Islam et actualité

Actualité et société
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 arabie saoudite et israeil main dans la main contre l'iran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Timour Le Boiteux
Habitué


Nombre de messages : 2844
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: arabie saoudite et israeil main dans la main contre l'iran   Mer 15 Juil - 23:25

mercredi 15 juillet 2009 - par Nabil Ennasri


La nouvelle vient de tomber et elle peut apparaître incompréhensible pour beaucoup : selon le Sunday Times, qui cite des sources diplomatiques, « l’Arabie saoudite aurait donné son accord tacite au gouvernement israélien pour un survol de son territoire dans l’hypothèse de frappes contre l’Iran ». Au même moment, un sous-marin nucléaire israélien - fait rarissime - transitait par le canal de Suez pour participer, avec l’aval des autorités égyptiennes, à des manœuvres navales en mer Rouge.

Ces faits arrivent au moment où l’Administration Obama change de ton face à la question du nucléaire iranien : le vice-président américain Joe Biden vient de déclarer qu’Israël avait un « droit souverain » de décider ce qui est de son intérêt face aux ambitions nucléaires de l’Iran. Dans un contexte de crise politique où l’aile conservatrice au pouvoir à Téhéran s’oriente vers un durcissement du discours vis-à-vis d’un Occident coupable, selon elle, de vouloir saper les fondements de son régime, la perspective d’un règlement pacifique du dossier du nucléaire s’éloigne de plus en plus.

Ces informations, aussi surprenantes soient-elles, révèlent au grand jour l’alliance objective qui se noue entre l’Etat hébreu et certains pays arabes, au premier rang desquels figurent l’Arabie Saoudite et l’Egypte. Cette entente d’un genre nouveau voit en l’Iran chiite le principal ennemi à abattre. En fait, une attaque militaire israélienne, soutenue par certaines puissances arabes, à l’encontre de l’Iran semble quasi-inéluctable. Les trois raisons principales qui convergent en ce sens permettront au lecteur de mieux cerner les contours d’un conflit à la résonance mondiale, où intérêts stratégiques et considérations religieuses sont intimement liés.

Israël et la loi du plus fort

D’abord, et c’est un postulat maintes fois répété par les responsables politiques et militaires de l’Etat hébreu, jamais Israël n’acceptera la présence au Moyen-Orient d’une puissance hostile qui se doterait de la bombe atomique. Ce scénario relève du cauchemar pour les dirigeants israéliens et ce positionnement fait l’unanimité en Israël. Cette prise de position se vérifie d’autant plus à l’égard d’un Etat, l’Iran, qui, outre les capacités militaires considérables qu’il détient, menace régulièrement Israël dans ses déclarations. Pour les Israéliens, l’équation est simple : dans un contexte où la discussion diplomatique et les sanctions économiques prouvent leur inefficacité, plus le temps passe et plus l’Iran s’approche de la bombe. Du reste, avec un gouvernement d’extrême droite à Tel Aviv, qui fait de la lutte contre l’Iran son objectif stratégique central, on est en droit de redouter le pire dans un avenir proche.

Il est donc désormais clair qu’une offensive aérienne israélienne se fait de plus en plus pressante et qu’aux yeux de nombreux Israéliens, c’est la seule manière d’empêcher l’Iran de parvenir au stade de puissance nucléaire. Ce ne sera d’ailleurs pas la première fois que Tsahal déploiera son arsenal dans un tel objectif : en juin 1981, l’aviation israélienne avait bombardé le réacteur nucléaire d’Osirak, au sud de Bagdad, anéantissant du même coup les rêves de Saddam Hussein de se doter de l’arme atomique. Plus récemment, en septembre 2007, elle a rasé un site syrien où, selon le renseignement américain, la construction d’un réacteur nucléaire avec l’aide de la Corée du Nord était en voie d’achèvement.

Ces deux opérations n’ont suscité aucune réaction militaire de la part des deux pays visés et la communauté internationale s’est contentée, comme à son habitude lorsqu’il s’agit d’Israël, de quelques remontrances verbales. Ces précédents démontrent clairement une chose : Israël, sûr de sa force, est prêt à tout pour éradiquer n’importe quelle menace. Les Iraniens sont prévenus et la communauté internationale aussi.

L’Iran : une puissance régionale menaçante pour des pays arabes craintifs

L’autre raison réside dans la hantise du spectre iranien de la part de certaines capitales arabes. Riyad et Le Caire voient d’un très mauvais œil l’ascension fulgurante de Téhéran comme puissance régionale. L’Iran fait désormais figure, aux yeux de nombreux musulmans du monde, de seule puissance dans la région capable de défier Israël. Son soutien au Hezbollah[1], l’assistance qu’il apporte au Hamas, sa ténacité dans le bras de fer qui l’oppose à l’Occident sur le dossier du nucléaire lui permet de gagner des sympathies dans des larges couches de la “rue arabe“ et ce, jusque dans les rues de Djedda et d’Alexandrie.

Dans le même temps, (et cet antagonisme ne s’est jamais totalement démenti depuis le début des années 1980) la République Islamique d’Iran continue de railler la monarchie saoudienne et certains pays arabes, en les présentant comme étant des gouvernements à la solde des Américains et plus largement des Occidentaux. Rappelons que depuis 1981, l’Egypte n’entretient pas de relations diplomatiques avec Téhéran (alors qu’elle en a avec Israël) et qu’une rue à Téhéran porte le nom de l’assassin du président Sadate…

Cette inquiétude semble être partagée par d’autres Etats de la région et notamment les petits émirats du Golfe, très vulnérables, et qui partagent pour l’essentiel les inquiétudes du grand frère saoudien[2]. En outre, la trajectoire, les déclarations, l’identité et les positionnements de l’élite politico-religieuse au pouvoir à Téhéran n’est pas de nature à apaiser les voisins de l’Iran. Il est à rappeler que l’assise idéologique du président Ahmadinejad comme d’une grande partie des dirigeants iraniens est issue du chiisme révolutionnaire hérité de l’ayatollah Khomeiny[3]. Et que les références à l’Imam caché, au Mahdi ou au sang de l’Imam Hussein sont légion dans leurs discours, souvent empreints de messianisme.

C’est ainsi que Mahmoud Ahmadinejad, élu président de la République d’Iran en juin 2005 s’est réclamé « explicitement du Mahdi dont il prétend préparer le retour »[4]. Cette situation rend le discours politique iranien au mieux confus, au pire très inquiétant pour ses voisins. Cette vision messianique du rôle de l’Iran inquiète au plus haut niveau les dirigeants arabes sunnites, lesquels craignent l’utilisation de l’arsenal iranien à des fins d’Apocalypse... « Le droit de l’Iran à la technologie nucléaire est une des solutions qui préparent le retour de l’Imam » a également déclaré le président Ahmadinejad[5]. Cette vision du monde, dans laquelle une foi intérieure croise le destin de toute une région fait craindre le pire au Moyen-Orient. Ce qui fait dire à Olivier Roy que « le jour où les Etats-Unis - ou Israël - bombarderont l’Iran, toutes les capitales arabes protesteront, mais plus d’une se réjouira »[6].


Chiites-sunnites : une fracture instrumentalisée

L’opposition politique se double désormais d’un antagonisme confessionnel qui a pris, ces dernières années, une place primordiale dans l’échiquier politique régional. Malgré son origine lointaine, le différend chiite-sunnite a récemment opéré un fulgurant retour en force. Il est aujourd’hui frappant de constater que l’une des raisons qui plaident pour une limitation de la puissance iranienne (et donc d’une intervention militaire) est l’endiguement de l’expansionnisme chiite au Moyen-Orient.

Partout dans le monde arabe sunnite, les débats ont fait rage ces dernières années pour voir dans le chiisme le véritable ennemi qui menace la stabilité des Etats et met en péril la domination sunnite. L’Arabie Saoudite, qui ne supporte pas l’idée d’une forme alternative de gouvernement “islamique“, a été à la pointe de cette offensive tous azimuts. Cette surenchère a redoublé d’intensité après l’avènement en Irak d’un gouvernement dominé par des chiites et dont l’aversion envers Riyad est bien connue[7].

Malheureusement, cette stratégie est en passe de parvenir à ses objectifs. Dans certains pays et auprès d’une partie croissante de la population, la menace chiite est si prégnante qu’elle supplante désormais l’opposition à Israël. Certains médias, journaux, sites internet, chaînes de télévision et même, certaines autorités religieuses[8] voient la lutte contre l’influence chiite prioritaire face à la menace israélienne.

Ce renversement de tendance a aussi été favorisé par le climat d’hostilité croissante à l’égard des chiites consécutif à la guerre civile irakienne où les terribles affrontements intercommunautaires de 2005-2007 ont marginalisé la minorité sunnite du pays[9]. Le royaume saoudien, concurrencé par la République Islamique d’Iran dans sa lutte pour le leadership de l’Islam mondial et échaudé par les récents succès des alliés de Téhéran dans la région (au Liban comme en Irak) met toutes ses forces dans la bataille pour empêcher l’avènement d’un croissant chiite revanchard et conquérant[10].

Il est vrai que l’Arabie Saoudite a de quoi s’inquiéter, car « entre la Méditerranée et l’Iran, les sunnites semblent politiquement minoritaires (Irak, Liban, Syrie), quand ils ne le sont pas aussi démographiquement (Irak, Liban, Bahreïn) »[11]. De plus, les chiites, dont le ressenti envers les pouvoirs sunnites usurpateurs reste vivace, font aujourd’hui la démonstration de leur force[12]. Il n’y a qu’à voir les millions de pèlerins chiites déferlant chaque année depuis la chute de Saddam Hussein en pèlerinage à Kerbala - lequel relègue désormais le pèlerinage à la Mecque au second plan - pour s’en rendre compte.

Près de quatre millions de personnes ont ainsi participé au pèlerinage de Kerbala en avril 2003 et ce sont près de huit millions qui ont fait de même en 2008[13]. Pareil évènement est interprété à Riyad comme l’une des manifestations les plus spectaculaires de la résurgence d’un chiisme militant voire révolutionnaire qui ne cache pas sa volonté de reprendre un jour à la dynastie wahhabite le contrôle des Lieux saints usurpés par un pouvoir corrompu et honni[14].

En l’espace de quelques années, un arc chiite en plein expansion s’est formé et qui, même s’il n’est pas totalement homogène, suscite de grandes inquiétudes. Ainsi, dès décembre 2004, le roi AbdAllah II de Jordanie formalisait ce sentiment lors d’une interview accordé au Washington Post. Selon lui, l’émergence d’un “croissant chiite“ allant de l’Iran au Liban en passant par l’Irak, Bahreïn et les nombreuses communautés chiites du Golfe – dont l’allégeance se porterait envers l’Iran plutôt que vers les pouvoirs nationaux - menacerait l’intégrité et la stabilité des autres Etats arabes[15]. C’est ce basculement tectonique qui fait que pour les pays arabes sunnites (Arabie Saoudite, Egypte et Jordanie) la « menace chiite » est désormais plus importante et plus alarmante que le problème israélien.

Le salut viendra … des Etats-Unis !

Paradoxalement, ce sont peut-être les Etats-Unis qui empêcheront Israël de se lancer dans cette aventure militaire. Cette offensive entraînera, en effet, un désordre mondial et aura des répercussions incalculables dans tout le Moyen-Orient. De plus, la crise économique que le monde traverse actuellement n’est pas de nature à favoriser une escalade militaire dont les retombées économiques seront catastrophiques, notamment dans le domaine du pétrole. Même si la politique étrangère américaine a souvent été dictée par les intérêts d’Israël[16], il semblerait qu’une vraie divergence oppose les Etats-Unis à Israël sur la question de l’éventualité d’une attaque militaire contre l’Iran.

En outre, et même si l’ensemble des infrastructures militaires de l’Iran risquent d’être détruites dès les premiers jours de l’attaque, le régime iranien conservera des moyens de représailles sérieux pour frapper les intérêts israéliens, américains et occidentaux en Irak, au Liban et dans le Golfe. C’est sûrement pour ces raisons que l’administration Bush avait refusé de donner son feu vert à Israël, en mai 2008, pour lancer une attaque contre les installations nucléaires iraniennes[17]. Et c’est certainement pour ces même raisons que Barack Obama a pris soin de revenir sur les déclarations de son vice-président qui sonnait en Israël comme un véritable laisser faire quant à une future attaque contre l’Iran.

Quoiqu’il en soit, le Moyen-Orient fait aujourd’hui face à un équilibre de la terreur où des alliances nouvelles se font jour. Dans un contexte où le temps ne joue pas en faveur de la paix, la conjugaison de rivalités politiques tendues, d’intérêts stratégiques majeurs et de querelles religieuses manipulées risquent de déclencher un cataclysme terrible dans un Moyen-Orient que la violence semble ne jamais vouloir quitter.

Notes :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timour Le Boiteux
Habitué


Nombre de messages : 2844
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: arabie saoudite et israeil main dans la main contre l'iran   Mer 15 Juil - 23:25

[1] La place et l’aura dont bénéficie aujourd’hui le Hezbollah au Liban et au-delà, dans tout le monde arabe, doit beaucoup à l’Iran. Et chacun sait que la “victoire“ du Hezbollah contre l’armée israélienne en juin 2006 est aussi une victoire iranienne.

[2] En témoigne la récente installation de la base militaire française à Abu Dhabi. L’accord conclu entre la France et les Emirats Arabes Unis prévoit même la possibilité d’utiliser la dissuasion nucléaire française en cas de conflit avec l’Iran ! Cf. Le nucléaire français contre l’Iran, blog d’Alain Gresh, 17 juin 2009.

[3] Ainsi de la fameuse théorie de wilâyat al-faqih – opinion selon laquelle le pouvoir politique doit incomber aux religieux.

[4] Cf. Le Monde des religions N° 31- Septembre, Octobre 2008. Le thème principal de ce numéro portait sur l’opposition Sunnite-Chiite dans le monde musulman.

[5] Cité in Sunnites, chiites, pourquoi ils s’entretuent, Martin Gozlan, Seuil, mars 2008, p. 136. Après un pèlerinage à Jamkaran, l’un des mausolées les plus vénérés du chiisme, Ahmadinejad avait également eu ses mots : « La principale mission pour la révolution, c’est de préparer le chemin pour la résurrection de l’Imam caché ».

[6] Cf. Le croissant et le chaos, Olivier Roy, Hachette Littératures, 2007.

[7] Il n’existe pas de relations diplomatiques officielles entre l’Irak et l’Arabie Saoudite. Les deux pays entretiennent des relations tendues depuis la chute du régime de Saddam Hussein. Le royaume saoudien se méfie du gouvernement en place à Bagdad car issu de la majorité chiite du pays. Pendant les affrontements intercommunautaires qui ont déchiré l’Irak en 2005-2007, le ministre de l’Intérieur irakien, le très controversé Bayan Jaber Solagh, avait traité le ministre saoudien des Affaires étrangères de « misérable Bédouin sur son chameau » parce que ce dernier s’inquiétait alors de la multiplication de meurtres de sunnites en territoire irakien…Sur la responsabilité et le rôle de Bayan Jaber Solagh dans les tueries qui ont ensanglanté l’Irak, cf. le débat très agité de l’émission Al Itijah Al Mou’akass de la chaîne Al Jazeera du 6 février 2007.

[8]. Du Maroc aux pays du Golfe, tout un discours religieux a désigné le chiite comme l’ennemi intérieur à combattre. Certaines autorités religieuses, utilisant notamment le canal des nombreuses chaînes satellitaires qui ont récemment émergé dans le monde arabe, ont produit un discours excommuniant le chiisme de l’islam proprement dit. Parmi les Cheikhs connus et réputés, on peut ainsi citer les cas des égyptiens Abou Ishaq Al Howeini et Mohamed Hasan. Ces deux prédicateurs vedettes de la chaîne égyptienne “Al Nass“ se sont livrés, avec beaucoup d’autres, à des diatribes à l’encontre des chiites hérétiques dont l’influence devait absolument être stoppée. Reprenant les arguments d’oulémas saoudiens, Abou Ishaq Al Howeini a été jusqu’à mettre dos à dos le Hezbollah et l’armée israélienne lors de l’offensive de cette dernière au sud Liban à l’été 2006.

[9] Cette guerre civile a été le point culminant de ce clivage. A partir du 22 février 2006, jour de la destruction du « mausolée d’or » chiite de Samarra, les affrontements intercommunautaires en Irak ont pris une tournure radicale avec une explosion de haine entre les deux communautés qui se solda par des dizaines de milliers de victimes. Une véritable épuration confessionnelle a alors traversé l’Irak et elle a eu un retentissement considérable dans le monde arabe. Cf. Gilles Kepel, Terreur et martyre, relever le défi de la civilisation, Flammarion, Paris, 2008 ainsi que « La Saint-Barthélemy en Irak », reportage de Patrice Claude, Le Monde, 1er avril 2006.

[10] Quitte à soutenir les groupes djihadistes en Irak contre les chiites irakiens. En décembre 2006, une conférence de soutien aux Irakiens tenue à Istanbul réunit uniquement des sunnites. Parmi eux, le cheikh saoudien Nasir Bin Soulayman al-Umar a appelé les sunnites à s’unir contre les chiites. Et en cas de conflit armé contre Téhéran,, nul doute que la monarchie saoudienne aura l’appui de tout l’establishment religieux du royaume au premier rang desquels le Corps des grands oulémas (Hay’at kibar al ‘ulamas) lequel considère le chiisme comme une hérésie condamnable et dangereuse.

[11] Cf. Olivier Roy op.cit.

[12] « L’identité chiite, telle qu’elle s’exprime dans l’Irak de l’après-2003, se forge autour d’un sentiment d’injustice ». Cf. Fanny Lafourcade, Le chaos irakien, 10 clés pour comprendre, La Découverte, Paris, 2007.

[13]Le fait que le plus grand rassemblement humain au Moyen-Orient se fasse désormais à Kerbala et non à La Mecque a une portée symbolique très forte et est révélateur de la nouvelle donne géopolitique dans la région. Cf. la dépêche AFP suivante : http://afp.google.com/article/ALeqM5...MDl2lZXv-lqFvA

[14] Les discriminations dont sont victimes les chiites en Arabie Saoudite – et dans d’autres pays du Golfe où vivent de fortes communautés chiites – entraînent régulièrement des heurts avec les autorités. L’auteur de ces lignes a pu constater combien ce clivage était prégnant notamment lors du dernier pèlerinage à la Mecque et lors de la visite du cimetière Al Baqi’ de Médine. Régulièrement, des frictions apparaissent entre des pèlerins chiites et les forces de police saoudienne. Le dernier en date, en février 2009 à Médine, a donné lieu à plusieurs manifestations et à des heurts entre pèlerins chiites et fidèles sunnites. Cf. http://observers.france24.com/fr/con...ine-pelerinage.

[15] Cf. Fanny Lafourcade. op. cit

[16] Cf. notamment John J. Mearsheimer et Stephen M. Walt, Le lobby pro-israélien et la politique étrangère américaine, La Découverte, 2009.

[17] Cf. « Israël aurait voulu bombarder les installations nucléaires iraniennes en mai », Le Monde, 26 septembre 2008 et « Washington se serait opposé à un raid israélien en Iran », Le Monde, 13 janvier 2009.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forums
Habitué


Nombre de messages : 1580
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: arabie saoudite et israeil main dans la main contre l'iran   Jeu 16 Juil - 7:03

Salam

dans la croyance de certain groupes musulmans
combattre voir tuer un musulman dit "égaré ou innovateur" est prioritaire aux combat des ennemis de l'islam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timour Le Boiteux
Habitué


Nombre de messages : 2844
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: arabie saoudite et israeil main dans la main contre l'iran   Jeu 16 Juil - 23:34

forums a écrit:
Salam

dans la croyance de certain groupes musulmans
combattre voir tuer un musulman dit "égaré ou innovateur" est prioritaire aux combat des ennemis de l'islam
salam
Je viens de lire sur un forum salafi que le prohpète saw avait commercé avec les juifs donc rien d'anormal de signer des contrats comme celui là avec les sionistes occupant de la palestine, oui c'est la religion des mouwahidines chasseur de bid3a version oncle SAM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
confiture
Habitué


Nombre de messages : 3240
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: arabie saoudite et israeil main dans la main contre l'iran   Sam 18 Juil - 4:18

SALAM AUX CROYANTS

Il parait qu'à son retour d'Israel, Sadat a été accuielli à l'aéroport par les chefs, pardon, par les grands chouyouks soufis.
scratch Sur quel hadith s'étaient-ils bien appuyés ??

Waw, un vrai dépassement de soi !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timour Le Boiteux
Habitué


Nombre de messages : 2844
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: arabie saoudite et israeil main dans la main contre l'iran   Sam 18 Juil - 14:55

confiture a écrit:
SALAM AUX CROYANTS

Il parait qu'à son retour d'Israel, Sadat a été accuielli à l'aéroport par les chefs, pardon, par les grands chouyouks soufis.
scratch Sur quel hadith s'étaient-ils bien appuyés ??

Waw, un vrai dépassement de soi !!
Aussi pértinent que les arguments de ouaga, je me demande même si c'est pas la même personne qui s'est fabriqué deux pseudo pour se trouver un soutient, je te parle de l'alliance des wahabis avec leurs frères sionistes et lui nous invente des histoire de grande mère.
Donne nous un lien pour que je condamne aussi ces soufis allié des sionistes comme je condamne les wahabis sionisé, à moins que tu es un grand menteur et que tu t'invente des films.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5474
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: arabie saoudite et israeil main dans la main contre l'iran   Sam 18 Juil - 17:33

Abou Ouweis a écrit:
à moins que tu es un grand menteur et que tu t'invente des films.
Et toi tu inventes des morts....à moins de nous apporter le lien qui parle de 22 prisonneirs égorgés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timour Le Boiteux
Habitué


Nombre de messages : 2844
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: arabie saoudite et israeil main dans la main contre l'iran   Sam 18 Juil - 23:48

Ouaga a écrit:

Et toi tu inventes des morts....à moins de nous apporter le lien qui parle de 22 prisonneirs égorgés.
Tu ne lis pas mes postes ou quoi??? Je te l'ai donné le lien sur l'autre poste, j'ai même cherché la vidéo de leur égorgement mais j'ai l'impression que youtub l'a supprimé, ouaga tu es vraiment malade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: arabie saoudite et israeil main dans la main contre l'iran   Lun 20 Juil - 14:14

Abou Ouweis a écrit:
Ouaga a écrit:

Et toi tu inventes des morts....à moins de nous apporter le lien qui parle de 22 prisonneirs égorgés.
Tu ne lis pas mes postes ou quoi??? Je te l'ai donné le lien sur l'autre poste, j'ai même cherché la vidéo de leur égorgement mais j'ai l'impression que youtub l'a supprimé, ouaga tu es vraiment malade.


Surprise sur prise ; labbayka ya Nasrallah !


BATEAU israélien financé par la Ces tihoudite, CLIQUEZ ICI vous verrez SAYED NASRALLAH parler des tannées reçues par les AMIS de OUAGA et de ses dieux SEOUDIENS farao qui financent l'industrie militaire What a Face israHELLienne


La première surprise est venu de la mer, lorsque nous avions bombardé leur navire de guerre, la fierté de la marine isra-hellienne Twisted Evil le Saar 5. les surprises sont aussi arrivées lorsque nous avions détruit leurs char de combat de 4e génération les Merkavas What a Face dans les vallées, les monts et les entrées de villages. c'était aussi une surprise lorsque nos moujahidines ont abbatu leurs hélicoptères, de jour comme de nuit. les surprises ont continués lorsqu'ils se sont rendu compte qu'ils ne pouvait arrêter nos tirs de roquettes; nous avions attaqués l'intérieur de leur territoire pour la première fois de l'histoire d'isra-hell et cela pendant 33 jours sans interruption. nous les avons surpris avec notre réseau de commandement opérationnel. nous les avons surpris avec le peuple de la résistance, le peuple libanais et le peuple arabe et des nations islamiques! et la victoire s'est dessinée....

Insha Allah cette victoire éclatante en appelle d'autres qui seront décisives cette fois ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5474
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: arabie saoudite et israeil main dans la main contre l'iran   Lun 20 Juil - 16:22

Abou Ouweis a écrit:

Tu ne lis pas mes postes ou quoi??? .
Je lis et je suis très bien tes posts tu nous parles de 22 PRISONNIERS EGORGES et non pas de 16 morts dans des combats.
Et moi je te parle du lien des 22 priosnniers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timour Le Boiteux
Habitué


Nombre de messages : 2844
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: arabie saoudite et israeil main dans la main contre l'iran   Lun 20 Juil - 22:51

Ouaga a écrit:

Je lis et je suis très bien tes posts tu nous parles de 22 PRISONNIERS EGORGES et non pas de 16 morts dans des combats.
Et moi je te parle du lien des 22 priosnniers.
va regarder la vidéo entierement et t'auras aussi les 22 soldats égrogés.
Ouaga cherche à noyer le poisson, maintenant qu'il a les 22, il dit qu'ils sont morts dans les combats, tu es vraiment nul ouaga.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timour Le Boiteux
Habitué


Nombre de messages : 2844
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: arabie saoudite et israeil main dans la main contre l'iran   Mer 29 Juil - 21:01

normalisation arabe avec les sionistes le Maroc conduit la marche‏







en parallele avec le bradage des terres et du patrimoine immobilier marocain aux capitalistes sionistes, voici venue la premiere initiative de normalisation en communication
d'apres un article ce matin de Zouheir Andraos sur le site internet de Al Quds Al Arabi, la television sioniste va commencer la diffusion d'une serie de programmes consacree au Maroc, en collaboration avec la cour de Mohammed VI

dans la contexte de l'insistance etats-uniennes sur la necessite pour les pays arabes de prendre des initiatives de bonne volonte en contre partie de la part des sionistes du gel des colonies en Cisjordanie occupee, des sources israeliennes officielles ont annonce hier mardi 28 juillet qu'une chaine de television israelienne allait, collaboration avec la cour royale marocaine, consacrer pour la premiere fois les programmes du week-end prochain au Maroc

cette initiative a ete preparee en collaboration avec l'Union mondiale des juifs d'origine marocaine dans le cadre de la commemoration du dixieme anniversaire de la disparition du roi Hassan II et de l'accession du roi Mohammed VI au trone

selon ces memes sources, la chaine de television sioniste va diffuser une serie de programmes varies tournes au Maroc sur la civilisation marocaine, le patrimoine, le passe glorieux de la ville de Marrakech, les fameux souks, avec des representations artistiques folkloriques, des expositions, les hotels de luxe, la cuisine marocaine, les traditionnelles fetes de la Mimouna, ainsi que le patrimoine architectural et les offres immobilieres de luxe de Tanger et de Fes

ces memes sources confirment que des representants de la cour royale marocaine ont accueilli avec enthousiasme l'idee de diffuser ces programmes en Israel et se sont engages a fournir leur assistance aux niveaux de la logistique et de la production, allant meme jusqu'a proposer des tresors qui n"etaient jamais sortis du

palais royal en vue de leur diffusion sur la chaine israelienne

a cette occasion sera diffuse le film "En hommage au roi Hassan II" qui a ete tourne dans le cadre de la conference organisee par l'universite de Tel Aviv, a l'initiative de l'Union mondiale des juifs d'origine marocaine et d'autres associations et organisations de la communaute juive du Maroc et d'Afrique du Nord, ce film montre l'hommage rendu a l'ancien roi du Maroc par le president de l'Etat sioniste Simon Perez, le rabin de Jerusalem ouest Shalom Mashash, l'ambassadeur de France en Israel, le representant du roi du Maroc en Israel Talal Ghofrani, ainsi que plus de 2.000 participants a cette conference

enfin, cette information a ete confirmee par le ministere des Affaires etrangeres sioniste dans un communique officiel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: arabie saoudite et israeil main dans la main contre l'iran   Sam 1 Aoû - 17:52

Assalam 'alaykum,



23/07/2009 Malgré la censure imposée par l’institut militaire israélienne sur ce qui s'est réellement passé dans la guerre de Juillet 2006, et ce dans le but de préserver intact le moral des Israéliens, de nombreux amateurs-vidéo ont réussi à « voler » les témoignages des soldats qui ont participé à cette guerre des 33 jours : des séquences-vidéo révélant ce qu’ont vécu les soldat israéliens et les colons, terrorisés et perturbés voire traumatisés sans doute par les hommes de la résistance islamique , qui ont réussi à transformé le nord de l’entité sioniste « en un enfer », terme sans cesse répété par les soldats israéliens. Sans compter les témoignages de soldats décrivant la férocité des combats et des bombardements, une première dans l’histoire de Tsahal !

Dans l’une de ses séquences-vidéo, on a demandé à un soldat sioniste (N):

-Avez-vous vu des combattants du Hezbollah?

N répond: -uniquement à travers mes jumelles.

- Décris-les-moi, âge, physique?

- Le soldat sioniste a répondu: "Ce sont de jeunes hommes de dix-huit ans voire de 25 ans, et dans la plupart des cas les combats ont été très durs ."
- On lui a demandé ensuite pourquoi les combats étaient difficiles et le soldat a répondu: "parce que c’est un combat contre des fantômes."

Interrogé sur s’il avait eu peur sur son sort ou sur celui des autres, le soldat israélien, a répondu: «Nous étions à l'entrée du littoral et nous avons vu beaucoup de soldats blessés à la gorge, les combattants du Hezbollah nous tirés dessus sans interruption, ils savaient parfaitement nos positions. Chaque fois que nous nous déplaçons vers un autre point, nous étions surpris par des tirs de mitraillettes d’une exactitude mortelle, nous étions pris au piège comme des rats lol! Boulet , et les sirènes ne cessaient de retentir pour nous alerter de nous réfugier dans nos chars, sans nos chars je ne sais pas ce qui ce serait passer . "

Un autre soldat israélien Evil or Very Mad Mr.Red témoigne : "Si nous devions aller au Liban - et je le dis avec conviction - nous allons tous revenir au bout de deux heures dans des cercueils, un seul missile Cornette suffit pour nous pulvériser, tout le monde sait mais ne veut pas en parler."

Il faut dire que le rapport de ces témoignages fait état d’un état de santé psychologique dramatique chez ces soldats , où il est question d’une guerre fort complexe, contrairement à ce qui était imaginé, c'est-à-dire une opération militaire facile.

A ce titre un des soldats israéliens Twisted Evil affirme: "Il ya un sentiment de frustration et d’abattement chez les soldats à cause de l’ échec à neutraliser les missiles de Katyusha, c’est plus compliqué que nous le pensions, nous ne luttions pas contre une armée, mais contre des groupes d’une guérilla."

Un autre soldat What a Face décrit la situation qu’il a vécu pendant cette deuxième guerre israélienne contre le Liban : "Nous n’avions pas le temps d’attaquer ou de contre-attaquer, nous étions trop occupés à sauver nos blessés, il suffit d’une unité (de la résistance) pour détruire nos chars et alors tout le bataillon est pris dans une mission de sauvetage. C'est très frustrant. "

Bref.. quelques témoignages de l’armée la plus puissante au Moyen-Orient, une légende qu’une poignée d’hommes, MUSULMANS intransigeants et passionnés pour leur pays et les valeurs islamiques ont réussi à démystifier.

ATTENDONS de LIRE LA REACTION du PORTE PAROLE DE TSAHAL Twisted Evil , notre jusqu'au-boutiste le SIONISTE du forum, What a Face Twisted Evil OUAGA ALWAHABI 3ABID KAAB AL AHBAR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: arabie saoudite et israeil main dans la main contre l'iran   Sam 26 Sep - 16:06

Israël est en train de préparer l’attaque contre l’Iran; par Manlio Dinucci .
Mondialisation.ca, Le 18 juillet 2009 Il manifesto Derrière les discours CREUX à l'ONU d'OBAMA et des membres du CONSEIL d'INsécurité, les faits sont clairs, les OGRES sont connus, ou bien comme celui à Al Azhar, destiné à ceux qui vivent dans les chimères et veulent se gargariser du SOPORIFIQUE Assalamou 3alaikoum d'OBAMA, qui ne veut en fait dire que : Voulez-vous vous SOUMETTRE ???
Rappelez-vous et obserbez ce que nous avons fait et continuons de faire avec NOS alliés, à GAZA, FELLOUDJA, en Afghanistan, en Irak, au Liban, à GAZA, comme dans la fable de La Fontaine, quand le roi LION convoqua les animaux : OUAGA doit certaienement la connaître encore et il ferait bien de nous la rappeler

Le déploiement des sous-marins Dolphin et navires de guerre israéliens en Mer Rouge “doit être pris au sérieux : Israël est en train de se préparer à la complexité d’une attaque contre l’Iran”. C’est ce qu’a déclaré au Times de Londres, hier, un fonctionnaire israélien de la défense. Il a en outre confirmé l’existence d’un accord avec l’Égypte pour le transit des unités militaires par le canal de Suez (voir il manifesto de mercredi 15 juillet), en ajoutant que les gouvernements des deux pays sont unis par une “méfiance commune vis à vis de l’Iran” (« shared mutual distrust of Iran ») et qu’Israël est en train de renforcer ses liens avec “certains pays arabes, qui craignent eux aussi la menace nucléaire iranienne”. («certain Arab nations just as wary of the Iranian nuclear threat»)

Ainsi Israël, le seul pays de la région à posséder des armes nucléaires (dont sont armés aussi les Dolphin) et qui refuse le Traité de non-prolifération, prend la tête d’une croisade à laquelle participent certains gouvernements arabes, contre la “menace nucléaire” de l’Iran, pays qui a adhéré au Tnp et qui est donc soumis à des contrôles de l’Agence internationale pour l’énergie atomique. Celle-ci a confirmé n’avoir “aucune preuve que l’Iran soit en train d’essayer de produire une arme nucléaire”.

Les sous-marins et les navires de guerre d’Israël sont en Mer Rouge non seulement pour préparer l’attaque contre l’Iran, écrit hier Haaretz, mais aussi «pour empêcher le trafic d’armes de l’Iran vers la Bande de Gaza» par mer et à travers le Soudan.

On accuse donc l’Iran d’armer et d’encourager les Palestiniens à la guerre, en effaçant ce qui ressort de l’enquête de l’association israélienne “Breaking the silence”, démontrant que l’opération «Plomb durci» a été décidée sur la base d’un calcul politique : terroriser les Palestiniens en perpétrant des massacres de civils. Et il n’est pas crédible que dans la Bande de Gaza, où même les aides humanitaires n’arrivent pas à entrer, un flux d’armes puisse arriver d’Iran.

Et c’est la secrétaire d’État étasunienne, Hillary:twisted: What a Face Clinton, qui est venue prêter main forte au gouvernement israélien, en lançant un “ultimatum à l’Iran” pour qu’il “se joigne à la communauté internationale en tant que membre responsable”, en cessant de “menacer ses voisins et de soutenir le terrorisme”.

Elle a réaffirmé que «l’Iran n’a pas le droit d’avoir une capacité nucléaire militaire» (que par contre les USA ont le droit d’avoir, en possédant les plus puissantes forces nucléaires du monde), et que les USA sont décidés à empêcher qu’il ne l’acquière.

Elle a ainsi déclaré : «nous n’hésiterons pas à défendre nos amis, nos intérêts et surtout notre peuple avec vigueur et, si c’est nécessaire, avec la force militaire la plus puissante du monde». Le message à Téhéran est sans équivoque : si Israël attaque l’Iran et si celui-ci répond avec ses missiles (non nucléaires), les États-Unis soutiendront Israël avec «la force militaire la plus puissante du monde».
A ce point-là, il reste aux analystes à comprendre en quoi la politique extérieure de l’administration Obama diffère de celle de l’administration Bush.

Reçu de l’auteur et traduit par Marie-Ange Patrizio

Édition de vendredi 17 juillet de il manifesto

http://www.ilmanifesto.it/il-manifesto/in-edicola/numero/20090717/pagina/09/pezzo/255185/


Manlio Dinucci est géographe, spécialiste en géopolitique et journaliste.

Manlio Dinucci est un collaborateur régulier de Mondialisation.ca. Articles de Manlio Dinucci publiés par Mondialisation.ca
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5474
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: arabie saoudite et israeil main dans la main contre l'iran   Sam 26 Sep - 18:11

ithou a écrit:
Israël est en train de préparer l’attaque contre l’Iran; par Manlio Dinucci

Mais mon pauvre cela fait au moins 6 ans que vous parlez d'attaque, arrêtez un peu vos fantasmes, sinon cela va finir par arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timour Le Boiteux
Habitué


Nombre de messages : 2844
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: arabie saoudite et israeil main dans la main contre l'iran   Dim 27 Sep - 18:23

Salam
L'Iran a encore testé des missiles ce matin et demain il prévoit des nouveau testes.
Le sionisme mondiale doit savoir à quoi s y attendre si il veut agresser l'iran, ce pays n'est pas la jordanie, l'arabie saoudite encore moins le marocs ou la tunisie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
confiture
Habitué


Nombre de messages : 3240
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: arabie saoudite et israeil main dans la main contre l'iran   Lun 28 Sep - 0:28

SALAM AUX CROYANTS

Je viens de me rappeler cet épisode de mon quartier d'enfance !

Al-Sabou était une petite terreure locale; un nain mais une p'tite terreur quand même.
Un jour il manqua de respect à grand gaillard qui le souleva d'une main de sorte que son visage soit en face du sien.
Et al-Sabou de crier : lâche-moi sinon je descends te casser la gueule !!!

Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timour Le Boiteux
Habitué


Nombre de messages : 2844
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: arabie saoudite et israeil main dans la main contre l'iran   Lun 28 Sep - 13:19

Salam
L'Iran vient de reconnaître qu'il a d'autres sites concernant son programme nucléaire et Kouchner affirme que les intention de la république Islamique s'éclaircit de plus en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: arabie saoudite et israeil main dans la main contre l'iran   Lun 28 Sep - 20:24

confiture a écrit:
SALAM AUX CROYANTS

Je viens de me rappeler cet épisode de mon quartier d'enfance !

Al-Sabou était une petite terreure locale; un nain mais une p'tite terreur quand même.
Un jour il manqua de respect à grand gaillard qui le souleva d'une main de sorte que son visage soit en face du sien.
Et al-Sabou de crier : lâche-moi sinon je descends te casser la gueule !!!

Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
Assalam aux vrais croyants;

Te rappelles-tu de David et Goliath, euh Dawoud, as, et Jalout....

Si mes souvenirs sont bons, Sidna Daoud, as, a mis en déroute, Al Sabou, euh euh, Jalout elsahyouni..... qui a toujours impressionné ceux qui ont eu peur de traverser le fleuve, sans BOIRE l'eau ou pardon, sans boire toutes les fadaises que leur racontent les "tartarins".. Ils ont bu et ceux comme certaines gentes qui ne sont pas prêtes de libérer la Palestine, au nom de la PEUR... brrr..... Et pourtant la peur N'a JAMAIS libéré un peuple, bien au contraire, et l'ALN puis tout récemment Hizb Allah, l'ont démontré avec BRIO, malgré les destructions massives aériennes....
Mais, Dresdes, Hiroshima, Nagazaki, n'ont-elles pas été rasées ?
Les peuples allemands et Japonais, ont-ils pour autant baissé les bras ?
Même s'ils ont été acculés, ILS ont gardé leur HONNEUR, et aujourd'hui, ils sont les 2i et 3ie, PUISSANCES mondiales.

Pourquoi donc, le pays des BOUKHARI, MUSLIM, MAJA, TIRMIDHI, AL GHAZALI, TOUSSI, serait-il frappé de stérilité, comme le souhaitent ceux pour qui le compteur de l'histoire, s'est arrêté à l'ère quaternaire ? et au mieux à l'ère des Pahlavis et des Al Saoud ?

J'ai l'impression qu'un certain discours FATALISTE a rongé quelques esprits, mais me direz-vous, c'est normal, ils sont SALAFO-WAHABYS, et ils ont peur de TOUT et de TOUS les Ahlou AL Kitab, il n'y a que les MUSULMANS, qui ne leur font pas peur, et pour PREUVE, ils n'utilisent leurs voitures piégées que STRICTEMENT contre d'INNCOENTS civils MUSULMANS? de préférence dans les mosquées, les écoles, les hôpitaux et les marchés bondés.... comme quelqu'un qui fuyait durant les batailles, et Ne MONTRAIT son courage, que CONTRE les femmes, et de préférence, LES VEUVES et les ORPHELINS.... Labayka Ya Fatima Ezzahra, as
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5474
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: arabie saoudite et israeil main dans la main contre l'iran   Lun 28 Sep - 23:04

ithviriw a écrit:
Assalam aux vrais croyants;

Te rappelles-tu de David et Goliath, euh Dawoud, as, et Jalout....

as

Du n'importe quoi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: arabie saoudite et israeil main dans la main contre l'iran   Mar 29 Sep - 0:12

Ouaga a écrit:
ithviriw a écrit:
Assalam aux vrais croyants;

Te rappelles-tu de David et Goliath, euh Dawoud, as, et Jalout....

Du n'importe quoi
Assalam aux vrais croyants :

Pour toi donc, si je ne m'abuse la parole d'Allah, c'est du n'importe quoi...

C'est vrai elle ne vaut pas pour les Salafis, les Wahabis, et les crétins, la parole d'un chèque "sans zed" du Nejd, et pour cause, leurs esprits ont été bouchés à l'émeri.
Il n'ya que les fatawis des Ibn Outheymine et autres Zanadikas, au service des rois du pétrole ou de ceux qui conservent dans leurs banques à Wall Street, à la City, à Zurich, Genève, Francfort et ailleurs où se négocient les actions sur les sociétés israéliennes cotés en bourse, ou celles des "cousins sionistes", ou adeptes de la trinité de Paul, qui valent leur pesant d'or, et valent le respect.

Donc, pour toi, l'histoire rapportée par Allah, Gloire éternelle à LUI, serait pour te reprendre " Du n'importe quoi", Attaqi Malwak kabla al'awane, je t'assure que ni Ibn Taymiya, ni Mohamed Ibn Abdel Wahab, ni aucun GOUROU salafi des sites nauséabonds, qui t'ont mis en HIBERNATION incontrôlée, ne te seraont alors d'aucune utilité, puisque de toutes façons, ils t'ont prévenus, qu'ils ne croient pas en LA SHAFA3A, évidemment, car ils n'ont pour culture que la HAINE des Banou Hachim, e en particulier la HAINE des AHL EL BEYT, as, en commençant par celui qui les a EXPULSES de sa chambre mortuaire, et qui a veillé à ne point les laisser conduire une "prière" ultime, tant qu'il était encore de ce monde.... après lui avoir DESOBEI, et surtout lui avoir manqué de respect en disant de lui, qu'il ne sait pas ce qu'il dit " Inahou la yahdjour", selon le Perse d'aïeux majoussis, Boukhari et Muslim....

Grossier lapsus linguaë, si significatif et si révélateur du mounafik, que furent les " Inahou la yahjour", et aujourd'hui, " C'est du n'importe quoi".. scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
confiture
Habitué


Nombre de messages : 3240
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: arabie saoudite et israeil main dans la main contre l'iran   Mar 29 Sep - 1:56

ithviriw a écrit:
[

Pourquoi donc, le pays de TOUSSI, serait-il frappé de stérilité ?

Labayka Ya Fatima Ezzahra, as

SALAM AUX CROYANTS

Tu as la réponse.

LA pierre de Daoud (as) a atteint Jalout par la permission de DIEU.
LABAYKA ALLAHOUMA LABAYK

Al-Sabou était connu aussi pour être un zandiq; il a fallu l'intervention de ses voisins qu'il insultait et provoquait hier.
Il devait peut-être vouloir épater sa Fatima !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5474
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: arabie saoudite et israeil main dans la main contre l'iran   Mar 29 Sep - 4:24

ithviriw a écrit:
Assalam aux vrais croyants :

Pour toi donc, si je ne m'abuse la parole d'Allah, c'est du n'importe quoi...

, " C'est du n'importe quoi"..

Depuis quand tu connais la parole d'Allah..?? Sache que ni Hassan, ni Husseyn ni ALi, ni Fatima ne te seront d'aucune utilité, et surtoiut pas le pédophile Khokhomani El Hendi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: arabie saoudite et israeil main dans la main contre l'iran   Dim 25 Oct - 1:56

Accord sur le nucléaire iranien: Silence et colère en "Israël" et en Arabie saoudite


En "Israël", et dans les médias séoudiens, c'est le silence officiel quant à la percée constatée dans les négociations sur le nucléaire iranien à Genève. Un silence qui en dit long, alors que les informations filtrant de la rencontre laissent croire à un accord entre les six avec l'Iran.

Pourtant, il y est question que Téhéran livre son uranium enrichi à 5% à la Russie et la France, pour qu'elles l'enrichissent à 20%. L'opération devant réduire à néant les soupçons sur des visées militaires du programme nucléaire iranien, longtemps soupçonnées par l'entité sioniste, et le pouvoir wahabi allié stratégique du sionisme.

Or, force est de constater que les dirigeants israéliens, au lieu de se réjouir de la dissipation de que ce qu'ils considèrent être "la menace nucléaire iranienne" ont gardé le silence. Des sources sûres confirment que les visites au plus haut niveau des services spéciaux israéliens, égyptiens et séoudiens, n'ont cessé d'être notées, car si détente, il y a sur ce dossier notamment, les séoudiens risquent d'en voir le résultat en Irak, d'où les américains ont envi de se retirer après avoir rempli leur contrat moral avec le prince Bandar et la famille séoudienne, menacée par la turbulence de Sadam Husseyn.

Comme si l'accord les a pris de court, les médias israéliens, quant à eux, n'ont pas manqué de constater ce mutisme.

Selon le Jérusalem Post, ni le bureau du Premier ministre ni le ministère des Affaires étrangères n'ont souhaité commenter. "Ils estiment, en effet, qu'il est encore trop tôt pour aborder le sujet puisqu'il ne s'agit, pour l'heure, que d'une ébauche de projet" se contente d'expliquer le site en ligne du journal.

Moins réservé, le Yédiot Aharonot fonce contre l'accord, le qualifiant de " coup dur asséné contre Israël": " Nous allons en payer le prix" a titré le chroniqueur politique de ce journal, Alex Fishman lequel s'est offusqué contre le directeur général de l'AIEA Mohammad El Baradei. " Cet homme que les services de renseignements occidentaux soupçonnent de collaborer avec l'Iran va nous vendre pour un prix minable et nous rendre la vie dure" a-t-il commenté.

De leur côté les Egyptiens considèrent que Mohammad El Baradei, a été contaminé par le chiisme durant ses contacts et ses visites aux Mollahs. Mais plus grave, les séoudiens ne pardonnent pas à Barack Hussein Obama de les avoir trahis, alors qu'ils ont mis à sa disposition plus de mille milliards de dollars pour son plan de sauvetage des banques américaines, en compensation d'un durcissement espéré contre les régimes des Mollah, et de Khartoum ou celui de Syrie, même si vis-à-vis de l'opinion publique, la fausse réconciliation avec Damas, est tenue pour être un succès de façade, motivée par l'envi des séoudiens d'affaiblir les alliances iraniennes dans le monde arabe souni.

Et de prétendre que "les Iraniens ont reçu à l'avance les mises en garde et savaient ce que veulent les Occidentaux. Ils ont une source au sein de l'AIEA". Mais ce que Fishman appréhende le plus est que l'Iran stipule en échange de l'accord de mettre le programme nucléaire israélien sous contrôle, et d'avoir gain de cause.

Partageant la même insatisfaction, le Haaretz s'est désolé que l'accord écarte désormais l'option de la frappe américaine et israélienne contre l'Iran: "c'est un exploit important pour l'Iran dans sa guerre d'usure et d'atermoiement avec la Communauté Internationale pour protéger son programme nucléaire" a jugé le commentateur politique du tabloïd, Yossi Milmann. " Plus encore, cet accord écarte les sanctions contre l'Iran exigées par Israël, ce qui constitue une défaite pour Israël" devait- conclure.

Nul doute que ce qui inquiète le plus ces analystes israéliens est que les options de frappes militaires et de sanctions économiques, voire pétrolières contre l'Iran -que le Premier ministre Netanyahou voulaient "paralysantes"-, et les séoudiens comme une aubaine pour interdire la diffusion des médias iraniens et de la littérature chiite, dans le monde islamique "souni", n'auront plus aucune raison d'être. Cet échec risque de se transformer en un repli des "missionnaires" du wahabisme et de sa couverture "salafi", devant des imams chiite, qui ont plus à offrir en matière spiritelle, aux musulmans cultivés d'Europe et aux jeunes africains et asiatiques cultivés, que les parodies obscurantisme d'un salafisme tourné vers la scholastique et l'abrutissement.

Pis encore, l'accord prive l'entité sioniste de l'épouvantail brandi pour promouvoir des pressions contre son ennemi numéro un, et qui lui permettait surtout des retombées heureuses de la part de l'aide financière discrète, mais trés efficace de l'Arabie saoudite. Mais mieux que celà, si les arabes n'ont plus peur, ils pourraient réduire leurs achats d'armements coûteux aurpès de l'Occident, ce qui serait un désatre pour l'économie israélienne, frappée déjà de plein fouet par les retombées de la chûte des commandes d'équipements militaires aux industriels du complexe militaro industriel américain qui cèdent en priorité leurs commandes de sous-traitance à Israël, où sont installés la plus part de ceux qui veulent réduire leurs coûts fiscaux, et donc de production.

Loin de baisser les bras, les Israéliens devraient chercher autre chose, pour susciter des commandes d'armements arabes, à l'Amérique ou à l'Europe et dont ils assurent au minimum 30% des coûts par le jeu du monopole de la sous-traitance en matière de fabrication des seuls armements livrés aux arabes.

Raison de leur silence suspect.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
confiture
Habitué


Nombre de messages : 3240
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: arabie saoudite et israeil main dans la main contre l'iran   Dim 25 Oct - 2:36

Ouaga a écrit:
ithviriw a écrit:
Assalam aux vrais croyants :

Pour toi donc, si je ne m'abuse la parole d'Allah, c'est du n'importe quoi...

, " C'est du n'importe quoi"..

Depuis quand tu connais la parole d'Allah..?? Sache que ni Hassan, ni Husseyn ni ALi, ni Fatima ne te seront d'aucune utilité, et surtoiut pas le pédophile Khokhomani El Hendi

SALAM AUX CROYANTS
Et que les poux s'abattent sur la tête de ibn saba !!

Saches mon frère, hafadaka Allah, que ce levithriviw est un zéro ceinturé pour la danse du ventre qui, entre deux ruades, se prend pour un huit !!
Alors lui et le Coran Mad Mad Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: arabie saoudite et israeil main dans la main contre l'iran   Aujourd'hui à 1:08

Revenir en haut Aller en bas
 
arabie saoudite et israeil main dans la main contre l'iran
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Je mets ma main dans Ta Main
» La communion dans la main
» La communion dans la main, Par Mgr Albert Malcolm Ranjith
» l'argile dans la main du potier du livre de Jérémie
» Psaume 30, « Tu es mon Dieu ! » Mes jours sont dans ta main »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Islam et actualité :: Actualité-
Sauter vers: