Islam et actualité

Actualité et société
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les diplomates tués pour empecher la reconciliation national

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
salah bey
Habitué


Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Les diplomates tués pour empecher la reconciliation national   Mar 2 Aoû - 6:14

http://www.jeune-independant.com/display.php?articleId=17264


Le «qui tue qui» en Bilad Errafidine



par Mohamed Zaâf
«Si l’Algérie n’avait pas adopté la politique de réconciliation nationale, jamais les diplomates n’auraient été assassinés.» Des propos lourds de sens proférés par cheikh Abassi Madani, le président du FIS dissous mais aussi le promoteur de la «moubadara», un projet de réconciliation nationale sur la base d’une solution politique à même d’en finir avec la crise que vit le pays.

Une phrase qui suppose chez son auteur que le «qui tue qui ?» a pris le tapis volant pour Bagdad, une ville qui, actuellement, se prête merveilleusement au jeu macabre qui fauche quotidiennement des dizaines de vies humaines. Comme chez nous, il y a quelques années.

A la différence que les acteurs y sont multiples et que nos frères Irakiens vivent et résistent à une occupation étrangère les soumettant à l’une des guerres subversives les plus atroces qu’a connues l’humanité. Une guerre subversive qui ouvre la voie à toutes les actions perfides et permet d’essuyer tranquillement le couteau sur le bon dos du «terrorisme islamiste».

Abassi Madani affirme que l’assassinat de nos deux diplomates a été «commandité dans l’objectif de brouiller les cartes» afin d’empêcher la réconciliation nationale telle qu’envisagée par le président Bouteflika. Car «beaucoup de personnes n’ont aucun intérêt à ce que la situation redevienne stable» en Algérie, expliquait-il.

Or, Abassi Madani n’est pas le seul à parvenir à de telles conclusions et rares sont les Algériens qui avaient avalé la version qui leur était vendue sur les médias. Les revendications suivies de démentis entrecoupés de «révélations» trop précises du GSPC, agrémentées de ce qui est apparu à une partie de l’opinion comme une manipulation d’un Ali Benhadj, plus crédule que jamais, ne faisaient en fait que renforcer les doutes chez nos compatriotes.

Les plus avisés ne manquent pas de relever la première réaction de la France qui exprimait son «étonnement» sur l’enlèvement des deux diplomates alors que les Etats-Unis et la Grande-Bretagne exprimaient leur condamnation du rapt. D’autres mettent en évidence la «protection» américaine des sites djihadistes dont celui du GSPC.



Les changements en cours, annonciateurs d’un profond bouleversement, ne sont pas non plus écartés des analyses de certains pour trouver une explication au double meurtre de Bagdad. A Alger, même le pouvoir se montre prudent et évite d’user de l’exutoire islamiste.

La longue expérience algérienne a fait qu’il n’a pas déchargé la colère nationale sur les coupables qu’on lui désignait. Dans une réaction lucide, au lendemain de l’assassinat de nos deux compatriotes, le communiqué de la présidence soulignait que l’Algérie «n’a jamais donné dans l’amalgame» et affirmait sa détermination «à poursuivre son action internationale au bénéfice de tous les peuples et singulièrement de ceux qui sont privés de leurs droits légitimes».

Parmi ces peuples figurent évidemment le peuple palestinien et le peuple irakien. Leurs ennemis sont les nôtres ! M. Z.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
salah bey
Habitué


Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Les diplomates tués pour empecher la reconciliation national   Mar 2 Aoû - 6:16

Assassinat de nos deux diplomates en Irak

Abassi Madani : c’est un complot contre l’Algérie !

par S.H
L’ex-numéro un du FIS dissous dit percevoir dans l’odieux assassinat dont ont été victimes la semaine dernière nos deux diplomates Ali Belaroussi et Kamel Belkadi un «complot contre l’Algérie». Intervenant avant-hier soir sur la chaîne arabe El-Moustaqila, Abassi Madani n’a pas hésité à affirmer que cet assassinat a été «commandité d’Alger dans l’objectif de brouiller les cartes du projet de réconciliation nationale initié par le président de la République».

Pour lui, «la pérennité de la crise en Algérie sert beaucoup de personnes qui n’ont aucun intérêt à ce que la situation redevienne stable. Si l’Algérie n’avait pas adopté la politique de réconciliation nationale, jamais les diplomates n’auraient été assassinés», précise-t-il tout en présentant ses condoléances aux familles des défunts.

La déclaration d’Abassi Madani, actuellement à Kuala Lumpur, en Malaisie, est en droite ligne de son soutien à la démarche pour la réconciliation nationale, exprimé en mai dernier lorsqu’il a adressé, à partir de son lit d’hôpital à Doha, au Qatar, un message aux sympathisants de l’ex-FIS en particulier et au peuple algérien en général.

L’appel s’intitulait «Appel pour une réconciliation nationale effective». Une lettre dans laquelle Abassi Madani a considéré l’amnistie générale comme «un bienfait» pour le peuple algérien. «Ceci est mon dernier message», écrivait-il.

L’ancien chef du FIS dissous a, ainsi, appelé le peuple algérien à soutenir l’initiative du chef de l’Etat et à y répondre favorablement. «Il est temps de régler la crise algérienne. De ce fait, les Algériens sont sommés de se réconcilier définitivement dans un Etat de droit», a-t-il affirmé.

Invité dimanche par El-Moustaqila à réagir après la mise sous mandat de dépôt de son ancien compagnon, Ali Benhadj, M. Madani affirme que «la dégradation de son état de santé l’a empêché de suivre les derniers développements de la scène nationale».

Toutefois, face à l’insistance du journaliste, l’ex-numéro un du FIS dissous affirme que «les propos d’Ali Benhadj ont été mal interprétés. Je m’interdis de commenter le jugement rendu contre lui», précise-t-il. Ali Benhadj avait été inculpé, samedi dernier, par le juge d’instruction du tribunal d’Hussein-Dey pour notamment «apologie de crimes terroristes, incitation au meurtre et publication d’écrits subversifs».

Il a été placé en détention provisoire à la prison d’El-Harrach, alors que son frère, Abdelhamid, a été laissé en liberté provisoire mais placé sous contrôle judiciaire pour «publication d’écrits subversifs». Ali Benhadj devra être présenté devant le juge d’instruction pour répondre des chefs d’accusation retenus contre lui L’ex-numéro deux du FIS dissous a été interpellé mercredi dernier après avoir fait une déclaration à la chaîne arabe El-Djazira sur le rapt des deux diplomates algériens à Bagdad, peu avant l’annonce de leur assassinat par leurs ravisseurs.

Une information judiciaire a également été ouverte samedi par le procureur de la République du tribunal d’Hussein-Dey, à Alger, contre le ou les auteurs, le ou les commanditaires de l’enlèvement et de l’assassinat de nos deux diplomates.

S. H.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4428
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Les diplomates tués pour empecher la reconciliation national   Mar 2 Aoû - 14:12

Salam;

Un monde sépare la sagesse et l'éveil politique du Professeur Abassi Madani de son jeune vice Président Ali Belhadj, qu'Allah, le délivre de ses geôliers, et le rende sain et sauf à sa famille.
Ali Belhadj, a démontré que son audace et sa ferveur ne peuvent pas déterrer le Taghout Algérien, allié aux forces subversives qui combattent l'Islam et ses serviteurs les plus clairvoyants.
Je saisis cette occasion pour rendre un hommage appuyé à notre frère et ami, Cheikh Abassi, et prie Allah, Le Tout Puissant de l'aider en cette épreuve difficile de maladie, et à travers lui, le Dr. Makhatir et l'actuel gouvernement Malais et son peuple qui milient pour un Islam, de progrès, et de solidarité internationale au sein de la Ouma, celui que nous souhaitait voir prendre notre Guide Rassoulou Allah, aswaws.
Evidemment, le gouvernement du Qatar, qui l'a accueilli ne doit pas être oublié, quoiqu'aient pu être par ailleurs sur d'autres sujets sensibles, comme la "normalisation avec l'entité sioniste", notre condamnation, ainsi que leur passivité face à l'occupation de leur terre par les terroristes américains qui en ont fait une base d'agression contre les pays arabes et musulmans.

De nouveau, Allahouma 'ajil Chifaou Cheikh Abassi, wa 'adjil faraj Cheikh Ali Belhadj wa ansour Kalimatou alhaq.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Les diplomates tués pour empecher la reconciliation national   Mar 2 Aoû - 17:27

Revoila les idées paranoïaques, et l'athmoshère du Complot venant de l'extérieur qui reviennent au triple galop.
D'abord pour la reconciliation nationale, il y'a une grande majorité d'Algériens qui disent NON, et ceux là on ne veut pas les écouter ni débattre avec eux sur les écrans de l'Unique.
Les sympathisants du NON côté Musulman réclament d'abord une explication sur leurs disparus, ainsi que la tombe de leurs morts, et surtout les raisons, ce qui est êu dans un pays normal, mais IMPOSSIBLE chez nous.
Pour l'autre côté, laïcs, cocos, cerveaux bouffés par l'occident etc...on pense que l'on ne peut s'acoquiner avec des intégristes assoiffés de sang, et font comme l'auteur de ce post, de chaques évènements une raison de leur refus.

Et pour clore mon post, je dirais que comme toutes les élections ou réfenrendums, qui se sont déroulés chez nous, rien qu'a entendre Bouteftifa on connait déja les résultats, mais nous ignorons juste le %.

Ne soyez pas dupes, on dirait que vous êtes des étrangers aux magouilles du régime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les diplomates tués pour empecher la reconciliation national   Aujourd'hui à 12:34

Revenir en haut Aller en bas
 
Les diplomates tués pour empecher la reconciliation national
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pour ou contre le parc...
» Quelque 10.000 pèlerins attendus à Lourdes pour le pèlerinage national
» Pétition pour empêcher la construction de la mosquée de "Ground Zero"!
» Pour empêcher une personne de vous faire du mal...
» j'ai la gastro ;((

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Islam et actualité :: La crise politique-
Sauter vers: