Islam et actualité

Actualité et société
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cinq officiers de la junte limogés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
salah bey
Habitué


Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Cinq officiers de la junte limogés   Dim 7 Aoû - 4:47

Ministère de la Défense nationale
Limogeage de cinq officiers supérieurs

Par : Anis Rahmani

En sa qualité de ministre de la Défense, Chef suprême des armées, le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a limogé cinq officiers supérieurs de l'institution militaire dans le cadre des changements qu'il a entamé depuis la dernière présidentielle, en d'avril 2005. Toutefois, rien n'a encore été annoncé officiellement.

Selon des sources bien-informées, parmi les concernés par le limogeage est le secrétaire-général du ministère de la défense nationale, le général Ahmed Senhadji, qui exerçait la fonction d'attaché militaire à Paris avant de voir ses prérogatives étendues, en août 2004, pour inclure l'administration effective du ministère.

Le nouveau mouvement a également touché le général Bourannane qui occupait le poste de directeur du service financier du ministère. Le général Bourannane a pu préserver ce poste durant neuf ans, en dépit des précédents mouvement qu'à connu le ministère tout au long de cette période.

Il a également été mis fin aux fonctions du général Mohamed Bouacha, directeur de l'administration et des services communs du ministère. Cet officier supérieur, considéré comme un proche de l'ex-secrétaire-général, avait préservé son poste pour une durée de quatorze ans.

Le général Mohamed Zanakhri, surveillant général au ministère de la défense nationale, est également concerné par ce mouvement. Il a été l'un des piliers du ministère depuis le début des années 90. Ce général a occupait le poste de surveillant général au ministère durant dix années.

Le cinquième nom cité, dans ce contexte, est celui du général Mohamed Touati, conseiller aux questions de défenses au sein du ministère, qui a été mis à la retraite. Le général Mohamed Touati a occupé différentes fonctions clés à la tête de la hiérarchie militaire.

Ces changements entrepris par le président de la République, ministre de la défense nationale, en sa qualité de Chef suprême des armées, s'inscrivent dans le cadre de la recherche de cohérence au sein de l'institution militaire, après la démission du général-major Mohamed Lamari, en juillet 2004.

Rappelons que le président de la République a nommé, en mai dernier, le général Mohamed Gnaïzia dans le poste de ministre délégué auprès du ministre de la défense nationale dans le but de retrouver l'équilibre nécessaire entre le Chef d'état-major et le secrétaire-général du ministère. Le général Mohamed Gnaïzia s'est vu doté de larges prérogatives qui relevaient, auparavant, du ressort du secrétaire-général du ministère ou de l'état-major de l'armée.

Il y a une année, il a été mis fin aux fonctions de plus de 17 directeurs centraux et près de 20 généraux occupant des postes de responsabilité aux différentes structures de l'institution militaire. Un mouvement sans précédant depuis le début des années 90, qui a donné l'impression de l'existence d'une volonté de renouveler le staff principal de l'institution militaire, avec modernisation de cette dernière, afin de répondre aux nouveaux défis, tant au niveau régional qu'international.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Cinq officiers de la junte limogés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les insignes de grade des officiers
» [kabbale]Les cinq niveaux de l'âme
» Les cinq sagesses
» Libérer des cinq désirs
» Les cinq poisons - Kleishas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Islam et actualité :: La crise politique-
Sauter vers: