à un moment cette invasion israélienne terrestre ait lieu, de sorte qu’ils puissent s’occuper de l’armée israélienne avec quelques attaques défensives fortes.

Le Hamas aurait-il appris de la guerre du Hezbollah contre Israël dans le sud du Liban à l’été 2006 ?

On peut dire effectivement que le Hamas a beaucoup appris de l’expérience du Hezbollah à l’été 2006. Tout d’abord, cette stratégie basée sur des tunnels qui a été mise en place dans la bande de Gaza, deuxièmement sur le plan des annonces et de la rhétorique : plutôt que de brandir des menaces qui ne peuvent être tenues, le Hamas annonce des actions qu’il peut réaliser.

Le côté israélien sait très bien que le Hamas a des moyens cachés et inconnus dans la bande de Gaza et c’est pourquoi il parait encore peu disposé à lancer l’invasion.

Cette guerre est-elle susceptible de renforcer l’appui populaire dont dispose le Hamas ?

De mon point de vue, le Hamas sortira du conflit très probablement victorieux, parce qu’il est impossible de faire disparaître le Hamas de la bande de Gaza.

Je ne peux imaginer aucune manière de terminer cette action [israélienne] dans la bande de Gaza. Même si elle aboutissait, ce que nous trouverions ensuite sera une organisation palestinienne plus radicale, du type d’Al-Qaeda, surgissant des décombres du Hamas.

Politiquement parlant, le Hamas gagne à présent encore plus de popularité, non seulement parmi les Palestiniens mais à travers le monde arabe et musulman. Ils sont vus comme la seule organisation [à côté du mouvement Hezbollah] qui peut faire face à Israël.

Ce qu’Israël veut de la bande de Gaza, c’est fondamentalement une occupation tranquille pour eux comme en Cisjordanie.

En Cisjordanie il n’y a aucune fusée d’envoyée contre Israël et pourtant des Palestiniens sont tués, arrêtés, leurs maisons démolies sur une base quotidienne et hebdomadaire. Nous avons tout cela en Cisjordanie mais sans plainte ni gémissement. Alors que le Hamas proteste et résiste...

Ce serait donc une guerre d’image du côté de l’armée israélienne, leur image ayant été détruite durant l’été 2006. A présent ils veulent restaurer leur ancienne image et leur nom.



2 janvier 2008 - Al Jazeera.net - Vous pouvez consulter cet article à :
http://english.aljazeera.net/news/m...
[Traduction : Info-Palestine.net]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rooney
Habitué


Nombre de messages : 990
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Gaza news   Lun 5 Jan - 4:42

Trente soldats israéliens blessés dans l'opération terrestre à Gaza (armée israélienne)

2009-01-04 18:22:19 cri
Trente soldats israéliens ont été blessés au cours de l'opération terrestre que l'Etat hébreu a lancée dans la bande de Gaza, selon un communiqué de l'armée israélienne parvenue dimanche matin au bureau de l'agence Xinhua à Jérusalem.

L'offensive militaire israélienne se poursuivait toute la nuit de samedi dans la bande de Gaza, d'importantes troupes d'infanterie, des chars, le génie, de l'artillerie et des unités de renseignement opérant à travers la bande de Gaza avec l'aide de la force aérienne israélienne et de la marine israélienne, selon le communiqué.

Au cours des échanges de tirs avec les activistes palestiniens à Gaza, un officier et un soldat israéliens ont été grièvement blessés, précise le communiqué, ajoutant que 28 autres soldats israéliens ont subi des blessures légères ou modérées.

Au cours de l'opération, l'aviation israélienne a bombardé 45 cibles dont des tunnels, des caches d'armes, des sites de lancement d'obus de mortier et un certain nombre de zones utilisées pour le lancement d'obus de mortier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rooney
Habitué


Nombre de messages : 990
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Gaza news   Lun 5 Jan - 4:44

Israël ne veut pas d'un nouveau front avec le Liban
TEL AVIV - Le Premier ministre israélien Ehud Olmert a affirmé dimanche qu'Israël ne voulait pas de l'ouverture d'un nouveau front sur sa frontière nord avec le Liban, dans un avertissement voilé au Hezbollah.

"Israël n'a aucun intérêt à l'ouverture de nouveaux fronts autres que celui déjà ouvert dans le sud", a déclaré Olmert au début de la réunion du cabinet au ministère de la Défense à Tel Aviv.

"J'ai donné instruction aux responsables de la Défense pour qu'ils se tiennent prêts à toute éventualité dans le cas de figure où quelqu'un penserait tirer avantage du fait qu'Israël opère sur son front sud", a ajouté le Premier ministre.

Au Liban, un porte-parole du Hezbollah a affirmé à l'AFP que le parti "ne commentait pas pour le moment ces déclarations".

Le responsable des relations extérieures du parti Nawaf el Moussaoui a également indiqué qu'il "n'avait pas de commentaire pour l'instant".

(©AFP / 04 janvier 2009 11h04)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rooney
Habitué


Nombre de messages : 990
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Gaza news   Mar 6 Jan - 10:25

A Beyrouth, le Hezbollah affiche sa solidarité avec le Hamas, face à l'intervention militaire israélienne dans la bande de Gaza. Mais la milice chiite fait tout, sur le terrain, pour éviter un nouvel embrasement.

La guerre de Gaza risque-t-elle de s'étendre au Sud-Liban? Si les bombardements israéliens sur le petit territoire palestinien ont fait monter d'un cran la tension au pays du Cèdre, analystes et politiciens s'accordent à penser que le conflit ne devrait pas faire tache d'huile. A moins d'un dérapage incontrôlé, toujours possible dans la région.

En fait, les gesticulations verbales du chef du Hezbollah ont plutôt rassuré ceux qui craignaient qu'il ne soit tenté d'ouvrir un second front.

Le Hezbollah n'a aucun intérêt à risquer son potentiel militaire pour la cause palestinienne
Ses diatribes, dont l'Egypte et quelques autres ont fait les frais, accompagnent l'émotion de la rue arabe. Sur le terrain, cependant, le "parti de Dieu" collabore étroitement avec l'armée libanaise et les mouvements palestiniens pour calmer le jeu et éviter qu'une provocation - d'un groupuscule djihadiste palestinien, par exemple - ne mette le feu aux poudres.

Ainsi, lorsqu'une roquette a été retrouvée par l'armée libanaise à côté d'un dispositif rudimentaire de lancement, le Hezbollah a aussitôt fait savoir que l'engin ne faisait pas partie de son arsenal: "Nous ignorons à qui elle appartenait, mais cette affaire nous inquiète : il ne fait guère de doute que cette roquette avait été posée là afin de donner à Israël un prétexte pour ouvrir un second front au Liban", confie Ali Fayad, directeur du Centre d'études et de documentation du Hezbollah, qui confirme qu'une éventuelle offensive de la milice chiite n'est pas à l'ordre du jour: "Notre politique est défensive et notre mission consiste à protéger le territoire libanais contre toute agression."

"Le Hezbollah, souligne une source diplomatique, n'a aucun intérêt à risquer son potentiel militaire pour la cause palestinienne, qui, aussi populaire soit-elle dans le monde arabe, ne représente pas pour lui un enjeu vital."

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-orient/la-guerre-a-gaza-peut-elle-s-etendre-au-liban_729533.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rooney
Habitué


Nombre de messages : 990
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Gaza news   Mar 6 Jan - 10:28

Plus de 48 heures après le lancement d'une incursion terrestre dans le territoire côtier, Israël a exclu la perspective immédiate d'une trêve malgré les appels en ce sens lancés par la Maison blanche, l'Onu et le président français Nicolas Sarkozy, en visite dans la région.

Selon le ministre de la Défense Ehud Barak, Tsahal a déjà porté un "très rude coup" au Hamas mais son opération pourrait devenir plus difficile avant d'atteindre son objectif, qui est de mettre la population du sud d'Israël hors de portée des roquettes des activistes.

"Nous ne pouvons pas affirmer que les capacités de combat (du Hamas) ont été affaiblies", a dit Barak devant la commission des Affaires étrangères et de la Défense à la Knesset.

"Le Hamas n'a pas cherché la confrontation directe avec nos forces et cherche à entraîner nos forces dans les zones urbaines", a-t-il ajouté, prévenant qu'il fallait s'attendre encore à des "moments difficiles".

Le Mouvement de la résistance islamique, qui est maître du territoire depuis juin 2007, a juré d'affronter les soldats israéliens dans "chaque rue et chaque ruelle" et menacé de tirer davantage de roquettes sur l'Etat juif.

A la tombée de la nuit, des militaires israéliens tentaient de prendre une colline surplombant la ville et le camp de réfugiés de Djabaliya, dans le nord de la bande côtière, et les combattants du Hamas leur opposaient une forte résistance, selon des témoins. L'artillerie et l'armée de l'air israéliennes concentraient leurs tirs sur le secteur.

L'armée israélienne a coupé le territoire long de quarante kilomètres en deux et isolé la ville de Gaza, où vivent un tiers du million et demi de Gazaouis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rooney
Habitué


Nombre de messages : 990
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Gaza news   Mar 6 Jan - 10:33

Abu Obeida : les Israéliens tombent dans nos pièges
Par Press TV

Dans une conférence de presse diffusée aujourd’hui par la chaine Al-Aqsa, Abu Obeida, le porte-parole des Brigades Izz ad-Din al-Qassam, la branche armée du Hamas, a déclaré que ses combattants étaient prêts à capturer les soldats israéliens.

Nous avons préparé des "milliers" de combattants qui vous attendent à chaque coin de rue et vous accueilleront "avec du feu et du fer", a affirmé Abu Obeida, le porte-parole des Brigades Ezzedine al-Qassam, dans une intervention télévisée lundi sur la chaîne du Hamas, Al-Aqsa.
Abu Obeida a prévenu que d’autres roquettes allaient frapper les villes israéliennes, si Tel-Aviv poursuivait l'offensive contre la bande.

Il a déclaré que le mouvement disposait suffisamment de roquettes pour poursuivre les attaques contre Israël, en ajoutant : "Il ya des endroits stratégiques qui peuvent être visés par nos roquettes."

Israël a lancé l'opération « plomb durci » le 27 Décembre pour mettre fin aux tirs de roquettes depuis la bande de Gaza.

Toutefois, après dix jours d’attaques meurtrières contre la région, les combattants de la résistance du Hamas tirent encore des roquettes sur le sud d'Israël. Au moins 24 roquettes ont été tirées sur Israël depuis dimanche soir.

Le mouvement a étendu la portée de ses attaques à la roquette, pour frapper des villes situées à environ 40 kilomètres à l'est de la bande côtière.

L'offensive israélienne qui s’est transformée en une invasion terrestre depuis samedi soir, a tué au moins 531 personnes et blessé plus de 2.500 autres.

http://www.ism-france.org/news/article.php?id=10811&type=temoignage&lesujet=Interviews
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rooney
Habitué


Nombre de messages : 990
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Gaza news   Mar 6 Jan - 10:43

Un recruteur de collaborateurs pour Israël piégé
Par Electronic Intifada

Un de ces prospectus, dont une image a été envoyée à Electronic Intifdada, cherche à recruter des collaborateurs palestiniens. Signé par le « Commandement des forces de défense israéliennes » et adressé aux « habitants de la Bande de Gaza », le flyer déclare : « Vous avez votre destin entre vos mains ! » Il invite les Palestiniens à appeler ou à envoyer un email à l’armée israélienne « pour nous donner des informations sur la localisation des sites de tir de roquettes et des bandes terroristes qui font de vous les otages de leurs actions. » Parce que la collaboration avec un occupant est universellement considérée comme une des pires formes de trahison, le flyer avertit : «Pour votre propre sécurité, veuillez garder le secret lorsque vous nous appellerez.»

Electronic Intifada a décidé d’appeler le numéro indiqué. Ce qui suit est la traduction de la conversation en arabe entre un rédacteur d’EI et un officier qui se présente sous le nom arabe de «Abu Ibrahim».

Israël s’est servi d’argent liquide, mais a quelquefois essayé de faire du chantage sur des Palestiniens désespérément malades en conditionnant leur accès à des soins médicaux à leur collaboration. Israël espère peut-être aussi que la catastrophe humanitaire qu’il a délibérément créée dans la Bande de Gaza rendra les Palestiniens plus vulnérables à ce genre d’exploitation.

Ecouter la conversation, en arabe.

Transcription :

EI: Bonjour

Officier israélien: Bonjour

EI: Comment allez-vous ?

Officier israélien: Très bien, grâce à Dieu. Qui est à l’appareil ?

EI: Ahmad.

Officier israélien: Bienvenue Ahmad.

EI: Comment allez-vous, quel est votre nom ?

Officier israélien: Je suis Abu Ibrahim, Monsieur. D’où êtes-vous, Ahmad ?

EI: De Gaza.

Officier israélien: Où à Gaza, mon frère ?

EI: On parlera de ça dans une minute, mais j’ai vu un des flyers que vous avez jetés sur Gaza.

Officier israélien: Ah oui, c’est vrai…

EI: J’ai quelques informations pour vous, sur des membres de groupes terroristes qui sont à Gaza.

Officier israélien: Ah, j’espère…

EI: Nous sommes du même bord, contre le terrorisme… J’ai aussi des noms pour vous, si ça peut vous aider.

Officier israélien: Bien sûr que ça nous aidera.

EI: Vous ne savez pas ce que les terroristes sont en train de faire ici, à Gaza, et nous voulons en être débarrassés.

Officier israélien: Oui, je pense que chacun devrait faire exactement ce que vous faites, parce que nous en avons tous marre d’eux. Tout ce qu’ils nous font est mauvais.

EI: Exactement, les gens de Gaza ressentent la même chose, mais le monde n’attend pas nos voix.

Officier israélien: Oh, ils entendront, Monsieur. Vous savez qu’ils ont [les gens de Gaza] commencé à nous téléphoner et à demander notre aide, et nous demander ce qu’ils doivent faire, et nous les avons énormément aidés. Ils nous ont remerciés pour ça et nous voulons aider davantage de gens.

EI: Mais vous savez, les groupes terroristes sont partout dans la Bande de Gaza. Je veux dire, il n’y a pas un seul endroit dans la Bande où il n’y a pas de terroristes. Ils sont partout.

Officier israélien: Attendez un peu. Nous les trouverons, vous verrez.

EI: Mais vous savez, ce n’est pas facile de parler depuis Gaza, de donner des informations, ce n’est pas facile.

Officier israélien: Ecoutez, première chose ce n’est pas facile, deuxième chose nous avons d’autres moyens de vous joindre, de très bons moyens, pas sur cette ligne, et à la fin, l’aide que vous nous donnez finira par vous aider aussi. Chaque personne qui ne veut pas être blessée à Gaza nous aide et vous aide. Nous en profitons, et vous en profitez. Nous voulons détruire cette direction du Hamas qui se cache, par peur pour sa vie. Ils se cachent et d’autres sont tués à cause d’eux. Pourquoi nous battons-nous, vous et nous ? Pour rien !

EI: Ok, discutons... Laissez-moi vous donner quelques informations et ensuite, nous discuterons encore. Avez-vous un stylo ?

Officier israélien: Oui. J’ai un stylo et j’écris.

EI: Je veux vous donner les noms des organisations terroristes les plus importantes, pas seulement à Gaza, mais dans toute la Palestine.

Officier israélien: D’accord, voyons.

EI: Alors, le premier…

Officier israélien: Vous voulez dire qu’ils sont tous du Hamas ?

EI: Ce sont tous des gens… vous verrez. Le premier, son nom est Ehud Barak [le Ministre israélien de la Défense].

Officier israélien: Ehud Barak ? Mon Dieu, il n’y a personne comme vous…

EI: Le deuxième, Gabi Ashkenazi [Chef d’Etat Major de l’armée israélienne]

Officier israélien: Vous le connaissez ?

EI: Bien sûr. Le troisième est…

Officier israélien: Attendez une minute, un à la fois...

EI: Non, écrivez, je n’ai pas le temps. Le troisième est appelé Ehud Olmert [le Premier Ministre israélien].

Officier israélien: Voyons, juste une minute...

EI: Vous pensez que les terroristes ne sont que des hommes ? Il y a aussi des femmes. Les organisations terroristes ont aussi des femmes. Le quatrième est Tzipi Livni [la Ministre israélienne des Affaires Etrangères].

Officier israélien: D’abord, je vois que vous êtes très futé et très expérimenté, et vous devriez…

EI: Et ensuite le cinquième nom est Yuval Diskin [chef des escadrons de la mort du Shin Bet israélien]. Ecrivez son nom et rappelez-vous en, mon cher. Ce sont les noms des dirigeants terroristes les plus importants dans toute la Palestine et dans tous le Moyen Orient.

Officier israélien: Vous savez ce que je pense ? Je pense que vous n’êtes pas de la Bande.

EI: Aaaah. Vous pensez que je ne suis pas de la Bande ? Mais vous prenez des renseignements sur les terroristes de partout, non ?

Officier israélien: Non, vous n’en profitez pas du tout. Vous ne vous aidez pas vous-même, et vous n’aidez personne. Si vous étiez réellement de la Bande…

EI: Est-ce que je ne viens pas de vous dire qu’il y avait pas mal de terroristes dans la Bande ? Enregistrez ça. C’est un groupe de terroristes. Les plus importants du monde. Ils se nomment eux-mêmes « Force israélienne de Défense », mais ils ne défendent personne. C’est un gang terroriste.

Officier israélien: Vous savez...

EI: Un gang terroriste, sectaire, raciste.

Officier israélien: Je veux juste vous dire quelques mots...

EI: D’accord, parlez, mais je ne vous entends pas très bien à cause du bruit des bombes et des roquettes des terroristes…

Officier israélien: Ah, les bombes et les roquettes des terroristes ? Je vois où vous voulez en venir…

EI: Permettez-moi de vous demander quelque chose, cher Abu Ibrahim…

Officier israélien: Il y a autre chose, ou vous voulez encore discuter ?

EI: D’accord, allez-y...

Officier israélien: Oh, c’est mon tour ? Ah merci, vous êtes unique… Ecoutez, Monsieur, même si vous n’étiez pas de la Bande, le problème est que vous êtes quand même un arabe.

EI: Etes-vous arabe, Abu Ibrahim ?

Officier israélien: Moi ? Non, je ne suis pas arabe. Je suis juif mais je suis né ici.

EI: Alors, quel est votre nom ?

Officier israélien: Abu Ibrahim.

EI: Alors vous ne voulez pas me dire votre nom ?

Officier israélien: Et vous, vous non plus vous ne voulez pas…

EI: Pour ce qui concerne les Israéliens, tous les Arabes s’appellent Ahmad ou Muhammad, alors quelle différence ça fait ?

Officier israélien: Donc vous voulez connaître mon nom, si je vous demandais le vôtre… laissez-moi vous dire quelque chose. Je suis juif, et je suis des Forces Israéliennes de Défense. Mais contrairement à vous, mes arrières, arrières, arrières grands-parents sont tous nés ici, en remontant à des milliers d’années. Nous n’avons jamais quitté le pays. Vous, les Palestiniens, vous n’avez jamais été une nation. Les Palestiniens se sont installés ici récemment, il y a peu de temps. Qu’est-ce que ça a à voir avec moi ?

EI: Ok, la personne qui veut aider le peuple de Gaza parle comme ça des Palestiniens ? Vous niez leur existence ?

Officier israélien: Ecoutez, je vous dirai…

EI: Vous voulez vraiment aider les Palestiniens et ç’est ça que vous dites ?

Officier israélien: Bien sûr... J’aide aussi les Arabes qui vivent avec nous à entrer en Israël, vous aussi… Ne vous méprenez pas sur mes paroles, mais maintenant, je suis sûr, d’après votre accent, que vous n’êtes pas de la Bande. Vous n’êtes pas de Gaza. Mais c’est d’accord. Je suis prêt à parler avec vous.

EI: Vous savez pourquoi je suis heureux de vous parler ? Parce que chaque minute, je vous fais perdre votre temps… j’aime vous faire perdre votre temps parce que vous faites partie des Forces israéliennes de Défense terroristes.

Officier israélien: Pas de problème. Vous ne me faites pas perdre mon temps. Je suis heureux de parler à des gens comme vous. Pourquoi ? Parce que vous vous trompez, mais vous ne le savez pas. Donc si je discute avec vous, il est possible que vous commenciez à comprendre votre erreur.

EI: Je ne veux pas vous faire perdre plus de temps. Laissez-moi vous dire quelque chose.

Officier israélien: Mon Dieu, vous êtes quelqu’un avec qui j’aime discuter.

EI: D’accord, votre armée qui a été vaincue au Liban va perdre aussi à Gaza.

Officier israélien: C’est possible. Si vous le dites… peut-être vous savez de quoi vous parlez.

EI: OK, au revoir, mon cher Abu Ibrahim.

Officier israélien: Peut-être que nous nous reverrons dans de meilleures circonstances.

EI: Oui, j’espère que ce sera à la Cour Internationale de Justice de La Haye.

Officier israélien: C’est bon.

EI: Oui, allez chercher des collaborateurs ailleurs. Vous n‘en trouverez pas ici.

Officier israélien: Et là encore vous vous trompez, mais c’est ok.


Source : Electronic Initifada
Traduction : MR pour ISM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rooney
Habitué


Nombre de messages : 990
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Gaza news   Mar 6 Jan - 10:47

Maan News : 11h - Les combattants palestiniens tirent des projectiles sur des villes israéliennes et résistent à l’invasion
Par Maan News


Les combattants palestiniens continuent à tirer des roquettes artisanales sur Israël lundi matin, en dépit de dix jours d’intenses opérations militaires israéliennes à Gaza destinées, selon le gouvernement israélien, à mettre fin à ces tirs.

Selon des sources israéliennes, un missile Grad a atterri lundi près de la ville côtière d’Ashdod, et six projectiles artisanaux ont touché Ashkelon, située également sur la côte, plus près de Gaza. Plusieurs obus de mortier ont aussi atterri sur le secteur de Shaar Hanegev, à l’est de la Bande.

Il n’y aurait pas de victimes.

La branche militaire du Hamas, les Brigades Al-Qassam, ont revendiqué la responsibilité du tir de deux missiles Grad sur une base de l’armée de l’air appelée Hatsur, à Kyriat Malachi, pour la première fois.

Le groupe affirme également que deux soldats israéliens ont été touchés à Beit Lahiya et un à Beit Hanoun, au nord de la Bande.

Al-Qassam a ajouté que ses combattants ont visé un tank au lance-roquette. Deux autres roquettes ont été tiré sur un bulldozer et un char israéliens dans le quartier At-Tuffah, à l’est de Gaza ville. De plus, le groupe militaire a dit que 30 roquettes artisanales et des dizaines de mortiers ont été tirés en direction de villes israéliennes. Il a ajouté que ses combattants avaient explosé une bombe lorsque un véhicule transporteur de troupes israélien était passé dessus à Beit Hanoun.

Entre temps, un groupe militaire nommé Jaysh Al-Umma (Armée de la Nation) a revendiqué la responsabilité de trois tirs de mortier sur un convoi de chars israéliens près d’un concessionnaire automobile à l’est de Gaza ville.

Pour sa part, les Brigades Al-Quds du Jihad Islamique ont fait sauter une mine sous un char israélien dans la quartier Zaytoun, à Gaza ville.


Source : Maannews
Traduction : MR pour ISM




machAllah, tous les mouvements résistants palestiniens s'activent, Hamas, jaysh al oumma, jihad islamique...

Que Dieu leur vienne en aide! Amine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gaza news   Aujourd'hui à 18:56

Revenir en haut Aller en bas
 
Gaza news
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gaza, une crise humanitaire ?
» Israel et le blocus de Gaza
» Gaza : le Hamas et Israël à leurs responsabilité respectives
» Actualités OVNI sur News of tomorrow
» Israël envoie des camions d'aides humanitaires à Gaza

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Islam et actualité :: Actualité-
Sauter vers: