Islam et actualité

Actualité et société
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Coopération MOSSAD services "Sono" arabes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Jeu 13 Jan - 3:21

Assalam;
http://www.alriyadh.com/2011/01/09/article593017.html

Dédié à la clique des Saoudiens du forum:
http://www.alriyadh.com/section.home.html
وزيرة الخارجية الأميركية والرئيس الأسبق كلينتون زارا خادم الحرمين مهنئيْن بنجاح العملية
الملك يبحث وهيلاري كلينتون التطورات على الساحتين الإقليمية والدولية
[حديث بين الملك والسيدة هيلاري والرئيس كلينتون (و.ا.س)]
حديث بين الملك والسيدة هيلاري والرئيس كلينتون (و.ا.س)

نيويورك و.ا.س:

استقبل خادم الحرمين الشريفين الملك عبدالله بن عبدالعزيز آل سعود حفظه الله بمقر إقامته في نيويورك مساء أول من أمس وزيرة الخارجية الأميركية هيلاري كلينتون يرافقها فخامة الرئيس الأميركي الأسبق بيل كلينتون. وقد أعربت الوزيرة الأميركية والرئيس الأسبق عن تهنئتهما لخادم الحرمين بمناسبة نجاح العملية الجراحية التي أجريت له مؤخراً ومغادرته بحمد الله للمستشفى متمنييْن لمقامه الكريم دوام الصحة والعافية.

وجرى خلال الاستقبال بحث مجمل الأوضاع والتطورات على الساحتين الإقليمية والدولية بين خادم الحرمين الشريفين ووزيرة الخارجية الأميركية.

حضر الاستقبال صاحب السمو الملكي الأمير مقرن بن عبدالعزيز رئيس الاستخبارات العامة وصاحب السمو الملكي الأمير بندر بن سلطان بن عبدالعزيز الأمين العام لمجلس الأمن الوطني وصاحب السمو الملكي الأمير خالد بن عبدالله بن عبدالعزيز وصاحب السمو الملكي الأمير متعب بن عبدالله بن عبدالعزيز وزير الدولة عضو مجلس الوزراء رئيس الحرس الوطني وصاحب السمو الملكي الأمير عبدالعزيز بن عبدالله بن عبدالعزيز مستشار خادم الحرمين الشريفين ومعالي سفير خادم الحرمين لدى الولايات المتحدة الأميركية الأستاذ عادل بن أحمد الجبير.

ديث بين الملك والسيدة هيلاري والرئيس كلينتون (و.ا.س) ]
حديث بين الملك والسيدة هيلاري والرئيس كلينتون (و.ا.س)

[الملك عبدالله يصافح أعضاء الوفد الأميركي المرافق (و.ا.س)]
الملك عبدالله يصافح أعضاء الوفد الأميركي المرافق (و.ا.س)

[الأمير مقرن يرحب بالوزيرة هيلاري خلال الاستقبال (و.ا.س)]
الأمير مقرن يرحب بالوزيرة هيلاري خلال الاستقبال (و.ا.س)

الرئيس الأميركي الأسبق يصافح الأمير خالد بن عبدالله (و.ا.س)]
الرئيس الأميركي الأسبق يصافح الأمير خالد بن عبدالله (و.ا.س)

هيلاري تصافح الأمير متعب بن عبدالله (و.ا.س)]
هيلاري تصافح الأمير متعب بن عبدالله (و.ا.س)

الرئيس بيل كلينتون يصافح الأمير بندر بن سلطان (و.ا.س)]
الرئيس بيل كلينتون يصافح الأمير بندر بن سلطان (و.ا.س)

الأمير مقرن والأمير بندر بن سلطان خلال الاستقبال (و.ا.س)]
الأمير مقرن والأمير بندر بن سلطان خلال الاستقبال (و.ا.س)





Ce doit être pour discuter de la prochaine livraison d'armes à Israël, car c'est toujours l'Arabie qui PAYE, comme lorsqu'ils ont réglé la facture de l'Attaque de GHAZA, rubis sur l'ongle, pour .... se débarrasser EN VAIN du HAMAS, qui constitue une épine dans le talon ds WAHABIS et des SALAFIS-CIA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Mer 9 Fév - 0:40

Assalam;

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Jeu 10 Fév - 14:53

A ta santé soustara !





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Mer 16 Fév - 13:40

Assalam;


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Mer 23 Fév - 19:13

Assalam;

Est-ce la fin de la collaboration des arabes avec Israël et les USA, contre les peuples musulmans et arabes ?




- La frégate iranienne Alvand franchit le canal de Suez Reuters -

Deux navires de guerre iranien ont franchi le canal de Suez et pénétré en Méditérranée mardi 22 février pour la première fois depuis 1979 et la révolution islamique. Les navires sont la frégate de 1.500 tonnes Alvand et le transport de 33.000 tonnes Kharg. La frégate est armée de torpilles et de missiles anti-aériens et le Kharg possède des hélicoptères.

Le nouveau chef d’Etat-Major israélien, Benny Gantz, n'aura pas attendu longtemps avant d'être confronté à sa première crise. En dépit de tractations et de pressions depuis plusieurs jours, les Etats-Unis n’ont pas réussi à persuader les militaires égyptiens d’interdire le franchissement du canal de Suez à deux bâtiments de guerre iraniens qui ont décidé de mouiller au large de la Syrie. Pour les dirigeants israéliens, c'est une «provocation» et une menace. L’Iran islamique n’avait jamais envoyé, depuis 1979, ses navires de guerre traverser le canal de Suez. Les Etats-Unis qualifient cette incursion «d'irresponsable».

Téhéran a profité immédiatement du flottement du pouvoir égyptien et de l'affaiblissement américain dans la région. Avigdor Lieberman, le ministre des affaires étrangères israélien, a mis en garde l'Iran et la communauté internationale: «A mon grand regret, la communauté internationale n’est pas prête à faire face aux provocations iraniennes répétées. Elle doit comprendre qu'Israël ne peut pas éternellement ignorer ces provocations». La menace est claire mais elle n’étonne pas, venant d’un membre nationaliste de la coalition. Il n’est pas certain qu’il sera suivi, au moins dans ces propos, par l’ensemble du gouvernement. Pour autant, la situation est considérée comme très sérieuse en Israël où le syndrome de l'encerclement grandit. Le succès iranien est aussi perçu à Jérusalem comme une confirmation de la faiblesse et de la pusillanimité de l'administration Obama.

Les services israéliens ont confirmé que le navire logistique iranien Kharg, escorté de la frégate Alvand, transportait des missiles de longue portée et qu’une partie de sa cargaison était destinée au Hezbollah. Le cabinet de sécurité israélien s'est réuni le 18 février avec les principaux chefs militaires pour évaluer la menace. Les israéliens sont persuadés que les iraniens, profitant des révolutions dans le monde arabe, ont à la fois l'intention de renforcer le Hezbollah libanais et de briser, y compris par la force, le blocus naval de Gaza pour équiper en matériel lourd les forces militaires du Hamas.

La marine israélienne suit la flottille iranienne depuis le 6 février qu'elle est en entrée en mer Rouge et a mouillé dans le port saoudien de Djeddah. L’autorisation d’accoster dans un port saoudien était déjà une première. Elle a été donnée par le roi Fahd à l’Iran après la déconvenue pour l'Arabie Saoudite du «lâchage» du président Hosni Moubarak par washington. Lors de son discours du Caire du 4 juin 2009, Barack Obama avait voulu faire comprendre aux pays qui s’étaient sentis abandonnés sous l’ère Bush, qu’ils pouvaient à présent récolter les dividendes de leur alliance avec les Etats-Unis.

L’Egypte et l’Arabie Saoudite ont ainsi agi de concert avec Washington pour contenir la poussée chiite iranienne. Mais en Arabie Saoudite aujourd'hui, on n'est plus sûr de l'allié américain. Le roi saoudien Abdullah a très mal pris le fait que l’appel à l’aide d’Hosni Moubarak, qui avait envoyé secrètement le Maréchal Tantawi à Washington, n’ait pas été entendu. Alors par représailles et surtout pour consolider la position de son fragile royaume, il s’est tourné vers l’Iran dans une sorte de camouflet aux Etats-Unis. Les saoudiens n’avaient jamais autorisé auparavant les navires de guerre iraniens à mouiller dans leurs ports. L’Iran a sauté sur l'occasion pour défier les Etats-Unis et narguer Israël. Téhéran cherche à rééditer la manœuvre opérée en sens inverse par les israéliens qui ont envoyé des sous-marins en mer Rouge armés de missiles nucléaires, via le canal de Suez.


L’Iran cherche, selon une longue tradition persane, à étendre son influence au-delà du golfe Persique. Le contre-amiral Gholam-Reza Khadem Biqam a confirmé et précisé cette doctrine, le 2 février, en insistant sur sa volonté d’être présent en Méditerranée où mouille la 6ème flotte américaine. Les services de renseignements israéliens ont néanmoins été surpris. Ils n'avaient pas anticipé la chute du dictateur égyptien et la possibilité simultanée pour des navires de guerre iraniens de mouiller dans un port saoudien.

Les israéliens paient aussi les changements simultanés de toutes les têtes au sommet de l’armée et des services de renseignement qui ne pouvaient tomber à un plus mauvais moment. Il leur faut maintenant envisager de nombreux scénarios stratégiques nouveaux liés à une présence militaire navale iranienne en méditerranée.

L’Iran serait en mesure, par exemple, de bloquer, même partiellement, le ravitaillement des forces armées américaines sur la route du golfe persique. La présence de l’Iran au large des côtes de Syrie consoliderait à la fois la position du Hamas et celle du Hezbollah qui devient déjà politiquement dominant au Liban.

Par ailleurs, le maréchal égyptien Tantawi a déjà fait allusion au fait qu’il se désintéressait du Sinaï égyptien et préférait axer ses forces sur le maintien de l’ordre dans le pays et sur la consolidation du pouvoir militaire en Egypte. Le Hamas n’a de son côté jamais caché qu’il se verrait bien contrôler le Sinaï avec l’aide des forces d’al-Qaida déjà installées sur place et avec l'aide de l'Iran.

Toutes ces hypothèses sont excessivement dangereuses pour Israël. D'autant plus que les Etats-Unis sont aujourd'hui affaiblis et ne semblent pas savoir comment s’opposer à la volonté d'hégémonie de l’Iran au Proche-Orient. Dans ce contexte, Israël qui se sent acculé et risque de réagir comme toujours quand il est le dos au mur en frappant fort et le premier. La provocation iranienne pourrait amener une riposte de Tsahal qui ne peut laisser longtemps son ennemi mortel parader à ses frontières sans perdre sa crédibilité.

Jacques Benillouche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Lun 10 Juin - 13:56

الاقتصاد
عام 2005 أعلنت السعودية رفع الحظر على المنتجات والبضائع الإسرائيلية, ازيل الحظر لكي يساعد المملكة في الدخول إلى منظمة التجارة العالمية. مع هذا لم يزل الحظر باقيا (إلى ٢٠٠٦م على الأقل).[6][7][8]

SAVIEZ-VOUS qu'il existe une société SEHHOUDO-israélienne, Boulet lol! farao Twisted Evil Twisted Evil pour exploiter depuis 2009, un champ offshore ?Bien entenud, ALkhanzeera, et son Qard-aoui, n'en parlent pas, et les SINGES-choyoukhs WAHABIS, ne caquettent pas à ce propos, ni d'ailleurs les Dhâlin Salafis, egyptiens, qui se voient de nouveaux Yazid

في ديسمبر 2009، تفاوضت شركة سعودية-إسرائيلية مشتركة لإدارة حقل سردار البحري العملاق للغاز على حدود تركمنستان وأذربيجان. الشركة بقيادة يوسف مايمان وتركي بن عبد الله.[9]


رغم أن السعودية كانت رسميا في حالة حرب مع إسرائيل, التقت المخابرات السعودية أكثر من مرة بالموساد ونوقش امور من بينها محاربة الفكر الاصولي الديني في المنطقة, وكانت المخابرات الأمريكية على دراية بهذه المباحثات وشجعت استمرارها.[10]

في بداية عام ٢٠١٠م وخلال مؤتمر امني انعقد في مدينة ميونيخ صافح تركي الفيصل نائب وزير الخارجية الإسرائيلي داني أيالون.[11][12]

في يونيو ٢٠١٠م, نشرت ذي تايمز خبرا قالت فيه أن السعودية وافقت على السماح لإسرائيل باستخدام مجالها الجوي لضرب إيران واضافت الصحيفة بحسب مصدرها الخليجي الذي لم تكشف عن اسمه أن السعودية جربت ايقاف دفاعاتها الجوية في حال عبور طائرات إسرائيل فوق أراضيها بإتجاه إيران لقصفها.[13] وقد نفا الطرفان هذا الخبر.[14][15] يذكر أن شيء مماثل حدث عام ١٩٨١م حين عبرت طائرات إسرائيلية المجال الجوي السعودي والأردني بلا مقاومة ضمن عملية أوبرا.[16]


انظر أيضا

العلاقات الخارجية للسعودية
العلاقات الخارجية لإسرائيل
11^ المصافحة السعودية ـ الإسرائيلية - القدس العربي 08/02/2010
12^ أول مصافحة دبلوماسية بين أمير سعودى ومسؤول إسرائيلى بارز المصري اليوم تاريخ العدد الاثنين ٨ فبراير٢٠١٠ عدد ٢٠٦٦
13^ Saudi Arabia gives Israel clear skies to attack Iranian nuclear sites
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Lun 17 Juin - 23:10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Lun 17 Juin - 23:43

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Lun 15 Juil - 19:10

http://www.tunisie-secret.com/Exclusif-Les-relations-entre-Al-Qaida-et-Al-Qatar-ont-pousse-Obama-a-lacher-les-islamistes_a521.html#last_comment

Exclusif : Les relations entre Al-Qaïda et Al-Qatar ont poussé Obama à lâcher les islamistes

15 Juillet 2013

Histoire secrète des événements en Egypte et leurs éventuels effets sur la Tunisie. La chute de Morsi n’est pas une décision américaine mais la conséquence de l’éviction de cheikh Hamad. Pour comprendre le changement brutal en Egypte, il faut donc d’abord savoir pour quelles raisons Obama a-t-il évincé l’ancien émir du Qatar et son premier ministre. Devant le Sénat américain, qui l'interrogeait sur les milliards de dollars alloués aux islamistes, Obama a avoué avoir soutenu les Frères musulmans parce qu'ils ont fait la promesse de servir les intérêts américains et israéliens.


Exclusif : Les relations entre Al-Qaïda et Al-Qatar ont poussé Obama à lâcher les islamistes
Depuis fin mai dernier, plusieurs agences occidentales de renseignement savaient qu’en parfaite entente avec David Cameron, Barack Hussein Obama avait pris la décision de se débarrasser au plus vite de ses deux valets, Hamad Ben Khalifa et Hamad Ben Jassim. Le jeune Barack Hussein avait pris cette décision dans l’urgence eu égard aux documents très compromettants pour lui, que les services russes –avec l’aide des services algériens- ont fait parvenir à quelques Sénateurs américains et à des journalistes du Washington Post et du New York Times. L’affaire devait être étouffée n’eut été la détermination du Sénateur James Inhofe, qui avait réussi à convaincre un grand nombre de ses collègues républicains. Les convaincre que cette foi-ci, la procédure de destitution (impeachment) contre Obama doit aller jusqu’au bout, compte tenu des faits qui lui sont reprochés et sur lesquels il va devoir s’expliquer devant le Sénat.

L’attaque d’Al-Qaïda contre l’ambassade US à Benghazi

Déjà, au début du mois de mai 2013, James Inhofe avait persuadé bon nombre de ses collègues Sénateurs d’entamer une procédure d’Impeachment contre Barack Hussein Obama, accusé d’avoir dissimulé aux Américains la vérité sur l’attaque contre l’ambassade des Etats-Unis à Benghazi, lors de laquelle l’ambassadeur Chris Stevens a été violé et exécuté. Le Sénateur James Inhofe avait considéré en effet que « de tous les scandales qui ont émaillé l’histoire de la politique américaine, notamment l’affaire des Documents du Pentagone, l’affaire Iran-Contra, l’affaire Watergate, etc., la tentative de suppression de la vérité dans l’attaque de Benghazi par la Maison Blanche s’inscrira dans les annales comme le mensonge d’Etat le plus flagrant de l’histoire américaine ». C’est par une manœuvre très habile de John McCain, Sénateur de l’Arizona, que la procédure en destitution a tourné en « Comité spécial d’enquête du Sénat » sur l’affaire Benghazi et plus exactement sur le rapport de la CIA qui a été retouché par l’administration Obama, dissimulant ainsi des vérités que l’opinion publique américaines devait connaitre. Aussi impliqué qu’Obama, John McCain a eu l’insolence de déclarer alors que « nous [étions] en plein milieu d’une campagne présidentielle ; les proches d’Obama disaient à qui voulait l’entendre que Ben Laden tué, Al-Qaïda était démantelé, et que l’on pouvait dormir en paix. Et puis, arrive cette attaque à Benghazi, comme un empêcheur de tourner en rond. Trop de choses restent inexpliquées. Il nous faut mettre sur pied un comité spécial qui puisse entendre tout le monde afin de remonter l’échelle de responsabilité de la dissimulation jusqu’à son plus haut point».

Effectivement, les douze versions du rapport de la CIA obtenues par le journaliste Jonathan Karl de la Chaine ABC http://abcnews.go.com/images/Politics/Benghazi%20Talking%20Points%20Timeline.pdf ) prouvent bien que les termes « terrorisme » et « Al-Qaïda » ont été volontairement supprimés de la version initiale, et que la version finale du rapport s’est évertuée à présenter l’attaque de l’ambassade américaine à Benghazi comme l’action spontanée de quelques « têtes fêlées », offensées par une vidéo parodiant le prophète Mohamed, et non une attaque terroriste planifiée par Al-Qaïda, qui voulait commémorer l’anniversaire de l’agression terroriste sur les Tours Jumelles de New York. Ces révélations sont en contradiction directe avec la version relayée par Jay Carney, le porte-parole de la Maison Blanche. D’ailleurs un mémorandum fuité le 2 mai 2013 et obtenu par Jonathan Karl cite la porte-parole du Département d’Etat Victoria Nuland, demandant à ses collaborateurs d’éviter de mentionner que la CIA avait prévenu le Département d’Etat d’une éventuelle attaque terroriste à l’anniversaire du 11 septembre, dans la mesure où cela pourrait apporter de l’eau au moulin des Républicains critiques de la politique internationale d’Obama. Le refus de Barack Hussein Obama, pendant plus de deux semaines, de qualifier l’agression de Benghazi « d’attaque terroriste » a conduit plusieurs observateurs à supputer que la demande de Victoria Nuland d’éviter de parler de terrorisme remonte à Obama en personne.

Par ailleurs, selon la très sérieuse revue newyorkaise Foreign Policy, le député de Floride, Ted Yoho, a déposé une proposition de loi le 26 juin dernier, pour interdire à toute agence ou institution américaine, l’allocation de fonds en vue de fournir une assistance militaire aux forces dites d’opposition en Syrie. Dans un discours devant la Commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants, Yoho a réitéré ce qu’il avait dit à l’origine : « Quiconque pense qu’armer l’opposition rebelle en Syrie est une bonne idée devrait apprendre les leçons du passé. Les mêmes politiques ont créé des monstres en Irak, Afghanistan et ailleurs dans le monde. L’opposition syrienne est un mélange de groupes comme les Frères musulmans de Syrie et autres organisations qui ont fait allégeance à al Qaïda. »

Al-Qaïda, une succursale des services qataris

Les relations entre Al-Qaïda et Al-Qatar remontent à des années. Outre le soutien financier à cette organisation terroriste apporté par des hommes d’affaires Qataris proches de Hamad Ben Jassim, ainsi que par des associations dites caritatives, Al-Jazeera est devenue le principal relai médiatique de « cheikh Ben Laden », comme l’appellent les présentateurs de cette chaîne islamo-terroriste. Tous les services occidentaux étaient au courant de cette collaboration étroite entre l’oligarchie mafieuse et l’organisation terroriste…jusqu’au jour où cette relation est devenue trop flagrante pour pouvoir continuer.

En dépit du fait qu’Obama avait encore besoin des services d’Al-Qaïda en Syrie, en Irak et au Maghreb, ainsi que des très précieuses relations entre cette « ONG » de Ben Laden et Qatar Charity, le jeune président américain a saisi la gravité de l’affaire en se débarrassant rapidement de ses deux complices et valets devenus trop encombrants : Hamad Ben Khalifa et Hamad Ben Jassim. Sans toutefois prévenir François Hollande, ce qui aurait évité à celui-ci de se rendre à Doha 24h avant l’éviction officielle des deux Hamad. Obama a changé les deux têtes du pouvoir au Qatar pour que le président de la première démocratie du monde ne soit pas accusé à son tour de soutien au terrorisme, notamment celui d’Al-Qaïda, supposée être l’ennemi numéro1 des Etats-Unis et du monde libre en général. Barack Hussein Obama savait très bien que Hamad Ben Khalifa et Hamad Ben Jassim finançaient les Frères musulmans, Al-Qaïda et d’autres groupes terroristes, mais tant que cela servait les intérêts stratégiques de l’Empire, il a laissé faire ses valets. Si cette collaboration étroite entre le Qatar et Al-Qaïda était encore floue en Tunisie, au moment des événements de janvier 2011, elle est devenue parfaitement claire en Libye, ensuite en Syrie. C’est d’ailleurs pour cette raison que les Français ont décidé de faire le grand nettoyage au Mali.

Les premières mesures prises par cheikh Tamim prouvent a posteriori les raisons pour lesquelles son père a été éjecté : expulsion immédiate de Khaled Mechaal et d’autres dirigeants du Hamas qui vivaient à Doha après avoir longtemps profité de la générosité syrienne, fermeture de la représentation « diplomatique » des Talibans à Doha, humiliation et expulsion de Youssef Qaradaoui, le grand rabbin des Frères musulmans, plus connu sous le nom de « Mufti de l’OTAN », neutralité apparente dans les affaires intérieures égyptiennes…Autant de mesures surprenantes qui indiquent, pas tant un retour du Qatar à la normale qu’un changement brutale de la politique américaine. Mais trop tard pour Obama, qui est le premier président américain que le New York Times a osé traiter « d’idiot », en qualifiant Poutine d’homme « prudent et intelligent » ! Dans ce même numéro du New York Times, Anne Patterson, l'ambassadeur des Etats-Unis en Egypte a été violemment critiqué pour son soutien sans réserve aux islamistes qui a remonté l'opinion égyptienne contre l'Amérique (son excellence Jacob Wales devrait en tenir compte!). Toujours est-il que, déjà fragilisé par le vote négatif de la Chambre au sujet de l'armement des rebelles syriens, suivie par le vote du Sénat de fermer le robinet de l'aide logistique et militaire aux terroristes en Syrie, Barack Hussein Obama a cru avoir sauvé sa peau en décapitant les deux Hamad du Qatar.

La surprise égyptienne

Mais, dans la précipitation, Barack Hussein Obama n’a pas réalisé que le changement à la tête de l’oligarchie qatarie pouvait avoir un impact immédiat sur l’Egypte. Cela s’appelle en stratégie et en géopolitique un effet d’agrégation ou un effet secondaire. Les officiers libres de l’armée égyptienne ont profité de cette brèche pour déposer, le 3 juillet, Mohamed Morsi, d’autant plus qu’ils étaient certains du soutien d’une grande majorité du peuple égyptien, totalement édifiée sur la « morale », la « compétence » et le « patriotisme » des Frères musulmans au pouvoir grâce au soutien financier et médiatique du Qatar et à l’appui diplomatique des Etats-Unis. Pour le général Abdefattah Al-Sassi, c'était en réalité une course contre la montre: juste après son premier communiqué du 26 juin, les Frères musulmans avaient pris la décision de l'arrêter et de dissoudre le haut conseil militaire.

Face à cette situation qui était totalement imprévisible et à ce fait accompli, Obama avait d’abord parlé d’une « seconde révolution », et non point de coup d’Etat. Dans un second temps, ne sachant plus sur quel pied danser, il a déclaré que « les lois des Etats-Unis n’autorisent pas de soutenir financièrement un pays victime de coup d’Etat », allusion à l’aide annuelle (1 milliard et demi de dollars) que l’Amérique accorde à l’armée égyptienne depuis des années. Unanimement, la presse égyptienne lui a répliqué qu’il pouvait s’asseoir sur cette aide ! Depuis la semaine dernière, la position américaine s’est stabilisée autour d’une solution médiane : on prend acte du changement en Egypte, mais il faut libérer Mohamed Morsi et s’abstenir de persécuter les Frères musulmans !

Ce n’est pas le sort de Mohamed Morsi qui inquiète l’administration américaine, mais tous les engagements secrets de ce président traitre vis-à-vis d’Israël et des Etats-Unis. L’engagement (écrit) le plus scandaleux, qui a provoqué la colère et l’indignation des Egyptiens, est le renoncement de l’Egypte à 40% des territoires du Sinaï au profit des réfugiés Palestiniens. L’affaire ne serait pas grave s’il s’agissait d’un acte de générosité islamiste à l’égard du peuple palestinien. Mais en réalité, il s’agissait d’une «promesse de vente » dans laquelle les Frères musulmans ont touché 8 milliard de dollars du Trésor américain. Le document attestant cette opération « immobilière » a été envoyé par le général Al-Sissi au Sénat américain. Ce document porte la signature de Mohamed Morsi, de Mohamed Badi, le chef suprême des Frères musulmans, et de Khairat al-Chater, Frère musulman et l’une des plus grosses fortunes du pays. Comme l’a avoué Abdallah Al-Achaal, l’ancien numéro2 des Affaires étrangères égyptiennes dans le gouvernement Morsi, cette transaction arrangeait Obama, Israël, les Frères musulmans et le Hamas.

C’est cette affaire, qui est entre les mains des Sénateurs républicains américains, qui inquiète beaucoup Barack Hussein Obama, d’autant plus que ces Sénateurs réclament le remboursement illico des 8 milliards de dollars. Le président américain pourrait toujours invoquer la raison d’Etat et sa volonté de « résoudre » définitivement le conflit israélo-palestinien, en offrant au Hamas –et non pas à l’autorité légitime palestinienne- un territoire qui appartient à l’Egypte, la fameuse solution de la « patrie de substitution » ! Il pourrait aussi mobiliser le lobby sioniste pour le défendre, mais il ne peut rien pour sauver la tête de Mohamed Morsi qui pourrait être jugé et exécuté pour Haute Trahison.

Interrogé avant-hier devant le Sénat, Barack Hussein Obama a avoué que son gouvernement a dépensé 25 milliards de dollars, « avant et après la révolution égyptiennes, pour que les Frères musulmans prennent le pouvoir…Des dépenses notamment pour financer l’organisation des élections législatives et présidentielles, comme nous l’avons fait pour la Tunisie et la Libye ». Obama farao a ajouté : « Nous avons également soutenu les salafistes,farao  mais beaucoup moins que les Frères musulmans:affraid: , qui étaient si désireux d’arriver au pouvoir qu’ils nous ont proposé de travailler pour nos intérêts et ceux d’Israël:evil:  ». En réponse à l’une des questions, il a indiqué que « les rela​tions des Frères musulmans étaient très forte avec le Hamas et les mouvements extrémistes dans le Sinaï. Très rapidement, ils ont ainsi fait baisser les attaques contre Israël. Mohamed Morsi nous a été rapidement d’un grand service dans la crise en Syrie lorsqu’il a rompu ses relations avec ce pays et qu’il a encouragé les Egyptiens à faire le djihad contre la Syrie ». Lorsque le Sénateur lui a dit que cette politique s’avère être un échec puisque le pouvoir des Frères musulmans s’est écroulé et sur quelles données il s’est basé pour prendre de tels risques, Obama a répondu qu’il s’est fondé sur des rapports de renseignement et sur les analyses de Madame Patterson (ambassadeur des USA en Egypte), qui nous a convaincu que l’Egypte était définitivement sous le pouvoir des Frères musulmans et que ces derniers sont les meilleurs alliés des Etats-Unis d’Amérique et d’Israël ».

Vendredi 12 juillet, le gouvernement américain a publiquement demandé la libération immédiate du président-traitre Mohamed Morsi. Lors de sa conférence de presse, la porte-parole du Département d’Etat, Jennifer Psaki,a déclaré : « Nous avons exprimé nos inquiétudes depuis le début (...) au sujet de son interpellation, au sujet des arrestations politiques arbitraires de membres des Frères musulmans ». Barack Hussein Obama s’est par ailleurs entretenu avec son autre larbin, Abdallah d’Arabie, pour trouver un gentlemen agreement avec le nouvel homme fort de l’Egypte, le général Abdelfattah Al-Sissi. Le déplacement au Caire, aujourd’hui dimanche, du secrétaire d’Etat adjoint américain Bill Bums, coïncide avec l’interrogatoire de Morsi ce même jour par la Justice égyptienne, à la suite des plaintes pour «espionnage», «incitation au meurtre de manifestants» et «mauvaise gestion économique», en lien avec les événements des deux dernières semaines, des plaintes qui ont été examiné par le nouveau procureur général, Hichem Baraket. Une autre enquête a été ouverte contre Mohamed Morsi, pour son évasion de la prison Wadi Natroun, début 2011. Il y était déjà, sous le régime Moubarek, emprisonné pour « intelligence avec des puissances étrangères ».

Alors que l’islamiste Recep Tayyip Erdogan, a clamé que « Mohamed Morsi demeurait le seul chef d’État légitime », le chef des frères musulmans en Tunisie, Rached Ghannouchi a fait état de la «légitimité des urnes » pour rétablir sur le trône de l’Egypte le vendu à Israël. Il l’a fait par devoir d’appartenance à la même secte des Frères musulmans, mais surtout par crainte que la même colère populaire qui a « dégagée » Morsi atteigne la Tunisie. Le grand quotidien Al-Ahram titrait il y a trois jours : « Les Tunisiens nous ont exporté une révolution falsifiée, nous leur renvoyons une révolution authentique » !!!
Tunisie-Secret.com

Karim Zmerli

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Sam 5 Oct - 16:24

https://enquetesetrevelations.wordpress.com/2012/12/17/le-nouveau-pharaon-egyptien-morsi-avait-bien-ecrit-une-lettre-amicale-a-shimon-peres/
Le nouveau Pharaon égyptien Morsi avait bien écrit une lettre amicale à Shimon Peres
Par Enquêtes & révélations 17/12/2012 Egypte israel Mohammed Morsi Morsi Mourid Barghouti Moyen-orient Muslim Brotherhood Shimon Peres Twitter

Des propos qui dépassent, largement, le simple effet protocolaire. Hosni Moubarak aurait été plus sobre. Le pire est que la lettre a, d’abord, été cachée et niée, prouvant l’intention coupable d’une personne issue d’un mouvement, dont la principale insulte contre les adversaires politiques est leur assimilation aux Juifs.
Morsi à l’adresse de Peres : «mon cher et grand ami», «votre ami fidèle», «grand désir de développer les relations amicales»,…


Morsi

La présidence égyptienne a confirmé la véracité de la lettre amicale envoyée par le président Mohammed Morsi à son homologue sioniste Shimon Peres. Une confirmation qui a soulevé un tollé parmi la population égyptienne, notamment parmi les blogueurs qui n’ont pas manqué de railler la politique à deux visages des Frères musulmans. Au lendemain de l’annonce, des critiques virulentes et sarcastiques pouvaient être lues sur Twitter. Le journaliste Abdel Halim Kandil a écrit :

« […] Mohammed Morsi joue le même rôle que Moubarak dans ses relations avec l’ennemi ». 
Quant au poète palestinien Mourid Barghouti, il s’est interrogé : « Qu’est-ce qui dérange le plus Israël, un groupe de l’opposition qui scande : « Nous libèrerons al-Qods des sionistes ou bien ce même groupe qui nomme un ambassadeur en Israël et respecte les accords signés, une fois son accession au pouvoir ? ».

Parmi les autres commentaires qui ont été publiés sur Twitter, on pouvait aussi lire :
perez0« Morsi à l’adresse de Peres : « Cher Peres, je t’aime mais j’avoue qu’il y a une crise de confiance entre nous. Pourquoi faut-il, à chaque fois que je t’adresse une lettre, que je la retrouve publiée dans la presse le lendemain ? Je pleure seul la nuit »… Le porte-parole de la présidence égyptienne, Yasser Ali a justifié cette lettre comme faisant partie du protocole, ajoutant que les lettres adressées aux ambassadeurs sont toutes les mêmes.
L’avocate libanaise May Khansa n’est pas du même avis. Elle déplore la politique adoptée par les Frères musulmans d’Egypte qui scandaient jour et nuit la lutte contre l’occupant sioniste. « Ni Hosni Moubarak ni Anouar al-Sadate n’ont osé aller aussi loin dans leurs entretiens avec les Israéliens, prétendre que le texte est protocolaire est futile. Selon le principe des relations internationales, la formule d’adresse diffère lorsqu’on communique avec un pays ami ou un pays ennemi. Le fait d’avoir utilisé des termes comme « mon cher ami, ton ami fidèle » est alarmant. Les peuples arabes doivent rester vigilants face au complot américain qui se trame contre la région par le biais des Frères musulmans », a-t-elle confié dans un entretien téléphonique au journal al-Manar.

Le quotidien égyptien al-Ahram a publié le 17 octobre, une copie de la lettre adressée par le président égyptien à son homologue israélien Shimon Peres. Dans la copie du discours signé par Morsi, son ministre des Affaires étrangères et son chef du cabinet, Morsi a qualifié Peres de « mon cher et grand ami », lui souhaitant « bonheur et prospérité » ! Au mois d’août dernier, la présidence égyptienne avait démenti l’envoi d’une lettre adressée à Peres, dans laquelle Morsi l’invitait à déployer plus d’efforts pour parvenir à une paix juste pour le bien de tous les peuples de la région, dont le peuple israélien. 



lettre adressée à son AMI, Perez
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boukobrine
Habitué


Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 07/01/2012

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Mer 11 Déc - 13:06


quelques vérités viennent dévoiler un peu plus les plans machiavéliques et abominables des arabes sionistes et surtout du terroriste en chef, l’innommable bandar:يزيد العصر pour détruire le monde musulmans. cette fois de la bouche meme de l'ancien patron de la DST



كشف رئيس الاستخبارات الفرنسية الداخلية السابق برنار سكاوارسيني، في كتابه الجديد الذي يحمل عنوان "الاستخبارات الفرنسية: الرهانات الجديدة" أن الأمير بندر بن سلطان رئيس الاستخبارات السعودية كان يدعم الجماعات "الجهادية" في الجزائر.

وأوضح سكاوارسيني في كتابه "نحن نعلم منذ 20 عاماً أن مصارف سعودية ومصرية وكويتية مولت الجماعات الإسلامية في مصر والجزائر، وكانت حقائب الأوراق النقدية تمر عبر جنيف ولوغانو وميلان عبر منظمات غير حكومية إنسانية وشركات تجارية وهمية، لكننا نشهد اليوم إعادة تشكيل شبكات التمويل بشكل أكثر تعقيد وكمال، البعض منها يأتي من السعودية، والبعض الآخر من قطر الأكثر حماساً، وقد تحولت قطر إلى معلمة كبيرة في أساليب الهندسة المالية العالمية التي تمر عبر صناديق مالية أو استثمارات، لكنها تصب كلها في النهاية في خدمة شبكات من الجمعيات التي تتصل بجماعات مسلحة".

ورفع كتاب "الاستخبارات الفرنسية: الرهانات الجديدة" الصادر قبل أيام، الستار عن العديد من الحقائق حول الجماعات الإرهابية وعلاقتها ببعض أمراء الخليج، واتهم الأمير بندر بن سلطان. (رئيس الاستخبارات السعودية) الذي يقود سياسته الإقليمية منفرداً ومستقلاً عن أشقائه وأبناء عمومته، بتمويل الجهاديين في العديد من دول العالم ومنها الجزائر.

ويروي سكاوارسيني "حرب الجميع ضد الجميع"، في أجهزة الاستخبارات الغربية من اجل الأسواق والصفقات الكبيرة، وذكر دور السعودية وقطر، حيث يحضر بندر بن سلطان في دعم الجماعات "الجهادية"، في قوس الأزمات الممتد من أفغانستان فالمتوسط السوري اللبناني، فمصر، فشمال افريقيا: "فقطر الشريك التجاري والسياسي الكبير لفرنسا، متهمة بتمويل إذا لم نقل بتسليح الجماعات الإسلامية المقاتلة في افريقيا، ضد الجيش الفرنسي"، وتستخدم قطر الجمعيات غير الحكومية، لإخفاء وتمرير الدعم اللوجستي وتجنيد وتدريب الجماعات "الجهادية".

وذكر رئيس الاستخبارات الفرنسية السابق "أن الجنوب الليبي، قرب مدينة سبها، أصبح عمقاً إستراتيجياً للجماعات الجهادية، يحتضن معسكرات تدريب يشرف عليها باكستانيون ومصريون ويمنيون، وقد تحولت إلى حصن لجماعات لا تقاتل في افريقيا وحدها، وإنما في سوريا والعراق".

وعاد رئيس الاستخبارات الفرنسية إلى زيارة الرئيس فرانسوا هولاند إلى الجزائر في ديسمبر 2012، وكشف عن المأزق الذي وقع فيه الرئيس الفرنسي خلال لقائه الرئيس عبد العزيز بوتفليقة، حيث تحدث هولاند مطولا عن ضرورة التعاون لاحتواء اندفاع الجهاديين في مالي، وتهديدها منطقة الساحل الإفريقي.

فرد عليه بوتفليقة: نحن متفقون على مكافحة الجهاديين في الساحل، لكن لماذا تحرصون على مساعدتهم وحتى تسليحهم في سوريا..؟
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boukobrine
Habitué


Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 07/01/2012

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Mer 11 Déc - 13:40

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Mer 11 Déc - 17:47

boukobrine a écrit:

 أن الأمير بندر بن سلطان رئيس الاستخبارات السعودية كان يدعم الجماعات "الجهادية" في الجزائر.

Franchement un pays qui reçoit le caporal  Nezzar va-t-il aider les gruopes islamistes..? Jugez par vous-mêmes
Mais quand ça sort du torchonEL QOCHOUR, ça donne une idée de la véracité.Le reste de l'article....TOUT UN PROGRAMME

بوتفليقة لهولاند: أنتم تحاربون الجهاديين في الساحل وتسلحونهم في سوريا






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Dim 15 Déc - 1:33

boukobrine a écrit:



http://www.al-imane.org/forums/showthread.php?t=8359&highlight=saladin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
confiture
Habitué


Nombre de messages : 3240
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Dim 15 Déc - 1:44

Soustara a écrit:
boukobrine a écrit:

 أن الأمير بندر بن سلطان رئيس الاستخبارات السعودية كان يدعم الجماعات "الجهادية" في الجزائر.

Franchement un pays qui reçoit le caporal  Nezzar va-t-il aider les gruopes islamistes..? Jugez par vous-mêmes
Mais quand ça sort du torchonEL QOCHOUR, ça donne une idée de la véracité.Le reste de l'article....TOUT UN PROGRAMME


Faut qu'il nous explique pourquoi l'Algérie du gininar avait rompu avec la ripoublike islamique d'iran et non pas avec les saoudiens  Very Happy 

Le gininar devait être bête  Very Happy 

Les Echos n° 16359 du 29 Mars 1993 • page D
L'Algérie a décidé de rompre ses relations diplomatiques avec l'Iran et de rappeler son ambassadeur au Soudan. Ces décisions ont été prises en raison de l'ingérence de ces pays dans les affaires intérieures de l'Algérie et de leur appui déclaré au « terrorisme » islamiste en Algérie, a précisé un communiqué du Haut Comité d'Etat publié samedi à Alger. L'Algérie avait déjà rappelé son ambassadeur à Téhéran en janvier 1992. En revanche, c'est sa première mesure de rétorsion contre le Soudan, qui abriterait des camps d'entraînement de partisans du Front islamique du salut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Dim 15 Déc - 2:26

confiture a écrit:


Faut qu'il nous explique pourquoi l'Algérie du gininar avait rompu avec la ripoublike islamique d'iran et non pas avec les saoudiens  Very Happy 

Le gininar devait être bête  Very Happy 

s



Les cons de rafidhis croient que nous sommes des défenseurs d'Al Saoud, comme eux sont esclaves de l'Iran....ils ne peuvent pas imaginer des hommes libres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Dim 15 Déc - 14:23

Soustara a écrit:
confiture a écrit:
Faut qu'il nous explique pourquoi l'Algérie du gininar avait rompu avec la ripoublike islamique d'iran et non pas avec les saoudiens  Very Happy Le gininar devait être bête  Very Happy s
Les cons de rafidhis croient que nous sommes des défenseurs d'Al Saoud, comme eux sont esclaves de l'Iran....ils ne peuvent pas imaginer des hommes libres
LES ÂNES bâtés SALAFIS et WAHABIS tiennent le raisonnement suivant:
1.- Nous défendons les intérêts des sionistes, donc, nous sommes contre le sionisme.
2.- Nous insultons les musulmans et les croyants, donc, nous sommes musulmans.
3.- Nous faisons semblant de dénigrer les généraux, que nous appelons les "gininar", mais nous veillons à ce qu'ils soient bien traités par NOS MAÎTRES séoudiens, et nous veillons à ce que les "muftis mercenaires du Royaume si cher à notre cause, en tant que WAHABIS", émettent des FATAWIS, pour faire triompher la cause des GININARS.
4.- Notre seule condition aux "gininars", est qu'ils rompent leurs relations avec la République ISLAMIQUE d'IRAN, en contrepartie, nos MAÎTRES WAHABIS, leur accorderont des bourses, pour former au minimum, 200 "imams wahabis/an", en SéHoudie, chiffre dépassé durant la décennie noire, entre 1992 et 1999. Résultat : les salafis whabis, ont squatté les mosquées algériennes grâce à NEZZAR, et aux "bourses wahabies", et surtout, grâce à l'illétrisme de "nos" con-"citoyens"...
5.- NOUS VEILLONS à ce que le sionisme soit banalisé, qu'un accord soit atteint avec NOS COUSINS sionistes, et NOUS n'aurons d'autres ennemis, que les MUSULMANS croyants, attachés à Rassoulou Allah, aswaws, et aux Ahl el Beyt, NOS PIRES ennemis, qui ont tenté de combattre NOS dieux, Aicha, Talha, Zoubir, Mou'awiya, et SURTOUT, YAZID !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
confiture
Habitué


Nombre de messages : 3240
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Dim 15 Déc - 14:50

Soustara a écrit:
confiture a écrit:


Faut qu'il nous explique pourquoi l'Algérie du gininar avait rompu avec la ripoublike islamique d'iran et non pas avec les saoudiens  Very Happy 

Le gininar devait être bête  Very Happy 

s



Les cons de rafidhis croient que nous sommes des défenseurs d'Al Saoud, comme eux sont esclaves de l'Iran....ils ne peuvent pas imaginer des hommes libres


Tu vois bien qu'ils ne veulent pas commenter la décision du gininar .....7 ans de rupture avec l'iran et relations ininterrompues avec les "sahyouni-wahabi"  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Dim 15 Déc - 16:58

ithviriw a écrit:

LES ÂNES bâtés SALAFIS et WAHABIS tiennent le raisonnement suivant:
1.- Nous défendons les intérêts des sionistes, donc, nous sommes contre le sionisme.
2.- Nous insultons les musulmans et les croyants, donc, nous sommes musulmans.
3!!!  

Tiens tiens tiens on dirait que tu parles des Majouss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Dim 15 Déc - 18:55

Soustara a écrit:
ithviriw a écrit:

LES ÂNES bâtés SALAFIS et WAHABIS tiennent le raisonnement suivant:
1.- Nous défendons les intérêts des sionistes, donc, nous sommes contre le sionisme.
2.- Nous insultons les musulmans et les croyants, donc, nous sommes musulmans.
3!!!  
Tiens tiens tiens on dirait que tu parles des WHABIS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
confiture
Habitué


Nombre de messages : 3240
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Dim 15 Déc - 19:52

Soustara a écrit:
ithviriw a écrit:

LES ÂNES bâtés SALAFIS et WAHABIS tiennent le raisonnement suivant:
1.- Nous défendons les intérêts des sionistes, donc, nous sommes contre le sionisme.
2.- Nous insultons les musulmans et les croyants, donc, nous sommes musulmans.
3!!!  

Tiens tiens tiens on dirait que tu parles des Majouss

Ah les madjouss ....et ils se sont mariés avec le grand satan  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Lun 16 Déc - 23:31

Voyons voir le grade du chebbih..?

فادت أنباء عاجلة من دمشق أن جثة الصحابي الجليل حجر بن عدي الكندي رضوان الله عليه لم يتمكن الإرهابيون من العثور عليها، لأن الأرض كانت تخسف بهم كلما حفروا إلى أن عوجلوا بهجوم عليهم من قبل المقاومين للإرهاب التكفيري مما أدى إلى قتلهم جميعاً يعني (فلم هندي).. إذا نفترض أن قبر الصحابي حجر بن عدي لم يمس بسوء، وهذا يعني أن بيان جبهة النصرة المفبرك بأنهم نقلوا الجثمان الى مكان آخر غير صحيح.. زين شلون عرفوا الجثمان موجود او غير موجود إذا الارض انخسفت ؟ لو من وصلوا قوات النظام السوري صار انخساف معاكس والجثمان بدأ يصعد للأعلى بدلا من النزول ؟ هسه نريد نفتهم من موقع براثا الجثمان موجود بعده بالقبر حتى نقول دفع الله ما كان أعظم، لو مسروق؟ لو القصة من أولها لآخرها مفبركة ؟؟]
ولنفترض جدلا أن قصة نبش القبر صحيحة.. مالذي يمنع أن يكون النظام السوري من قام بها كما فجرت إيران ضريحي الامامين العسكريين في سامراء علم 2006 لتأجيج الصراع الطائفي ؟ يعني من يقتل ويذبح في اليوم الواحد العشرات والمئات من النساء والأطفال والشيوخ هل يحترم صحابيا ويتورع عن نبش قبره إذا اقتضت مصلحة التأجيج الطائفي ذلك ؟ ثم أليس غريبا وشنيعا أن يتباكي أتباع الولاء الفارسي على قبر شخص صالح استشهد قبل 1300 سنة ولا تتحرك قلوبهم لرؤية إخوانهم في الدين والمواطنة يذبحون جهارا نهارا على نحو يومي..؟
وأخيرا، هناك حقيقة أهملتها جميع المواقع الطائفية وتتمنى لو أن كتب التاريخ قد غفلت عنها، وهي أن الصحابي حجر بن عدي رضي الله عنه كان مشاركا في معركة القادسية بقيادة الخليفة الراشد عمر بن الخطاب (رضي الله عنه )، وقد ابلى بلاءا حسنا في معركة فتح المدائن وتدمير ملك كسرى.. إذا بالله عليكم ما هو موقف إيران الفرس من حجر بن عدي وهذه سيرته ؟؟ وهل ستتورع عن نبش قبره انتقاما من جميع من شارك في معركة القادسية الخالدة؟؟]



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Mar 4 Fév - 11:03

الإثنين 3 فبراير 2014 - 15:47 بتوقيت غرينتش
النائب العراقي قاسم الاعرجي..
"إسرائيل" تمول "داعش" بالأسلحة وتعالج جرحاها

TERRORISTES ISRAELO-SEDOUDIENS en action en IRAK, contre les musulmans
قوات داعش في العراق
كشف النائب عن لجنة الامن والدفاع في مجلس النواب العراقي قاسم الاعرجي ان الاسلحة الاسرائيلية التي يستخدمها "داعش" في الانبار تصل اليه عن طريق الثغرات الموجودة في الحدود السورية – العراقية.

وبين الاعرجي لموقع "بلادي اليوم": ان هناك علاقة واضحة بين الكيان الصهيوني وتنظيم داعش الارهابي والصحف الاسرائيلية اكدت ان حوالي 700 عنصر من داعش ممن اصيبوا في سوريا تعالجوا في تل ابيب، وهذا يدل على حجم الدعم المقدم لهم، مشيرا الى ان اسرائيل تمول داعش العراق وسوريا بالاسلحة والمعدات والاموال وكافة الدعم.

واشار الى ان الاسلحة الاسرائيلية تنقل الى داعش في العراق عن طريق الحدود السورية مستغلين بعض الثغرات في الحدود، موضحا انه لا غرابة في ان يتم العثور على اسلحة اسرائيلية لدى داعش في الانبار، لان داعش يتلقى دعما اسرائيلياً واضح بمساعدة قطر والسعودية ودول اخرى ممن تحاول اسقاط العملية السياسية في العراق.

هذا وأكد قائد الفرقة الذهبية للعمليات الخاصة في العراق اللواء فاضل جميل البرواري، امس الاحد، ان الاسلحة والعتاد المستخدم من قبل تنظيم "داعش" الارهابي في عمليات الانبار اسرائيلية الصنع.

وقال البرواري في صفحته الشخصية بمواقع التواصل الاجتماعي "فيس بوك" : إن كل عمليات القتل في العراق كانت تستخدم تقريبا من عتاد واحد وهذا العتاد في 2006 كان يستخدم لقتل المواطنين. واضاف: عندما ذهبنا الى الانبار لمقاتلة تنظيم "داعش" الارهابي تفاجأنا ان كل الاسلحة التي تستخدم في قتل وترويع المواطنين وضرب الجيش هي نفس اسلحة 2006، مشيرا الى ان المفاجأة الكبرى ان هذه الاسلحة والعتاد اسرائيلية الصنع.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Mar 4 Fév - 15:11

ithviriw a écrit:

الإثنين 3 فبراير 2014 - 15:47 بتوقيت غرينتش
"تصل اليه عن طريق الثغرات الموجودة في الحدود السورية – العراقية.[
s[/siize]

[size=24]Avec la complicité de Malilki le rafidhi, et Assad le Noussayr, les frontières leur sont ouvertes

القاعدة تعلن أن لا صلة لها بـتنظيم "داعش
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Aujourd'hui à 13:31

Revenir en haut Aller en bas
 
Coopération MOSSAD services "Sono" arabes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Coopération / Partenariat !
» [résolu]Coopération militaire et retraite
» [philo] La Génération "Charmed"
» Grande-Bretagne : les dons arabes aux universités mènent à un enseignement "hostile"
» PREPARER L’UNIFICATION DU MONDE : " le MAITREYA &quot

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Islam et actualité :: Actualité-
Sauter vers: