Islam et actualité

Actualité et société
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La contre-offensive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
salah bey
Habitué


Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: La contre-offensive   Dim 5 Mar - 11:58

La contre-offensive



par Mohamed Badaoui
La courant séculier subit, depuis quelques mois, sans sembler vouloir donner le change, les assauts répétés des milieux conservateurs. Le point culminant de cette offensive a été la fermeture, en pleine saison scolaire, d’établissements privés pour non conformité avec le programme établi par le ministère de l’Education nationale, selon les autorités.

C’est probablement la première fois au monde que des enfants ont été déplacés de la sorte pour un tel motif. Et la rapidité avec laquelle cette opération a été menée a abasourdi tous ceux qui refusent d’envoyer leurs petits vers l’enseignement public, tant décrié pour les divers maux qui le rongent.

Un autre aspect de cette guerre larvée qui suit de près la boucherie des années 1990 réside dans la réintroduction de l’appel à la prière dans tous les médias audiovisuels. Cette décision, qui a réjoui certains et agacé d’autres, est un signal fort adressé par les conservateurs à tous ceux pouvant croire que la crise profonde qui a ébranlé le pays a été réglée sur leur dos.

Peu de temps après l’interdiction de la Star académie, accusée par de nombreuses voix d’être un outrage à la religion et aux mœurs ancestrales du pays, les médias lourds ont décidé d’afficher clairement leur conviction. Il est vrai que la diffusion, par Canal Algérie et A3, des caricatures danoises attentatoires à la personne sacrée du prophète Mohammed (QSSSL) a été fort embarrassante.

Cette affaire a failli mettre le feu aux poudres et a, au moins, revigoré le sentiment d’appartenance religieuse chez la quasi-totalité des Algériens. En revanche, les attaques incessantes contre l’islam en Europe, en Amérique et en Australie ont assombri l’image de l’occident et affaibli le camp de ceux qui le prennent pour modèle à atteindre.

De même, le racisme qui se manifeste envers les musulmans à travers le monde, sans oublier aussi la guerre en Irak et en Palestine, ainsi que les menaces contre l’Iran et la Syrie, ont terni les valeurs occidentales chez la majorité des gens.

Les modernistes sont vus maintenant comme des suppôts de la «croisade» menée par les Etats-Unis et leurs alliés contre les territoires et les croyances du monde arabo-musulman. Dans l’autre sens, cette situation fortifie la position de ceux qui réclament un retour aux sources et préconisent un attachement plus important aux constantes de la nation.

Aussi, si l’on en juge par le discours dominant dans la société civile actuelle, le rapport des forces semble s’être inversé en comparaison avec l’époque où la défense de la république et de la démocratie était la seule profession de foi admise.

La promulgation des textes d’application de la charte pour la paix et la réconciliation nationale va probablement creuser l’écart. Cette loi qui, en dépit du mécontentement des laïcs, absout les terroristes fondamentalistes et leur donne des droits, va, à coup sûr, renforcer les rangs des traditionalistes et dégarnir ceux des avant-gardistes.

A moins que tout cela ne soit que du show-off, du bluff, une autre illusion d’optique. Car, comme le dit le philosophe Gaston Bachelard, il n’y a de réel que du caché. M. B.



haut de la page
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La contre-offensive
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1944, l'offensive des Ardennes : folie ou plan génial?
» Contre offensive face à la propagande anti-Israélienne
» Opération Lüttich, la contre attaque de Mortain
» un répulsif contre les fourmi??
» quel obstacle teologique contre le mariage des pretre??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Islam et actualité :: Société-
Sauter vers: