Islam et actualité

Actualité et société
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Enorme detournement de fonds en Algerie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Timour Le Boiteux
Habitué


Nombre de messages : 2844
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Enorme detournement de fonds en Algerie   Mar 1 Nov - 13:26

ALGÉRIE - 29 octobre 2005 - MAP

Plusieurs hauts responsables de la Banque Nationale d'Algérie (BNA), dont l'ancien PDG, ont été inculpés dans le cadre d'une affaire de détournement, qui porte sur un préjudice estimé à 15 milliards de dinars algériens (un euro=90 dinars), en trois ans seulement, révèle samedi la presse algérienne.
Le détournement, qualifié d'unique du genre dans les annales de cette banque du secteur public, ou encore du détournement du siècle, avait été opéré via des virements de comptes à comptes, dont des comptes à l'étranger, selon lamême source, qui indique qu'une grande partie des fonds subtilisés a été transférée à l'étranger.

Ces mouvements ont été opérés au niveau de trois principales agences de la BNA dans l'algérois. L'affaire avait éclaté il y a un mois. Six cadres de la banque, dont l'ancien PDG, ont été inculpés et placés sous contrôle judiciaire.

Le secteur bancaire est ainsi éclaboussé par un nouveau scandale financier après celui des fausses domiciliations qui avait éclaté au niveau de la Banque de développement locale (BDL), portant sur un préjudice de 12.000 milliards de centimes, ou encore celui des prêts non remboursables accordés par la Banque extérieure d'Algérie (BEA), estimés à 2000 milliards de centimes.

La presse évoque également un prêt jugé excessif, sans garanties, accordé par la Banque algérienne de développement rural (BADR) à une entreprise algérienne, qui s'élevait à 11 milliards de dinars.

"Ces affaires, estime El Watan, montrent à quel point les institutions financières publiques sont aussi mal gérées, causant un préjudice financier énorme au trésor public". En dix ans, écrit le journal, ce dernier a injecté une somme de dix milliards de dollars dans l'assainissement des caisses des banques publiques, leur évitant ainsi une banqueroute certaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Enorme detournement de fonds en Algerie   Ven 12 Jan - 18:47

Assalam;

La corruption ne doit pas géner les Salafis, et encore moins les Takfiris.

La juge a tenté d'impliquer le frère d'Abou Djerra Soltani, mais apparemment en vain.
Mais, en regardant vers les Khada'in al Harameyn ou dans leur "jardin libanais", ou Parisiens et Londoniens ou Suisses, on en apprend des choses sur les mécènes des TAKFIRIS, des SALAFIS, et on comprend alors pourquoi ces derniers ne les dénoncent JAMAIS.

Un ministre du gouvernement Saniora impliqué dans une affaire anglo-saoudienne de corruption sur des ventes d'armes


«Un milliardaire libanais est entraîné dans l'enquête sur les ventes d'armes en tant que “second intermédiaire des Saoudiens”», révèlait le quotidien britannique The Guardian, la semaine dernière.

Il me semble important de signaler que ce «milliardaire» est l'actuel ministre des transports et des travaux publics du gouvernement Saniora. Un trafic avec les Saoudiens, vous avez déjà deviné qu'il s'agit d'un membre éminent du Courant du Futur de Hariri.

Il est également intéressant de savoir que Jacques Chirac lui a fait remettre les insignes de la Légion d'Honneur l'année dernière. (Je trouve cette histoire caricaturale...)

Voici une traduction de l'article du Guardian.

Un milliardaire libanais est entraîné dans l'enquête sur les ventes d'armes en tant que «second intermédiaire des Saoudiens»

David Leigh, Rob Evans et Ewen MacAskill

dimanche 2 décembre 2006

Le nom d'un autre milliardaire intermédiaire des Saoudiens est apparu hier soir dans l'enquête du Bureau des fraudes graves (Serious Fraud Office, SFO) sur des ventes d'armes controversées aux Saoudiens. Le SFO cherche des informations sur tout compte bancaire suisse appartenant à Mohammad Safadi, un homme politique libanais qui est intervenu pour des proches du Prince Sultan, le prince héritier d'Arabie Saoudite.

M. Safadi n'a pas souhaité commenter hier depuis son bureau de Beyrouth, où il occupe le poste de ministre des travaux publics et gère le groupe Safadi. Sa société d'investissement a reçu des contrats de l'entreprise d'armement anglaise BAE et possède des investissements dans des immeubles de bureaux à Londres estimés à 120 millions de livres britanniques.

Ce récent développement de l'enquête internationale intervient après l'annonce que le SFO cherche à obtenir l'accès aux comptes suisses liés au riche intermédiaire en armement installé à Londres, Wafic Said, qui a agit pour les fils du Prince Sultan, Bandar et Khalid.

Ni M. Safadi ni M. Said ne sont eux-mêmes les cibles des enquêtes pour corruption menées par le SFO. Mais les enquêteurs veulent accéder à leurs comptes bancaires pour voir si BAE a fait transiter des fonds secrets à destination d'officiels saoudiens à travers eux. Ce qui pourrait constituer une infraction criminelle pour les dirigeants de BAE.

Depuis que le SFO s'est rapproché des autorités suisses avec des détails sur les comptes offshore sur lesquels il souhaite enquêter, une tempête politique souffle sur la Grande Bretagne, le directeur général de BAE, Mike Turner, prévenant que les Saoudiens pourraient annuler leur gros contrat d'armement avec BAE et le donner aux Français, à moins que l'enquête de la police soient interrompue.

Les rumeurs sur le fait que les Saoudiens auraient soumis à Tony Blair un ultimatum de 10 jours pour stopper l'enquête de la police n'ont été confirmée par personne hier soir. L'ambassadeur d'Arabie Saoudite a déclaré que ces allégations étaient «la resucée d'une vieille histoire». A Paris, où le fils du Prince Sultan, Bandar, a rencontré Jacques Chirac il y a une semaine pour une discussion privée, les Français ont déclaré qu'ils ne cherchaient pas à arracher le contrat de 6 milliards de livres britanniques, pour 72 avions Eurofighter, aux Anglais. Un officiel français a expliqué: «Il n'y a pas d'initiative de la part du ministère de la défense pour promouvoir le Rafale [l'avion de chasse français]. Nous n'essayons rien pour vendre le Rafale [aux Saoudiens]. C'est un contrat anglais.» Mais des sources dans l'industrie soutiennent que la France a fait du lobbying pour un contrat différent et est un concurrent de longue date des Anglais.

Hier soir, l'avocat général, Lord Goldsmith, a déclaré qu'il n'avait pas l'intention d'interférer avec l'enquête, à la suite de discussions avec le directeur du SFO, Robert Wardle. Un porte-parole a indiqué: «Son opinion générale est qu'il ne faut en aucun cas interrompre des poursuites pour des raisons politiques.»

Le SFO a expliqué qu'il travaillait «aussi rapidement que les circonstances le permettent». Des avocats familiers de telles affaires soulignent que de nombreux délais sont causés par la longueur des procédures suisses, avant que ceux-ci n'acceptent d'ouvrir des comptes bancaires, par tradition hautement secrets.

Des sources à Westminster expliquent que BAE a entravé l'affaire pendant plusieurs mois en refusant de dévoiler des fichiers de paiements aux agents, et en faisant intervenir des pressions politiques pour empêcher SFO de recourir à ses pouvoirs de contrainte pour obtenir les informations. Un porte-parole du SFO a expliqué: «Notre travail consiste à nous concentrer sur les enquêtes, et à le faire aussi complètement et aussi rapidement que les circonstances le permettent. Si des preuves indiquent qu'il y a de quoi poursuivre, nous présentons l'affaire devenant la justice.»

Hier soir, les militants contre les ventes d'armes ont accusé BAE d'exagérer l'impact sur les emplois en Angleterre si ce contrat était perdu. Nicholas Gilby, de l'association Campagne contre les ventes d'armes, a expliqué: «Le propre rapport d'Eurofighter indique qu'il y a au mieux 11500 emplois dépendant des exportations vers l'Arabie Saoudite dans toute l'Europe, et certainement 4500 en Grande-Bretagne

L'enquête du SFO, qui a commencé lorsque le Guardian a obtenu des documents en 2003 suggérant que BAE avait une caisse noire de 60 millions de livres britanniques destinées à corrompre les généraux saoudiens, s'est développée pour couvrir aujourd'hui des paiements occultes de BAE dans une demi-douzaine de pays, pour un total supposé de plus d'un milliard de livres.

Un témoin potentiel, qui a été interrogé par le SFO, a déclaré au Guardian: «Ils m'ont interrogé sur le rôle de M. Safadi. Je leur ai expliqué que son entreprise britannique, Jones Consultants, avait payé des factures pour le Prince Turki bin Nasser, chef des forces aériennes saoudiennes.»

BAE a refusé de commenter les dernières révélations, ajoutant: «BAE Systems n'est pas en train d'entraver l'enquête de SFO d'une quelconque façon, et continue à pleinement coopérer avec l'enquête du SFO.»

http://tokborni.blogspot.com/2006/12...t-saniora.html

Mais pendant tout ce temps là, des chouyoukhs feront des fatawis contre le chiites, qu'ils diront être le MAL, des civils Irakiens mourront ou seront bléssés par des VOITURES piégées conduites par des SALAFIS en route pour l'ENFER, des Palestiniens mourront assassinés par les sionistes ou leurs nouveaux amis du Fatah, et des "manifestations spontanées" seront organisées pour soutenir les "sounis Irakiens" contre l'Iran et les chiites Irakiens qui refusent de mourir assez rapidement.... et partagent donc le "pain des Wahaby"... mais personne ne parlera dans le Monde arabe et islamique de cette dilapidation des biens arabes, et les arabes pourront mourrir de faim, mais contents de ne s'être pas mélé des affaires des "OULOU AL 'AMR Assa'oudi"....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre
Membre


Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 15/06/2006

MessageSujet: Re: Enorme detournement de fonds en Algerie   Sam 13 Jan - 0:36

Salam aleikoum,

Franchement Itwiriv, je vois pas comment t'as fait pour avoir ton bac avec tous tes hors-sujets que tu nous balances à chaque fois. Le frère Abou oweis poste un sujet sur le détournement de fonds en Algérie et tu nous sors tes histoires
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timour Le Boiteux
Habitué


Nombre de messages : 2844
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Enorme detournement de fonds en Algerie   Ven 19 Jan - 0:37

Salam aleikom
ithviriw tu me fais penser à un gas de ma classe, le prof de français lui posait une question de grammaire et lui donnait une réponse en mathématique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enorme detournement de fonds en Algerie   Aujourd'hui à 8:47

Revenir en haut Aller en bas
 
Enorme detournement de fonds en Algerie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» détournement de fonds
» détournement de fonds
» La Mafia Palestinienne
» DETOURNEMENT DE FONDS
» Les Détournements de Fonds d'ARAFAT et de sa Famille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Islam et actualité :: Actualité-
Sauter vers: