Islam et actualité

Actualité et société
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le GSPC planifierait l’assassinat du général Lamari ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
salah bey
Habitué


Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Le GSPC planifierait l’assassinat du général Lamari ?   Sam 4 Mar - 8:22

Citation :
http://www.liberte-algerie.com/edit.php?id=53559


Selon Les révélations d’un terroriste qui s’est rendu à djelfa
Le GSPC planifiait l’assassinat du général Lamari


Par : Lotfi G.
Lu : (1819 fois)


Le repenti qui s’est rendu aux éléments de l’ANP, le 22 janvier dernier, a affirmé que le groupe chargé de l’assassinat de l’ex-chef d’état-major de l’ANP, dirigé par un dénommé Safouane serait composé de 24 membres.


“L’ancien chef d’état-major de l’ANP, le général Mohamed Lamari, et son fils sont surveillés de près par un groupe armé du GSPC activant à Biskra et présent aussi à Alger…” C’est ce qu’a révélé M. D., un terroriste qui s’est rendu aux éléments de l’ANP, le 22 janvier passé, dans la localité de Ragouba, à Amoura, 80 km au sud-est de Djelfa.
Le repenti a indiqué que “le groupe terroriste qui est dirigé par un certain Safouane planifierait deux opérations : la première consiste en la liquidation du général Mohamed Lamari qui circulerait, selon la même source, seul à Alger à bord d’une voiture ; quant à la deuxième, elle vise l’enlèvement du fils de ce dernier à Biskra, avant d’exiger une forte rançon pour sa libération…”.
Le terroriste Safouane, qui ne serait pas encore identifié par les services de sécurité, est le principal coordinateur d’un groupe armé composé de 24 éléments. Ce terroriste est originaire de Aïn Lahdjal, wilaya de M’sila. Il serait un grand fournisseur de viande pour les restaurants à travers les wilayas de M’sila, Médéa et aussi El-Harrach, à Alger.
Au sein du GSPC (Groupe salafiste pour la prédication et le combat), fondé par Hassan Hattab en 1998 et commandé actuellement par Abdel Malek Droukdal, alias Abou Mousaâb Abdel Ouadoud, Safouane est chargé des contacts avec les différents groupes armés ainsi qu’avec les groupes de soutien. Cet “énigmatique” terroriste s’occupe aussi, selon, le repenti, du recrutement des citoyens dans les localités d’alger, Boumerdès, Médéa et M’sila où “pas moins de 40 personnes seraient “aptes” à rejoindre les groupes armés”, selon M. B. qui a fait partie des éléments de l’émir “El-Bar”, surnommé Fodil, de la katibat El-Mouhadjirine, affiliée au GSPC et qui active dans trois wilayas, à savoir Djelfa, M’sila et Biskra, et ce, depuis 1999. L’attentat qui serait planifié contre le général Lamari et l’enlèvement de son fils, tel que révélé par le terroriste, auraient comme objectif visé par le GSPC “l’imposition de la forte présence des groupes armés à travers le territoire national”, tout comme, selon le repenti, “l’existence de groupes armés radicaux qui n’ont aucune intention de se rendre…” À ce propos, il faut noter que le fondateur du GSPC, Hassan Hattab, qui avait abandonné son commandement en septembre 2003, a fait savoir, dans une interview publiée le 15 octobre 2005 par le quotidien Al Charq Al Awsat basé à Londres, que “le commandement actuel du GSPC avait annoncé son allégeance à Al-Qaïda” et que des “contacts via Internet entre le représentant du commandement du GSPC et les responsables de l’organisation d’Oussama Ben Laden ont eu lieu”. Des rapports détaillés ont indiqué la circulation de plusieurs groupes armés à travers le territoire des wilayas de Boumerdès, Médéa, Djelfa, Biskra…
Les attentats rapportés par la presse dans ces wilayas démontrent bien cette activité terroriste qui ne semble pas s’arrêter tant que le GSPC active toujours.

Belmokhtar continue d’approvisionner les groupes du GSPC en armes
Le chef terroriste Belmokhtar el-mokhtar, dit Laouar, qui active dans le Grand-Sud algérien et le sahel, chef de la katibat “El-Moulathamine” chargée de l’approvisionnement des groupes du GSPC en armes et en munitions, a échappé récemment à une série d’attaques aériennes des forces de l’ANP au sud du territoire de la wilaya de Biskra, au moment où il se trouvait à bord de l’une des deux 4X4 qui transportaient 150 kalachnikovs et une importante quantité de munitions destinées à des groupes activant dans la région de Boumerdès.
Le chef de la katibat El Moulathamine a dû rester 15 jours dans la localité de Hassi Ouzina, sur le versant nord du mont Boukhil, en compagnie de plusieurs groupes terroristes avant de prendre une destination inconnue, selon les déclarations d’un repenti.
Il faut noter que le massif du mont Boukhil, qui s’étend sur le territoire de trois wilayas, à savoir Biskra, M’sila et Djelfa, a toujours été le plus important fief des groupes terroristes, du GIA au GSPC. Ce massif, dont la superficie dépasse 900 km2, est caractérisé par ses vastes vallées, ses forêts immenses et aussi ses grottes situées souvent à plus de 1 000 m d’altitude. Toutes ces caractéristiques naturelles ont fait de ces montagnes de l’Atlas saharien une véritable zone de repli pour des centaines de terroristes depuis 1993. Cette zone abrite la katibat el-mouhadjirine affiliée au GSPC, qui compterait près de 300 éléments, dont des dizaines non encore identifiées. Cette katibat a perpétré plusieurs attentats, dont le plus médiatisé a été celui qui a coûté la vie à l’“émir” saoudien Talal al saoud errachidi fin novembre 2003.
Cet attentat a fait aussi sept blessés parmi les dignitaires saoudiens qui participaient à une partie de chasse à l’outarde sur le versant sud du mont Boukhil. Plusieurs attentats ont suivi, faisant plusieurs victimes parmi les forces combinées qui mènent toujours de vastes opérations de ratissage et de déminage.

Le general Lamari aurait il refusé de rembourser les commandes de moutons rôtis Basketball
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4428
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Le GSPC planifierait l’assassinat du général Lamari ?   Sam 4 Aoû - 18:36

Assalam;

Polémique tirée du Blog de bentchicou le MATIN on line

amaradahou écrit:
4 août, 2007 at 0:34


Mr Ali-Yahia , nous ne sommes pas amnésiques , vous vous dites humain , défenseur des droits de l’homme , mais vous n’avez jamais eu au cours de votre vie ,un seul mot de compassion pour les victimes de la barbarie islamiste.(tout comme Bouteflika d’ailleurs)
Apres l’exécution des auteurs du terrible attentat de l’aéroport de dar el baida , vous aviez élevé une vigoureuse protestation (ce que je peux comprendre) , mais vous n’aviez pas dit un mot contre l’attentat lui même. Vous avez toujours oublié que le premier des drroits de l’Homme est le droit à la vie.
Je me souviens avoir éprouvé une grande colère après vos commentaires sur une chaine française sur l’assassinat d’un de vos confreres par le GIA , je vous cite “Je ne comprends pas pourquoi on l’a tué , ce n’était pas un éradicateur”.
Vous ne vous êtes pas contenté d’être l’avocat des monstres du FIS , vous avez été les avocats de leurs idées obscurantistes , et vous avez été un des porte-paroles du “qui tue qui”.
Non décidément Maître , je ne suis pas un de vos fans.

Aghilas Amayas écrit:
4 août, 2007 at 1:30
Concernant le blocage de l’achat des biens immobiliers, logements dites de fonction entre autre, ce n’est pas uniquement M. Ali Yahya, bloqué par M. Ouyahya, qui paie pour son opposition au régime, mais aussi de simples fonctionnaires et retraités de l’éducation nationale, qui n’ont pas les bras longs comme les gens de la “nomenclatura” qui se font des lois, des décrets et arrêts interministriels (ex. loi de finance 2000) qui leur a permis d’acquérir de somptueuses villas, style colonial, à Moretti, etc…qu’ils vendent quelques années plus tard à des milliards de cetimes, qui moisissent dans des logements de fonction qui ne sont même pas entretenus par l’administration et qui sont menacés d’exclusion en tout temps.
Où est ce qu’elle est la justice sociale, l’équité et la dignité humaine quand on a permis à certains d’accéder à la propriété –chère à Bouteflika, en leur cédant leurs logements, au moment qu’on l’a refuser aux autres. De quoi, par exemple les enseignants du supérieur, si ce n’est la force de leur syndicat CNES, sont supérieurs sur le reste du corps fonctionnaire, pour leur céder ou leur vendre leurs logements, chose qu’on refuse depuis des années pour les enseignants des cycles inférieurs?
Mais quand il y aura la vraie justice sociale en Algérie, à ce moment là, il y aura un nouveau régime.

faye écrit:
4 août, 2007 at 2:41
Il a oublier une composante le Peuple qui applaudit à tout cela.



ithviriw écrit: Votre commentaire attend d'être modéré.
4 août, 2007 at 12:45


Mr. Amaradahou, j’espère que vous plaisantez en tentant de vous défoncer contre le « pacifiste » M° Ali Yahya Abdennour ?


Vous êtes-vous vraiment un jour, vous le « pur patriote sans peur et sans reproche», senti concerné par justement ces anonymes victimes de ce que vous avez à la suite de la meute de service, appelé sans y rien comprendre des mots lourds de sens et d’idéologie dévastatrice voire, fasciste, par dérision « le qui tue qui ?
»

Mais n’y voyez là aucun reproche, compatriote, je ne fais que noter que « plus le mensonge est gros et plus il a de chance de passer », et que de plus au pays de la misère intellectuelle, où les mots ne valent pas par le message qu’ils véhiculent ou par la sémantique du verbe, mais bien au contraire, par ce que les psychologues de la propagande si chère aux Dr. Goebbels, et à sa suite nos thuriféraires de la « pensée unique, nationaux-patriotes », ont érigée en devise, à défaut de pouvoir un jour démontrer l’inanité de ce que le simple citoyen reproche dans son misérable « bon sens », comme « éradication de la vie et du droit».

C’est vrai nos PANSEURS, érigés en « penseurs » et en billettistes de « journaux ravaleurs des façades du système » qui les a pensés, créés, et subvenu à leurs frais d’impression de calomnies contre la pensée orpheline des Algériens, vous saurons gré de continuer de pérenniser leurs slogans, car ne dit-on pas « Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose » !

Mais comme il ne s’agit pas de jeter le bébé avec l’eau du bain, soyons tout de même reconnaissants à ceux qui malgré tout surent, de temps en temps, dans un sursaut de générosité, de bon sens, et d’humanité se démarquer d’une « boulitique du bâton » et se poser les vrais questions sur le « pourquoi tant de haine ? », accumulée, et comment revivre en symbiose et partager le SOL national, et le droit d’être différent et de respecter l’opinion de l’autre, et surtout défendre le droit universel, la morale islamique ancestrale, et enfin veiller à la quiétude du prochain et à la préservation de sa vie sacralisée par notre Créateur, et à défendre le fruit de son travail et son droit à vivre sa vie selon ses convictions que même Allah, nous interdit de contester « Point de contrainte en religion », et surtout la foi est affaire d’Allah, les Envoyés ne sont que des annonciateurs de « bonne nouvelle », et JAMAIS des tyrans pour imposer une religion par le fer et le sang.

Les matérialistes ont eux aussi compris l’inanité des pogroms et des déportations et les revers de l’ex pôle du communisme mondial, qui croyait imposer un Eden sur Terre, et une « fraternité et une solidarité imposée », malgré les hommes est bien là, pour nous confirmer dans la seule « vérité » ou je préfère plutôt dire, le seul constat que « l’homme n’accepte jamais qu’on lui impose quoique ce soit », il est rebelle par nature, et ce, depuis Adam, lorsqu’il a mangé de la pomme, malgré l’interdit !

Ali Yahya a fait uniquement son devoir, et pour lui un justiciable, est un justiciable, qui a le droit d’être défendu, tout comme pour un médecin, un malade n’est qu’un malade, qui a le droit de recevoir ses soins, n’en déplaise aux éradicateurs, et autres sélecteurs de « bons et de mauvais Algériens »….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le GSPC planifierait l’assassinat du général Lamari ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L\' assassinat de Kennedy . Le film de ZAPRUDER
» avortement.. crime.. assassinat....
» Assassinat de JP 1
» Assassinat d'un prêtre en Tunisie
» la tentative d'assassinat de jean Paul II

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Islam et actualité :: La crise politique-
Sauter vers: