Islam et actualité

Actualité et société
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Caricatures anti-prophete(sbdl): 10 000 manifestants a Setif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
salah bey
Habitué


Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Caricatures anti-prophete(sbdl): 10 000 manifestants a Setif   Lun 6 Fév - 14:27

Plus de 10 000 étudiants dans la rue à Sétif
Pour dénoncer la publication des caricatures sur le Prophète Mohamed (QSSSL) par un quotidien danois, reprises par d’autres organes européens, des milliers d’étudiants de l’université Ferhat Abbas de Sétif ont investi hier la rue.
L’élan des manifestants qui avoisinaient les 10 000 a été arrêté par l’intervention des forces de l’ordre ayant dissuadé pacifiquement la masse estudiantine qui se dirigeait vers le siège de la wilaya pour remettre aux autorités une motion de dénonciation. Les étudiants, qui brandissaient des pancartes et banderoles portant des slogans anti-Danemark, n’exigeaient ni plus ni moins que l’expulsion de l’ambassadeur danois à Alger. Les frondeurs n’ont pas manqué l’occasion pour appuyer la campagne de boycott des produits du pays incriminé. Dans une déclaration, Ahlem, une étudiante en sociologie, a fustigé cette liberté d’expression qui porte atteinte au Prophète (QSSSL), l’autre symbole de l’Islam. « Le monde occidental, qui nous a appris que la liberté des uns se termine quand commence celle des autres, ne doit pas oublier ce dicton cardinal », rétorque non sans colère notre interlocutrice n’ayant rien d’islamiste. L’on apprend, par ailleurs, que les lycéens d’El Eulma sont eux aussi sortis dans la rue pour exprimer leur indignation et colère, au moment où la classe politique, « les organisations de masse » et les associations satellitaires de la capitale des Hauts-Plateaux observent le mutisme total...
elwatan.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
salah bey
Habitué


Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Caricatures anti-prophete(sbdl): 10 000 manifestants a Setif   Lun 6 Fév - 14:28

Le MSP se distingue du lot



par Mohamed Zaâf
Le mouvement d’Aboudjerra Soltani a décidé de tenir, aujourd’hui, un rassemblement à la salle Harcha, à Alger, pour manifester sa désapprobation après les caricatures irrespectueuses et choquantes de notre prophète (qsssl). Le MSP étant bien organisé et d’essence modérée, les débordements ne sont donc logiquement pas à craindre.

Cependant, en acceptant de modifier le lieu de son rassemblement, initialement fixé à la place du 1er-mai, le MSP évite de braver l’interdiction du ministère de l’Intérieur de toute manifestation dans les artères de la capitale depuis les incidents du 14 juin 2001.

Une interdiction difficile à maintenir dans la durée dans une situation normale mais dont le prolongement se trouve favorisé par l’état d’urgence, en vigueur depuis le 12 février 1992, dont le MSP réclame avec insistance la levée. Il est intéressant de noter qu’il est ainsi la seule formation politique à réagir, chez nous en Algérie, à un événement qui suscite les passions à travers le monde et la colère des peuples arabes et musulmans.

Ni le RND ni même le FLN, pourtant partenaires autrement puissants du MSP dans la coalition gouvernementale, n’ont adopté, face aux blasphèmes, des attitudes qui reflètent les ressentiments populaires. Toutes les formations politiques nationales donnent l’impression d’une paralysie face à l’affaire et à ses développements.

Toutes laissent le terrain libre au parti d’Aboudjerra et Aboudjerra en profite judicieusement, doit-on constater. Car même dans une salle fermée, la manifestation améliorera l’image de marque du mouvement et lui glanera assurément des points puisque, tel que nous connaissons les Algériens, elle ne les laissera pas indifférents.

Par cet acte, le MSP s’octroie de fait le rôle d’interprète des amertumes algériennes face aux dépassements occidentaux. D’autant que hors des stades, à l’occasion des rencontres sportives, nos populations ne peuvent s’exprimer collectivement, pacifiquement, que lors des manifestations électorales et référendaires.

L’autre choix, l’unique, c’est l’émeute, l’affrontement. Devant les cafouillages et la «boulitique» des autres partis, le MSP donne l’impression, à travers ses revendications et la fidélité à sa ligne, d’un parti qui s’est tracé un chemin clair et qui sait où il va.

«Nous prendrons le pouvoir en 2012, car c’est le peuple qui va nous choisir», disait Aboudjerra dans sa dernière conférence de presse
. Une déclaration que renforcent les victoires électorales sans appel des partis d’obédience islamique dans nos pays arabo-musulmans mais qui semble tenir grandement compte des réalités du terrain.

2012 est une échéance qui implique l’éventuel 3e mandat du président Bouteflika. Un tel mandat nécessite une révision constitutionnelle et une levée de l’état d’urgence pourrait difficilement intervenir avant une telle révision, estiment les observateurs.

M. Z.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
salah bey
Habitué


Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Caricatures anti-prophete(sbdl): 10 000 manifestants a Setif   Lun 6 Fév - 14:29

Aujourd’hui, en présence d’Aboudjerra Soltani

Le rassemblement du MSP sera «toléré» à Alger

par Sihem H
Le MSP a réussi à obtenir l’aval tacite des autorités pour organiser un rassemblement à Alger en signe de protestation contre les caricatures blasphématoires envers l’islam, après les avoir convaincues que l’Algérie ne peut se permettre de demeurer en reste de toutes les manifestations dans le monde.

Cependant, le rassemblement n’aura pas lieu à la place du 1er Mai, mais à la salle Harcha-Hacène. Le MSP, s’abstenant de défier les pouvoirs publics en abandonnant l’idée de la tenue d’un rassemblement de rue, avance l’argument de l’intérêt supérieur du pays.

L’initiative du Mouvement de la société pour la paix (MSP) d’organiser aujourd’hui un rassemblement pour dénoncer les atteintes répétées contre le Prophète (QSSSL) a été finalement «tolérée» par les pouvoirs publics, a affirmé, hier, M. Mokri, cadre du parti, dans une déclaration au Jeune Indépendant.

Ainsi, précise-t-il, même si la demande d’autorisation introduite auprès de la wilaya d’Alger n’a eu aucune suite écrite, qu’elle soit favorable ou non, les responsables de la wilaya, sur injonction du ministère de tutelle, ont décidé de ne pas s’opposer à la tenue de ce rassemblement.

M. Mokri estime, en ce sens, que cette «exception» a été obtenue suite aux arguments développés par le MSP, selon lesquels l’Algérie ne peut demeurer en reste de tous les mouvements de protestation organisés dans le monde pour s’élever contre les atteintes à la personne de notre Prophète (QSSSL).

Et d’ajouter que «les autorités ont décidé de fermer les yeux sur l’organisation de notre rassemblement à Alger et de s’abstenir de brandir le carton de l’interdiction réglementaire». Le président du MSP, également ministre d’Etat sans portefeuille, a décidé de marquer de sa présence ce rassemblement, confie M. Mokri, alors que pour l’éventuelle participation d’autres ministres d’obédience MSP, la direction de ce parti n’a donné aucune orientation particulière, laissant les concernés s’en remettre à leur appréciation personnelle.

C’est sans doute la présence de M. Aboudjerra Soltani qui, selon des observateurs avertis, a dissuadé le ministre de l’Intérieur d’interdire ce rassemblement, évitant ce qui risque de s’apparenter à une indélicatesse envers un collègue au sein du gouvernement, qui plus est, sur une action plutôt sensible.

D’autant plus que le président du MSP n’a pas caché sa détermination à aller au bout de son initiative de tenir un rassemblement. «Il est indécent de parler d’interdiction dans des situations où il est question de la dignité des Algériens», a-t-il déclaré, lors de la conférence de presse qu’il a animée, samedi dernier.

La publication des caricatures a, rappelle-t-il, «heurté les sentiments des musulmans et de tous les hommes libres à travers le monde et suscité partout une vague de colère et d’indignation à laquelle l’Algérie ne peut se soustraire».Le rassemblement d’aujourd’hui, qui sera organisé à la salle Harcha, à Alger, à partir de 16h, est ouvert, tient à préciser M. Mokri, à tous les citoyens et tous les représentants de la société civile.

Plusieurs associations et partis politiques ont à maintes reprises revendiqué la levée de l’interdiction de marche dans la capitale, qualifiée de «décision restrictive pour les libertés d’expression». Une demande à laquelle le gouvernement a, à chaque fois, opposé un refus catégorique.

«Si l’organisation de manifestations devait régler les problèmes des pays frères, nous en aurions organisé des centaines. Malheureusement, ce n’est pas le cas. La position de l’Algérie concernant ce qui se passe dans certains pays est claire.

Personne n’a le droit de douter de nos positions sur ce sujet», a soutenu M. Ouyahia, le chef du gouvernement. S. H.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Caricatures anti-prophete(sbdl): 10 000 manifestants a Setif   Aujourd'hui à 11:49

Revenir en haut Aller en bas
 
Caricatures anti-prophete(sbdl): 10 000 manifestants a Setif
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Napoléon en caricatures
» les forces chinoises tirent sur des manifestants pacifiques.
» Le procès des caricatures
» caricatures anglaise au temps de la Révolution
» Caricatures

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Islam et actualité :: Actualité-
Sauter vers: