Islam et actualité

Actualité et société
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les affrontements dégénèrent en Tunisie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
forums
Habitué


Nombre de messages : 1580
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Les affrontements dégénèrent en Tunisie   Dim 9 Jan - 21:19

Les affrontements dégénèrent en Tunisie
Le Point.fr - Publié le 09/01/2011 à 15:14 - Modifié le 09/01/2011 à 18:51

Le gouvernement reconnaît que huit personnes ont été tuées au cours des dernières 24 heures. L'opposition dénombre "au moins 20 morts".



Le Point.fr

Le gouvernement tunisien a déclaré dans un communiqué publié dimanche que huit personnes étaient mortes au total dans des affrontements avec la police au cours des dernières 24 heures. Une heure plus tôt, un dirigeant de l'opposition a fait état d'au moins 20 personnes tuées par balle à Thala et Kasserine, dans le centre-ouest de la Tunisie, et a appelé le président Zine El Abidine Ben Ali à "faire cesser le feu".

"Les informations qui nous proviennent de Kasserine et Thala font état d'au moins vingt morts tombés sous les balles depuis samedi dans des affrontements qui se poursuivaient ce matin même", a déclaré à l'AFP Ahmed Nejib Chebbi, chef historique du Parti démocratique progressiste (PDP, opposition légale). "On a tiré sur les cortèges funèbres", a-t-il affirmé, expliquant tenir ces informations des relais de son parti dans les deux villes. Affirmant vouloir attirer l'attention du chef de l'État sur "la gravité de la situation", M. Chebbi l'a appelé à "faire cesser le feu immédiatement". "J'adresse un appel urgent au président de la République pour lui demander de faire cesser le feu immédiatement afin d'épargner la vie des citoyens innocents et de respecter leur droit à manifester", a-t-il déclaré.

Selon des témoignages concordants recoupés par l'AFP, au moins quatre personnes ont été tuées dimanche et plusieurs blessées par balle à Kasserine, à 290 km au sud de Tunis. Ces sources avaient affirmé que le bilan devrait s'alourdir dans les heures à venir en raison d'un "grand nombre de blessés graves". Sur les quatre tués dans des affrontements avec la police, trois ont été tués par balle et identifiés. Il s'agit de Raouf Bouzid, Mohamed Amine Mbarki et Rabah Nasri, a indiqué Sadok Mahmoudi, membre du bureau exécutif du syndicat régional de Kasserine. Ce syndicaliste a fait état d'un quatrième tué sans précision d'identité. Samedi soir, des affrontements à Thala, localité située à 50 km de Kasserine, avaient fait au moins quatre morts et six blessés graves, selon des sources syndicales. Le gouvernement a fait état dimanche de deux morts samedi à Thala affirmant que la police avait été attaquée par des individus avant d'ouvrir le feu dans un acte de "légitime défense".

http://www.lepoint.fr/monde/les-affrontements-degenerent-en-tunisie-09-01-2011-1283879_24.php

_________________
forums a écrit:
il se trouve que ma mère ne pige rien, mais alors rien, a l’arabe


Soustara a écrit:



Vu mes valeurs et traditions musulmanes, je ne peux pas dialoguer avec une personne qui ramène la vie privée sa mère dans le débat


Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forums
Habitué


Nombre de messages : 1580
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: Les affrontements dégénèrent en Tunisie   Mer 12 Jan - 8:56

Les violences gagnent Tunis
Reuters - Publié le 11/01/2011 à 23:33 - par Tarek Amara



TUNIS (Reuters) - La capitale tunisienne a été le théâtre, mardi soir, de violences, les premières signalées à Tunis depuis le début du mouvement de contestation parti le 16 décembre de Sidi Bouzid et qui a fait officiellement 23 victimes civiles.

Les forces de l'ordre ont tiré en l'air en guise de sommation pour disperser une foule qui mettait à sac des bâtiments dans le faubourg ouvrier d'Ettadamen.

Selon un journaliste de Reuters présent sur les lieux, des centaines de jeunes gens ont lancé des pierres sur la police avant de saccager des magasins et de mettre le feu à une banque.

Il a raconté que la foule avait barré les axes routiers à l'aide de pneus enflammés, incendié un autobus et deux voitures et également mis le feu à un local de l'administration locale.

Les policiers ont effectué des tirs de sommation en l'air et également fait usage de grenades lacrymogènes pour tenter de faire refluer les gens de l'intérieur du bâtiment, a-t-il dit.

"Nous n'avons pas peur, nous n'avons pas peur, nous n'avons peur que de Dieu", scandait la foule, dont le gros s'est par la suite dispersé, la police pourchassant des groupuscules dans les ruelles avoisinantes.

Ce nouvel accès de violence a éclaté peu après la publication d'un nouveau bilan officiel des morts depuis le début du mouvement comportant trois nouvelles victimes. Le gouvernement a, en revanche, rejeté les estimations plus élevées émanant d'organisations de défense des droits de l'homme.

Jusqu'à mardi soir, on ne rapportait aucune nouvelle violence majeure, l'armée ayant été déployée dans les villes les plus turbulentes et les universités et les établissements scolaires fermés jusqu'à nouvel ordre. Dans une agglomération au moins, la police avait ordonné à la population de ne pas se rassembler dans les rues.

Les participants aux émeutes affirment vouloir protester contre la cherté de la vie et la pénurie d'emplois en Tunisie.

Les autorités dénoncent l'instrumentalisation de ces manifestations par une minorité d'extrémistes violents. D'après le pouvoir, les victimes ont été tuées par des policiers exerçant leur droit de légitime défense.

RÉFORMES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES

Lors d'une conférence de presse, le ministre des Communications, Samir Labidi, a chiffré à 21 le nombre de personnes tuées lors des heurts de ces derniers jours, soit trois victimes de plus que le précédent bilan officiel.

Deux personnes supplémentaires ont trouvé la mort au début du mouvement d'agitation et deux autres se sont données la mort.

Souhayr Belhassen, une Tunisienne qui préside la Fédération internationale des droits de l'homme (FIDH, dont le siège est à Paris), avait auparavant fait état de 35 morts en tout. "Le bilan (...) pourrait s'alourdir", avait-elle confié à Reuters.

Le mouvement a éclaté le 18 décembre à Sidi Bouzid, une petite ville du centre-ouest du pays, après la tentative d'immolation par le feu d'un jeune chômeur protestant contre la confiscation par les autorités de son étal de fruits et légumes.

"Je vous confirme que le nombre de morts durant le week-end est de 21. Tous les autres chiffres donnés par la télévision et les agences qui parlent de 40 à 50 (morts) sont totalement faux", a déclaré le ministre aux journalistes.

Il a également déclaré que des mouvements religieux extrémistes et des mouvements extrémistes issus de la gauche ont infiltré ces manifestations de protestation et incité à la violence.

Evoquant les griefs de certains des participants, Samir Labidi a dit: "Notre réponse aux revendications de la jeunesse consiste en des réformes économiques et sociales et en une plus grande ouverture vers la liberté".

Lundi, le président Zine el Abidine ben Ali, au pouvoir depuis 23 ans, était intervenu à la télévision nationale pour déclarer que les troubles constituaient "un acte terroriste". Il avait aussi promis de créer 300.000 emplois d'ici la fin 2012.

Jean-Loup Fiévet pour le service français

http://www.lepoint.fr/fil-info-reuters/les-violences-gagnent-tunis-11-01-2011-1284654_240.php

_________________
forums a écrit:
il se trouve que ma mère ne pige rien, mais alors rien, a l’arabe


Soustara a écrit:



Vu mes valeurs et traditions musulmanes, je ne peux pas dialoguer avec une personne qui ramène la vie privée sa mère dans le débat


Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forums
Habitué


Nombre de messages : 1580
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: Les affrontements dégénèrent en Tunisie   Jeu 13 Jan - 8:54

Moncef Marzouki : "Ce sont les dernières convulsions du régime tunisien"
Le Point.fr a interrogé un opposant historique au régime de Ben Ali, installé en France, sur les violences qui agitent la Tunisie.

Le Point.fr - Publié le 12/01/2011 à 19:55


Propos recueillis par Marc Vignaud

Le gouvernement tunisien a annoncé le limogeage du ministre de l'Intérieur et la libération de toutes les personnes arrêtées lors de manifestations qui ébranlent le pays. Il a également promis la formation d'une commission d'enquête sur la corruption que dénoncent opposition et ONG. Moncef Marzouki, opposant historique et virulent au régime tunisien, juge qu'il ne s'agit en rien de véritables concessions.

Le Point.fr : Que pensez-vous des concessions annoncées par le président Ben Ali pour calmer les manifestants ?

Moncef Marzouki : Le limogeage du ministre de l'Intérieur est sans effet. S'il devait vraiment limoger quelqu'un, ce serait lui-même ! S'il veut faire une commission d'enquête sur la corruption, alors qu'il commence par enquêter sur sa propre corruption, celle de sa femme et de ses gens. Il peut bien libérer ceux qu'il a mis en prison, mais il est responsable des 90 morts (le régime reconnaît 21 morts, NDLR). C'est lui qui doit payer pour eux. L'extension de la révolte après son premier discours, son deuxième discours puis son troisième montre qu'il ferait bien de s'en aller pour sauver sa peau. Il ment comme il respire depuis 20 ans, personne ne lui fait confiance. Tout le monde sait qu'il est en train de gagner du temps et que ce sont les dernières convulsions du régime.

Le chef d'état-major de l'armée de terre, accusé de ne pas avoir réagi assez fermement face aux désordres, pourrait être limogé. Que faut-il comprendre ?

Jusqu'à présent, l'armée a pris position dans tout le pays, mais ce n'est pas elle qui tire sur la population. Je demande à ce qu'elle la protège contre les tueurs à gages de la police politique Ben Ali. Ce sont eux qui tirent, avec leur snipper, sur la foule pacifique qui ne fait qu'exprimer son ras-le-bol. La seule issue positive serait une intervention de l'armée pour mettre fin au règne de la police. Il faut qu'elle mette Ben Ali en prison pour qu'il soit jugé sur place. Après le bain de sang, il ne peut plus partir. J'ai toujours dit qu'on pouvait le laisser s'en aller s'il acceptait une transition pacifique, mais aujourd'hui, je réclame son arrestation et son jugement par un tribunal militaire pour les crimes qu'il a commis contre le peuple tunisien. Tout l'argent qu'il a volé, avec sa famille, doit être rapatrié.

Croyez-vous vraiment à une intervention de l'armée ?

Je n'en sais rien. Actuellement, elle est divisée. Le licenciement du chef d'état-major de l'armée de terre montre qu'il y a un problème. Je veux croire à des militaires patriotes qui déposent Ben Ali et favorisent la mise en place d'un gouvernement transitoire d'union nationale qui restructure l'espace politique.

C'est un appel à un coup d'État...

Ce ne serait pas un coup d'État puisque Ben Ali n'est pas un président légitime, c'est un dictateur élu avec 99 % des voix à chaque fois.`

Comment percevez-vous la position de la France ?

Je pense que le gouvernement français n'a encore rien compris à la situation. C'est très dommage qu'il défende une politique contraire à ses valeurs et à ses intérêts. Quand on est une démocratie, on ne fraye pas avec une dictature mafieuse. C'est une question de valeurs, d'estime de soi. C'est aussi une question d'intérêts. Croire que Ben Ali est un rempart contre l'islamisme alors qu'il est à l'origine de la flambée islamique, c'est prendre un pyromane pour un pompier. C'est une politique aberrante, contre-productive, qui risque de faire perdre à la France toute influence dans le Maghreb. Tant que le gouvernement pariera sur un tel régime au nom de la "realpolitique", il sera à côté de la plaque.


http://www.lepoint.fr/monde/moncef-marzouki-ce-sont-les-dernieres-convulsions-du-regime-tunisien-12-01-2011-129204_24.php

_________________
forums a écrit:
il se trouve que ma mère ne pige rien, mais alors rien, a l’arabe


Soustara a écrit:



Vu mes valeurs et traditions musulmanes, je ne peux pas dialoguer avec une personne qui ramène la vie privée sa mère dans le débat


Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forums
Habitué


Nombre de messages : 1580
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: Les affrontements dégénèrent en Tunisie   Jeu 13 Jan - 8:59

il y a énormément de rumeur qui circule sur la situation en Tunisie, la famille du président, l’armée, etc..
espérant que ca va aboutir a un changement de régime ou une vraie ouverture ou rabi yajaal el-khir

_________________
forums a écrit:
il se trouve que ma mère ne pige rien, mais alors rien, a l’arabe


Soustara a écrit:



Vu mes valeurs et traditions musulmanes, je ne peux pas dialoguer avec une personne qui ramène la vie privée sa mère dans le débat


Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timour Le Boiteux
Habitué


Nombre de messages : 2844
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Les affrontements dégénèrent en Tunisie   Jeu 13 Jan - 20:19

Salam
Au peuple tunisien, N'oubliez pas vos Morts Vengez vos Morts ! Chassez Ben Ali et sa Femme....Chassez-les en Israel....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forums
Habitué


Nombre de messages : 1580
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: Les affrontements dégénèrent en Tunisie   Jeu 13 Jan - 21:24


بيان الاتحاد حول الاوضاع في تونس
الخميس, 13 يناير 2011 18:34 المدير



الحمد لله، والصلاة والسلام على رسول الله، وعلى آله وصحبه ومَن اتَّبع هداه، وبعد:

بقلق شديد، وبقلوب تكويها مشاعر الأسى على مصاير المسلمين، وأوضاعهم العوج: يتابع الاتحاد العالمي لعلماء المسلمين حركة الاحتجاج المتصاعدة في عددٍ من مدن وقرى تونس، وقد دخلت أسبوعها الرابع، مستقطبةً إليها المزيد من القوى الشعبيَّة والطلابيَّة والمهنيَّة، واجدة الاحتضان والمساندة من قِبَل قطاعات نقابية معتبرة، ومن قِبَل محامين وصحفيين ومنتجين ثقافيين، وتلخَّصت شعارات هذه الحركة الاحتجاجيَّة العارمة في المطالبة بحقِّ أبناء الشعب أن يطعموا من جوع، وأن يَأمنوا من خوف، ولا سيَّما حق العاطل في أن يجد شغلا، وحق العامل أن يأخذ أجرًا عادلًا، كما طالبت الجماهير الغاضبة بوضع حدٍّ للفساد وللاستبداد، ونهب أموال الشعب.

ورغم أن رئيس الدولة توجَّه مرتين بالخطاب إلى هذه الجماهير المنتفضة مهدِّئا لها، معلنًا تفهُّمه لأوضاعها الصعبة، واعدًا بتوفير مئات الآلاف من الوظائف للعاطلين، وخصوصًا من حملة الشهادات العلميَّة، متوعِّدا بحزم مَن وصفهم بالمتطرِّفين الذين يوظِّفون هذه الأحداث، إلا أن ذلك لم يُجْدِ شيئًا في التهدئة من أَمَد الاحتجاج، وتسكين الغضب الثائر، بل زاده عرامًا وضرامًا، حتى اقتحم الاحتجاج قلب العاصمة وأحياءها الشعبيَّة، وهو ما حمل رئيس الحكومة أن يعلن اليوم عن عزل وزير الداخليَّة، بعد عزل وزير الاتصال، والوعد بالتحقيق في المسئوليَّة عن إطلاق النار على المواطنين، وعن الفساد، وكذا الإعلان عن إطلاق سراح المعتقلين، بما دلَّ على عمق واتساع الأزمة الاجتماعيَّة والسياسيَّة، ومنها أزمة الثقة المفقودة بين الدولة والشعب، عبَّرت عنها نوعيَّة الشعارات المرفوعة، والاتساع المتواصل لموجة الاحتجاج والغضب، وما قوبل به من عنفٍ أمني أودى بحياة حوالي خمسين مواطنًا ومواطنة، إلى جانب مئات الجرحى، وسيل للدماء لا يزال يتدفَّق، ولم يكف، ولم يجف، ولم يخف.

وإزاء تفاقم هذه الأوضاع، لا يملك الاتحاد العالمي لعلماء المسلمين -بعد الدعاء إلى الله الرحمن الرحيم أن يحفظ تونس وشعبها من كلِّ مكروه وسوء، وأن تستعيد أمنها الاجتماعي والسياسي، والمحافظة على الأرواح، وعلى الأموال والأرزاق- إلا أن يقوم بواجبه وأداء أمانته، في توجيه النصح خالصًا إلى الجهات الآتية:

أولا: إلى رئيس الدولة السيد زين العابدين بن علي، الذي حمَّله الله المسؤولية، نذكره بالحديث الشريف: "إن الله سائل كل راعٍ عما استرعاه، حفظ أم ضيَّع"، ونطالبه: أن يصدر أوامره الحازمة بوقف إطلاق النار فورًا، حقنًا للدماء، وحفظًا للأرواح، ومحاسبة المتورِّطين في إسالة دماء المئات من المواطنين بين قتيل وجريح، وكذا فكّ الحصار المضروب على المدن والقرى، والمسارعة بإطلاق سراح المعتقلين الجدد، بالإضافة إلى القدامى الذين طال عليهم الأمَد، ومنهم ألوف من شباب الصحوة الإسلاميَّة، وإصدار عفو عام، يرفع الحصار المضروب عن آلاف المعتقلين السابقين، ويعيد لهم حقوقهم، ويعوّض لهم بعض ما فقدوه بغير حق، لتعيش تونس الخضراء عهدًا جديدًا، يقوم على مصالحة عامة، وميثاق وطني شعبي، تشارك فيه كل الفئات، تراعى فيه الحقوق، كما تؤدى الواجبات، وتقلّم فيه أظفار المفسدين، الذين ينهبون أموال الشعب، أو يسرقونها، ولا يجدون مَن يردعهم.

ثانيا: نداء إلى جماهير الشعب المحتجَّة الغاضبة أن الإسلام يقرُّ بحقهم المشروع في العيش الكريم بمنأى من كل استبداد في ممارسة السلطة، ونهب للأموال، واحتكار للأرزاق، واستئثار بالفرص من قِبل فئات متنفِّذة، وأن احتجاجهم السلمي عمل يُحتسب لهم عند الله ما أخلصوا القصد لله تعالى، وسلم عملهم من كل فسادٍ وتخريب.

إن من حقّ المظلوم أن يصرخ في وجه ظالمه، كما قال تعالى: {لاَّ يُحِبُّ اللَّهُ الْجَهْرَ بِالسُّوءِ مِنَ الْقَوْلِ إِلَّا مَن ظُلِمَ} [النساء:148]، وقد روي عن سيدنا أبي ذر رضي الله عنه أنه قال: عجبت لمن لا يجد القوت في بيته، كيف لا يخرج على الناس شاهرًا سيفه.

وبهذا ندعو جماهير شعب تونس الأبيَّة التي ضربت المثل في الشجاعة والتضحية والذبّ عن الحق والحرية أن تلتزم بأعلى صور الانضباط في الحفاظ على الأموال والممتلكات العامَّة والخاصَّة، فهي أموال ومؤسَّسات للشعب وأمانة عنده، قد عصمها الإسلام من كل نهب أو تخريب، فاتَّقوا الله في بلادكم وأرزاقكم ومؤسساتكم، واصبروا وصابروا وتضامنوا في جهادكم السلمي من أجل تونس حرَّة مزدهرة ينعم فيها كل أبنائها وبناتها بكل مقومات الحياة الكريمة، قال تعالى: {وَلَقَدْ كَرَّمْنَا بَنِي آدَمَ} [الإسراء:70].

ثالثا: نداء إلى قوات الأمن والجيش: أن يتقوا الله في مواطنيهم وأهلهم فهم أمانة عندهم، إنما حملتهم أمتهم السلاح للدفاع عنهم في مواجهة عدوٍّ متربِّص، لا لتوجيه الرصاص الحي إلى صدور عارية عضَّها الجوع، فخرجت تصرخ دفاعًا عن حقِّها المشروع، إن الدماء الزكيَّة التي سالت والأرواح الطاهرة التي أُزهقت، يتحمَّل وزرها كل من أمر بذلك وكل من نفذ، بل حتى من شجع ورضي، قال تعالى مفظّعًا جريمة إزهاق النفس: {وَمَن يَقْتُلْ مُؤْمِنًا مُتَعَمِّدًا فَجَزَاؤُهُ جَهَنَّمُ خَالِدًا فِيهَا وَغَضِبَ اللَّهُ عَلَيْهِ وَلَعَنَهُ وَأَعَدَّ لَهُ عَذَابًا عَظِيمًا} [النساء:93]، إن امرأة دخلت النار في هرَّة حبستها، فلا هي أطعمتها، ولا هي تركتها تأكل من خشاش الأرض، فما بالكم بمَن قتل العشرات من البرآء الجائعين؟ إنه ظلم يمهل الله فيه ولا يهمله، وقد قال صلى الله عليه وسلم: "إن الله ليملي للظالم، حتى إذا أخذه لم يفلتْه" قال: ثم قرأ {وَكَذَلِكَ أَخْذُ رَبِّكَ إِذَا أَخَذَ الْقُرَى وَهِيَ ظَالِمَةٌ إِنَّ أَخْذَهُ أَلِيمٌ شَدِيدٌ} [هود:102].

رابعا: نداء إلى القوى الدوليَّة التي تكيل بمكيالين، بل بمكاييل شتى، وطالما ملأت الدنيا نكيرًا لما يفعل في بعض الأقطار، ثم هم يصمتون الآن أو أكثرهم على ما تعرَّضت له جماهير تونس المحتجة سلميًّا على مظالم أقرت السلطة ذاتها أخيرًا بحقها في المطالبة، وقرَّرت فتح تحقيق في الفساد والمظالم، حتى رأينا فرنسا تعرض خبرتها في القمع على تونس، أهذه هي الديمقراطيَّة؟ لماذا هذه المعايير المزدوجة؟ دفاع عن الديمقراطيَّة في مكان، وخيانتها في مكان مجاور!

أخيرًا يبتهل اتحاد العلماء إلى ربنا الرحمن الرحيم أن يحفظ تونس الخضراء، تونس عقبة بن نافع، وجامع الزيتونة ومعهدها، بلدًا آمنًا مزدهرًا، وسائر بلاد المسلمين.

قال تعالى: { إِنَّ اللَّهَ يَأْمُرُ بِالْعَدْلِ وَالإِحْسَانِ وَإِيتَاء ذِي الْقُرْبَى وَيَنْهَى عَنِ الْفَحْشَاء وَالْمُنكَرِ وَالْبَغْيِ يَعِظُكُمْ لَعَلَّكُمْ تَذَكَّرُونَ} [النحل:90].

والله من وراء القصد، وهو الهادي إلى سواء السبيل.

علي القرداغي
الأمين العام

يوسف القرضاوي
رئيس الاتحاد

http://www.iumsonline.net/index.php?option=com_content&view=article&id=1029:2011-01-13-15-40-12&catid=2:news&Itemid=79

_________________
forums a écrit:
il se trouve que ma mère ne pige rien, mais alors rien, a l’arabe


Soustara a écrit:



Vu mes valeurs et traditions musulmanes, je ne peux pas dialoguer avec une personne qui ramène la vie privée sa mère dans le débat


Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forums
Habitué


Nombre de messages : 1580
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: Les affrontements dégénèrent en Tunisie   Jeu 13 Jan - 21:28

Noureddine Zenki a écrit:
Salam
Au peuple tunisien, N'oubliez pas vos Morts Vengez vos Morts ! Chassez Ben Ali et sa Femme....Chassez-les en Israel....

Salam,

ca fait 4 semaines qu'ils font face au pouvoir et c'est pas fini
yaatihoum essaha et j’espère qu'ils auront le dernier mot

et peut être que ça aura des répercussions sur les autres dictatures, le notre en 1er

_________________
forums a écrit:
il se trouve que ma mère ne pige rien, mais alors rien, a l’arabe


Soustara a écrit:



Vu mes valeurs et traditions musulmanes, je ne peux pas dialoguer avec une personne qui ramène la vie privée sa mère dans le débat


Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forums
Habitué


Nombre de messages : 1580
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: Les affrontements dégénèrent en Tunisie   Ven 14 Jan - 8:50

Ben Ali promet de quitter le pouvoir en 2014 et affirme avoir été trompé sur la situation réelle de la crise
Le Point.fr - Publié le 13/01/2011 à 17:26 - Modifié le 13/01/2011 à 21:20

Il a ordonné également aux forces de l'ordre de ne plus faire usage d'armes à feu contre les manifestants.


Affrontements entre manifestants et forces de l'ordre, destructions et pillages se poursuivent en Tunisie © Hedi Ben Salem / AP/Sipa

Source Reuters

Le président Zine el Abidine ben Ali a annoncé qu'il ne briguerait pas un nouveau mandat en 2014.

Le chef de l'Etat tunisien, qui fait face à une vague de contestation sans précédent depuis son arrivée au pouvoir il a y 23 ans, a ordonné une baisse des prix du pain, du lait et du sucre. Le président Ben Ali, qui intervenait pour la troisième fois à la télévision depuis le début des troubles, a aussi promis la liberté de la presse et la fin des mesures de blocage de sites internet.

Dans un aveu d'un caractère exceptionnel, le président tunisien a également admis avoir été "trompé" sur l'analyse de la crise sociale qui agite la Tunisie depuis près d'un mois et affirmé que l'enquête qu'il a ordonnée serait indépendante et établirait les "responsabilités de chacun".

Des affrontements meurtriers entre manifestants et forces de sécurité ont eu lieu jeudi à Tunis et sa banlieue dans le cadre d'un mouvement sans précédent de contestation du régime qui a fait 66 morts en un mois, selon une ONG de défense des droits de l'homme. Le président Zine El Abidine Ben Ali, au pouvoir depuis 23 ans, devait de nouveau s'adresser jeudi soir aux Tunisiens mais la communauté internationale se préoccupe de plus en plus de l'aggravation de la situation, la France s'inquiétant de "l'utilisation disproportionnée de la violence".

Dans le centre de Tunis, un manifestant a été tué jeudi après-midi par les tirs de la police dans le quartier Lafayette, à proximité de l'artère centrale de l'avenue Bourguiba, ont rapporté des témoins à l'AFP. Une autre manifestant a été grièvement blessé par balle, a affirmé l'un des témoins. Les forces de l'ordre ont tenté de disperser les manifestants à coups de bombes lacrymogènes avant de tirer, selon ces témoins.
La police et les unités antiémeutes étaient fortement présentes dans le centre de la capitale où la tension était montée à la suite d'une tentative de marche à la mi-journée.

Pas de bilan officiel

La présidente de la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH), Souhayr Belhassen, a affirmé à Paris détenir une liste nominative de 66 personnes tuées depuis le début des troubles mi-décembre, dont 8 dans la nuit de mercredi à jeudi dans la banlieue de Tunis.
"C'est un massacre qui continue. La priorité des priorités aujourd'hui est d'arrêter ce massacre", a-t-elle ajouté. Aucun bilan officiel n'a été publié sur ces dernières violences dans les banlieues d'Ettadhamen et d'Intilaka, où vivent quelque 30.000 habitants à environ 15 km du centre de Tunis. Elles se sont déroulées malgré le couvre-feu nocturne imposé dans la capitale et ses environs depuis mercredi soir.

Le couvre-feu, décrété pour une durée illimitée, est la première mesure du genre prise à Tunis depuis l'arrivée au pouvoir du président Zine El Abidine Ben Ali en 1987. "Toute la nuit, on a entendu des tirs, des cris et des bruits de casse", a déclaré à l'AFP une infirmière. Elle a expliqué que les incidents en banlieue avaient démarré mercredi après-midi pendant un rassemblement "qui a ensuite dégénéré en affrontements violents entre les forces de sécurité et des jeunes". Des habitants se sont déclarés "ahuris" par l'ampleur des dégâts : des commerces ont été saccagés, des locaux municipaux endommagés, des abris de bus détruits et un bus incendié.

À Sfax (sud-est), un lycéen de 19 ans, Omar Haddad, a été tué mercredi "par des tirs de la police" lors d'affrontements dans cette métropole économique, a indiqué jeudi un témoin à l'AFP, ajoutant que les violences s'étaient poursuivies durant la nuit dans cette ville. Une Suisse d'origine tunisienne, employée d'hôpital, a également été tuée mercredi soir dans le nord de la Tunisie, a annoncé jeudi le ministère helvétique des Affaires étrangères. Sur le campus universitaire de Tunis, des enseignants se sont rassemblés jeudi pour protester contre l'"assassinat" la veille d'un professeur d'informatique à l'Université de Compiègne (nord de la France), Hatem Bettahar, un Franco-tunisien, tué par des tirs de la police à Douz (sud), selon un témoin. Dans la capitale, des blindés et des unités d'intervention de la police ont remplacé jeudi ceux de l'armée.

Les possessions des proches du pouvoir attaquées

Par ailleurs, des manifestants ont attaqué et pillé mercredi et jeudi des magasins des enseignes françaises Carrefour et Casino auxquels sont associés des proches du pouvoir en Tunisie, selon des informations recueillies par l'AFP auprès de témoins et de correspondants de presse. A Gafsa (sud-ouest), le dépôt d'un magasin Carrefour a été pillé par des manifestants jeudi, alors que le magasin avait été détruit mercredi. Les pillages se sont déroulés sous les yeux de militaires postés avec leur blindé près d'agences bancaires dont aucune n'a été visée. À Nabeul, dans le nord-est, un magasin de la même enseigne a été totalement détruit et vidé par des manifestants.

À Gabès, dans le sud-est, un autre magasin Carrefour a été pillé. Il appartient à l'une des filles du président Zine El Abidine ben Ali. À Bizerte (nord-est), un magasin de la chaîne Monoprix a subi le même sort jeudi. Dans le quartier Lafayette, proche du centre ville de Tunis, des manifestants ont tenté de marcher vers un magasin Champion mais ont été dispersés par la police. À Ettadhamen, banlieue proche du nord de Tunis, d'autres manifestants ont tenté de s'approcher jeudi de l'hypermarché Géant de la chaîne Casino qui se trouve à quelques kilomètres plus au nord et où est implanté aussi un magasin Conforama appartenant à Imed Trabelsi, l'un des frères de l'épouse du président, Leila ben Ali. Interrogé pour savoir s'il voulait s'attaquer à l'hypermarché Géant parce que c'est une enseigne française, un manifestant a répondu : "Non, ce n'est pas français, ça appartient à des proches du président."

Hammamet pillée

Hammamet, une station balnéaire très prisée des touristes européens, a été pillée jeudi en fin d'après-midi. Un poste de police, une permanence du parti au pouvoir du président Zine El Abidine Ben Ali ont été détruits ainsi que des résidences cossues, dont l'une appartiendrait, selon des habitants, à un proche du chef de l'État. "Mort à Ben Ali", a tracé une main sur l'un des murs de la résidence du proche du président tunisien, située sur la corniche et qui a été totalement saccagée. Dans la rue, les passants ont érigé de nombreux barrages alors que d'autres pillaient des magasins emportant tout ce qui leur tombait sous la main. Les pillages ont commencé après une marche pacifique dans cette ville très touristique, qui compte des dizaines d'hôtels, et après les funérailles d'un réceptionniste de l'un de ces établissements, Zouheir Souissi, qui a été tué mercredi par les tirs de la police

Sur le plan international, le gouvernement français a haussé le ton jeudi face au régime tunisien, sous la pression des bilans humains qui ne cessent de s'alourdir et des critiques de l'oppostion. Le Premier ministre François Fillon a dénoncé pour la première fois la répression par les forces de sécurité du président Ben Ali. "On ne peut continuer dans cette utilisation disproportionnée de la violence", a-t-il dit, rejoignant les positions exprimées par l'Union européenne et l'administration Obama. La Suisse, les Pays-Bas et le Portugal ont pour leur part déconseillé jeudi les voyages non essentiels en Tunisie.


http://www.lepoint.fr/monde/ben-ali-promet-de-quitter-le-pouvoir-en-2014-et-affirme-avoir-ete-trompe-sur-la-situation-reelle-de-la-crise-13-01-2011-129344_24.php

_________________
forums a écrit:
il se trouve que ma mère ne pige rien, mais alors rien, a l’arabe


Soustara a écrit:



Vu mes valeurs et traditions musulmanes, je ne peux pas dialoguer avec une personne qui ramène la vie privée sa mère dans le débat


Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forums
Habitué


Nombre de messages : 1580
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: Les affrontements dégénèrent en Tunisie   Ven 14 Jan - 20:50

Noureddine Zenki a écrit:
Salam
Au peuple tunisien, N'oubliez pas vos Morts Vengez vos Morts ! Chassez Ben Ali et sa Femme....Chassez-les en Israel....

c'est fini avec Ben Ali reste a voir la suite des évènements

_________________
forums a écrit:
il se trouve que ma mère ne pige rien, mais alors rien, a l’arabe


Soustara a écrit:



Vu mes valeurs et traditions musulmanes, je ne peux pas dialoguer avec une personne qui ramène la vie privée sa mère dans le débat


Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timour Le Boiteux
Habitué


Nombre de messages : 2844
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Les affrontements dégénèrent en Tunisie   Sam 15 Jan - 0:16

Maintenant c'est au peuple Egyptien de prendre l'exemple, avant que les autres peuples prennent le relais.

Malheuresuement la seule chose important qui manque, c'est un bon ledear pour ces peuples.

Obama félicite le peuple tunisien, quel hypocrite ce monsieur, d'ailleur la france refuse de l'accueillir, voilà la fin d'un dictateur et harki qui a pourtant tant donné à la France, aujourd'hui la France n'a aucun intéret avec ben ali et elle ne l'autorise même pas se poser sur son sol, quel leçon pour les traitre cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forums
Habitué


Nombre de messages : 1580
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: Les affrontements dégénèrent en Tunisie   Sam 15 Jan - 7:21

t'as pas été très loin sur le pays de son exil
espérant maintenant que ca va aboutir a quelque chose de bon car il y a un réel risque que le régime actuel perdurera

et esperant aussi que ça va pousser le peuple algérien d'aller de l'avant inchallah

_________________
forums a écrit:
il se trouve que ma mère ne pige rien, mais alors rien, a l’arabe


Soustara a écrit:



Vu mes valeurs et traditions musulmanes, je ne peux pas dialoguer avec une personne qui ramène la vie privée sa mère dans le débat


Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forums
Habitué


Nombre de messages : 1580
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: Les affrontements dégénèrent en Tunisie   Sam 15 Jan - 7:24

une vidéo: L'ivresse de la liberté!

http://24sur24.posterous.com/livresse-de-la-liberte

_________________
forums a écrit:
il se trouve que ma mère ne pige rien, mais alors rien, a l’arabe


Soustara a écrit:



Vu mes valeurs et traditions musulmanes, je ne peux pas dialoguer avec une personne qui ramène la vie privée sa mère dans le débat


Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forums
Habitué


Nombre de messages : 1580
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: Les affrontements dégénèrent en Tunisie   Dim 16 Jan - 2:53

cette dernière vidéo a fait pleurer Cheikh Rached El-Ghenouchi ainsi que le journaliste


سقط الطاغية، عندما بكى الشيخ راشد الغنوشي ومذيع الحوار



_________________
forums a écrit:
il se trouve que ma mère ne pige rien, mais alors rien, a l’arabe


Soustara a écrit:



Vu mes valeurs et traditions musulmanes, je ne peux pas dialoguer avec une personne qui ramène la vie privée sa mère dans le débat


Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forums
Habitué


Nombre de messages : 1580
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: Les affrontements dégénèrent en Tunisie   Dim 16 Jan - 2:55

نصرة الشيخ نادر التميمي للشعب التونسي العظيم 2011




_________________
forums a écrit:
il se trouve que ma mère ne pige rien, mais alors rien, a l’arabe


Soustara a écrit:



Vu mes valeurs et traditions musulmanes, je ne peux pas dialoguer avec une personne qui ramène la vie privée sa mère dans le débat


Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forums
Habitué


Nombre de messages : 1580
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: Les affrontements dégénèrent en Tunisie   Dim 16 Jan - 6:24

القذافي :بن علي لايزال الرئيس الشرعي لتونس

2011.01.15 م.ر

اكد الرئيس الليبي معمرالقذافي في خطاب للتونسيين ان الرئيس المخلوع زين العابدين بن علي لا يزال شرعيا ،وذكرت وكالة الانباء الفرنسية ان الرئيس الليبي تاسف لسقوط نظام بن علي داعيا التونسيين الى اعتماد نظام ديموقراطي مباشر




http://www.echoroukonline.com/ara/international/tunisie/66247.html

difficile de trouver plus fou que ce Gueddafi

_________________
forums a écrit:
il se trouve que ma mère ne pige rien, mais alors rien, a l’arabe


Soustara a écrit:



Vu mes valeurs et traditions musulmanes, je ne peux pas dialoguer avec une personne qui ramène la vie privée sa mère dans le débat


Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forums
Habitué


Nombre de messages : 1580
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: Les affrontements dégénèrent en Tunisie   Dim 16 Jan - 6:28

غادروا تونس الخميس الماضي على متن طائرة للجوية الجزائرية
7 أفراد من عائلة الرئيس الهارب وزوجته يفرون إلى الجزائر

2011.01.15 سميرة بلعمري




وصل مساء الخميس الماضي، 7 أفراد من عائلة الرئيس التونسي زين العابدين بن علي، وزوجته الى الجزائر العاصمة، قادمين إليها على متن رحلة للخطوط الجوية الجزائرية، واستقر هؤلاء بفندق راق، شأنهم شأن عدد آخر من أصهار الرئيس الهارب الذين وجدوا في العاصمة الفرنسية باريس ملاذا لهم بعد أن ضاقت بهم العاصمة تونس وسط الأصوات الشعبية المنادية بقطف رؤوسهم ومحاسبتهم .

*
* وحسب مصادر مؤكدة فإن شرطة الحدود بمطار الجزائر الدولي، سجلت وصول 7 أفراد من عائلتي الرئيس زين العابدين وزوجته ليلى طرابلسي الى الجزائر، وذلك على متن رحلة تابعة للخطوط الجوية الجزائرية، ويتعلق الأمر بسيدة في الـ59 من العمر رفقة 3 آخرين من عائلة طرابلسي واثنين آخرين من عائلة بن عبد اللطيف وآخر تربطه قرابة بزوجة الرئيس ليلي طرابلسي، يحمل لقب عطية .
* فرار 7 من أفراد عائلتي الرئيس وزوجته بإتجاه الجزائر، جاء قبل تسارع الأحداث وقبل سقوط الرئيس بن علي وهروبه من تونس باتجاه المملكة العربية السعودية، على اعتبار أن تواجدهم بالجزائر كان ساعات قليلة قبل إلقاء الرئيس لخطاب الوداع، الذي جاء في حدود الساعة الثامنة، كما أن دخول هؤلاء الى الجزائر، يعتبر من الناحية القانونية لا غبار عليه، كون الـ7 الذين لاذوا بالفرار باتجاه الجزائر، غير مطلوبين من قبل القضاء الدولي، كما أن إجراءات تنقل الأشخاص بين الجزائر وتونس لا تعارض هذا الدخول، خاصة وأنه معلوم أن التنقل من وإلى الجزائر وتونس من دون تأشيرة .
* وصول بعض أفراد عائلتي الرئيس زين العابدين بن علي وزوجته الى الجزائر، يأتي في سياق فرار العديد من أفراد العائلتين في اتجاهات مختلفة من دول العالم، ففي وقت استقرت ليلي الطرابلسي زوجته بدبي وفر صخر الماطري صهر الرئيس بن علي وعائلته الى نفس الوجهة، كما نقلت العديد من الوسائل الإعلامية الفرنسية، نزول عدد من عائلة الرئيس الهارب الذي رفضت باريس استقباله بالعاصمة الفرنسية، وقالت هذه التقارير الإعلامية نقلا عن مصادر أمنية أن أفرادا من عائلة الرئيس وزوجته، يقيمون بعدد من أجنحة فندق سان مارين، وعدد آخر حط بفندق ديزني لاند، بتشيسي شرق باريس، حالات الفرار هذه جاءت قبل حملة الاعتقالات التي شرع فيها بعد فرار الرئيس زين العابدين، وشملت عددا من أشقاء زوجة بن علي، منهم بلحسن الطرابلسي .


http://www.echoroukonline.com/ara/international/tunisie/66242.html

_________________
forums a écrit:
il se trouve que ma mère ne pige rien, mais alors rien, a l’arabe


Soustara a écrit:



Vu mes valeurs et traditions musulmanes, je ne peux pas dialoguer avec une personne qui ramène la vie privée sa mère dans le débat


Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forums
Habitué


Nombre de messages : 1580
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: Les affrontements dégénèrent en Tunisie   Dim 16 Jan - 20:18

انتقد تكليف الغنوشي بتشكيل حكومة جديدة
القرضاوي يشيد بثورة تونس



القرضاوي دعا إلى إسقاط بقية رموز النظام السابق (الجزيرة-أرشيف)


أشاد رئيس الاتحاد العالمي لعلماء المسلمين الشيخ يوسف القرضاوي بثورة الشعب التونسي التي قادت إلى خلع الرئيس زين العابدين بن علي، ودعا إلى إكمال المسيرة "وإسقاط بقية رموز النظام بعد أن سقط الطاغية".

وقال القرضاوي "بعد أن سقط الصنم الأكبر هبل، يجب أن تسقط بقية الأصنام المحيطة به من اللات والعزى، وبقية الخدام الذين ينتمون للنظام الذي عانى منه التونسيون سنوات طويلة".

كما انتقد تكليف رئيس الوزراء في عهد بن علي (محمد الغنوشي) بتشكيل الحكومة المؤقتة، وقال إنه "لا يجدر برجل قتلت حكومته العديد من الناس أن تناط به مسؤولية تشكيل حكومة إنقاذ البلاد" من أزمتها الراهنة.

وأضاف القرضاوي في اتصال هاتفي مع الجزيرة "نريد حكومة إنقاذ جديدة ليس بها أحد من الحزب الحاكم، لا بد أن تكون حكومة من خارج الحزب".

ودعا إلى عودة المغتربين إلى تونس، والإفراج عن جميع المعتقلين السياسيين، وعودة مظاهر الحياة إلى طبيعتها.

وكان الاتحاد العالمي لعلماء المسلمين أكد، في بيان الأربعاء الماضي، أنه يتابع "بقلق شديد وبقلوب تكويها مشاعر الأسى.. حركة الاحتجاج المتصاعدة في عدد من مدن وقرى تونس"، ودعا التونسيين إلى الالتزام "بأعلى صور الانضباط في الحفاظ على الأموال والممتلكات العامة والخاصة".
http://www.aljazeera.net/NR/exeres/EB34C91D-6206-4EEF-B5F0-BA7B72939E55.htm?GoogleStatID=24

_________________
forums a écrit:
il se trouve que ma mère ne pige rien, mais alors rien, a l’arabe


Soustara a écrit:



Vu mes valeurs et traditions musulmanes, je ne peux pas dialoguer avec une personne qui ramène la vie privée sa mère dans le débat


Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forums
Habitué


Nombre de messages : 1580
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: Les affrontements dégénèrent en Tunisie   Dim 16 Jan - 23:18

بسم الله الرحمن الرحيم

موقف الجبهة الإسلامية للإنقاذ حول الثورة التونسية المباركة

الجبهة الإسلامية للإنقاذ



إن الجبهة الإسلامية للإنقاذ..

إذ تبارك للشعب التونسي الشقيق انتصاره المبين على الظلم والطغيان، وتشيد بتضحياته الجسام، وتشكر له إسهامه التاريخي في التأسيس العملي لعهد جديد في حركية التغيير السياسي، عهد الشعوب التي تحدد مصيرها وتقرر مستقبلها، وتشيد بالنخب التونسية بمختلف أطيافها التي هبت إلى نصرة شعبها وتأطير انتفاضته المباركة متجاوزة كل خلافاتها وفرقتها.

فإنها

أولا: تدعو هذا الشعب البطل إلى الحذر والحيطة، ومواصلة انتفاضته المباركة إلى أن تبلغ مداها وتحصن المكتسبات الكبيرة من محاولات الاغتصاب والتحريف، حتى لا تتحول ثورته إلى عمليات انتقامية تغير طبيعة تحركه المبارك، ويُسرق منه هذا الانتصار المشهود ويستثمره النظام البائد لتجديد نفسه من الداخل والالتفاف على مطالب الجماهير الشرعية،كما حدث في الجزائر بُعيد الاستقلال وغداة الفوز التاريخي للجبهة الإسلامية للإنقاذ في جانفي عام ألف وتسعمائة واثنين وتسعين...

ثانيا: تستبشر خيرا برياح التغيير التي ستهب على الجزائر التي لم تهدأ فيها ثورة الأحرار رغم كل القمع والاضطهاد الذي تمارسه السلطات لقمع الحريات وإخماد صوت الشعب..

ثالثا : توجه نداء إلى السلطات الجزائرية لتتخذ الإجراءات الفورية وتعتبر قبل فوات الأوان، وتعود إلى طريق الرشاد بإعادة الكلمة للشعب ليختار ممثليه وحكامه ويختار مصيره ويقرر مستقبله بكل حرية وديمقراطية وسيادة، فالجزائر وطن كل الجزائريين ويجب أن يبنيها كل الجزائريين، ويتمتعوا بخيراتها وثرواتها بالعدل والقسطاس المبين في كنف الأمن والاستقرار والرحمة والمودة.

يوم 11 صفر 1432 هـ، الموافق ليوم 15/01/2011

الشيخ عباسي مدني رئيس الجبهة الإسلامية للإنقاذ

الشيخ علي بن حاج نائب رئيس الجبهة الإسلامية للإنقاذ

_________________
forums a écrit:
il se trouve que ma mère ne pige rien, mais alors rien, a l’arabe


Soustara a écrit:



Vu mes valeurs et traditions musulmanes, je ne peux pas dialoguer avec une personne qui ramène la vie privée sa mère dans le débat


Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forums
Habitué


Nombre de messages : 1580
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: Les affrontements dégénèrent en Tunisie   Lun 17 Jan - 3:25

تغطية مباشرة | ثورة الياسمين: راشد الغنوشي وقرار العودة



_________________
forums a écrit:
il se trouve que ma mère ne pige rien, mais alors rien, a l’arabe


Soustara a écrit:



Vu mes valeurs et traditions musulmanes, je ne peux pas dialoguer avec une personne qui ramène la vie privée sa mère dans le débat


Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forums
Habitué


Nombre de messages : 1580
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: Les affrontements dégénèrent en Tunisie   Lun 17 Jan - 3:48

تعليق القذافي على أحداث تونس



_________________
forums a écrit:
il se trouve que ma mère ne pige rien, mais alors rien, a l’arabe


Soustara a écrit:



Vu mes valeurs et traditions musulmanes, je ne peux pas dialoguer avec une personne qui ramène la vie privée sa mère dans le débat


Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timour Le Boiteux
Habitué


Nombre de messages : 2844
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Les affrontements dégénèrent en Tunisie   Lun 17 Jan - 13:00

Salam
J'espère simplement que les salafis ne viendront pas mettre leur m.... et transformer la victoire du peuple tunisien en échec total, car la secte partout elle s'implante, elle crée que la désolation et le sang.

D'ailleur al madkhali un des gourou de la secte maudite vient de condamner le peuple tunisien pour avoir chasser ben ali.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forums
Habitué


Nombre de messages : 1580
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: Les affrontements dégénèrent en Tunisie   Mar 18 Jan - 19:57

Salam

aucun risque, tant que c'est entre le peuple et le pouvoir ils ne se mêleront pas, idem tant que c'est entre les laïques

si pour une raison ou une autre le mouvement En-Nahda se retrouve au devant de la scène, dans ce cas tu verras que les débiles mentaux "3ilmiya" ainsi les fou furieux aliénés "djihadiya" déclencheront une compagne contre-eux (comme ils le font contre l'iran, le hizballah, le hamas,, erdogan, le FIS ,etc.) soit pour essayer de les salir, soit pour planter un poignard dans leur dos, soit pour essayer de récupérer a leur avantage les évènements.
mais le scenario est improbable, vu que la mouvance islamique est assez faible en Tunisie et donc les salafistes encore plus faible, puisque ces derniers sont comme un parasite qui se nourris du corps de la mouvance islamique, plus exactement comme une cellule cancéreuse qui tue le corps sain qui l'a engendré
plus en Tunisie le degré d'instruction des gens est un peu supérieur a la moyenne, donc en désavantage au salafisme
sans oublier que les tunisiens, la mouvance islamique en premier, connaissent bien de quoi les salafistes sont capables après ce que ces derniers ont fait en Algérie

en résumé l'éventualité me semble invraisemblable

_________________
forums a écrit:
il se trouve que ma mère ne pige rien, mais alors rien, a l’arabe


Soustara a écrit:



Vu mes valeurs et traditions musulmanes, je ne peux pas dialoguer avec une personne qui ramène la vie privée sa mère dans le débat


Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forums
Habitué


Nombre de messages : 1580
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: Les affrontements dégénèrent en Tunisie   Mar 18 Jan - 20:03

Nouvelle version de départ de Ben Ali 17.01.2011



_________________
forums a écrit:
il se trouve que ma mère ne pige rien, mais alors rien, a l’arabe


Soustara a écrit:



Vu mes valeurs et traditions musulmanes, je ne peux pas dialoguer avec une personne qui ramène la vie privée sa mère dans le débat


Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forums
Habitué


Nombre de messages : 1580
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: Les affrontements dégénèrent en Tunisie   Mar 18 Jan - 21:39

تغطية مباشرة | راشد الغنوشي: يجب إسقاط الحكومة والتجمع



_________________
forums a écrit:
il se trouve que ma mère ne pige rien, mais alors rien, a l’arabe


Soustara a écrit:



Vu mes valeurs et traditions musulmanes, je ne peux pas dialoguer avec une personne qui ramène la vie privée sa mère dans le débat


Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forums
Habitué


Nombre de messages : 1580
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: Les affrontements dégénèrent en Tunisie   Mer 19 Jan - 21:30

تغطية مباشرة | نهضة تونس يطالبون الغنوشي بالعودة




_________________
forums a écrit:
il se trouve que ma mère ne pige rien, mais alors rien, a l’arabe


Soustara a écrit:



Vu mes valeurs et traditions musulmanes, je ne peux pas dialoguer avec une personne qui ramène la vie privée sa mère dans le débat


Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les affrontements dégénèrent en Tunisie   Aujourd'hui à 6:53

Revenir en haut Aller en bas
 
Les affrontements dégénèrent en Tunisie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tunisie
» La Tunisie à la croisée des chemins. Entretien avec l'archevêque, Mgr Lahham
» Tunisie: la laïcité est au centre d’un débat dans la nouvelle Constitution
» La Tunisie, pays musulman laïc, vit une situation particulière...
» La Tunisie interdit les prières de rues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Islam et actualité :: Actualité-
Sauter vers: