Islam et actualité

Actualité et société
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 SALADIN fondateur d'ISRAEL, a DETRUIT L'EGYPTE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
ithviriw
Habitué
avatar

Nombre de messages : 4436
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: SALADIN fondateur d'ISRAEL, a DETRUIT L'EGYPTE   Dim 8 Juil - 20:50


Assalamou 'alaikoum wa Rahmatou Allahi wa Barakâtouhou;

Penchants pour le christianisme et l'impact du judaïsme sur Salah-Eddine.



En ce qui concerne le premier aspect, c’est-à-dire, son penchant pour le christianisme, le Dr Louis Bouziet commentant ce qu'il a lu dans les sources francs anciennes a dit : « J’ai lu dans ces sources anciennes des Francs, que Salah-Eddine a appliqué les rites de chevalerie chrétiens. Le nom de Salah-Eddine, dans sa version française, Saladin, est encore porté par certaines familles françaises. J’ai eu la chance, alors que je rédigeais mon texte, pour cette conférence, de lire dans le journal « Le Figaro » du 22 Novembre 1993, l’annonce de la mort d’un défunt dont le nom est le suivant:
« Marie Bernard Saladin, marquise, Montmorillon. Selon certains témoignages chrétiens, Saladin admirait certains rituels du christianisme, et que ce n’est guère, les croyances et le dogme chrétiens qui l'ont empêché d'embrasser la religion chrétienne, mais plutôt, la mauvaise conduite de certains de ceux qui y adhéraient. Il a affirmé que le christianisme est la meilleure des religions, et qu'il avait un penchant pour le christianisme, même s’il ne s’est finalement pas converti». Le rapporteur poursuit : « Saladin, selon ces narrations, descendrait d'une famille française de noble extraction, de la noblesse du Nord de la France, les Sires De Ponthieu, selon l’arbre généalogique de cette famille. En effet, nous y lisons que la grand-mère du sultan, « La belle captive », est la petite fille du prince Ponthieu, qui devint donc ainsi, le cinquième arrière grand père de Saladin. Selon, l’un de ces vieilles sources : Salah-Eddine, serait turc. Mais il aurait du sang français noble, hérité de sa mère et de sa grand-mère ».

Le Dr., Père, Louis Bouzet, a conclu son intervention, en disant : « Nous pourrons tirer comme conclusions de tout de ce qui précède, que Saladin était devenu dans la perception de ces sources anciennes, l'un de ces Francs exemplaires, dont on vante les hautes vertus et leurs qualités traditionnelles de générosité et de courage » (41).

Selon le Dr Abdullah bin Abdul Rahman al-Rubai’y, un membre de la faculté, département d'histoire et civilisations à l'Université de l'Imam Muhammad bin Sa’oud: « Il y a une vieille chanson écrite par Sirakon au XIIe siècle, qui se compose de cent cinquante vers, et dont l’historien Steengel, a trouvé le manuscrit en 1875, dans la bibliothèque d’Oxford, et qui, en ce qui nous concerne, cette élégie, décrit Saladin comme un quasi-chrétien ». (42).

Nous aimerions rajouter ici quelque chose au sujet de la bénédiction de Salah-Eddine pour le mariage de son frère Al’Âdil avec la sœur du roi croisé d’Angleterre, Richard Cœur de Lion. A cet égard, Imad al-Din Al’Asfahâny, l’historien de Salah-Eddine, dit dans son livre « Alfeth Alqissi fi feth alqudsi » (la conquête des moines durant la prise d’Al Quds): « Les envoyés du roi anglais, Richard Iè, connu sous le nom de Richard Cœur de Lion chez Al’Âdil, sont arrivés à un accord sur la base de bonnes grâces, l’échange de visites en toute fidélité, la continuité des sentiments de solidarité réciproques, l’approche mutuelle vers la paix et l’abandon de la guerre, et la mise en place d’un climat de parenté fraternelle. Les émissaires se sont succédés durant des jours, pour viser la conclusion de la concorde, au point d’être sur le point de conclure une organisation gouvernementale commune. Ainsi fut conclu un mariage durable et stable, entre le roi Al’Âdil avec la sœur de Ricard cœur de lion. Il a été agréé que « la gestion du royaume d’Al’Âdil, serait assumée par le couple, à égalité, au nom des deux parties. La reine aurait Al-Quds, pour résidence, avec son mari. En contrepartie, la reine illuminerait de son aura la vie apparente du royaume. Al’Âdil, s’est engagé à faire bon accueil aux Francs, aux Templiers et aux Hospitaliers, dans quelques villages. Il s’engage à ne pas les obliger à quitter leurs forts, ni leurs monastères. Il s’engage à ne point faire vivre, à Al-Quds (Jérusalem), aux côtés de la reine, que des évêques et des moines, qui seront assurés de sa sécurité et de sa bienveillante charité ».

Il rajoute plus loin, en expliquant que Salah-Eddine a agréé ce plan: « Al’Âdil m'a convoqué, avec le Qâdhy Bahâ’a-Eddine ibn Shaddad, et un groupe de princes parmi les notables du conseil et de la décision, ... » et il nous dit: « vous irez voir le Sultan Salah-Eddine , pour l’informer sur cet accord, et vous lui demanderez qu’il m’établisse comme roi, dans ce pays, où je déploierai tout ce que pourront me permettre mes capacités... et quand nous sommes arrivés chez le Sultan, il a compris la sagesse de la demande. Il n’a point retardé sa réponse, et nous le vîmes satisfait » (43).

Mais le roi d'Angleterre s'est rétracté plus tard (sa sœur, ayant rejeté l’accord. Il a promis de convaincre sa sœur et de faire connaitre son accord dès qu’il l’aura obtenu.) (44).

Bien qu'il soit difficile de croire l'un quelconque de ces récits, il est également difficile de les nier, sans preuves fiables. Mais, on doit cependant, lier ces récits au climat notable, qui prédominait entre les gens


Il aussi est très difficile d'expliquer la tolérance de Salah-Eddine vis-à-vis des croisés, ni son inaction envers eux, en arrêtant de continuer le djihad contre eux, et même, son alliance avec eux, du fait qu’il était chrétien ou un quasi-chrétien. Par contre, il est facile d’expliquer l’amour des Francs pour Salah-Eddine, du fait qu’au minimum, il a été celui qui a conclu la paix avec les Croisés. Il a été celui qui leur a cédé l'ensemble de la Palestine, à l’exception de Jérusalem, (Al-Quds). Il a ainsi transformé leur défaite, en victoire. Par contre, il a personnellement veillé et divisé les pays musulmans, qui étaient ennemis des Croisés en les affaiblissant pour les rendre plus vulnérables. Il a ainsi empêché la création d’un grand État arabe, membre du monde islamique. C’est ce qui a permis la reprise de Jérusalem, et de la plupart des villes de la Palestine, du Liban et de la Syrie, par les croisés. Celles-ci sont demeurées sous leur contrôle pendant une longue période après cela.

Quant au deuxième aspect, qui concerne l'impact du judaïsme sur le psychisme et les actions de Salah-Eddine, ceci a aussi pesé sur son extrémisme. Moïse bnou Maïmoun (45) avait une influence illimitée sur Salah-Eddine, son entourage et ses princes. Il a été choisi comme médecin pour Nur al-Din ’Ali, le fils aîné de Salah-Eddine, et du juge Qâdhî, Al-Fâdhil Al-Bayssâny, le permier ministre de Salah-Eddine (46), lequel n’avait aucun scrupule pour rien du tout. Il est devenu, grâce à ses complots et ses flatteries, le véritable dirigeant de l'Égypte après le départ de son Salah-Eddine en l'an 1174.

La célébrité médicale de Maïmoun a joué un rôle important dans l’attrait d'attention des palais ayyoubides sur lui. C’est ce qui « lui a permis de combiner les grâces du sultan Salah-Eddine, et les soins d’affection de l'élite de la société cairote » (47). Maïmoun a été en mesure, sous le couvert de cette affection, a obtenir un statut très élevé auprès de Salah-Eddine et de son entourage, au point qu'il a épousé une sœur (d’Ibn Al-Mâly), l’un des conseillers du sultan. Lui-même a aussi marié, sa propre sœur à Ibn Al-Mâly. Son influence fut telle, que Salah-Eddine a refusé la demande de l'un des juges, en 1187, de lui infliger la peine de mort, pour avoir apostasié de l'islam. Il s’est basé sur l’argumentation de son premier ministre, qui était un ami de Maïmoun, disant qu'un homme qui a été contraint de se convertir à l'islam, ne peut pas être considéré comme un apostat en droit (48).

Ce qui est frappant et attire l'attention, vraiment, c’est que Salah-Eddine, qui a pesé de tout son poids pour exécuter le philosophe (Cheikh des Lumières), de rite Shafi'i, Shihâb al-Din ibn Yahya Sohrawardî, qu’il a accusé d’avoir divergé de la religion, a complètement fermé les yeux, sur Maïmoun, qui a publié dans le même mois, un article dans lequel sur la résurrection des morts, et dans lequel il a exprimé son scepticisme à propos de la doctrine de l'immortalité des corps, tout comme il s’est bouché les oreilles sur le dénigrement par Maïmoun, de Abdul Latif al-Baghdadi, après la publication de son livre (Dalîl al-hâ’irîn), en l’accusant de « détruire les piliers de toutes les religions, avec les moyens mêmes, qu’il fait croire aux gens, les utiliser pour les consolider » (49).

Ce Moussa bin Maimoun (Moïse Ibn Maïmonide):

« Il a utilisé son influence dans les Cours de Salah-Eddine pour protéger les Juifs d'Égypte » (50).


« Quand Salah-Eddine a conquis la Palestine, Ibn Maïmoun l’a convaincu d’autoriser les Juifs à y demeurer de nouveau, et à construire des synagogues et des écoles » (51).


Alors que le gouverneur chiite au Yémen, ne laissait d’autre choix aux juifs que la mort ou la conversion à l'islam, ces derniers, quand ils furent mis au courant de l'influence dont jouissait Moussa Ibn Maïmoun, auprès de Salah-Eddine, se sont rapprochés de lui, en l'an 1172 AD. Il a répondu à leur demande, et il leur a écrit la lettre connue sous le nom de ( Arrisâla Al-Yamaniya - la lettre du Yémen). Il a demandé au rabbin (Natâna’îl Al-Fayoumî) d’envoyer une copie de cette lettre à tous les groupes au Yémen.

Bien que la Jewish Encyclopedia, n'ait pas divulgué tout le contenu de la lettre, elle a constitué un message d'espoir pour les Juifs du Yémen, au point, qu’ils ont inséré dans le Codex la prière « pour l’âme de notre maître Moussa bin Maïmoun ».


Cet espoir suscité par Ibn Maïmoun, a rapidement fait son effet. Quand les Ayyoubides ont envahi le Yémen en 1173, soit quelques mois, à peine, après l'arrivée du message d’Ibn Maïmoun, le sabre a été écarté du cou des Juifs du Yémen, et placé au-dessus du cou des musulmans. Il y a eu un allégement fiscal au profit des Juifs, et un alourdissement a pesé sur les épaules des musulmans (52).

Ceci n’est qu’un survol de quelques-uns des points les plus démoniaques dans la conduite de Salah-Eddine Al-‘Ayyouby. Nous avons procédé à des citations, dans le but de rechercher la concision, et pour faire court, et démystifier un personnage que l’histoire a entouré d’une aura imméritée, voire, l’histoire, a fait d’un émule d’Attila ou des Mongols et des tartares, des destructeurs de civilisations, et de Yazid Ibn Mou’awiya, l’assassin ivrogne et sans morale, une icone pour les nouveaux « ennemis de l’Islam ». Salah-Eddine qui a fait le lit, de la judaïsation et de la christianisation d’une partie du monde arabe, est devenu par le miracle des raccourcis historiques, et des stéréotypes, le « libérateur de la Palestine », voire, de Jérusalem… des mains des croisés, auxquels il l’a pourtant cédée…


Notes
41 - Voici quelques extraits importants de la conférence du français, le Dr Père Louis Bouziet, qui a prononcé dans la (Conférence sur Salah-Eddine Al Ayyoubi), qui s'est tenue à Beyrouth en Avril 1994. Il cite le livre de Sayed Al ‘Amîn, op. cit., p 212. Cette conférence, avait pour objectif de faire l’apologie de Salah-Eddine (Saladin). Allah, Gloire à Lui, a voulu, au contraire l’exposer et le dévoiler dans sa vicieuse et hideuse réalité, de la bouche même de ses propres partisans.

42 – « Asharq Al’Awsat » – Le Moyen-Orient, Journal saoudien qui paraît à Londres, numéro publié le 26/5/1995 et les numéros qui suivent.

43 – Assayed Al’Amîn, op. cit., pp 124-125.

44 - Ibid p 126.

45 – Moussa Ibn Maïmoun, (Moïse Maïmonide), sans conteste, l’une des plus grandes figures du judaïsme, selon l'Encyclopédie juive. C’est la personnalité juive la plus célèbre de l’ère post-Talmud. La ville de Tel-Aviv en Israël, a célébré les 800 ans depuis la mort de Ibn Maïmonide. Elle a inauguré une bibliothèque qui lui est destinée. Un autre médecin juif, a aussi vécu, dans la cour de Saladin, c'est Habbat-Allah bien Jamy’a. (Voir Majallat AR-Rissâla, N° 110).

46 – Will Durant ; L'histoire des civilisations, V. 14, page 121.

47 - George Tarâbishî ; Dictionnaire des philosophes, p 31.

48 – Thomas Walker Arnold, The preaching of Islam, 1896-1913, p. 421.

49 – Will Durant ; L'histoire des civilisations, v. 14, page 121.

50 – L’Encyclopédie juive, v. 14, page 669.

51 – Tarabichi ; op. cit., Ceci a été mentionné par le Dr Tarabichi Dictionnaire des philosophes, p 32, qui a dit: « Après la conquête de Jérusalem par Salah-Eddine, Maïmonide a obtenu pour les gens de sa religion, le droit général, de se réinstaller en Palestine.

52 - Pour en savoir plus sur Moussa Ibn Maïmoun (Maïmonide) et sa relation fraternelle avec Salah-Eddine, voir le livre (Salah-Eddine Al ‘Ayoubby), de Sayed Hassan Al’Amîn ; pp-132-140.




TRADUCTION : Abdel Madjid AIT SAADI, ITHVIRIW

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué
avatar

Nombre de messages : 5479
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: SALADIN fondateur d'ISRAEL, a DETRUIT L'EGYPTE   Dim 8 Juil - 22:55

boukobrine a écrit:

ma parole tu tiens à mourir idiot toi! mais on te dit que la part des epouses est le 1/8 comme elles sont 9 elles devront partager ce 1/8 en 9 parts; ce qui revient à 1/72 pour chacune d elles. est ce qu il faut te fester pour faire marcher cette eponge qui te sert de cervelle. si tu fonctionnes au fouet il faut frequenter les sites pour sado maso ya bghal.






Plus con que toi on en fait plus depuis le moyen age....As-tu lu le post ..? Non bien sur, le gars se pose la question comment partager la maison en 1/72 ya hawayen..?? Comment le partage a eu lieu ya BGHEL, comment chacune a eu sa part puisque ta secte parle d'hérirage et de partage tu as compris ya HIMAR..??

Après ça je te fais un dessin, je peux pa t'expliquer avec ds buchettes

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué
avatar

Nombre de messages : 5479
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: SALADIN fondateur d'ISRAEL, a DETRUIT L'EGYPTE   Dim 8 Juil - 23:30





VOILA QUI EST SALAHEDINE

LA BATAILLE DE HITTINE
EQRA YA JAHEL

La bataille de Hattin ou bataille de Tibériade a lieu le 4 juillet 1187 près du lac de Tibériade, en Galilée. Elle oppose les armées du royaume de Jérusalem, dirigées par Guy de Lusignan, aux forces de Saladin. Ce dernier remporte une victoire écrasante, qui lui ouvre les portes de la Palestine
Au matin du 4 juillet, la journée s'annonce encore plus chaude que la veille. De plus, les Francs se trouvent sous le vent. Saladin positionne ses troupes afin de bloquer toute tentative de sortie, et fait mettre le feu aux broussailles. Le vent pousse la fumée et le feu vers les croisés. Sans eau pour se rafraîchir, les Francs étouffent sous leur imposantes cuirasses. Avec l'énergie du désespoir, ils mènent cependant des combats pour tenter de percer les lignes ennemies et de gagner les rives du lac de Tibériade.

Peu à peu, les Francs sont repoussés et contraints de se rassembler sur une élévation appelée les Cornes de Hattin, un piton basaltique dominant la plaine voisine. Raymond de Tripoli réussit à se créer une sortie vers Séphorie en emmenant avec lui le fils du prince d'Antioche, ses chevaliers et quelques barons syriens. Quelques détachements réussissent également à s'enfuir vers Tyr.

Le reste des forces défendent leur position élevée sur les Cornes de Hattin. Selon les récits des chroniqueurs, la bataille est terrible et les morts nombreux des deux côtés. La chute de la tente royale symbolise la défaite franque, alors que le roi et ses grands barons parviennent à trouver refuge dans la forteresse de Tibériade



Un peu plus de 30 000 soldats meurent en une journée des deux côtés. La fine fleur de la chevalerie franque est décimée, et les défenses du royaume de Jérusalem quasiment réduites à néant. Les musulmans infligent aux croisés une dure défaite psychologique, car ils ont perdu la relique de la Vraie Croix, emblème de la chrétienté.

La Palestine passe sous l'emprise de Saladin. Lors du seul mois de juillet, il prend la citadelle de Tibériade (le 6 juillet), les cités de Saint-Jean-d'Acre, de Césarée de Sidon et de Jaffa. Cette dernière résiste plus longtemps à l’armée d'al-Adel venue d’Égypte mais finit par tomber, et ses habitants sont vendus en esclavage. Le 6 août, c'est au tour de Beyrouth, avant Ascalon le 4 septembre et Gaza le 5. Le 20, Saladin commence le siège de Jérusalem, qui n'est plus défendue que par 6 000 hommes levés en hâte parmi les habitants et dirigés par Balian d'Ibelin

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boukobrine
Habitué


Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 07/01/2012

MessageSujet: Re: SALADIN fondateur d'ISRAEL, a DETRUIT L'EGYPTE   Lun 9 Juil - 11:23


sous taré a dit
Plus con que toi on en fait plus depuis le moyen age....As-tu lu le post ..? Non bien sur, le gars se pose la question comment partager la maison en 1/72 ya hawayen..?? Comment le partage a eu lieu ya BGHEL, comment chacune a eu sa part puisque ta secte parle d'hérirage et de partage tu as compris ya HIMAR..??

Après ça je te fais un dessin, je peux pa t'expliquer avec ds buchettes





une ultime fessé et je decroche. le partage n a jamais eu lieu espece de con. ceci signife tout betement que l argument d Abou Hanifa n etait pas recevable. t a pas encore compris ça andouille!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué
avatar

Nombre de messages : 5479
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: SALADIN fondateur d'ISRAEL, a DETRUIT L'EGYPTE   Lun 9 Juil - 12:15

boukobrine a écrit:


une ultime fessé et je decroche. le partage n a jamais eu lieu espece de con. ceci signife tout betement que l argument d Abou Hanifa n etait pas recevable. t a pas encore compris ça andouille!







Espèce de triple con tout le monde sait que le partage n'ajamais eu lieu, c'est tes frères rafidhis qui l'évoquent.

TIENS IQRA YA HIMAR....c'est moi qui a posé cette question..?





وبعد فما بال عائشة وحفصة ترثان رسول الله (ص) و فاطمة (ع) إبنته تُمنع من الميراث ؟



Ton chikour a même sorti la calculette, traitant tout le monde d'ânes...zid eqra ya hayawene, il voit le partage comme une obligation
ithou a écrit:

chaque épouse hérite du 1/8è.
Elles sont 9 à hériter, comme épouses, donc pour chacune, il y aura : le 1/9 du (1/8.)....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué
avatar

Nombre de messages : 4436
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: SALADIN fondateur d'ISRAEL, a DETRUIT L'EGYPTE   Lun 9 Juil - 14:48

TRIPLE ANDOUILLE, Soustara a écrit:
L'HONORABLE boukobrine a écrit:

une ultime fessé et je decroche. le partage n a jamais eu lieu espece de con. ceci signife tout betement que l argument d Abou Hanifa n etait pas recevable. t a pas encore compris ça andouille!
Espèce de triple con tout le monde sait que le partage n'ajamais eu lieu, c'est tes frères rafidhis qui l'évoquent.[/font][/i][/b]
TIENS IQRA YA HIMAR....c'est moi qui a posé cette question..?

وبعد فما بال عائشة وحفصة ترثان رسول الله (ص) و فاطمة (ع) إبنته تُمنع من الميراث ؟
Ton chikour a même sorti la calculette, traitant tout le monde d'ânes...zid eqra ya hayawene, il voit le partage comme une obligation
SAYIDOUNA Ithviriw, Hafidhahou Allah a écrit:

...chaque épouse hérite du 1/8è....Elles sont 9 à hériter, comme épouses, donc pour chacune, il y aura : le 1/9 du (1/8.)....
Assalam, Si Bouqobreyn;
Pourquoi perds-tu ton temps à essayer de raisonner BOUGRE d'âne, le sujet, porte sur les TRAHISONS du bâtard SALADIN, né d'une liaison EXTRA CONJUGALE, entre un EMIR turc ou kurde, selon certains, et la CROISÉE, la belle CAPTIVE franque, DE PONTHIEU....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué
avatar

Nombre de messages : 5479
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: SALADIN fondateur d'ISRAEL, a DETRUIT L'EGYPTE   Lun 9 Juil - 16:27

ithviriw a écrit:
Assalam, Si Bouqobreyn;
Pourquoi perds-tu ton temps à essayer de raisonner BOUGRE d'âne, le sujet, porte sur les TRAHISONS du bâtard SALADIN, né d'une liaison EXTRA CONJUGALE, entre un EMIR turc ou kurde, selon certains, et la CROISÉE, la belle CAPTIVE franque, DE PONTHIEU....





Ya baghaloun les liaisons extar conjugales c'est un truc de rafidhis, les trahisons historiques c'est un truc de rafidhis, les médisances aussi, les accusations gartuites de même.....tu as utilisé les m$emes mots pour parler de MOAWYA RDHYA ALLAHOU ANHOU.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timour Le Boiteux
Habitué


Nombre de messages : 2844
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: SALADIN fondateur d'ISRAEL, a DETRUIT L'EGYPTE   Mar 10 Juil - 12:48

Depuis des siècles les historiens musulmans et non musulmans sont d'accords pour nous dire que Saladin le libérateur d'Al Qods était un homme exceptionnel dans tous les sens de terme, les musulmans ont toujours fait référence à Saladin pour rappeler les heures glorieuses de l'islam, voilà que ithriwiev pointe son nez pour nous prouver le contraire, d'ailleurs cela ne m'étonne pas de vous, car de Khaled Ibn Walid à Amr Ibn Ass en passant par Omar, Aboubakr et Abouhoreira, vous n'avez laissé personne, pour vous ils sont tous des traitres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué
avatar

Nombre de messages : 5479
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: SALADIN fondateur d'ISRAEL, a DETRUIT L'EGYPTE   Mar 10 Juil - 12:55

Motahari a écrit:
Depuis des siècles les historiens musulmans et non musulmans sont d'accords pour nous dire que Saladin le libérateur d'Al Qods était un homme exceptionnel dans tous les sens de terme, les musulmans ont toujours fait référence à Saladin pour rappeler les heures glorieuses de l'islam, voilà que ithriwiev pointe son nez pour nous prouver le contraire, d'ailleurs cela ne m'étonne pas de vous, car de Khaled Ibn Walid à Amr Ibn Ass en passant par Omar, Aboubakr et Abouhoreira, vous n'avez laissé personne, pour vous ils sont tous des traitres.





Les rafidhis n'ont laissé aucune personnalité musulmane tranquille, et pire que ça tu as lu ou il pioche ses sources..??

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boukobrine
Habitué


Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 07/01/2012

MessageSujet: Re: SALADIN fondateur d'ISRAEL, a DETRUIT L'EGYPTE   Mar 10 Juil - 15:37



sidi ithviriw a ecrit
« Quand Salah-Eddine a conquis la Palestine, Ibn Maïmoun l’a convaincu d’autoriser les Juifs à y demeurer de nouveau, et à construire des synagogues et des écoles » (51)




mais il semble que salah eddine el ayyoubi fut plus mefiant envers les maghrébins qui lu preterent main forte, selon charles andré julien (histoire de l Afrique du nord). peut etre voyait il en eux des neofatimides. sidi ithviriw a t il plus de details sur ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué
avatar

Nombre de messages : 5479
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: SALADIN fondateur d'ISRAEL, a DETRUIT L'EGYPTE   Mar 10 Juil - 17:14



Ithou que se jette des fleurs, et s'envioe à lui même des sidis.

l'Emir Abdel kader a-t-il lui aussi....

Citation :
L'Emir, informé de la gravité de la situation, regroupa ses Algériens et les armes à la main s'interposèrent entre les Druzes et leurs victimes menaçant de verser le sang de quiconque toucherait à un cheveu des personnes bénéficiant de sa protection. Il envoya également ses hommes chercher tous les chrétiens de la ville afin qu'ils se réfugient dans ses propriétés jusqu'à ce que les esprits se calment et qu'une solution politique soit trouvée. Agissant ainsi, Abdelkader parvint à sauver d'une mort certaine plus de 12 000 chrétiens. Devant une telle leçon de bravoure, de courage et de chevalerie, l'Occident n'a pas manqué de reconnaître en Abdelkader un nouveau Saladin (celui-là même qui épargna les chrétiens de la Jérusalem reconquise en 1187


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué
avatar

Nombre de messages : 4436
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: SALADIN fondateur d'ISRAEL, a DETRUIT L'EGYPTE   Mer 11 Juil - 2:08

Motahari a écrit:
Depuis des siècles les historiens musulmans et non musulmans sont d'accords pour nous dire que Saladin le libérateur d'Al Qods était un homme exceptionnel dans tous les sens de terme, les musulmans ont toujours fait référence à Saladin pour rappeler les heures glorieuses de l'islam, voilà que ithriwiev pointe son nez pour nous prouver le contraire, d'ailleurs cela ne m'étonne pas de vous, car de Khaled Ibn Walid à Amr Ibn Ass en passant par Omar, Aboubakr et Abouhoreira, vous n'avez laissé personne, pour vous ils sont tous des traitres.
Assalam;

Replacer les gens à leur juste valeur de simples hommes, avec leurs vertus et leurs défauts, veut simplement dire, que les "historiens" nous ont fabriqué des ICÔNES dont nous avons fait des dieux... A'oudhou bi Allah !

Pendant ce temps, les VERTUEUX et autres impeccables, la même histoire nous en a fait des "hommes faibles, et ayant des comportements à la limite de la moralité", quitte à ce que les narrateurs de hadiths, et autres "historiens" de palais califales, pour une maigre bourse et pour PLAIRE aux Califes, nous disent qu'ils ne furent guère vertueux.

1.- Allah, dit à Mouhamad Rassoulou Allah, aswaws, "Tu es d'une moralité éminente (SUBLIME);


سورة القلم بِسْمِ اللَّـهِ الرَّ‌حْمَـٰنِ الرَّ‌حِيمِ ن ۚ وَالْقَلَمِ وَمَا يَسْطُرُ‌ونَ ﴿١﴾ مَا أَنتَ بِنِعْمَةِ رَ‌بِّكَ بِمَجْنُونٍ ﴿٢﴾ وَإِنَّ لَكَ لَأَجْرً‌ا غَيْرَ‌ مَمْنُونٍ ﴿٣﴾ وَإِنَّكَ لَعَلَىٰ خُلُقٍ عَظِيمٍ ﴿٤﴾

Mais les exégètes, pour sauver Othmane Ibn Affane, sur qui a été révélée la sourate Abassa, préfèrent ignorer cette qualification de Rassoulou Allah, aswaws, et dire que c'est lui, Mouhamad, aswaws, qui a été blâmé par Allah, Exlaté Soit-Il !!!

Jamais, ils ne préfèreront Rassoulou Allah, aswaws, ni, à Aicha, ni à Abou Bekr, ni à Othmane, et encore moins à Omar, qu'ils considèrent comme Allah, sur terre !!

Pour Sidna Ali, as, sur qui il n'y a que des éloges de la part de l'Envoyé d'Allah, aswaws, et de la part du Coran, ils passent leur temps à contester ses vertus, à l'exemple du ZINDIQ Ibn Taymiya, mort sans sépulture islamique, mais qui est devenu le "dieu" sinon le BOUDHA des Salafis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué
avatar

Nombre de messages : 5479
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: SALADIN fondateur d'ISRAEL, a DETRUIT L'EGYPTE   Mer 11 Juil - 3:21

Ithoutu a écrit:
Mais les exégètes, pour sauver Othmane Ibn Affane, sur qui a été révélée la sourate Abassa, préfèrent ignorer cette qualification de Rassoulou Allah, aswaws, et dire que c'est lui, Mouhamad, aswaws, qui a été blâmé par Allah, Exlaté Soit-Il !!!







LECON D'ISLAM A L'ANE BATE DU FORUM
UNE FESSEE AU RABBIN RAFIDHI


1. Il fronça les sourcils et se détourna.
2. Lorsque l’homme aveugle vint à lui.
3. Comment peux-tu savoir ? Il peut se purifier
.


Ah voila donc...? Cet homme vient se purifier chez Othmane..??
Et pourquoi chosir Othmane..??
L'abruti va nous répondre

4. Ou il peut tenir compte, et bénéficier du message.
5. Quant à l’homme riche.
6. Tu lui donnas ton attention
.


Othmane étant riche déja pourquoi un roiche va-t-il attirer son attention..?
L'ane baté va envoyer la question à Qom

7. Bien que tu ne puisses garantir son salut.


Ah bon Othmane pensait garantir le salut de quelqu'un..?
Et du vivant du prophète en plus..??

8. Celui qui vint à toi volontiers.
9. Et est réellement révérencieux.
10. Tu l’ignoras
.


Si c'est Othmane, alors Allah lui ordonne de ne pas ignorer, et de facto fait de lui un prophète

11. Vraiment, ceci est un rappel


Sadaqa allah oui ceci est un rappel aux rafidhis qui méprisent les compagnons
sans chercheer à comprendre; et notre rabbin fonce tête baissée dedans

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boukobrine
Habitué


Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 07/01/2012

MessageSujet: Re: SALADIN fondateur d'ISRAEL, a DETRUIT L'EGYPTE   Jeu 12 Juil - 18:18



sous taré a osé ecrire
Othmane étant riche déja pourquoi un riche va-t-il attirer son attention..?



On en deduit d'apres ton raisonnement de fripon que si Rassoullou Allah a preté attention au riche c par cupidité ou par complexe du pauvre. depuis quand la foi des prophetes est une question d argent espece de charlatan! tu oses ecrire ça dans un site musulman. tu merites les cents coups de fouets que tes gourous reservent generalement aux honnetes gens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué
avatar

Nombre de messages : 4436
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: SALADIN fondateur d'ISRAEL, a DETRUIT L'EGYPTE   Ven 13 Juil - 0:02

BEEE---BEEE Soustara a écrit:
SIDI Ithviriw a écrit:

Mais les exégètes, pour sauver Othmane Ibn Affane, sur qui a été révélée la sourate Abassa, préfèrent ignorer cette qualification de Rassoulou Allah, aswaws, et dire que c'est lui, Mouhamad, aswaws, qui a été blâmé par Allah, Exlaté Soit-Il !!!

LECON D'ISLAM A L'ANE BATE DU FORUM
UNE FESSEE AU RABBIN RAFIDHI

1. Il fronça les sourcils et se détourna.
2. Lorsque l’homme aveugle vint à lui.
3. Comment peux-tu savoir ? Il peut se purifier
.
Ah voila donc...? Cet homme vient se purifier chez Othmane..??
Et pourquoi chosir Othmane..??
L'abruti va nous répondre
4. Ou il peut tenir compte, et bénéficier du message.
5. Quant à l’homme riche.
6. Tu lui donnas ton attention
.
Othmane étant riche déja pourquoi un roiche va-t-il attirer son attention..?
L'ane baté va envoyer la question à Qom
7. Bien que tu ne puisses garantir son salut.
Ah bon Othmane pensait garantir le salut de quelqu'un..?
Et du vivant du prophète en plus..??
8. Celui qui vint à toi volontiers.
9. Et est réellement révérencieux.
10. Tu l’ignoras
.
Si c'est Othmane, alors Allah lui ordonne de ne pas ignorer, et de facto fait de lui un prophète
11. Vraiment, ceci est un rappel
Sadaqa allah oui ceci est un rappel aux rafidhis qui méprisent les compagnons
sans chercheer à comprendre; et notre rabbin fonce tête baissée dedans


Pour éviter de répondre à l'imbécile qui ne peut rien apprendre d'autre qu'à réciter les âneries déversées par des "imams auxquels on a INTERDIT de réfléchir", et auxquels on a fait croire que les COMPAGNONS sont vertueux, et tous SONT INFAILLIBLES, alors que par dogme, Rassoulou Allah, aswas, "doit faire des fautes pour être corrigé", et " c'est comme cela que l'on apprendra"... , selon leurs GOUROUS mécréants, qui oublient tous les éloges d'Allah, pour Son Envoyé, qu'IL considère comme "la meilleure Créature"....
Je vous renvoie à la MAGISTRALE démonstration que je leur ai faite,

http://forumfis.forumactif.com/t180-abassa-wa-tawalla-il-s-est-renfrogne?highlight=abassa

à comparer avec l'indigence de leurs réponses, du type 0x1000= 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué
avatar

Nombre de messages : 5479
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: SALADIN fondateur d'ISRAEL, a DETRUIT L'EGYPTE   Ven 13 Juil - 0:05

boukobrine a écrit:


que si Rassoullou Allah a preté attention au riche .



Espèce de gros âne, le SI tu te le carres là ou je pense.

Y'a qu'un rafidhi pour penser à un truc débile comme ça

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timour Le Boiteux
Habitué


Nombre de messages : 2844
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: SALADIN fondateur d'ISRAEL, a DETRUIT L'EGYPTE   Mar 24 Juil - 4:22

و ذهابه إلى ضريح صلاح الدين ،محرر القدس ،رحمه ألله ، ليركله بقدمه قائلاً:

ها نحن أحفاد الصليبيين قد عُدنا يا صلاح الدين
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué
avatar

Nombre de messages : 5479
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: SALADIN fondateur d'ISRAEL, a DETRUIT L'EGYPTE   Mar 24 Juil - 7:39






و ذهابه إلى ضريح صلاح الدين ،محرر القدس ،رحمه ألله ، ليركله بقدمه قائلاً:

ها نحن أحفاد الصليبيين قد عُدنا يا صلاح الدين


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucky70
Habitué
avatar

Nombre de messages : 1045
Date d'inscription : 14/11/2008

MessageSujet: Re: SALADIN fondateur d'ISRAEL, a DETRUIT L'EGYPTE   Mar 24 Juil - 14:57

لا تأسفن على غدر الزمان لطالما... رقصت على جثث الأسود كلاب
لا تحسبن برقصها تعلو على أسيادها...تبقى الأسود أسود والكلاب كلاب
تبقى الأسود مخيفة في أسرها... حتى وإن نبحت عليها كلاب…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué
avatar

Nombre de messages : 4436
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: SALADIN fondateur d'ISRAEL, a DETRUIT L'EGYPTE   Mer 30 Oct - 12:17

ithviriw a écrit:
Motahari a écrit:
Depuis des siècles les historiens musulmans et non musulmans sont d'accords pour nous dire que Saladin le libérateur d'Al Qods était un homme exceptionnel dans tous les sens de terme, les musulmans ont toujours fait référence à Saladin pour rappeler les heures glorieuses de l'islam, voilà que ithriwiev pointe son nez pour nous prouver le contraire, d'ailleurs cela ne m'étonne pas de vous, car de Khaled Ibn Walid à Amr Ibn Ass en passant par Omar, Aboubakr et Abouhoreira, vous n'avez laissé personne, pour vous ils sont tous des traitres.
Assalam;

Replacer les gens à leur juste valeur de simples hommes, avec leurs vertus et leurs défauts, veut simplement dire, que les "historiens" nous ont fabriqué des ICÔNES dont nous avons  fait des dieux... A'oudhou bi Allah !

Pendant ce temps, les VERTUEUX et autres impeccables, la même histoire nous en a fait des "hommes faibles, et ayant des comportements à la limite de la moralité", quitte à ce que les narrateurs de hadiths, et autres "historiens" de palais califales, pour une maigre bourse et pour PLAIRE aux Califes, nous disent qu'ils ne furent guère vertueux.

1.- Allah, dit à Mouhamad Rassoulou Allah, aswaws, "Tu es d'une moralité éminente (SUBLIME);


سورة القلم بِسْمِ اللَّـهِ الرَّ‌حْمَـٰنِ الرَّ‌حِيمِ ن ۚ وَالْقَلَمِ وَمَا يَسْطُرُ‌ونَ ﴿١﴾ مَا أَنتَ بِنِعْمَةِ رَ‌بِّكَ بِمَجْنُونٍ ﴿٢﴾ وَإِنَّ لَكَ لَأَجْرً‌ا غَيْرَ‌ مَمْنُونٍ ﴿٣﴾ وَإِنَّكَ لَعَلَىٰ خُلُقٍ عَظِيمٍ ﴿٤﴾

Mais les exégètes, pour sauver Othmane Ibn Affane, sur qui a été révélée la sourate Abassa, préfèrent ignorer cette qualification de Rassoulou Allah, aswaws, et dire que c'est lui, Mouhamad, aswaws, qui a été blâmé par Allah, Exlaté Soit-Il !!!

Jamais, ils ne préfèreront Rassoulou Allah, aswaws, ni, à Aicha, ni à Abou Bekr, ni à Othmane, et encore moins à Omar, qu'ils considèrent comme Allah, sur terre !!

Pour Sidna Ali, as, sur qui il n'y a que des éloges de la part de l'Envoyé d'Allah, aswaws, et de la part du Coran, ils passent leur temps à contester ses vertus, à l'exemple du ZINDIQ Ibn Taymiya, mort sans sépulture islamique, mais qui est devenu le "dieu" sinon le BOUDHA des Salafis.
SALAHEDDINE MORSI Sur la voie de son maître
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué
avatar

Nombre de messages : 5479
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: SALADIN fondateur d'ISRAEL, a DETRUIT L'EGYPTE   Mer 30 Oct - 16:38

Soustara a écrit:






L'INCORRIGIBLE l'ARRACHEUR DE DENTS....il adore les fessées, il en raffole
UN ALCOOLIQUE QUI LIBERE EL QODS...? MOI JE SIGNE POUR LUI DES MAINTENANT

http://www.shmmr.net/vb/threads/24618-صلاح-الدين-الأيوبي-الفقيه-المحدث-لم-يكن-يوما-شاربا-للخمر?s=d7c1bb41a2931c9bfa3dcf692b596ab1




1 -بعد أن انتهيت من إعداد الدراسة التاريخية عن صلاح الدين الأيوبي، وجدت أنه لا تزال هناك بعض الملاحظات الهامة، التي لا ينبغي إغفالها لمن يريد أن يستكمل الصورة الحقيقية لهذه الأسطورة، التي ألبسوها ثوب البطولة زوراً وبهتاناً، فكان لابد من هذا التذييل.

انتهى كلام الشيعة الرافضة أخزاهم الله


أنا أقول لا أحد يقر بكلام الشيعة الرافضة عن أن الناصر صلاح الدين الأيوبي لم يكن بطلا إذن من حرر المسجد الأقصى من الأسر الصليبي ولكن كلامهم هذا مبني على حقد و حسد منهم لأنه قضى على دولة الشيعة الفاطمية في مصر .
2-وصفوه بأنه خاين وعنيف وحاشاه صلاح الدين أن يكون كذلك

يقول الشيعة :

ما أن قويت سلطة صلاح الدين على الخليفة الفاطمي العاضد، واستتبّ له الأمر في مصر بعد التآمر عليه وقطع الخطبة له وإقامتها لبني العباس، حتى أقدم صلاح الدين على جريمة لم يسبق لحاكم أن أقدم على مثلها أبداً، حتى في أشد العصور طغياناً وهمجيةً وظلماً(18)، (فقد احتجز جميع رجال الأسرة الفاطمية في مكان، واحتجز جميع نسائها في مكان آخر، ومنع الفريقين من الزواج لئلا يتناسلوا...) يقول العماد: (وهم إلى الآن محصورون محسّرون لم يظهروا)(19)، ثم أعمل النهب والسلب في دورهم وقصورهم.
3

3- يقول الشيعة :

إدمانه على الخمر وانصرافه إلى اللهو واللعب:

رغم جنوح المؤرخين غالباً، إلى تجنب الخوض في الأمور الشخصية والأهواء النفسية، للحكام والسلاطين الذين يؤرخون لهم، إيثاراً للسلامة، وخوفاًمن الوقوع تحت غضب هؤلاء السلاطين وخلفائهم، والانتقام منهم بالحرمان والملاحقة والقتل والتشريد، فإن بعض رشحات أقلام هؤلاء المؤرخين، أعطتنا بعض الضوء للولوج إلى بعض تلك الأهواء والممارسات.

ومن هذه الرشحات ما صرّح به كمال الدين بن العديم، في الجزء الثاني من كتابه (زبدة الحلب في تاريخ حلب)، حيث قال: فأرسل العاضد إلى صلاح الدين وأحضره عنده، وولاّه الوزارة بعد عمّه، وخلع عليه ولقّبه بالملك الناصر، فاستتبت أحواله وبذل المال وتاب عن شرب الخمر(37).

على أن القاضي ابن شدّاد، الذي كان من المؤرخين الذين أشادوا كثيراً بصلاح الدين، أضاف إضافة مهمة حين قال: وشكر نعمة الله فتاب عن الخمر وأعرض عن أسباب اللهو(38)، ويعقب السيد الأمين على ذلك بقوله: وإذا كان أنصار صلاح الدين قد اعترفوا بأنه كان سِكِّيراً خِميِّراً قبل توليه الوزارة، فالله وحده يعلم ما إذا كان قد تاب أم لا(39)، لاسيما إذا عرفنا أنه لم يكن يومذاك – كما هو اليوم – مصحات لمعالجة المدمنين وإعادتهم إلى الصواب، فالمدمن يومذاك لا علاج لإدمانه، ويبدو أن إدمان شرب الخمر، كان متأصلاً في الأسرة الأيوبية، فالأفضل بن صلاح الدين وخليفته في دمشق (أقبل على شرب المسكر واللهو واللعب)(40)، والله وحده يعلم كذلك، ما كان يجري من مخازٍ ومعاصٍ في مجالس اللهو واللعب التي كان صلاح الدين وابنه الأفضل عاكفين عليها.

انتهى كلام الشيعة الرافضة



أنا أقول : أن الإمام صلاح الدين الأيوبي تربى تربية دينية تربى على الفقه و حفظ الحديث و لم يقل أحد من المقربين لصلاح الدين الأيوبي أنه كان شريبا للخمر محبا للهو كما ذكر الشيعة في كتبهم المخرفة .

يقول الشيعة :

ميله إلى النصرانية وأثر اليهودية عليه

انتهى كلام الشيعة الرافضة

أنا أقول : إذا كان صلاح الدين الأيوبي رحمه الله و أثابه الله على ما قدم للإسلام مائل للنصرانية لما حارب النصارى الصليبيين حتى تقوست رجلاه من كثرة ركوبه للخيل و لما حارب الصليبيين أعواما حتى أخرجهم من بلاد المسلمين خاسئين .






*****
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué
avatar

Nombre de messages : 4436
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: SALADIN fondateur d'ISRAEL, a DETRUIT L'EGYPTE   Ven 8 Nov - 17:36

   Assalamou 'alaikoum wa Rahmatou Allahi wa Barakâtouhou;

   Penchants pour le christianisme et l'impact du judaïsme sur Salah-Eddine.



   En ce qui concerne le premier aspect, c’est-à-dire, son penchant pour le christianisme, le Dr Louis Bouziet commentant ce qu'il a lu dans les sources francs anciennes a dit : « J’ai lu dans ces sources anciennes des Francs, que Salah-Eddine a appliqué les rites de chevalerie chrétiens. Le nom de Salah-Eddine, dans sa version française, Saladin, est encore porté par certaines familles françaises. J’ai eu la chance, alors que je rédigeais mon texte, pour cette conférence, de lire dans le journal « Le Figaro » du 22 Novembre 1993, l’annonce de la mort d’un défunt dont le nom est le suivant:
   « Marie Bernard Saladin, marquise, Montmorillon. Selon certains témoignages chrétiens, Saladin admirait certains rituels du christianisme, et que ce n’est guère, les croyances et le dogme chrétiens qui l'ont empêché d'embrasser la religion chrétienne, mais plutôt, la mauvaise conduite de certains de ceux qui y adhéraient. Il a affirmé que le christianisme est la meilleure des religions, et qu'il avait un penchant pour le christianisme, même s’il ne s’est finalement pas converti». Le rapporteur poursuit : « Saladin, selon ces narrations, descendrait d'une famille française de noble extraction, de la noblesse du Nord de la France, les Sires De Ponthieu, selon l’arbre généalogique de cette famille. En effet, nous y lisons que la grand-mère du sultan, « La belle captive », est la petite fille du prince Ponthieu, qui devint donc ainsi, le cinquième arrière grand père de Saladin. Selon, l’un de ces vieilles sources : Salah-Eddine, serait turc. Mais il aurait du sang français noble, hérité de sa mère et de sa grand-mère ».

   Le Dr., Père, Louis Bouzet, a conclu son intervention, en disant : « Nous pourrons tirer comme conclusions de tout de ce qui précède, que Saladin était devenu dans la perception de ces sources anciennes, l'un de ces Francs exemplaires, dont on vante les hautes vertus et leurs qualités traditionnelles de générosité et de courage » (41).

   Selon le Dr Abdullah bin Abdul Rahman al-Rubai’y, un membre de la faculté, département d'histoire et civilisations à l'Université de l'Imam Muhammad bin Sa’oud: « Il y a une vieille chanson écrite par Sirakon au XIIe siècle, qui se compose de cent cinquante vers, et dont l’historien Steengel, a trouvé le manuscrit en 1875, dans la bibliothèque d’Oxford, et qui, en ce qui nous concerne, cette élégie, décrit Saladin comme un quasi-chrétien ». (42).

   Nous aimerions rajouter ici quelque chose au sujet de la bénédiction de Salah-Eddine pour le mariage de son frère Al’Âdil avec la sœur du roi croisé d’Angleterre, Richard Cœur de Lion. A cet égard, Imad al-Din Al’Asfahâny, l’historien de Salah-Eddine, dit dans son livre « Alfeth Alqissi fi feth alqudsi » (la conquête des moines durant la prise d’Al Quds): « Les envoyés du roi anglais, Richard Iè, connu sous le nom de Richard Cœur de Lion chez Al’Âdil, sont arrivés à un accord sur la base de bonnes grâces, l’échange de visites en toute fidélité, la continuité des sentiments de solidarité réciproques, l’approche mutuelle vers la paix et l’abandon de la guerre, et la mise en place d’un climat de parenté fraternelle. Les émissaires se sont succédés durant des jours, pour viser la conclusion de la concorde, au point d’être sur le point de conclure une organisation gouvernementale commune. Ainsi fut conclu un mariage durable et stable, entre le roi Al’Âdil avec la sœur de Ricard cœur de lion. Il a été agréé que « la gestion du royaume d’Al’Âdil, serait assumée par le couple, à égalité, au nom des deux parties. La reine aurait Al-Quds, pour résidence, avec son mari. En contrepartie, la reine illuminerait de son aura la vie apparente du royaume. Al’Âdil, s’est engagé à faire bon accueil aux Francs, aux Templiers et aux Hospitaliers, dans quelques villages. Il s’engage à ne pas les obliger à quitter leurs forts, ni leurs monastères. Il s’engage à ne point faire vivre, à Al-Quds (Jérusalem), aux côtés de la reine, que des évêques et des moines, qui seront assurés de sa sécurité et de sa bienveillante charité ».

   Il rajoute plus loin, en expliquant que Salah-Eddine a agréé ce plan: « Al’Âdil m'a convoqué, avec le Qâdhy Bahâ’a-Eddine ibn Shaddad, et un groupe de princes parmi les notables du conseil et de la décision, ... » et il nous dit: « vous irez voir le Sultan Salah-Eddine , pour l’informer sur cet accord, et vous lui demanderez qu’il m’établisse comme roi, dans ce pays, où je déploierai tout ce que pourront me permettre mes capacités... et quand nous sommes arrivés chez le Sultan, il a compris la sagesse de la demande. Il n’a point retardé sa réponse, et nous le vîmes satisfait » (43).

  Mais le roi d'Angleterre s'est rétracté plus tard (sa sœur, ayant rejeté l’accord. Il a promis de convaincre sa sœur et de faire connaitre son accord dès qu’il l’aura obtenu.) (44).

   Bien qu'il soit difficile de croire l'un quelconque de ces récits, il est également difficile de les nier, sans preuves fiables. Mais, on doit cependant, lier ces récits au climat notable, qui prédominait entre les gens


   Il aussi est très difficile d'expliquer la tolérance de Salah-Eddine vis-à-vis des croisés, ni son inaction envers eux, en arrêtant de continuer le djihad contre eux, et même, son alliance avec eux, du fait qu’il était chrétien ou un quasi-chrétien. Par contre, il est facile d’expliquer l’amour des Francs pour Salah-Eddine, du fait qu’au minimum, il a été celui qui a conclu la paix avec les Croisés. Il a été celui qui leur a cédé l'ensemble de la Palestine, à l’exception de Jérusalem, (Al-Quds). Il a ainsi transformé leur défaite, en victoire. Par contre, il a personnellement veillé et divisé les pays musulmans, qui étaient ennemis des Croisés en les affaiblissant pour les rendre plus vulnérables. Il a ainsi empêché la création d’un grand État arabe, membre du monde islamique. C’est ce qui a permis la reprise de Jérusalem, et de la plupart des villes de la Palestine, du Liban et de la Syrie, par les croisés. Celles-ci sont demeurées sous leur contrôle pendant une longue période après cela.

   Quant au deuxième aspect, qui concerne l'impact du judaïsme sur le psychisme et les actions de Salah-Eddine, ceci a aussi pesé sur son extrémisme. Moïse bnou Maïmoun (45) avait une influence illimitée sur Salah-Eddine, son entourage et ses princes. Il a été choisi comme médecin pour Nur al-Din ’Ali, le fils aîné de Salah-Eddine, et du juge Qâdhî, Al-Fâdhil Al-Bayssâny, le permier ministre de Salah-Eddine (46), lequel n’avait aucun scrupule pour rien du tout. Il est devenu, grâce à ses complots et ses flatteries, le véritable dirigeant de l'Égypte après le départ de son Salah-Eddine en l'an 1174.

   La célébrité médicale de Maïmoun a joué un rôle important dans l’attrait d'attention des palais ayyoubides sur lui. C’est ce qui « lui a permis de combiner les grâces du sultan Salah-Eddine, et les soins d’affection de l'élite de la société cairote » (47). Maïmoun a été en mesure, sous le couvert de cette affection, a obtenir un statut très élevé auprès de Salah-Eddine et de son entourage, au point qu'il a épousé une sœur (d’Ibn Al-Mâly), l’un des conseillers du sultan. Lui-même a aussi marié, sa propre sœur à Ibn Al-Mâly. Son influence fut telle, que Salah-Eddine a refusé la demande de l'un des juges, en 1187, de lui infliger la peine de mort, pour avoir apostasié de l'islam. Il s’est basé sur l’argumentation de son premier ministre, qui était un ami de Maïmoun, disant qu'un homme qui a été contraint de se convertir à l'islam, ne peut pas être considéré comme un apostat en droit (48).

   Ce qui est frappant et attire l'attention, vraiment, c’est que Salah-Eddine, qui a pesé de tout son poids pour exécuter le philosophe (Cheikh des Lumières), de rite Shafi'i, Shihâb al-Din ibn Yahya Sohrawardî, qu’il a accusé d’avoir divergé de la religion, a complètement fermé les yeux, sur Maïmoun, qui a publié dans le même mois, un article dans lequel sur la résurrection des morts, et dans lequel il a exprimé son scepticisme à propos de la doctrine de l'immortalité des corps, tout comme il s’est bouché les oreilles sur le dénigrement par Maïmoun, de Abdul Latif al-Baghdadi, après la publication de son livre (Dalîl al-hâ’irîn), en l’accusant de « détruire les piliers de toutes les religions, avec les moyens mêmes, qu’il fait croire aux gens, les utiliser pour les consolider » (49).

 Ce Moussa bin Maimoun (Moïse Ibn Maïmonide):

   « Il a utilisé son influence dans les Cours de Salah-Eddine pour protéger les Juifs d'Égypte » (50).


   « Quand Salah-Eddine a conquis la Palestine, Ibn Maïmoun l’a convaincu d’autoriser les Juifs à y demeurer de nouveau, et à construire des synagogues et des écoles » (51).


   Alors que le gouverneur chiite au Yémen, ne laissait d’autre choix aux juifs que la mort ou la conversion à l'islam, ces derniers, quand ils furent mis au courant de l'influence dont jouissait Moussa Ibn Maïmoun, auprès de Salah-Eddine, se sont rapprochés de lui, en l'an 1172 AD. Il a répondu à leur demande, et il leur a écrit la lettre connue sous le nom de ( Arrisâla Al-Yamaniya - la lettre du Yémen). Il a demandé au rabbin (Natâna’îl Al-Fayoumî) d’envoyer une copie de cette lettre à tous les groupes au Yémen.

   Bien que la Jewish Encyclopedia, n'ait pas divulgué tout le contenu de la lettre, elle a constitué un message d'espoir pour les Juifs du Yémen, au point, qu’ils ont inséré dans le Codex la prière « pour l’âme de notre maître Moussa bin Maïmoun ».


   Cet espoir suscité par Ibn Maïmoun, a rapidement fait son effet. Quand les Ayyoubides ont envahi le Yémen en 1173, soit quelques mois, à peine, après l'arrivée du message d’Ibn Maïmoun, le sabre a été écarté du cou des Juifs du Yémen, et placé au-dessus du cou des musulmans. Il y a eu un allégement fiscal au profit des Juifs, et un alourdissement a pesé sur les épaules des musulmans (52).

   Ceci n’est qu’un survol de quelques-uns des points les plus démoniaques dans la conduite de Salah-Eddine Al-‘Ayyouby. Nous avons procédé à des citations, dans le but de rechercher la concision, et pour faire court, et démystifier un personnage que l’histoire a entouré d’une aura imméritée, voire, l’histoire, a fait d’un émule d’Attila ou des Mongols et des tartares, des destructeurs de civilisations, et de Yazid Ibn Mou’awiya, l’assassin ivrogne et sans morale, une icone pour les nouveaux « ennemis de l’Islam ». Salah-Eddine qui a fait le lit, de la judaïsation et de la christianisation d’une partie du monde arabe, est devenu par le miracle des raccourcis historiques, et des stéréotypes, le « libérateur de la Palestine », voire, de Jérusalem… des mains des croisés, auxquels il l’a pourtant cédée…


   Notes
   41 - Voici quelques extraits importants de la conférence du français, le Dr Père Louis Bouziet, qui a prononcé dans la (Conférence sur Salah-Eddine Al Ayyoubi), qui s'est tenue à Beyrouth en Avril 1994. Il cite le livre de Sayed Al ‘Amîn, op. cit., p 212. Cette conférence, avait pour objectif de faire l’apologie de Salah-Eddine (Saladin). Allah, Gloire à Lui, a voulu, au contraire l’exposer et le dévoiler dans sa vicieuse et hideuse réalité, de la bouche même de ses propres partisans.

   42 – « Asharq Al’Awsat » – Le Moyen-Orient, Journal saoudien qui paraît à Londres, numéro publié le 26/5/1995 et les numéros qui suivent.

   43 – Assayed Al’Amîn, op. cit., pp 124-125.

   44 - Ibid p 126.

   45 – Moussa Ibn Maïmoun, (Moïse Maïmonide), sans conteste, l’une des plus grandes figures du judaïsme, selon l'Encyclopédie juive. C’est la personnalité juive la plus célèbre de l’ère post-Talmud. La ville de Tel-Aviv en Israël, a célébré les 800 ans depuis la mort de Ibn Maïmonide. Elle a inauguré une bibliothèque qui lui est destinée. Un autre médecin juif, a aussi vécu, dans la cour de Saladin, c'est Habbat-Allah bien Jamy’a. (Voir Majallat AR-Rissâla, N° 110).

   46 – Will Durant ; L'histoire des civilisations, V. 14, page 121.

   47 - George Tarâbishî ; Dictionnaire des philosophes, p 31.

   48 – Thomas Walker Arnold, The preaching of Islam, 1896-1913, p. 421.

   49 – Will Durant ; L'histoire des civilisations, v. 14, page 121.

   50 – L’Encyclopédie juive, v. 14, page 669.

   51 – Tarabichi ; op. cit., Ceci a été mentionné par le Dr Tarabichi Dictionnaire des philosophes, p 32, qui a dit: « Après la conquête de Jérusalem par Salah-Eddine, Maïmonide a obtenu pour les gens de sa religion, le droit général, de se réinstaller en Palestine.

   52 - Pour en savoir plus sur Moussa Ibn Maïmoun (Maïmonide) et sa relation fraternelle avec Salah-Eddine, voir le livre (Salah-Eddine Al ‘Ayoubby), de Sayed Hassan Al’Amîn ; pp-132-140.




   TRADUCTION : Sayed El Hadj Dr. Abdelmadjid AIT SAADI, ITHVIRIW

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué
avatar

Nombre de messages : 4436
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: SALADIN fondateur d'ISRAEL, a DETRUIT L'EGYPTE   Ven 6 Juin - 19:46

ithviriw a écrit:

   Assalamou 'alaikoum wa Rahmatou Allahi wa Barakâtouhou;

   Penchants pour le christianisme et l'impact du judaïsme sur Salah-Eddine.



   En ce qui concerne le premier aspect, c’est-à-dire, son penchant pour le christianisme, le Dr Louis Bouziet commentant ce qu'il a lu dans les sources francs anciennes a dit : « J’ai lu dans ces sources anciennes des Francs, que Salah-Eddine a appliqué les rites de chevalerie chrétiens. Le nom de Salah-Eddine, dans sa version française, Saladin, est encore porté par certaines familles françaises. J’ai eu la chance, alors que je rédigeais mon texte, pour cette conférence, de lire dans le journal « Le Figaro » du 22 Novembre 1993, l’annonce de la mort d’un défunt dont le nom est le suivant:
   « Marie Bernard Saladin, marquise, Montmorillon. Selon certains témoignages chrétiens, Saladin admirait certains rituels du christianisme, et que ce n’est guère, les croyances et le dogme chrétiens qui l'ont empêché d'embrasser la religion chrétienne, mais plutôt, la mauvaise conduite de certains de ceux qui y adhéraient. Il a affirmé que le christianisme est la meilleure des religions, et qu'il avait un penchant pour le christianisme, même s’il ne s’est finalement pas converti». Le rapporteur poursuit : « Saladin, selon ces narrations, descendrait d'une famille française de noble extraction, de la noblesse du Nord de la France, les Sires De Ponthieu, selon l’arbre généalogique de cette famille. En effet, nous y lisons que la grand-mère du sultan, « La belle captive », est la petite fille du prince Ponthieu, qui devint donc ainsi, le cinquième arrière grand père de Saladin. Selon, l’un de ces vieilles sources : Salah-Eddine, serait turc. Mais il aurait du sang français noble, hérité de sa mère et de sa grand-mère ».

   Le Dr., Père, Louis Bouzet, a conclu son intervention, en disant : « Nous pourrons tirer comme conclusions de tout de ce qui précède, que Saladin était devenu dans la perception de ces sources anciennes, l'un de ces Francs exemplaires, dont on vante les hautes vertus et leurs qualités traditionnelles de générosité et de courage » (41).

   Selon le Dr Abdullah bin Abdul Rahman al-Rubai’y, un membre de la faculté, département d'histoire et civilisations à l'Université de l'Imam Muhammad bin Sa’oud: « Il y a une vieille chanson écrite par Sirakon au XIIe siècle, qui se compose de cent cinquante vers, et dont l’historien Steengel, a trouvé le manuscrit en 1875, dans la bibliothèque d’Oxford, et qui, en ce qui nous concerne, cette élégie, décrit Saladin comme un quasi-chrétien ». (42).

   Nous aimerions rajouter ici quelque chose au sujet de la bénédiction de Salah-Eddine pour le mariage de son frère Al’Âdil avec la sœur du roi croisé d’Angleterre, Richard Cœur de Lion. A cet égard, Imad al-Din Al’Asfahâny, l’historien de Salah-Eddine, dit dans son livre « Alfeth Alqissi fi feth alqudsi » (la conquête des moines durant la prise d’Al Quds): « Les envoyés du roi anglais, Richard Iè, connu sous le nom de Richard Cœur de Lion chez Al’Âdil, sont arrivés à un accord sur la base de bonnes grâces, l’échange de visites en toute fidélité, la continuité des sentiments de solidarité réciproques, l’approche mutuelle vers la paix et l’abandon de la guerre, et la mise en place d’un climat de parenté fraternelle. Les émissaires se sont succédés durant des jours, pour viser la conclusion de la concorde, au point d’être sur le point de conclure une organisation gouvernementale commune. Ainsi fut conclu un mariage durable et stable, entre le roi Al’Âdil avec la sœur de Ricard cœur de lion. Il a été agréé que « la gestion du royaume d’Al’Âdil, serait assumée par le couple, à égalité, au nom des deux parties. La reine aurait Al-Quds, pour résidence, avec son mari. En contrepartie, la reine illuminerait de son aura la vie apparente du royaume. Al’Âdil, s’est engagé à faire bon accueil aux Francs, aux Templiers et aux Hospitaliers, dans quelques villages. Il s’engage à ne pas les obliger à quitter leurs forts, ni leurs monastères. Il s’engage à ne point faire vivre, à Al-Quds (Jérusalem), aux côtés de la reine, que des évêques et des moines, qui seront assurés de sa sécurité et de sa bienveillante charité ».

   Il rajoute plus loin, en expliquant que Salah-Eddine a agréé ce plan: « Al’Âdil m'a convoqué, avec le Qâdhy Bahâ’a-Eddine ibn Shaddad, et un groupe de princes parmi les notables du conseil et de la décision, ... » et il nous dit: « vous irez voir le Sultan Salah-Eddine , pour l’informer sur cet accord, et vous lui demanderez qu’il m’établisse comme roi, dans ce pays, où je déploierai tout ce que pourront me permettre mes capacités... et quand nous sommes arrivés chez le Sultan, il a compris la sagesse de la demande. Il n’a point retardé sa réponse, et nous le vîmes satisfait » (43).

  Mais le roi d'Angleterre s'est rétracté plus tard (sa sœur, ayant rejeté l’accord. Il a promis de convaincre sa sœur et de faire connaitre son accord dès qu’il l’aura obtenu.) (44).

   Bien qu'il soit difficile de croire l'un quelconque de ces récits, il est également difficile de les nier, sans preuves fiables. Mais, on doit cependant, lier ces récits au climat notable, qui prédominait entre les gens


   Il aussi est très difficile d'expliquer la tolérance de Salah-Eddine vis-à-vis des croisés, ni son inaction envers eux, en arrêtant de continuer le djihad contre eux, et même, son alliance avec eux, du fait qu’il était chrétien ou un quasi-chrétien. Par contre, il est facile d’expliquer l’amour des Francs pour Salah-Eddine, du fait qu’au minimum, il a été celui qui a conclu la paix avec les Croisés. Il a été celui qui leur a cédé l'ensemble de la Palestine, à l’exception de Jérusalem, (Al-Quds). Il a ainsi transformé leur défaite, en victoire. Par contre, il a personnellement veillé et divisé les pays musulmans, qui étaient ennemis des Croisés en les affaiblissant pour les rendre plus vulnérables. Il a ainsi empêché la création d’un grand État arabe, membre du monde islamique. C’est ce qui a permis la reprise de Jérusalem, et de la plupart des villes de la Palestine, du Liban et de la Syrie, par les croisés. Celles-ci sont demeurées sous leur contrôle pendant une longue période après cela.

   Quant au deuxième aspect, qui concerne l'impact du judaïsme sur le psychisme et les actions de Salah-Eddine, ceci a aussi pesé sur son extrémisme. Moïse bnou Maïmoun (45) avait une influence illimitée sur Salah-Eddine, son entourage et ses princes. Il a été choisi comme médecin pour Nur al-Din ’Ali, le fils aîné de Salah-Eddine, et du juge Qâdhî, Al-Fâdhil Al-Bayssâny, le permier ministre de Salah-Eddine (46), lequel n’avait aucun scrupule pour rien du tout. Il est devenu, grâce à ses complots et ses flatteries, le véritable dirigeant de l'Égypte après le départ de son Salah-Eddine en l'an 1174.

   La célébrité médicale de Maïmoun a joué un rôle important dans l’attrait d'attention des palais ayyoubides sur lui. C’est ce qui « lui a permis de combiner les grâces du sultan Salah-Eddine, et les soins d’affection de l'élite de la société cairote » (47). Maïmoun a été en mesure, sous le couvert de cette affection, a obtenir un statut très élevé auprès de Salah-Eddine et de son entourage, au point qu'il a épousé une sœur (d’Ibn Al-Mâly), l’un des conseillers du sultan. Lui-même a aussi marié, sa propre sœur à Ibn Al-Mâly. Son influence fut telle, que Salah-Eddine a refusé la demande de l'un des juges, en 1187, de lui infliger la peine de mort, pour avoir apostasié de l'islam. Il s’est basé sur l’argumentation de son premier ministre, qui était un ami de Maïmoun, disant qu'un homme qui a été contraint de se convertir à l'islam, ne peut pas être considéré comme un apostat en droit (48).

   Ce qui est frappant et attire l'attention, vraiment, c’est que Salah-Eddine, qui a pesé de tout son poids pour exécuter le philosophe (Cheikh des Lumières), de rite Shafi'i, Shihâb al-Din ibn Yahya Sohrawardî, qu’il a accusé d’avoir divergé de la religion, a complètement fermé les yeux, sur Maïmoun, qui a publié dans le même mois, un article dans lequel sur la résurrection des morts, et dans lequel il a exprimé son scepticisme à propos de la doctrine de l'immortalité des corps, tout comme il s’est bouché les oreilles sur le dénigrement par Maïmoun, de Abdul Latif al-Baghdadi, après la publication de son livre (Dalîl al-hâ’irîn), en l’accusant de « détruire les piliers de toutes les religions, avec les moyens mêmes, qu’il fait croire aux gens, les utiliser pour les consolider » (49).

 Ce Moussa bin Maimoun (Moïse Ibn Maïmonide):

   « Il a utilisé son influence dans les Cours de Salah-Eddine pour protéger les Juifs d'Égypte » (50).


   « Quand Salah-Eddine a conquis la Palestine, Ibn Maïmoun l’a convaincu d’autoriser les Juifs à y demeurer de nouveau, et à construire des synagogues et des écoles » (51).


   Alors que le gouverneur chiite au Yémen, ne laissait d’autre choix aux juifs que la mort ou la conversion à l'islam, ces derniers, quand ils furent mis au courant de l'influence dont jouissait Moussa Ibn Maïmoun, auprès de Salah-Eddine, se sont rapprochés de lui, en l'an 1172 AD. Il a répondu à leur demande, et il leur a écrit la lettre connue sous le nom de ( Arrisâla Al-Yamaniya - la lettre du Yémen). Il a demandé au rabbin (Natâna’îl Al-Fayoumî) d’envoyer une copie de cette lettre à tous les groupes au Yémen.

   Bien que la Jewish Encyclopedia, n'ait pas divulgué tout le contenu de la lettre, elle a constitué un message d'espoir pour les Juifs du Yémen, au point, qu’ils ont inséré dans le Codex la prière « pour l’âme de notre maître Moussa bin Maïmoun ».


   Cet espoir suscité par Ibn Maïmoun, a rapidement fait son effet. Quand les Ayyoubides ont envahi le Yémen en 1173, soit quelques mois, à peine, après l'arrivée du message d’Ibn Maïmoun, le sabre a été écarté du cou des Juifs du Yémen, et placé au-dessus du cou des musulmans. Il y a eu un allégement fiscal au profit des Juifs, et un alourdissement a pesé sur les épaules des musulmans (52).

   Ceci n’est qu’un survol de quelques-uns des points les plus démoniaques dans la conduite de Salah-Eddine Al-‘Ayyouby. Nous avons procédé à des citations, dans le but de rechercher la concision, et pour faire court, et démystifier un personnage que l’histoire a entouré d’une aura imméritée, voire, l’histoire, a fait d’un émule d’Attila ou des Mongols et des tartares, des destructeurs de civilisations, et de Yazid Ibn Mou’awiya, l’assassin ivrogne et sans morale, une icone pour les nouveaux « ennemis de l’Islam ». Salah-Eddine qui a fait le lit, de la judaïsation et de la christianisation d’une partie du monde arabe, est devenu par le miracle des raccourcis historiques, et des stéréotypes, le « libérateur de la Palestine », voire, de Jérusalem… des mains des croisés, auxquels il l’a pourtant cédée…


   Notes
   41 - Voici quelques extraits importants de la conférence du français, le Dr Père Louis Bouziet, qui a prononcé dans la (Conférence sur Salah-Eddine Al Ayyoubi), qui s'est tenue à Beyrouth en Avril 1994. Il cite le livre de Sayed Al ‘Amîn, op. cit., p 212. Cette conférence, avait pour objectif de faire l’apologie de Salah-Eddine (Saladin). Allah, Gloire à Lui, a voulu, au contraire l’exposer et le dévoiler dans sa vicieuse et hideuse réalité, de la bouche même de ses propres partisans.

   42 – « Asharq Al’Awsat » – Le Moyen-Orient, Journal saoudien qui paraît à Londres, numéro publié le 26/5/1995 et les numéros qui suivent.

   43 – Assayed Al’Amîn, op. cit., pp 124-125.

   44 - Ibid p 126.

   45 – Moussa Ibn Maïmoun, (Moïse Maïmonide), sans conteste, l’une des plus grandes figures du judaïsme, selon l'Encyclopédie juive. C’est la personnalité juive la plus célèbre de l’ère post-Talmud. La ville de Tel-Aviv en Israël, a célébré les 800 ans depuis la mort de Ibn Maïmonide. Elle a inauguré une bibliothèque qui lui est destinée. Un autre médecin juif, a aussi vécu, dans la cour de Saladin, c'est Habbat-Allah bien Jamy’a. (Voir Majallat AR-Rissâla, N° 110).

   46 – Will Durant ; L'histoire des civilisations, V. 14, page 121.

   47 - George Tarâbishî ; Dictionnaire des philosophes, p 31.

   48 – Thomas Walker Arnold, The preaching of Islam, 1896-1913, p. 421.

   49 – Will Durant ; L'histoire des civilisations, v. 14, page 121.

   50 – L’Encyclopédie juive, v. 14, page 669.

   51 – Tarabichi ; op. cit., Ceci a été mentionné par le Dr Tarabichi Dictionnaire des philosophes, p 32, qui a dit: « Après la conquête de Jérusalem par Salah-Eddine, Maïmonide a obtenu pour les gens de sa religion, le droit général, de se réinstaller en Palestine.

   52 - Pour en savoir plus sur Moussa Ibn Maïmoun (Maïmonide) et sa relation fraternelle avec Salah-Eddine, voir le livre (Salah-Eddine Al ‘Ayoubby), de Sayed Hassan Al’Amîn ; pp-132-140.




   TRADUCTION : Abdel Madjid AIT SAADI, ITHVIRIW



Quelle similarité avec les wahabis, et les franc maçons comme Alqard ah oui, et les WAHABIS, qui hébergent en terre sainte, les bases US, et des avions israHelliens Twisted Evil , pendant que chèque Al Fitna, Qard Ah oui, vit dans la base US du QATAR..

Pendant que le quasi franc-maçon Qardhaoui, fait la bise aux judéo quelque chose, sans avoir à prendre partie, pour les pratiquants de cette religion, dont certains sont respectables, évidemment, le révérend Qardhaoui, s'en PREND AUX MUSULMANS, attachés aux valeurs du Messager d'Allah, aswaws, en rappelant que le CRIMINEL Saladin, le petit fils bâtard, de la belle captive croisée d'origine picarde, De Ponthieu, les a décimés en Egypte...
http://www.al-imane.org/forums/showthread.php?t=8359&highlight=Saladin


Citation :
Assalamou 'alaikoum wa Rahmatou Allahi wa Barakâtouhou;

Penchants pour le christianisme et l'impact du judaïsme sur Salah-Eddine.


En ce qui concerne le premier aspect, c’est-à-dire, son penchant pour le christianisme, le Dr Louis Bouziet commentant ce qu'il a lu dans les sources francs anciennes a dit : « J’ai lu dans ces sources anciennes des Francs, que Salah-Eddine a appliqué les rites de chevalerie chrétiens. Le nom de Salah-Eddine, dans sa version française, Saladin, est encore porté par certaines familles françaises. J’ai eu la chance, alors que je rédigeais mon texte, pour cette conférence, de lire dans le journal « Le Figaro » du 22 Novembre 1993, l’annonce de la mort d’un défunt dont le nom est le suivant:
« Marie Bernard Saladin, marquise, Montmorillon. Selon certains témoignages chrétiens, Saladin admirait certains rituels du christianisme, et que ce n’est guère, les croyances et le dogme chrétiens qui l'ont empêché d'embrasser la religion chrétienne, mais plutôt, la mauvaise conduite de certains de ceux qui y adhéraient. Il a affirmé que le christianisme est la meilleure des religions, et qu'il avait un penchant pour le christianisme, même s’il ne s’est finalement pas converti». Le rapporteur poursuit : « Saladin, selon ces narrations, descendrait d'une famille française de noble extraction, de la noblesse du Nord de la France, les Sires De Ponthieu, selon l’arbre généalogique de cette famille. En effet, nous y lisons que la grand-mère du sultan SALADIN, « La belle captive », est la petite fille du prince De Ponthieu, qui devint donc ainsi, le cinquième arrière grand père de Saladin. Selon, l’un de ces vieilles sources : Salah-Eddine, serait turc. Mais il aurait du sang français noble, hérité de sa mère et de sa grand-mère ».

Le Dr. Père, Louis Bouzet, a conclu son intervention, en disant : « Nous pourrons tirer comme conclusions de tout de ce qui précède, que Saladin était devenu dans la perception de ces sources anciennes, l'un de ces Francs exemplaires, dont on vante les hautes vertus et leurs qualités traditionnelles de générosité et de courage » (41).

Selon le Dr Abdullah bin Abdul Rahman al-Rubai’y, un membre de la faculté, département d'histoire et civilisations à l'Université de l'Imam Muhammad bin Sa’oud: « Il y a une vieille chanson écrite par Sirakon au XIIe siècle, qui se compose de cent cinquante vers, et dont l’historien Steengel, a trouvé le manuscrit en 1875, dans la bibliothèque d’Oxford, et qui, en ce qui nous concerne, cette élégie, décrit Saladin comme un quasi-chrétien ». (42).

Nous aimerions rajouter ici quelque chose au sujet de la bénédiction de Salah-Eddine pour le mariage de son frère Al’Âdil avec la sœur du roi croisé d’Angleterre, Richard Cœur de Lion. A cet égard, Imad al-Din Al’Asfahâny, l’historien de Salah-Eddine, dit dans son livre « Alfeth Alqissi fi feth alqudsi » (la conquête des moines durant la prise d’Al Quds): « Les envoyés du roi anglais, Richard Iè, connu sous le nom de Richard Cœur de Lion chez Al’Âdil, sont arrivés à un accord sur la base de bonnes grâces, l’échange de visites en toute fidélité, la continuité des sentiments de solidarité réciproques, l’approche mutuelle vers la paix et l’abandon de la guerre, et la mise en place d’un climat de parenté fraternelle. Les émissaires se sont succédés durant des jours, pour viser la conclusion de la concorde, au point d’être sur le point de conclure une organisation gouvernementale commune. Ainsi fut conclu un mariage durable et stable, entre le roi Al’Âdil avec la sœur de Ricard cœur de lion. Il a été agréé que « la gestion du royaume d’Al’Âdil, serait assumée par le couple, à égalité, au nom des deux parties. La reine aurait Al-Quds, pour résidence, avec son mari. En contrepartie, la reine illuminerait de son aura la vie apparente du royaume. Al’Âdil, s’est engagé à faire bon accueil aux Francs, aux Templiers et aux Hospitaliers, dans quelques villages. Il s’engage à ne pas les obliger à quitter leurs forts, ni leurs monastères. Il s’engage à ne point faire vivre, à Al-Quds (Jérusalem), aux côtés de la reine, que des évêques et des moines, qui seront assurés de sa sécurité et de sa bienveillante charité ».

et que donc, ils ne doivent plus y être présents, les Coptes, eux, y sont évidemment, chez eux, de même que les athées, les communistes, les wahabis, les adeptes de toutes les sectes, que vous pouvez nommer, SAUF les chiites.


Citation :
Il est aussi très difficile d'expliquer la tolérance de Salah-Eddine vis-à-vis des croisésni son inaction envers eux, en arrêtant de continuer le djihad contre eux, et même, son alliance avec eux, du fait qu’il était chrétien ou un quasi-chrétien.Par contre, il est facile d’expliquer l’amour des Francs pour Salah-Eddine, du fait qu’au minimum,

il a été celui qui a conclu la paix avec les Croisés. Il a été celui qui leur a cédé l'ensemble de la Palestine, à l’exception de Jérusalem, (Al-Quds). Il a ainsi transformé leur défaite, en victoire. Par contre, il a personnellement veillé à diviser les pays musulmans,qui étaient ennemis des Croisés en les affaiblissant pour les rendre plus vulnérables. Il a ainsi empêché la création d’un grand État arabe, membre du monde islamique. C’est ce qui a permis la reprise de Jérusalem, et de la plupart des villes de la Palestine, du Liban et de la Syrie, par les croisés. Celles-ci sont demeurées sous leur contrôle pendant une longue période après cela.

Quant au deuxième aspect, qui concerne l'impact du judaïsme sur le psychisme et les actions de Salah-Eddine, ceci a aussi pesé sur son extrémisme. Moïse bnou Maïmoun (45) avait une influence illimitée sur Salah-Eddine, son entourage et ses princes.
Il a été choisi comme médecin pour Nur al-Din ’Ali, le fils aîné de Salah-Eddine, et du juge Qâdhî, Al-Fâdhil Al-Bayssâny, le permier ministre de Salah-Eddine (46), lequel n’avait aucun scrupule pour rien du tout. Il est devenu, grâce à ses complots et ses flatteries, le véritable dirigeant de l'Égypte après le départ de son Salah-Eddine en l'an 1174.



Président, d'une association qatari, internationale et musulmane, dont le siège est à Doha, au sein de la plus grande base US, hors USA, et Israël, notre HAINEUX veut l'extermination des chiites vivant et publiant en Egypte, au nom de la "liberté d'éradication"...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué
avatar

Nombre de messages : 5479
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: SALADIN fondateur d'ISRAEL, a DETRUIT L'EGYPTE   Mar 17 Juin - 23:59

!!!!!!!
Soustara a écrit:


Durant ds siècles les rafidhis fatimis ont baissé le froc devant les croisés et ont accepté m'occupation.

صلاح الدين الأيوبي قائد عسكري أسس الدولة الأيوبية التي وحدت مصروالشاموالحجازواليمن في ظل الراية العباسية، بعد أن قضى على الخلافة الفاطمية التي استمرت 262 سنة.[1] قاد صلاح الدين عدّة حملات ومعارك ضد الفرنجة وغيرهم من الصليبيين الأوروبيين في سبيل استعادة الأراضي المقدسة التي كان الصليبيون قد استولوا عليها في أواخر القرن الحادي عشر، وقد تمكن في نهاية المطاف من استعادة معظم أراضي فلسطينولبنان بما فيها مدينة القدس، بعد أن هزم جيش بيت المقدس هزيمة منكرة في معركة




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué
avatar

Nombre de messages : 4436
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: SALADIN fondateur d'ISRAEL, a DETRUIT L'EGYPTE   Sam 19 Juil - 18:44

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SALADIN fondateur d'ISRAEL, a DETRUIT L'EGYPTE   

Revenir en haut Aller en bas
 
SALADIN fondateur d'ISRAEL, a DETRUIT L'EGYPTE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Prophétie des 7 canaux
» "Et, par un prophète, l'Eternel fit monter Israël d'Egypte, et par un prophète il fut gardé." Osée 12:14
» L-Institut d'Egypte détruit
» Israel en guerre
» History - Une enquête sur le mythe fondateur d’Israël dérange la BBC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Islam et actualité :: Islam-
Sauter vers: