Islam et actualité

Actualité et société
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Syrie: Opération de déstabilisation israélo-américano-séoudi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant
AuteurMessage
boukobrine
Habitué


Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 07/01/2012

MessageSujet: Re: Syrie: Opération de déstabilisation israélo-américano-séoudi   Jeu 29 Aoû - 20:40



voici un  article qui vaut le détour pour son simple bon sens

- Un Autre Regard sur la Syrie -

La Syrie est l'un des derniers alliés de l'Iran sur le papier, qui sera lui même le prochain pays sur la liste à être bombardé, après la vague de désinformation massive qu'il subit depuis des années.

Je ne pense pas que l'armée Syrienne ait tiré sur son propre peuple ou que Bashar al-Assad soit si stupide et nous n'avons aucune preuve de cela pour l'instant (seulement des vidéos postés sur YouTube par on ne sait qui!).

Par contre les "rebelles" qui sont pour la plupart des mercenaires d'Al-Qaïda, venus de Jordanie, du Qatar, d'Arabie Saoudite et les commandos Américains et Israéliens qui sont sur place, en seraient parfaitement capable, pour déclencher un conflit voulu depuis très longtemps par certains...

Vous voulez intervenir en Syrie, mais les bombes de l'OTAN ne feront que beaucoup plus de morts parmi les civils...
Et vu la situation actuelle en Irak, en Afghanistan et en Libye, je ne souhaite pas ce triste avenir pour le peuple Syrien et Vous ?

Les gens répètent tous naïvement "Bashar tue son peuple" alors qu'aucuns de nos journalistes ne se trouvent sur place et que nous n'en savons absolument rien !

Doit on se fier aveuglément à des médias qui appartiennent tous à des groupes financiers et militaires ?

Les mêmes qui nous ont martelé que "l'Irak a les armes de destruction massive" et que "l'Iran veut rayer Israël de la carte", alors que nous savons à peu près tous aujourd'hui qu'il s'agissait de montages grossier...

On nous a dit à l'époque ne pas vouloir nous montrer les photos de Ben Laden jugées "trop horrible" et maintenant on nous matraque de photos et de vidéos d'enfants morts sur toutes les chaines et dans tous les journaux...
Ne voyez vous donc pas une grossière manipulation pour mobiliser l'opinion public autour de la guerre ?


Mais admettons que je me trompe lourdement et que vous ayez tous raison comme BHL, Fabuis, Kouchner et tous les médias alignés...
Vous êtes scandalisés car "Bashar tue son peuple" et qu'il "a tiré du gaz sarin sur sa propre population" ?

Nous devons intervenir... Et je suis d'accord là dessus, si c'est vraiment prouvé par une commission réellement INDÉPENDANTE !

Mais à ce moment là, nous devons également intervenir contre les États-Unis qui tirent à l'uranium appauvri sur l'Irak depuis des années et sur des centaines d'enfants Afghans avec des drones, mais aussi contre Israël qui tire au phosphore blanc sur les palestiniens depuis des années, contre le Bahrein qui massacre sa population dans le silence le plus total et avec le consentement de nos dirigeants, etc, etc, etc...


Mais bien évidement les images de ces enfants là, qu'ils soient Irakiens, Afghans, Palestiniens, etc... ne font JAMAIS la une des journaux ! Allez savoir pourquoi ?!

Vous pouvez désormais m'insulter, me menacer, etc... j'ai l'habitude maintenant !

Ou alors vous pouvez commencer à penser par vous même et cesser d'avoir l'esprit aussi carré qu'une télévision pour une fois.

Moi je veux juste la vérité... la vérité pour la paix !

Steve alias 'Matrice Censurée' créateur et administrateur de la page Facebook Ce Que Cachent Vos Medias.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5474
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Syrie: Opération de déstabilisation israélo-américano-séoudi   Mer 4 Sep - 3:15

 في تطور نوعي بدمشق.. الحر يقتحم كتيبة الشير اﻷحمر وحاجز النصيرية

[url=javascript:void][/url]

في عملية نوعية جديدة للجيش السوري الحر، تمكنت الكتائب المقاتلة من اقتحام كتيبة الشير اﻷحمر، وحقل رمي الدبابات، وحاجز النصيرية، وحاجز سوق الغنم، وكتيبة الشيلكا بريف دمشق.
وفي سياقٍ متصل، استهدف مقاتلو لواء الإسلام صباح اليوم الثلاثاء عدة مواقع عسكرية لقوات الأسد بريف دمشق بصواريخ غراد، وأحرزوا إصابات مباشرة.
وقالت نشطاء: إن لواء الإسلام قام بالاشتراك مع كتيبة الشهيد محمد كريمة بدك مساكن الضباط والفوج 14 في القطيفة بريف دمشق بصواريخ غراد، وذلك ردًّا على مجزرة الكيماوي بالغوطة.
فيما أفادت الأنباء الواردة الينا أن مدينة الرحيبة بريف دمشق تعرضت لقصف مدفعي وصاروخي عنيف من قبل جيش الأسد
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Syrie: Opération de déstabilisation israélo-américano-séoudi   Dim 29 Sep - 15:34

Cet article de Omar MAZRI, va certainement déplaire à tous les inconditionnels de la politique impérialiste, quand ceux-ci veulent enfin, se débarasser de leurs « amis conjoncturels », mais le respect nécessaire à l’examen des opinions les plus contradictoires, pour se faire une opinion informée et rationnelle des évènements qui secouent notre région, et surtout, menacent la paix dans le monde, doivent nous conduire à accorder la plus grande attention, y compris aux voix discordantes, qui nous permettent au delà, de nos engagements dogmatiques, de mieux comprendre la stratégie des « maîtres du monde »…

Islam : Libération des opprimés

http://liberation-opprimes.net/resolution-lonu-digressions-guerre-paix-en-syrie/

Résolution de l’ONU et digressions sur la guerre et la paix en Syrie
Omar MAZRI 28 septembre 2013 Actualité, Syrie

| Partie 1 | | Partie 2 | | Partie 3 | | Partie 4 | | Partie 5 |

J’avais utilisé la symbolique du Roque du jeu d’échecs pour signifier le renversement du jeu et toutes ses implications stratégiques et tactiques : arsenal chimique contre la guerre avec un autre armement et d’autres acteurs dirigés contre l’entité sioniste, Poutine qui prend la relève d’Assad dans le conflit l’opposant à Obama, diplomatie des BRICS contre le bellicisme impérial, guerre totale mondiale (ou du moins régional) contre les frappes « ciblées » américaines… Le résultat a dépassé tous les pronostics et laisse la porte ouverte encore à d’autres dramatiques historiques impensables il y a quelques années ou quelques mois. Pour l’instant, on assiste à un chamboulement tactique dans le jeu dont certains éléments ont déjà été abordés par nos analyses antérieures. Nous sommes à la partie 6 avant l’épilogue qui sera l’évaluation des pièces et de leur position après l’abandon totale de la partie, la mise en échec et mat, ou la situation du pat… Nous sommes encore loin de la fin de partie. Nous sommes au milieu de la fin et elle est intéressante à maints égards que nous exposons en 11 chapitres…

1 – Echec cuisant du bloc impérial et sioniste

Absence d’évocation du recours à la force

Absence d’évocation de la responsabilité de l’usage des armes chimiques

Absence d’évocation du départ du président syrien et de son régime

Absence de considération pour la France

Absence d’arguments et d’ouverture pour la continuité du droit d’ingérence et du devoir d’expédition punitive contre ceux qui défient « la communauté internationale »

Aucun lien avec les discours d’Obama qui se retrouve de plus en plus confus dans ses propres contradictions et de plus en plus isolé dans sa communication tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des États-Unis

Aucune autorité sur les groupes islamiques armées qui annoncent leur agenda autonome et qui se fédèrent autour de leurs propres objectifs

Internationalisation du conflit syrien aux dépens de la rhétorique et des intérêts de l’Empire qui ne réalise aucun de ses objectifs de guerre. Selon l’analyse de la guerre par Clausewitz, l’Empire avait déjà perdu, car sa perte était déjà inscrite dans sa politique perdante et confuse qui cherchait une guerre à n’importe quel prix et sans aucun gain militaire, politique et économique pour les États-Unis, et qui finit par se rétracter devant la possibilité d’une guerre totale qu’il redoute et qu’il n’avait pas envisagée.

Obama saisit la perche que lui a tendue Hassan Rohani et engage avec lui un entretien téléphonique laissant l’entité sioniste, la France et les monarchies arabes complètement désemparées. Le fameux « dans un jour, une semaine ou un mois » j’attaquerais la Syrie se transforme en salamalecs en perse et en anglais où l’hébreu, l’arabe et le latin vont mettre du temps avant de comprendre les causes et les conséquences de l’ouverture de l’Amérique à l’allié indéfectible de la Syrie visée pourtant dans le collimateur US !
2 – Echec humiliant pour les Bédouins


Toutes les cartes politico militaires ont été jouées et il ne reste aux bédouins que la haine et la nuisance qui ne peuvent constituer une politique et encore moins une stratégie dans une région en mutation avec le rôle de plus en plus grand de l’Iran qui garde ses chances de développement intactes et ses possibilités de manœuvre, entre les Russes et les Américains, plus pertinentes et plus efficaces
3 – Echec humiliant pour les Ottomans

Tout le travail réalisé par Erbakan qui a porté Erdogan au pouvoir et a facilité sa réussite politique et économique est en cours de remise en cause : la Turquie a perdu ses marchés et a perdu sa place dans le dispositif économique et géopolitique de l’Eurasie, sans pour autant gagner un rapprochement avec l’Europe.
4 – Réussite de la Russie :

Imposition de la voie diplomatique contre le bellicisme US

Imposition de la Russie comme acteur principal, voire majeur, dans la conduite des affaires mondiales

Imposition des BRICS et à leur tête le Brésil qui a fait de la tribune des Nations-Unis une voix d’accusation contre les Etats-Unis et leur Président Obama pour leur espionnage et leur comportement de voyous internationaux.

Imposition de la Russie non seulement comme partenaire stratégique de la Syrie, mais comme allié qui sera impliqué militairement en cas de guerre contre la Syrie qui devient sa principale base militaire dans le monde. L’hégémonie militaire américaine et sioniste est du passé : les armées russes sont présentes et actives en méditerranée et dans le monde arabe via la Syrie.

L’Église orthodoxe s’est réunifiée sur le cas de la Syrie et elle entre comme nouvelle force spirituelle, morale, sociale et politique dans la gouvernance du monde. Elle redonne sur le plan intérieur et extérieur de la force et de la vitalité à la Russie slave, orthodoxe et non occidentale de Poutine. Elle donne du contenu et un redéploiement à la vieille idéologie russe de l’eurasisme qui consiste à fédérer la Russie, la Chine, les Balkans et le monde musulman comme un bloc autonome du monde occidental.

2014 est l’année du retrait officiel de l’armée américaine de l’Afghanistan avec l’idée de laisser des bases forteresses US pour le contrôle de la région et un gouvernement afghan « hétérogène incluant les Talibans » favorables à des liens économiques, sécuritaires et géopolitiques avec les USA. Les Russes, les Chinois, les Pakistanais et les Iraniens ont sans doute donné des garanties aux Américains pour les aider dans leur retraite d’Afghanistan. Plus l’armée est massive et ses moyens colossaux plus sa retraite est périlleuse car les pertes en vie humaine et en matériel peuvent s’avérer catastrophique en valeurs et en incidence sur la politique intérieure. Le dialogue confidentiel a sans doute joué en faveur de la Syrie qui devient monnaie d’échange. Comment les Russes, les Chinois, les Iraniens et les Pakistanais (de plus en plus favorables aux Russes et aux Chinois) vont gérer l’Afghanistan à la lumière de l’expérience syrienne et à la lumière des expériences des BRICS et de l’alliance sino-russe de Shanghai est l’énigme attendue.

Cette énigme va-t-elle faire oublier la Syrie ou au contraire l’intensifier d’autant plus que le conflit syrien est aussi un conflit qui entre dans le cadre de la géopolitique du pétrole. À titre de rappel, la Syrie est non seulement un gisement nouveau exploitable, mais elle aussi est le passage choisi pour acheminer le gaz russe en Europe faisant concurrence au gaz américano-qatari devant transiter par la Turquie.

L’orthodoxie figée et le dogmatisme stérile des sunnites, dans leur forme de wahhabisme, de Frères musulmans ou de salafisme ont montré leurs limites. Ils sont un facteur déstructurant et anesthésiant devant l’expansion géopolitique et politique des chiites qui ont construit des instruments d’analyse et ne se sont pas confinés dans la compilation. Est-ce que les musulmans seront aptes à dépasser leurs faux clivages et à relire les cartes du monde pour y construire leur dignité et leur prospérité est la véritable question qui se pose lorsqu’on lit ce qui se dit sur la résolution de l’ONU et sur les entretiens dans ses coulisses. L’analyse simpliste et romantique qui réduit le conflit syrien à un régime laïc sans dieu allié aux chiites contre les Sunnites ne tient la route que parce que les jeunes ont été amenés par un discours euphorisant à prendre pour argent comptant ce que leurs idoles médiatiques disent au lieu d’examiner les faits.
5 – Réussite de Bachar al Assad

La résolution des Nations-Unis non seulement ne remet pas en cause sa légitimité, mais la renforce en lui confiant la responsabilité du démantèlement de son arsenal chimique, alors qu’Américains et Français réclamaient son départ comme préalable à toute discussion et à toute solution politique.

Bachar al Assad continue de communiquer sur l’armement dissuasif de la Syrie ainsi que sur sa popularité au sein de la population syrienne tout en exprimant sa victoire politique et sa détermination à mener le combat contre les groupes armés islamiques jusqu’à leur éradication. Rester au pouvoir jusqu’à 2014 et se présenter ou ne pas se présenter comme candidat aux présidentielles est une victoire politique, militaire et symbolique. Ses discours pour la galerie interne doivent devenir plus structurants et plus signifiant en termes de réformes, malgré la guerre, s’il veut sauver ce qui reste de la Syrie mise en ruines
6 – La question de la paix en Syrie :

La paix n’est pas gagnée, la guerre n’est pas écartée, car l’énergie déployée par l’entropie et la haine n’est ni épuisée ni compensée par une alternative de paix. En attendant les grands bouleversements au Pakistan et en Afghanistan, la question syrienne devra être suivie avec attention sur trois pistes qui ne sont pas des jeux de mots, mais des processus à imaginer, à deviner et sur lesquels les acteurs et les théoriciens doivent agir à court et moyen terme :
6-1 Guerre ou paix ?

Guerre ou paix entre la Syrie et les États-Unis sachant que cette guerre annoncée depuis plus de vingt ans et réactualisée à la lumière des « révolutions arabes » est une guerre qui dépasse la Syrie, pays, peuple et gouvernement.

Elle reflète la nature de prédation et d’entropie de l’impérialisme.

Elle s’inscrit dans la défense des intérêts stratégiques de l’entité sioniste dont l’objectif est de dominer politiquement, idéologiquement et économiquement le monde arabe une fois que celui-ci aura reconnu Israël et normalisé ses relations avec lui.

Elle vise la revanche sur le Hezbollah et l’axe de de la résistance qui a mis en échec la puissance militaire de l’Empire et du sionisme.

Elle vise à mettre fin à l’effort intellectuel, scientifique et technologique des Iraniens et à leur ambition d’exporter leur idéologie. Le romantisme et la lutte idéologique nous font croire qu’il s’agit de l’acquisition de la bombe atomique, mais en réalité il s’agit de l’acquisition d’une culture d’inventivité et d’indépendance.

Elle intimide les pays en déficit de légitimé à livrer leurs ressources, leurs marchés et leurs armées pour devenir des bases coloniales dans la lutte que l’Empire mène contre le terrorisme qu’il a créé comme acte de diversion et de subversion et qui lui échappe de plus en plus.

Elle phagocyte les pays dans des ensembles régionaux confiés à un super vassal qui joue le rôle de gendarme régional et de pourvoyeur de fonds pour le compte de l’Empire ressemblant davantage à une organisation maffieuse qu’à un État.

Elle vise à affronter en Syrie l’idée de l’Eurasie qui émerge comme nouveau centre de gravité du monde et comme alternative ou du moins comme pôle contestant la suprématie financière, politique, économique et militaire de l’Empire en décadence

Elle engage une bataille préventive contre l’éveil islamique en le vidant de sa substance civilisationnelle et en jouant de ses contradictions internes idéologiques et politiques.

Dans cette configuration complexe, chacun joue sa perte. L’empire est cependant celui qui a le plus à perdre, car il est dans une situation financière, morale, politique qui plaide en sa défaveur. Il peut décider à n’importe quel moment de partir en guerre. Ce qui pourrait l’en empêcher est la fermeté de ses opposants qui ne doivent ni baisser la garde ni se désister de leurs moyens de résistance qui doivent se révéler de plus en plus dissuasifs. Par contre, ce qui pourrait l’y conduire est soit la faiblesse ou les contradictions dans ses opposants ou des opérations de subversions et de provocations que lui et ses vassaux parviennent à réaliser pour leur donner les justifications et les brèches à des attaques-surprises.

La grande inconnue est le front intérieur américain. La tendance contre la guerre et les contradictions du Président Obama ont montré une crise d’autorité et de confiance au sein de l’Empire ainsi qu’une confusion dans les objectifs et les gains de guerre qui relèvent de la loi coranique de l’Istidraj de l’Empire vers sa propre perte selon des mécanismes qui dépasse son entendement. Sur le plan rationnel, plus la gestion de la crise intérieure est longue et complexe et plus les risques de guerre s’estompent, car l’Empire va entrer dans la formulation interne de ses propres contradictions et jamais une guerre ancienne ou contemporaine n’a été gagnée dans ces conditions. Sur le plan de l’Istidraj, nous connaissons les principes, mais les mécanismes réels, le temps et les conditions de l’implosion interne et de l’explosion externe nous échappent. Nous voyons la tendance se confirmer comme nous voyons quelques jalons se manifester ici et là.
6-2 Guerre et Paix ?

Guerre et paix entre les Syriens et les brigades islamiques internationales avec le risque de débordement régional et avec le risque plus grand d’une formalisation sectaire ou confessionnelle pour maintenir la région dans le chaos et les peuples tenus à l’écart de la pensée sur leur devenir. Les groupes armés se fédèrent et disposent de moyens de combats plus opérants : ils vont faire durer la guerre longtemps et lui donner un prix rédhibitoire. Clausewitz a montré que la guerre et le commerce cherchent à obtenir des gains et à soumettre l’adversaire à sa volonté dans les limites des sacrifices consentis. Il n’y a pas de gains lorsque les sacrifices consentis sont plus grands que les gains ou qu’ils sont plus étendus en termes d’étendue d’espace et de durée dans le temps. Il n’y a pas de gain lorsque les populations sacrifiées, les États et les commerçants réalisent que la guerre menée en leur nom et pour leur cause ne leur a rien apporté sauf ruines et sang.

Il n’y aura pas de paix durable lorsque la guerre totale ne permet pas de négocier la paix. La paix par la défaite, la victoire ou la trêve est toujours envisageable lorsque dans la culture des belligérants il y des limites à ne pas transgresser et la volonté rationnelle à évaluer objectivement les gains attendus et les pertes redoutées. La cause et la fin de la guerre, subie ou menée, sont toujours politiques. Quelles sont les fins politiques des groupes armés ? Quel est leur pouvoir de fédération qui leur donne une légitimité et une crédibilité pour construire une politique consensuelle et négocier ?

Pour l’instant, nous assistons à une réorganisation totale des combattants islamiques, à un changement de doctrine. Nous assistons aussi à la promotion, une nouvelle fois, de la lutte antiterroriste au niveau internationale qui veut s’émanciper de la lecture américaine. Nous assistons à la volonté française, américaine, arabe et turque de financer et de soutenir la rébellion armée alors qu’elle est en pleine mutation et qu’elle échappe de plus en plus au contrôle de ses parrains. Nous assistons à une volonté de combattre sans objectif militaire tactique ou stratégique. Clauswewitz a montré que la guerre ne pouvait être menée et géré que si elle repose sur une théorie de la violence raisonnablement employée, car c’est la raison qui détermine la politique de la guerre et qui négocie les conditions et le moment de la paix. Face à des groupes armées qui font la guerre pour la guerre et des pays qui se sont fixés comme fin la chute de Bachar al Assad il est difficile d’imaginer un dialogue rationnel pouvant conduire à la paix durable.

Dans ces conditions, la Syrie est engagée à faire de son armée, de sa population, de son territoire et de ses voisins des champs de bataille où s’affrontent des désirs de combats sans volonté politique, des haines régionales, des impostures, des politiques, des entropies provoquées par l’Empire, des exacerbations confessionnelles et ethniques. La géographie, l’histoire, les mentalités collectives et les économies font peser sur les populations syriennes des charges qui dépassent leurs capacités intrinsèques à vouloir et à imposer la paix. Les autorités religieuses qui ont appelé à la violence sans en évaluer toutes les conséquences portent une grave responsabilité et elles resteront comptables devant l’opinion, devant l’histoire et devant Dieu des préjudices et torts causés à l’humain et au territoire.

Aucun stratège de guerre, aucun homme de religion, aucun politique ne conduisent une guerre s’il n’a pas dans sa tête le plan de paix et les moyens de négocier la paix qu’il soit victorieux ou défait. Il n’y a que les insensés, les criminels et les infantiles qui peuvent envisager la guerre sans politique et sans moyen d’y mettre fin c’est-à-dire sans pouvoir de décision pour la conduire rapidement et efficacement à optimiser le rapport des gains et des pertes dans un cadre réaliste et global. Clausewitz a établi que c’est la montée aux extrêmes qui fait l’essence de la guerre et, seul, le politique peut limiter cette propension de la guerre à aller toujours plus loin. La guerre totale de pure extermination destructrice de l’autre, en tant que nation, race, pouvoir ou culture ennemie est du nihilisme et non de la politique ou une « autre manière de faire de la politique par d’autres moyens ». Les partisans de la guerre, leurs commanditaires religieux seront les premiers à subir l’effet de manivelle de la violence de leurs décisions improvisées. La guerre n’est pas une affaire de gourou religieux ou partisan, elle est l’affaire de chefs d’Etat, d’initiés selon Tsu et de grande âme selon Clausewitz, car avant tout il s’agit de penser la guerre d’une manière politique et non militaire c’est à dire examiner la guerre dans sa totalité (la globalité de ses phénomènes) et dans ses desseins pour commencer à gérer la paix et en récolter les fruits alors que la guerre n’a pas encore commencé. L’expérience « islamiste » contemporaine a montré son inculture politique et son bilan catastrophique. A ce jour ils ne parviennent pas à faire le retour d’expérience et à le conceptualiser. Au lieu de faire de la guerre cessait un instrument pour une politique sensée, ils deviennent eux-mêmes les insensés que la guerre instrumentalise avant de devenir contre-productive et de se retourner contre eux. La lucidité est la vertu cardinale que le Coran a inculqué aux Musulmans, mais ces derniers semblent ne plus distinguer le bien et le mal, le vrai et le faux, la fin et les moyens. Ils ne parviennent pas à comprendre cette loi élémentaire : « Toute violence illimitée dans ses fins provoque la violence de tous et fait perdre tout bénéfice ».

Je me rappelle la stupidité et l’entêtement de Abassi Madani et de Ali Belhadj à refuser de dénoncer la violence par principe politicien alors que dans la réalité ils n’avaient ni la culture politique ni la stature de chef d’État pour comprendre qu’il s’agissait du salut de l’Algérie. Le général Lamine Zéroual était une opportunité que le destin avait choisie pour sortir l’Algérie de la guerre civile, mais ni le FIS, ni les politiques, ni les militaires, ni les maquis islamistes n’avaient compris la situation ni fait l’effort d’envisager objectivement leur devoir. Il leur incombait d’aider un homme intègre, mais isolé, et incapable, tout seul, sans soutien populaire et politique, de faire sortir l’Algérie du gué du torrent de sang qui déferlait sur elle la déshumanisant et handicapant son devenir sur plusieurs générations à venir. Lorsque l’existence de l’un dépend de la destruction de l’autre nous ne sommes plus dans une guerre, mais dans un massacre gratuit qui ne produit que des pertes et du chaos sur lesquels il sera difficile de construire la paix ou de gouverner un pays.

L’irresponsabilité non seulement continue puisqu’aucun acteur ne veut faire son bilan, mais elle devient crapuleuse lorsque nous voyons les uns et les autres instrumentaliser le flou et la terreur pour faire avancer leurs pions dans la conquête du pouvoir qui maudit celui qui le convoite.

Lorsqu’on garde en tête la création des monarchies arabes, la nature de leurs États, leur absence de vocation pour participer à une stratégie dans le monde arabe, le monde musulman ou la Palestine, la nuisance politique, économique et religieuse dans le monde arabe et musulman, on comprend alors l’inefficacité des savants musulmans qui résident chez eux. On comprend alors l’insenséisme de leurs Fatwas meurtrières et leur incompétence à penser ou à superviser le changement et la réforme dans le monde musulman. Non seulement ils vivent comme des rentiers experts en compilation des travaux anciens produits par la décadence du monde musulman, mais ils opèrent comme des facteurs de troubles à l’encontre de la voix prophétique.

Pour comprendre leur influence néfaste sur la Syrie et les risques de sa somalisation, il faut voir (puisque la résolution de l’ONU intervient une semaine après la prise d’otage au Kenya, remettant dans l’actualité la tragédie somalienne) comment ils ont mis du temps pour intervenir dans le conflit somalien lorsque celui-ci était davantage un conflit entre les Somaliens et les Occidentaux et puis comment ils se sont empressés à intervenir pour attiser les rivalités entre factions rivales ou dissidentes au moment où la résistance somalienne est parvenue à chasser l’occupant et ses alliés. Le même phénomène en Afghanistan, le même phénomène en Somalie, et ce sera le même phénomène prévu pour la Syrie si jamais les combattants islamiques parviennent à s’imposer sur tout ou partie du territoire syrien contre l’armée légale syrienne.

Pour toutes ces raisons, nos pronostics sur la paix restent pessimistes.

Pour toutes ces raisons, l’analyse des totalités et des contradictions qui les animent, selon la théorie de Clausewitz, nous demande de rester vigilants dans les rapports futurs que l’Empire va entretenir avec les oppositions armées syriennes. Si les monarchies n’ont pas autre dignité que celle du vassal inculte et inconscient de sa nuisance et de son insuffisance, l’Empire a une certaine image à défendre. Il va se trouver dans des paradoxes qui vont agir sur la paix et la sécurité de la région arabe.

Le premier paradoxe est d’amener la rébellion armée la plus présente et la plus efficace sur le terrain à se mettre sur une table de négociation face au régime syrien. S’il ne parvient pas il a perdu toute crédibilité et il étale sa faiblesse et son peu d’influence avec toutes les conséquences que l’on peut imaginer sur la fin de la reconnaissance de sa domination mondiale. La fin des empires commence avec des séditions qui refusent de se soumettre à l’arbitrage de la Maison-Blanche de Pharaon ou de l’Amérique.

Le second paradoxe est de soutenir les « terroristes » qu’il a combattus depuis le 11 septembre avec en toile de fond la communication pour faire adhérer l’opinion mondiale à une guerre de plus en plus remplie d’incertitudes tant sur le plan militaire que sur le plan politique et pour laquelle elle est de plus en plus hostile.

Je laisse au lecteur le soin d’imaginer les autres scénarios et les autres paradoxes comme soutenir une partie de l’opposition armée contre une autre comme veulent le faire les Français de plus en plus mal inspirés et esseulés.
6-3 De la guerre vers la paix

De la guerre vers la paix qui va exiger dès maintenant la réflexion sur les mécanismes juridiques, politiques, sociaux, psychologiques pour préparer et instaurer la paix au sein d’une population terrorisée et exsangue. L’expérience algérienne de la « réconciliation nationale » sans justice ni vérité a montré comment un territoire et un peuple deviennent otage de la rente et du commerce informel sans possibilités de développement réelles. L’expérience sud-africaine qui n’a pas construit une émancipation de l’économie capitaliste a mis relativement fin à l’apartheid politique et ethnique, mais elle a laissé la majorité des populations dans l’exclusion et la marginalisation, alors qu’une faible minorité intégrée dans l’économie mondiale est en train de se constituer en ilots de privilèges et de collaboration avec les anciens dominateurs.

Seul en indépendant, mu par ma seule conscience, j’ai étudié les grandes tragédies de notre temps en Algérie, en Yougoslavie, en Irak, au Soudan, en Afghanistan et en Somalie avec la question de fond : comment et pourquoi, tant dans l’opposition que dans le pouvoir, il n’ y a ni de culture d’État, ni conscience citoyenne derrière la rhétorique abondante qui instrumentalise le religieux, l’histoire ou l’identité nationale. Je n’ai pas de réponse à apporter ici, mais force est de constater que les acteurs qui allument la mèche de la Fitna rendant licites l’effusion du sang et la mise en ruine du territoire ne sont pas intéressés à débattre sur les conséquences éthiques, sociales, religieuses et politiques de la guerre civile. Toute population soumise à un terrorisme aveugle, quels que soient son origine et ses acteurs, subit un changement de valeurs, une perversion de ses rapports et de ses pratiques symboliques à l’Etat, à la religion et à l’identité.

La violence est un phénomène déstructurant et destructeur dans les mentalités et le tissu social. La violence est une atteinte à la mémoire individuelle et collective qui devient confuse par l’absence d’explication, d’analyses des causes, et de démarches psychologiques, politiques et sociologiques thérapeutiques pour retrouver sens, équilibre et marche sereine vers le devenir. Sans le travail mémoriel, sans le devoir de vérité et sans l’intime conscience que justice équitable a été rendue la société et l’individu cultivent le sens de l’impunité, de l’absurde, de la bestialité primaire qui les poussent au fatalisme et à son corollaire l’inertie et paradoxalement à l’anarchie et à son corollaire des mouvements impulsifs et convulsifs auto destructeurs.

Lorsque je fais endosser la responsabilité de la situation actuelle de l’Algérie tant au pouvoir qu’à l’opposition islamiste et non islamiste c’est dans leur légèreté à analyser les conséquences de leurs discours et de leurs postures sur la vitalité d’un peuple tenu depuis toujours dans la situation de faire valoir à qui on impose le socialisme, l’islamisme et le libéralisme sans qu’il ne soit réellement impliqués. À chaque fois il ne fait que sédimenter ses frustrations et son ignorance.

Les Syriens et les élites arabes soucieuses d’apporter soutien et conseil au peuple syrien doivent dire l’impératif de chercher et de donner des explications crédibles et authentiques sans subjectivité ni préjugé à la crise syrienne comme ils doivent insister sur les réformes urgentes à mettre en œuvre pour que le Syrien construise sa citoyenneté et son devenir hors de toute tutelle et qu’il agisse en responsable de son pays. Le projet de reconstruction du pays passe par le projet de réhabilitation de l’humain. La déshumanisation par la violence ne devient réellement visible qu’après la fin de la guerre. C’est maintenant que ce projet doit se mettre en chantier avant que la reconstruction et la paix ne soient confisquées par les inévitables profiteurs des guerres et des révolutions qui partout ont montré leur cynisme dans leur prédation des proies vulnérables et leur absence de scrupules sur le plan religieux, politique, social, financier et économique pour se servir là où la morale commande de servir.

J’observe attentivement l’Algérie et mes craintes exprimées entre 1982 et 1988 au moment de la liquidation de l’industrie nationale et entre 1988 et 1992 au moment de la liquidation des aspirations patriotiques de se sont avérées justes : le pays a perdu tout sens de la mesure, tout esprit d’initiative et tout repère moral, religieux ou historique. Il est devenu une grande machine à consommer ce que les autres produisent, un grand comptoir commercial ou chacun vend et achète sans se préoccuper de la valeur, de la nature et de la portée de sa transaction. Il y a un effondrement que les singeries et les tartufferies intellectuelles, religieuses, sociales et politiques ne parviennent pas à masquer. L’Algérie est vide, sans âme, sans destin, sans projet. Elle entasse des choses et cultive la médiocrité du bien-vacant faute de produire de la pensée, de la dynamique et de l’ingénierie… Elle attend un colonisateur.
7 – Dialectique paix guerre.

Clausewitz nous a montré que la guerre est une affaire de politique. Dans le cas présent, l’Amérique et ses vassaux sont en faillite. Il nous a montré que la guerre et la politique doivent être pensées en termes de totalités les unes englobant les autres et au sein de chacune et les déterminant il y a des polarités c’est-à-dire des unités dialectiques qui sont rattachées par des liens donnant sens à la totalité et s’opposant les unes aux autres pour former des équilibres sans cesse changeant. Il n’y a pas de modèle mathématique ni de formalisme figé explicatif, mais des conditions sociales et historiques propres à chaque situation.

Dans notre cas la paix et la guerre sont en opposition dialectique dans des globalités nationales syriennes, américaines, régionales, internationales où les conditions historiques, politiques et sociales sont en mutation. S’il peut être admis, sur le plan théorique, que l’Empire a mené une politique guerrière conduisant nécessairement à sa défaite, il est impossible de dire que la guerre est éloignée et il est impossible de dire que si elle aura lieu elle ne sera pas totale.

L’empire peut donc déclencher la guerre à n’importe quel moment, mais l’issue de la guerre et la totalité de son exécution lui échappent complètement. La résolution de l’ONU signifie cependant qu’il sera seul à vouloir une guerre.
8 – Le peuple syrien

Clausewitz a montré que le peuple en arme est un principe de polarité, car d’un côté il rend difficile l’invasion par une armée étrangère, et d’un autre côté il rend facile le danger révolutionnaire qui met en péril le pouvoir interne. Il apporte une réponse pour surmonter cette contradiction : la bonne gouvernance et l’unité avec le peuple citoyen. Pour Clausewitz comme pour Tseu les meilleurs garants de la paix et de la réussite de la guerre sont la défensive et le peuple en armes. La guerre totale et illimitée ne peut être envisagée que si la politique intérieure le permet c’est à dire l’implication volontaire du peuple dans la guerre qui fait de la guerre sa cause et non plus celle de l’Etat. Il ne s’agit pas de lutter contre l’Etat ou en parallèle de l’Etat, mais de se confondre avec l’Etat. C’était aussi la doctrine de la défense populaire de Mao et de Tito. Est-ce que les Syriens vont se mobiliser autour de leur « tyran » et oublier leurs différents politiques et confessionnels pour affronter l’Empire ? C’est sans doute la question la plus embarrassante et la plus significative pour l’observateur. C’est certainement la pierre angulaire qui fera changer le désir de guerre de l’Empire. Le président syrien y a répondu cette semaine en affirmant que le peuple se détourne des insurgés et se mobilise autour de l’Etat. Est-ce un triomphalisme insensé ou une vision lucide et raisonnable ? En tous les cas le Cheikh Ramadhan Al Bouti était navré de voir le peuple syrien peu impliqué dans la défense de l’Etat et du territoire. Les choses ont peut être changé.

L’histoire récente nous montre comment les philosophes sionistes français de la haine et de la merde ont joué la carte de la division en Afghanistan en soutenant le commandant Messaoud et en torpillant les efforts de négociation de paix entre le défunt général russe Lebed et Qalb Eddine Hakmatiyar. La négociation devait mettre fin à la guerre et assurer une sortie honorable pour l’armée soviétique tout en faisant une économie de vies humaines pour les deux parties. La paix négociée aurait retardé l’effondrement de l’Union soviétique attaquée de l’intérieur par le Vatican et la CIA. Les mêmes philosophes ont conduit la guerre au Kosovo et à l’éclatement de la Yougoslavie en poussant Ali Izzet Begovitch le Bosniaque et Misolevic le Serbe à la radicalisation extrême pour favoriser l’intervention de l’OTAN contre Belgrade et mettre fin au renouveau islamique en Europe. Les savants musulmans et l’Arabie saoudite ont géré l’Afghanistan et les Balkans dans le sens voulu par l’Empire et le sionisme. Ces facteurs de subversion sont présents en Syrie et peuvent jouer un rôle néfaste contre la paix. Logiquement, la Russie, la Syrie et l’Iran ont tiré les leçons, mais la compétence de nuisance des Bédouins et des sionistes n’est pas à négliger lorsqu’on sait comment un peuple mis en exil, en perte de dignité, en insécurité peut devenir irrationnel par ses peurs et ses frustrations.

C’est dans ce moment difficile que je rappelle aux Arabes et aux Musulmans soucieux de l’intérêt du peuple syrien de l’assister et de ne pas le laisser proie de l’humanitaire occidental dont beaucoup d’organisations travaillent ouvertement pour l’humanitaire sioniste et pour l’humanitaire militaire de l’Empire. Les Arabes et les Musulmans intervenant en zone de guerre interviennent souvent en qualité d’auxiliaires des ONG mondiales ou en bénévoles ignorant les enjeux géopolitiques et financiers alors que les ONG occidentales interviennent avec une formation spécialisée et sous la supervision d’appareils spécialisés dont le métier est la diplomatie, le renseignement, la géopolitique, la logistique et la communication en zones de combat. Le médecin, l’infirmier, le médicament et la subsistance ne sont que des moyens logistiques et empathiques dans le dispositif géopolitique de l’humanitaire qui a adopté le droit d’ingérence et de guerre préventive comme éthique et comme mode opératoire de l’assistance occidentale aux peuples qui subissent le chaos de l’Empire par voie directe ou indirecte.

C’est dans cette optique de paix difficile que le gouvernement syrien doit se comporter avec rigueur pour maintenir l’Etat debout et avec humanité pour se comporter comme un Etat et comme des Commis de l’Etat qui rendent justice et qui ne se font pas vengeance. Le peuple syrien, comme tout autre peuple, ne comprendrait pas et ne pardonnerait pas le comportement arrogant et figé dans les postures anciennes de ses gouvernants qui affichent désir de vengeance au lieu de rendre justice et de réparer le mal que le peuple a subi. Sans espoir de réparation et sans ambition à une autre vie, meilleure, le peuple ne donnerait jamais sa confiance ni ne se soumettrait à l’autorité de l’Etat.

Mirna Velcic-Canivez dans ses études sur les populations yougoslaves après la guerre civile et la guerre de l’OTAN a mis l’accent sur l’impératif de mener des études sur les traumatismes collectifs et les détresse individuelles pour leur apporter une vérité, une éthique, une méthodologie afin qu’ils soient surmontées rapidement et que la vie reprend normalement ses droits et exerce ses devoirs. Elle montre les impératifs que doivent suivre les historiens, les sociologues, les juristes, les psychiatres, les politologues pour consigner la mémoire, faire que la mémoire ne se nourrisse pas d’un déni de mémoire, faire que la parole de témoignage ne soit pas dite pour être ignorée ou bafouée. Comment inscrire les acteurs de la guerre dans un processus explicatif objectif pour comprendre la guerre et pour s’en prémunir et se libérer des clichés accusateurs et subjectifs tel est le travail qui doit être mené avec le peuple pour qu’il s’approprie son histoire et bâtisse son avenir. Ceci n’est pas la vocation de l’ONU, ni celle des Russes, mais celle des Syriens et des hommes qui ont vécu la même expérience ailleurs.
9 – La rhétorique d’Obama et ses vérités

Les intellectuels, les politiques et les commis de l’Etat doivent se poser la question, au delà de la résolution de l’ONU et de la probabilité ou non de la guerre impériale contre la Syrie, sur les facteurs internes qui ont favorisé la guerre interne puis l’intervention étrangère, abstraction faite des visées de l’Empire et du sionisme. Ce sont ces questions et leurs réponses qui vont marquer véritablement la paix et sa durabilité. Obama dans son discours à l’ONU, quelques jours avant la résolution onusienne, a fait le lien entre l’Irak, l’Egypte, la Somalie, la Libye et la Syrie et l’Amérique. Il exprimait à nos dépens une réalité qu’une sentence célèbre énonçait : » il vaut mieux prendre le changement par ses cornes avant qu’il ne vous prenne à la gorge ». Il y a nécessité urgente de changer. Une réflexion globale doit impliquer tous les concernés par le devenir de leur pays et de leur peuple sans complaisance ni parti pris : comment et pourquoi changer ? Dans ce changement il y a lieu de se pencher sur la tare du monde musulman depuis la dynastie des Ommeyades et le coup de force de Mou’awiya : la question de la légitimité du pouvoir, comment y accéder, comment l’exercer et sous quelles formes, comment destituer le gouvernant, comment assurer l’alternance pacifique, comment exercer l’opposition et les contre pouvoirs, comment et par qui arbitrer le litige entre les gouvernants et les gouvernés.

Le Fiqh hérité de la culture d’empire omeyyade, abbasside ou ottoman n’est plus opérant. Justifier l’obéissance aveugle et le pouvoir absolu n’est plus acceptable.Refuser les expériences de l’Occident n’est pas de mise comme le suivre à l’aveuglette n’est pas de mise. Il nous faut inventer les instruments de notre gouvernance les mieux adaptés à notre époque et au défi de notre temps. Le débat sur la souveraineté du peuple ou la souveraineté de Dieu est un débat biaisé destiné à gaspiller du temps et à créer des conflits idéologiques pour ne pas répondre aux exigences sociales et historiques par paresse intellectuelle et par démagogie politicienne.

Les pouvoirs publics et l’opposition armée ou non armée doivent apporter des réponses engageantes pour édifier la paix sur des assises solides et durables. C’est un consensus sur ces questions fondamentales ainsi que sur celles de la nature et du fonctionnement de l’Etat que pourrait voir le jour une assemblée constituante qui exprime la volonté de vivre ensemble, de partager un territoire commun, de se rencontrer sur un dénominateur commun de valeurs et d’une existence apaisée qui donne le primat au dialogue, à la concertation et à la participation (Choura) sur l’exclusivité pour soi et l’exclusion des autres.
10 – Le devenir des combattants islamiques

Depuis plus de trente ans le mode arabe et musulman s’offre le luxe de former des combattants qui partent combattre à l’extérieur de leur frontières nationales pour des causes qu’ils considèrent justes ou sacrées. Depuis trente ans c’est la même tragédie qui se répète : ces combattants qui offre leur vie sont mal formés religieusement et idéologiquement et dérivent donc vers une forme de nihilisme ou de brigandage ou d’anarchie. Ils s’embarquent facilement sous les fausses bannières qu’un discours enflammé leur montre comme la voie vers le Paradis. Les prédicateurs religieux les instrumentalisent et les offrent comme victime ou comme agents inconscients à la manipulation internationale et régionale. Les Etats nationaux s’empressent de les bannir de la société et de les pourchasser comme s’ils étaient des criminels les poussant à devenir des terroristes ou des meutes de loups qui tuent par instinct de survie. Tant que cette tragédie ne finit pas aucun pays arabe ou musulman n’est à l’abri des dérives meurtrières et de la remise en cause de la paix civile.

Les centaines ou les milliers de volontaires pour la mort sous un étendard de confusion peuvent et doivent être réincorporés dans la vie nationale. Leur expérience de combat peut être remise dans le bon sens et au service de causes nationales. L’armée et les corps constitués sont les mieux placés pour utiliser cette énergie et ce talent que les marchands de la mort et de l’anarchie exploitent du fait, entre autres, que leur pays ne leur offre pas le cadre légal qui leur donne reconnaissance et voie d’expression au service de la communauté au lieu de les laisser devenir ennemis de l’humanité.

Ceux qui crient et qui dénoncent ces jeunes comme étant les agents de la CIA ou du sionisme devraient avoir honte sur le plan national et moral d’avoir été les fabriquant de « monstres » au même titre que ceux qui leur ont lavé le cerveau et ont poussé l’audace jusqu’à nous inventer le Jihad du sexe et la purification de la fornication. Ceux qui excluent et ceux qui rendent licite l’effusion du sang sont complices. Ceux qui se sont tus hier devant l’effusion de sang sont offusqués aujourd’hui par les partouzes des Jihadistes mâles et femelles. Avec ces mentalités d’éradicateurs et de bigots qui confondent l’accessoire et l’essentielle comme ils confondent la cause et l’effet la paix sera difficile et remise à chaque fois à plus tard. Elle sera difficile, mais non impossible. Elle passe par une victoire sur nous-mêmes une fois que nous abordons nos problèmes avec franchise et lucidité et avec le désir de les résoudre définitivement.

C’est en amont, en Syrie et ailleurs, qu’il faut mettre fin à la machine qui fabrique de la haine, du désespoir et des illusions. Il y a un véritable chantier pédagogique de réhabilitation sociale, psychologique et cognitive à mettre en oeuvre pour que la société arabe arrête de produire des tyrans et arrête de produire des insurgés qui ensemble et chacun à sa manière portent atteinte à la vie sacrée et à la dignité humaine.

11 – L’histoire en accélération et en confusion apparente

L’histoire en accélération va nous donner quelques réponses plus tôt que prévu. L’histoire en confusion va nous donner des réponses contradictoires et il faut beaucoup de distanciation, loin de tout esprit partisan, pour voir la tendance.

Il n’y a plus de place aux certitudes sauf peut-être celle sur le monde arabe qui se montre plus complexe et plus imprévisible que jamais. Qaradhawi avait annoncé qu’il allait présider la prière de l’Aïd à Damas en 2013 après la chute (ou l’assassinat du Président Assad) et c’est le Président Morsi qui a été jeté en prison, il avait appelé le secours de l’Amérique et c’est la Russie qui vient secourir l’Amérique, ce sont les Français qui demandent une résolution sous le chapitre 7 contre la Syrie et c’est le conseil de sécurité qui adopte une résolution contraire à l’esprit et aux termes du projet français, ce sont les Arabes qui font une pseudo révolution et c’est l’Amérique qui l’avale et s’étrangle dans sa hâte à confisquer ce qui a été improvisé par les autres.

Le destin se montre de plus en plus ironique…

{Ne dis jamais à propos d’une affaire que je ferais ceci demain, sauf si Allah le veut. Puis proclame (la grandeur) de ton Dieu si tu as oublié, et dis : « j’espère qu’Allah me guidera pour que je puisse me rapprocher de ceci (cette vérité énoncée, cette expérience vécue) avec davantage de sens ».}

Tout est possible la guerre comme la paix… Obama pourrait tomber avant Bachar Al Assad. Tsahal pourrait être reprise par ses vieux démons et relancer une guerre perdue et perdante contre le Hezbollah. Les sunnites et les Chiites ainsi que les Arabes et les non arabes pourraient dialoguer sur le thème du changement et de l’alternative à l’Empire… L’histoire n’est cependant pas aveugle et elle ne prête pas ses yeux et ses sens à ceux qui font de la cécité et de l’insouciance un mode d’existence. Elle s’exerce faisant fi des sentiments et des souhaits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5474
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Syrie: Opération de déstabilisation israélo-américano-séoudi   Sam 5 Oct - 17:58


صحافي ألماني لـ"هتلر" سوريا: تحولت من طبيب لسفاح.. أنت مجنون

الأسد يقتل وزوجته تقوم بواجب العزاء!
دور مخابرات الأردن في إخفاء أدلة كيماوي الأسد.. ونساء الغوطة يستشهدن حياءً

[url=javascript][/url]
في تفاصيل جديدة تفسر موقف روسيا المدافع عن حليفها الأسد, كشف طبيب كان أول من أسعف المصابين فجر يوم مجزرة الكيماوي في 21 أغسطس عن حقائق تؤكد تورط الأردن.
وكشف الطبيب الشامي قيام بعض المخابرات الأردنية ببيع العينات الكيماوي التي أخذت من المصابين، والتي أرسلها هو نفسه إلى السفارة الفرنسية بعمان للروس مقابل آلاف الدولارات، وهو - بحسب الشامي - ما استندت عليه روسيا في تصريحاتها الإعلامية المتكررة.

ونقلت صحيفة "زمان الوصل" الإليكترونية عن الطبيب تأكيده أنه أعاد إرسال العينات من جديد للسفارات البريطانية والأمريكية والفرنسية، حيث وصلت بالفعل عن طريق أحد الأشخاص، مؤكدًا أن "وعدنا من هذه السفارات بتأمين المساعدات اللازمة لكن دون جدوى".

وأفاد الطبيب الشامي عن قيام الأمن الأردني باعتقال أفراد العائلة المصابة التي أرسلها الطاقم الطبي في الغوطة إلى إحدى السفارات الغربية بعمان، واستبدالها بعائلة سليمة، و"هو ما استدعى السفارة لأن تخبرنا بأن العائلة غير مصابة، وقمنا بإعادة إرسال عائلة أخرى والحمد لله وصلت بأمان". بحسب تأكيد الطبيب الشامي.

كما كشف الشامي أن كادرًا طبيًّا مؤلفًا من 6 أشخاص اختفى في منطقة "خان الشيح" جنوب غرب دمشق، كانوا في طريقهم لإيصال عينات للمخابرات الأردنية.

وكشف عن وجود ضابط في أمن الدولة (فرع الخطيب) بدمشق دخل مع البعثة الدولية كعضو لجنة، وتم اكتشافه من قبل أحد الأطباء سبق وأن حقق معه في الفرع المذكور، لكن الثوار لم يعتقلوه أو يؤذوه احترامًا للجنة، وكي لا يقال: إن الثوار هم من يعيقون عملها.

فيما روى الطبيب تفاصيل إنسانية عن مجزرة الكيماوي، ومنها أن الحياء تسبب بفقدان حياة العديد من النساء؛ لأن العلاج يفترض رش الماء على المصاب وخلع ملابسه، وهو ما أثر على العمل، كما أن عددًا من النساء وجدت ميتة في منزلها وهي تحاول أن تضع شيئًا من الملابس عليها.

وروى الطبيب الشامي قصة من القصص المؤثرة نقلاً عن أحد الناجين، حيث سمع الشاهد حركة غير اعتيادية لأهالي البناء وهم يصرخون "كيماوي كيماوي"، وصعدوا إلى السطح، فقام بإغلاق النوافذ، ووضع نفسه بالحمام وفتح الماء ريثما يتم إسعافه، وعندما خرج تفاجأ بوفاة أكثر من 70 شخصًا على سطح البناء، بعد انقطاع أصوات الحركة عنهم.

وجزم الشامي بحتمية أن يكون النظام هو من قام بضرب الكيماوي من خلال إرسال الغازات مع صعود الصاروخ، بالإضافة إلى وجود رشاشات على جانبي الصاروخ، مؤكدًا أنه قام بتصويره وإرساله مع عدة عينات لدول عربية وإقليمية وغربية.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Syrie: Opération de déstabilisation israélo-américano-séoudi   Dim 6 Oct - 10:32

Soustara a écrit:


VICTIMES DE LA BARBARIE des JIHADISTES Twisted Evil SEOUDO-farao king queen QATARIS, assistés militairement et approvisionnés en GAZ SARIN, par les SIONISTES affraid Twisted Evil 

N'as-tu pas honte de faire la propagande avec les assassinats perpétrés par VOS CHIENS GALEUX ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5474
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Syrie: Opération de déstabilisation israélo-américano-séoudi   Mer 27 Nov - 1:31

خطير مقطع يظهر اسرائيليون يقاتلون جنبا الى جنب مع قوات الاسد
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5474
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Syrie: Opération de déstabilisation israélo-américano-séoudi   Mer 27 Nov - 17:30

 باعتراف.. حقيقة صاروخ مجزرة كيماوي الغوطة
فجَّرت تقارير إعلامية حقائق مدوية عن صاروخ السارين الذي استخدم في مجزرة الكيماوي الأسدي في الغوطة في أغسطس الماضي.
وبحسب تقرير صحيفة زمان الوصل, فإن أحد أهم صفحات مرتزقة "حزب الله" الذين يقاتلون على جبهات سوريا بثت خبرًا مرفقًا بالصور عن اسم الصاروخ "بركان" اللبناني الصنع، والذي تطابق مع الصاروخ الذي ظهر في المقطع المسرب الذي وثق لحظة استعداد جيش النظام لإطلاق أحد صواريخ السارين على آلاف المدنيين النائمين في قصف الغوطة.
وأضاف تقرير الصحيفة أن صورة الصاروخ الذي بثه أحد مرتزقة "حزب الله" "تطابقت مع الصاروخ الذي ظهر بالتحديد بدءًا من الدقيقة 3.10 من المقطع الذي بثه المركز الإعلامي لمدينة داريا بتاريخ 28 أغسطس 2013".
وعلق مقاتل "حزب الله" على الصاروخ قائلًا: "لحظة إطلاق صاروخ أرض - أرض من مطار المزة العسكري، من الممكن أن يكون محملًا بالكيماوي، في يوم مجزرة الكيماوي في الغوطة الشرقية".
وأفاد التقرير: "إن الصورة التي بثها مرتزق "حزب الله" حصرية وليست مأخوذة من المقطع المسرب؛ لأن أشكال الواقفين في الصورة بجانب الصاروخ لباسهم مختلف تمامًا عن ذلك الذي أظهره المقطع المصور".
وخلص التقرير إلى أن مجزرة الكيماوي التي ذهب ضحيتها قرابة 1500 شهيد، تثبت تورط ومشاركة مليشيا نصر الله لنظام بشار في خنق السوريين، وبشهادة شاهد من أهلها
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5474
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Syrie: Opération de déstabilisation israélo-américano-séoudi   Sam 30 Nov - 18:35

Toujours avec un grand courage, bechar le lionceau encaisse des frappes sionistes dans le silence total.....et boum encore une claque aux fesses
[url=javascript:void][/url]
أنباء عن غارة "إسرائيلية" على مسقط رأس الأس
أفاد نشطاء سوريون بوقوع انفجار ضخم هز مدينة القرداحة معقل بشار الأسد، وصل دويه إلى منطقة سلمى بريف اللاذقية، ولم يتمكنوا من تحديد هويته، بينما أشار ناشطون أن الطيران "الإسرائيلي" استهدف بغارة جوية مواقع لصواريخ روسية متطورة وصلت للنظام مؤخرًا.
وأفادت صفحات المعارضة السورية أن الطيران "الإسرائيلي" استهدف منظومة صاروخية تابعة لنظام الأسد، ولم يصدر أي رد من نظام الأسد على هذه الأخبار سوى من بعض وسائل إعلامه التي قالت: إنه لا صحة لما تداولته وسائل "التضليل الإعلامي", وفقًا لأورينت. نت.
وشن الطيران "الإسرائيلي" في 31 أكتوبر الماضي غارة على قاعدة تحوي منظومة صواريخ من طراز "إس 125"، تقع في محافظة اللاذقية، ووصفت القناة الثانية "الإسرائيلية" المنظومة المضادة للطائرات بأنها متطورة جدًّا.
وفي الوقت الي تحرص فيه إسرائيل على تدمير الترسانة العسكرية السورية, فإنها ترى في نظام الاسد الحليف الاستراتيجي, الذي يحقق لها أكثر من مصلحة سياسية.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5474
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Syrie: Opération de déstabilisation israélo-américano-séoudi   Dim 1 Déc - 17:52

محللون: ورطتان سرَّعتا في إبرام صفقة نووي إيران مع أمريكا
أثار اتفاق نووي إيران مع أمريكا تساؤلات مجموعة من الباحثين المتخصصين في الشأن الإيراني، خلال ندوة عقدها المركز العربي للأبحاث ودراسة السياسات في الدوحة.وقال الدكتور "محجوب الزويري" - رئيس قسم العلوم الإنسانية في جامعة قطر -: إن "هذا الاتفاق ينبع من سعي إيران إلى إعادة الإمساك بزمام الأمور عند كل مأزق سياسي أو داخلي، بعد أن شعر بالتهديدات التي يمثلها تورطه في الأزمة السورية، مستفيدًا من المقاربة الجديدة التي جاء بها وزير الخارجية الأميركي جون كيري في البحث الحثيث عن تقارب مع سوريا لإبعادها عن إيران أو تقارب مع إيران لعزل سوريا".وأضاف الزويري: "سوريا المرجل الذي سرَّع مسار التفاهم الإيراني الأميركي بشأن الملف النووي؛ إذ إن المأزق السوري هو الخطر الجدي سياسيًّا وعسكريًّا الذي يواجه إيران، وإن مآلات الحالة السورية و"جنيف 2" سيؤثران على مسار الاتفاق الإيراني الأميركي، إضافة إلى إشكاليات تطبيق الاتفاق وتفسيره
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
confiture
Habitué


Nombre de messages : 3240
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Syrie: Opération de déstabilisation israélo-américano-séoudi   Mar 3 Déc - 4:05

 c'est foutu pour le hizboullet .....Lors de son dernier discours, son chef s'est surpris entrain de dire une chose et son contraire : L'Arabie parie sur les accords sur le nucléaire pour isoler le hizboullet sur la scène politique au Liban ......L'Arabie est contre l'accord nucléaire martèle-t-il un peu plus loin !!!!!

Au fait, un HS, Khadafi soutenait l'iran contre Sadam ......l'iran s'est félicité de son élimination !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5474
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Syrie: Opération de déstabilisation israélo-américano-séoudi   Mer 4 Déc - 1:15

confiture a écrit:
 c'est foutu pour le hizboullet .....Lors de son dernier discours, son chef s'est surpris entrain de dire une chose et son contraire : L'Arabie parie sur les accords sur le nucléaire pour isoler le hizboullet sur la scène politique au Liban ......L'Arabie est contre l'accord nucléaire martèle-t-il un peu plus loin !!!!!

Au fait, un HS, Khadafi soutenait l'iran contre Sadam ......l'iran s'est félicité de son élimination !!!!!



r]
C'est connu mondialement que la libanaise est bonne, et les pétards c'est légal chez eux, il a du s'en mettre 2 ou 3 dans les naseaux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5474
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Syrie: Opération de déstabilisation israélo-américano-séoudi   Mer 4 Déc - 17:54

" نصراللات : خسائر النظام السوري حتى الآن أكبر من خسائر الطرف الآخر "
source la chaine almayadeen pro assad 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5474
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Syrie: Opération de déstabilisation israélo-américano-séoudi   Mer 4 Déc - 22:33



الرد في الزمان والمكان المناسبين..مع قصف قوات حزب اللات بعض القرى السورية 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5474
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Syrie: Opération de déstabilisation israélo-américano-séoudi   Ven 6 Déc - 17:22

 بالفيديو..الأسد يقصف المدنيين بالغاز السام في القلمون
بالفيديو..مقتل 20 من جنود الأسد في قصفٍ على "اللواء 80" بحلب
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Syrie: Opération de déstabilisation israélo-américano-séoudi   Mer 1 Jan - 0:22

boukobrine a écrit:


العاهل السعودي يقدم ثلاثة مليارات دولار في مساعدة هي الأكبر في تاريخ الجيش اللبنا

لبنان عنوانا للقمة السعودية الفرنسية

"  تلاقٍ سعودي - فرنسي حول الأزمات الاقليمية الملك عبدالله لهولاند: "سندمّر البلدان العربية و الاسلامية المعادية للصلح مع اسرائيل سنجلب المتطرّفينن التكفيريين سندعم الارهاب معا بتعاون اسرائيلي
من السعودية المال الوفير ومن فرنسا السلاح لتقوية جيش لبنان حتى يتمكن بمقاتلة حزب الله و اللبنانيين المعادين للصلخ مع الدولة الاسرائيلية  
العاهل السعودي يقدم ثلاثة مليارات دولار في مساعدة هي الأكبر في تاريخ الجيش اللبناني، المتواضع عسكريا مقارنة بحزب الله و يصرح أن العدو المشترك هو حزب الله و "صديقنا الحميم هو اسرائيل".

رحب رئيس الحكومة السابق سعد الحريري، affraid  Twisted Evil  ابرز قادة "قوى 14 آذار" والمقرب من السعودية و هو يحمل جنسيتها كعميل لها، باعلان الرئيس هولاند. ومن المقرر ان يلتقي الحريري هولاند خلال زيارة الاخير للرياض التي بدأت الاحد.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5474
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Syrie: Opération de déstabilisation israélo-américano-séoudi   Mer 1 Jan - 1:20

"فاينانشيال تايمز": سياسة الغرب في سوريا خدمت "الأسد
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Syrie: Opération de déstabilisation israélo-américano-séoudi   Mer 8 Jan - 19:10

’ farao  Twisted Evil داعش’ و’النصرة’ و’الحر’ تحركها الـسأي أي  Twisted Evil  affraid  pig  وتدعمها السعودية !

اضيفت بواسطة محمد الجزائري في يناير 6, 2014 تحت تصنيف الاكثر شعبية, المقالات | لا توجد تعليقات

’داعش’ و’النصرة’ و’الحر’ تحركها الـ CIA وتدعمها السعودية !

مقالات وتحليلات _ وكالة “دولة الموطن” /
قبل انطلاق مؤتمر جنيف 2، تفاقمت المواجهات بين الجماعات المسلحة المتعددة ذات الصبغة الوهابية، والتي تنشط بشكل اساسي في شمال سورية. ومنذ الايام الاولى التي ظهرت فيها الجماعات المسلحة، وبدأت الحرب على سورية، اخذت تتسم بطابع السلاح والقتل.
كان واضحاً أنه لا فرق بين “داعش” و”النصرة” وما يسمى “الجيش الحر”، فعمليات القتل متشابهة وما اطلاق تسمية “الحر” الا للهرب من صبغة الجماعات التكفيرية والهدف منها تضليل الرأي العام العربي والدولي، بينما هي جماعات تتبع نفس الفكر والنهج والمدرسة، ولا يمكن ان ننسى المجازر التي ارتكتبها تلك الجماعات وبدايتها كانت في بانياس، حيث كان أسلوب التنفيذ هو أسلوب تنظيم “القاعدة”، وكذلك في جسر الشغور، فالذي اقدم على شق صدر احد الجنود السوريين، هو من عناصر ما يسمى بـ”الجيش الحر”، وعندما فشل ما يسمى “الجيش الحر” في تنفيذ ما كان منوط به من مهام، انتقلوا إلى “النصرة” ومن ثم “داعش”.
من هو أبا بكر البغدادي؟
الأيام الاولى التي ظهر فيها اسم “داعش”، كانت بعد مقتل أبو مصعب الزرقاوي في العراق، فيما بايع هذا التنظيم أبا بكر البغدادي كزعيم الدولة الإسلامية في العراق وبلاد الشام، التي اكدت مصادر مطلعة أنه ليس إلا عميلا للاستخبارات الامريكية والسعودية، بعدما طلبت إليه في وقت سابق الإنخراط ضمن صفوف تنظيم “القاعدة”.
وأشارت المعلومات الواردة في أحد التقارير الاستخباراتية، الى ان البغدادي كان في الأساس صناعة أمريكية، وانه في الأخير باع خدماته لصالح الاستخبارات السعوديّة، وتابع التقرير أن الامريكيين ضاعفوا رصيد البغدادي وشهرته عام 2011، عندما رصدوا عشرة ملايين دولار لمن يدلي بمعلومات مؤكدة عنه!.
وكشفت المعلومات ان إطلاق سراح البغدادي وثمانية من كبار قادة القاعدة من سجن “أبو غريب” في العراق، كان مرتبا له مسبقا، حيث أزيلت الشرائح التسجيلية من الكاميرات المنصوبة في مختلف أركان السجن، وأن كسر الأقفال كان عاديا وكأنهم خارجون بشكل نظامي، وتمكنوا من تحرير أكثر من 850 سجينا غالبيتهم من تنظيم “القاعدة”، وانضموا الى تنظيم “داعش” في سورية، لخدمة الهدف وهو تعزيز عمليات الفتنة الطائفية. واكدت مصادر مطلعة إن السفير الامريكي الاسبق في العراق روبرت فورد، الذي اصبح سفير واشنطن في دمشق، والضالع في مجال بناء العلاقات مع التنظيمات المتطرفة، كان له الدور الكبير والمؤثر في نشأة “داعش”.
إذن فـ”داعش” موجودة مسبقا في العراق وامتدت إلى سورية، وما يجري الآن جاء بعد أن لاح في الأفق مشروع حل سياسي خصوصا بعد فشل فكرة العدوان الأمريكي على سورية، بدأت الدول الداعمة للمسلحين بالتفكير بايجاد مخرج للجماعات المسلحة، وبالمقابل لامتصاص حالة تخبط لدى من يسمون أنفسهم بالمعارضة، بعد عدم قدرتهم للتوصل لتوافق على وفد موحد يمثلهم في جنيف
في هذا الوقت تماماً، بدء يظهر اسم “داعش” كقوة موجودة على الارض للعلن، فيما ظهر الدور السعودي في ظهور “داعش” بشكل واضح، بعد التسويق لخلاف امريكي سعودي في تلك الفترة، على خلفية دعم الجماعات المسلحة، فيما استمر تدفق المقاتلين الاجانب إلى سورية، تحت عناوين مختلفة، بدعم سعودي ومساعدة امريكية.
وفي حين بدأت وسائل الاعلام المرتبطة بالسعودية، بتوافق امريكي اوروبي، بالتسويق لفكرة أن ما يسمى بـ”الجيش الحر”، سيحارب “القاعدة” التي تنوي إنشاء دولة إسلامية. كان هدف المحاولة إظهار هذه الجماعة كقوة علمانية، قادرة على الامساك بدفة البلاد، والتوجه إلى جنيف 2 بقوة متوازنة، لها ثقل على الأرض مقبولة اروبيا وامريكياً، بعيدا عن التكفيريين، وربما أيضا الإخوان.
إن ما يجري من اشتباكات في شمال سورية تماماً، هو تلميع صورة ما يعرف بـ”الجيش الحر”، واظهار جهة جديدة وهي “الجبهة الاسلامية” واقناع الرأي العام، ان هناك حركات وتقوم الآن بمحاربة الجماعات التي تحمل الفكر التكفيري واعادة قبول فكرة تسليح ما يسمى بـ”الجيش الحر”، وقبوله على طاولة جنيف 2، ولا يمكن ان ننسى ان الدول الاوروبية والتي دخل سورية منها، الآلاف من المتطرفين وسيعودون إليها ويحملون الدمار إليها، تعي تماما خطرهم، وتعلم ان الخلاص منهم لن يكن إلا بهذه الطريقة، وهي الاشتباك مع ما يسمى بـ”الجيش الحر”.
إن اشغال العالم العربي، عن قضية اعتقال ماجد الماجد في لبنان، بأحداث شمال سورية، يأتي في إطار خلط للأوراق بعد أن اعاد الغرب حساباته وتقسيم الأدوار من جديد بين المسلحين بكافة تشكيلاتهم مهما اختلفت التسمية.
*حسين مرتضى
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5474
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Syrie: Opération de déstabilisation israélo-américano-séoudi   Jeu 9 Jan - 22:24

مجزرة مروعة في مصيدة للأسد..إعدام 250 واعتقال 1000 آخرين

[url=javascript][/url]


كشفت تقارير إعلامية حول الكمين الذي نصبته قوات الأسد بدعم من ميليشيات عراقية - عن ارتكابها مجزرة بحق 250 مدنيا واعتقال ألف آخرين، في أكبر عملية اعتقال في سوريا حتى الآن
وأوضح تقرير لأورينت. نت أن لجنة المصالحة الشعبية في منطقة "يلدا" أعلنت عن فتح حاجز "حجيرة"؛ ليتوافد عليه الآلاف من المدنيين من: بيت سحم، الحجر الأسود، التضامن، ببيلا، مخيم اليرموك، يلدا، وهي محاصرة من قبل النظام.
ومع بزوغ الفجر يوم الأحد – الخامس من الشهر الحالي، فتح الحاجز وعبره مئات المدنيين ولكنهم سرعان ما اكتشفوا أنه كمين تابع لقوات النظام، وتشرف عليه عناصر عراقية من "لواء أبو الفضل العباس".
وأفاد التقرير نقلًا عن إحدى الناجيات وتدعى "أم محمد"، وتروي ما حصل معها على الحاجز: لقد كانت "مصيدة"، قاموا بفرز الرجال عن النساء، ونحن - تقصد النساء - وضعونا في جامع بذريعة الترتيب لخروجنا، وقاموا بسحب هويات الجميع وحرقها مع جميع الأوراق الثبوتية، وقاموا بالتنكيل بنا وبالرجال ضربًا وشتمًا.
من جانبه، أكد رامي السيد الناشط الإعلامي أنه "تم اعتقال حوالي 1000 رجل من المدنيين الذين خرجوا للنجاة بحياتهم، وهي أكبر عملية اعتقال في سوريا حتى الآن" وذلك بعد خروج تلفزيوني أمام كاميرات النظام؛ حيث يضيف: "قاموا باعتقالهم بعد تصويرهم بأنهم خرجوا بسلام عبر كاميرات القنوات الموالية للنظام، وقد أعادوا النساء الأطفال والرجال المسنين إلى داخل الجنوب المحاصر، بينما اعتقلوا الرجال من عمر 18 وما فوق"، وبحسب الشهادات التي استمع لها "السيد" من عدد من النساء يؤكدن حصول مجزرة جديدة بحق الرجال.
وأضاف: "بحسب الشهادات التي لدينا قامت قوات النظام مدعومة بمليشيا عراقية ولبنانية بإعدام قرابة 250 بالرصاص، ومن ثم جمع الجثث وإلقائها في مكب للنفايات وإحراقها. كما يؤكد وجود عشرات الجثث لأطفال ونساء وشبان مرمية في الحقول الواصلة بين الحجر الأسود والسبينة بريف دمشق تم تصفيتها في أوقات مختلفة أثناء محاولتهم الفرار من الحصار والجوع المميت في وقت سابق، وبعد هذه المجزرة المروعة، يبقى مصير حوالي 750 معتقلًا مدنيًّا مجهولًا حتى الآن
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Syrie: Opération de déstabilisation israélo-américano-séoudi   Jeu 9 Jan - 23:26

Soustara le falsificateur pukel  puker  a écrit:

مجزرة مروعة اركبتها الارهابيوت السلفيون قي قتال بينهم و قوات التابعة لقطر و اسرائيل..إعدام 250 واعتقال 1000 آخرين

[url=javascript][/url]

un nouveau massacre perpétré par les SALAFIS armés et entraînés en Israël, dirigés par les forces spéciales israéliennes, financés par les SEOUDIENS et les QATARIS, découvert par l'armée syrienne, après avoir mis en déroute les mercenaires SALAFIS qui se sont entretués entre clans rivaux, prenant les familles en otages.
D'un côté, les salafis financés par la Séoudie, et entraînés en ISRAEL, de l'autre, les salafis proches d'Alqaida, et de la CIA, et de l'autre, les mercenaires injectés par les turcs, et les chrétiens libanais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5474
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Syrie: Opération de déstabilisation israélo-américano-séoudi   Ven 10 Jan - 0:00

"رايتس ووتش":المالكي يقصف المدنيين السنة عشوائيا بالأنبار

ثوار سوريا" يدكون مطار حماة العسكري بصواريخ "غراد"
[url=javascript:void][/url]

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Syrie: Opération de déstabilisation israélo-américano-séoudi   Ven 10 Jan - 21:56

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5474
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Syrie: Opération de déstabilisation israélo-américano-séoudi   Ven 10 Jan - 22:37

وكالة الأنباء الإسلامية – حق
 
نشر المجاهدون في العراق صورا للقائد في الدولة الاسلامية في العراق والشام “أبو وهيب” في شارع الستين في الرمادي حيث تمكن المجاهدون من تحطيم قوات جيش المالكي.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5474
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Syrie: Opération de déstabilisation israélo-américano-séoudi   Mar 28 Jan - 5:07

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5474
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Syrie: Opération de déstabilisation israélo-américano-séoudi   Mar 25 Mar - 5:17

بعد مقتل "هلال" بيوم واحد.. مصرع "علي الأسد" في اشتباكات "كسب"
[url=javascript:void][/url]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5474
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Syrie: Opération de déstabilisation israélo-américano-séoudi   Sam 29 Mar - 5:06

[url=javascript:void][/url]
مليشيات شيعية موالية للمالكي تعدم ميدانيا 27 سنيًّا في ديالى
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Syrie: Opération de déstabilisation israélo-américano-séoudi   Aujourd'hui à 19:31

Revenir en haut Aller en bas
 
Syrie: Opération de déstabilisation israélo-américano-séoudi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 13 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un artefact trouvé en Israël mentionne le nom de Goliath
» Le plan de la politique israélienne au Moyen-Orient (2) : Le Liban, la Syrie et l’Irak [Ali Dani]
» Votre avion de combat 5ème génération préféré ?
» Syrie 1941 - Operation Exporter
» Opération Lune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Islam et actualité :: Actualité-
Sauter vers: