Islam et actualité

Actualité et société
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sadam, ou le tyran devenu martyr grâce à BUSH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Timour Le Boiteux
Habitué


Nombre de messages : 2844
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Sadam, ou le tyran devenu martyr grâce à BUSH   Mar 9 Jan - 1:01

salam

Citation :
Tu es libre de juger les Irakiens, mais "Ahl meka edra bi ach'abiha", et si les Irakiens sont heureux, c'est qu'ils ont vu la fin d'un cauchemar qui a duré plus de 30 ans, mais comme le dit un proverbe algérien " ma yhesse bi eljamra illa elli ekwatou".
Donc tu n'es pas qualifié pour parler au nom du Peuple Irakien, et la joie de l'exécution a été saluée par la MAJORITE unanime des Irakiens
Ya ithviriw on a l'impression que tu es le porte parole de l'ensemble du peuple Irakiens sur ce forum pour dire qu'ils sont heureux de l'assassinat de Saddam et la façon dont il a été tué.

On a vu quelques Irakiens chiites chanter et denser comme des singes devant les écrants de cnn et foxe news et toi tu nous dis avec certitudes que le peuple irakiens était content de ce crime.
Déjà wallahi s'était honteux de voir ces animaux denser devant la mort d'un être humain, on dirai des vautour qui n'attendaient qu'un cadavre mort.

Quoi que tu dises, il y a deux possiblité et pas 3, ou bien les chiites d'IRAK ont mal calculé leur coup et se sont fait démasqué par leur hypocrisie, ou bien ils se sont fait piéger mais très bien, par leurs amis américains.

Dans les deux cas, l'assassinat de Saddam n'a pas fini dans leur intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Sadam, ou le tyran devenu martyr grâce à BUSH   Mar 9 Jan - 10:01

Abou Ouweis a écrit:
salam

Citation :
Tu es libre de juger les Irakiens, mais "Ahl meka edra bi ach'abiha", et si les Irakiens sont heureux, c'est qu'ils ont vu la fin d'un cauchemar qui a duré plus de 30 ans, mais comme le dit un proverbe algérien " ma yhesse bi eljamra illa elli ekwatou".
Donc tu n'es pas qualifié pour parler au nom du Peuple Irakien, et la joie de l'exécution a été saluée par la MAJORITE unanime des Irakiens
Ya ithviriw on a l'impression que tu es le porte parole de l'ensemble du peuple Irakiens sur ce forum pour dire qu'ils sont heureux de l'assassinat de Saddam et la façon dont il a été tué.

On a vu quelques Irakiens chiites chanter et denser comme des singes devant les écrants de cnn et foxe news et toi tu nous dis avec certitudes que le peuple irakiens était content de ce crime.
Déjà wallahi s'était honteux de voir ces animaux denser devant la mort d'un être humain, on dirai des vautour qui n'attendaient qu'un cadavre mort.

Quoi que tu dises, il y a deux possiblité et pas 3, ou bien les chiites d'IRAK ont mal calculé leur coup et se sont fait démasqué par leur hypocrisie, ou bien ils se sont fait piéger mais très bien, par leurs amis américains.

Dans les deux cas, l'assassinat de Saddam n'a pas fini dans leur intérêt.
Salamou 'alaikoum wa Rahmatou Allahi wa Barakatouhou;

Il n'y avait pas uniquement les 65% de chiites et les 20% de Kurdes qui étaient heureux de voir exécuté leur TYRAN que toi, par esprit de clan ou de tribalisme grégaire veut voir devenir " un héros", pour s'être lâchement LIVRE aux américains, sans opposer la moindre résistance, digne du soldat qu'il N'a JAMAIS été, mais une portion non négligeable "non Tikriti", des 15% de sounis, Irakiens, qui ont souffert de sa mégalomanie, de son arrogance et de son impitoyable brutalité de chef de GANG de tueurs, mais surtout ont souffert et ont été touchés dans leur dignité d'Irakiens fiers et honorables quand le lâche Sadam, qui promettait à Bush, l'Enfer, a préféré se rendre, lui, sa Brigade Républicaine et son "Ali Le chimique", au lieu de sauver l'honneur en opposant comme le fit un certain STALINE, à Stalingrad, une résistance qui aurait marqué l'HISTOIRE, ou comme le fit SAYED NASR ALLAH, à BEYROUTH Assiégée et soumise aux missiles et avions de l'ennemi.

Mais à croire que pour toi, le sens de l'honneur réside dans le discours, devant les masses terrorisées et soumises au battage médiatique comme le fait selon l'adage populaire, " Awed se fait battre et humilier dès qu'il sort dans la rue par tous les voyous du quartier, mais il redevient un TERRIBLE mari, dès qu'il rentre chez Kheïra, qu'il bastonne, pour la moindre chose".

Dans notre adage, Awed, c'est SADAM, et les voyous du quartier, ce sont les amis de BUSH, c'est à dire le gouvernement d'Union nationale Irakien, formé à la fois de sounis et de chiis, mais aussi les chefs des services de sécurité, TOUS sounis car SEULS expérimentés, les chiites ayant toujours été exclus de ces services par Sadam, et l'équipe du Président, donc des SOUNIS.

Mais la réalité est trop amère pour toi, et au lieu de parler VRAI, tu préfères TE tromper et vivre dans le MENSONGE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timour Le Boiteux
Habitué


Nombre de messages : 2844
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Sadam, ou le tyran devenu martyr grâce à BUSH   Mar 9 Jan - 11:56

salam
Ya ithviriw, arrête stp avec tes histoires de grande mère (awad et je ne sais pas qui) ici on parle des choses serieuses.

Tu parles des Kurdes, mais les lâchent assassins qui ont tué Saddam étaient tous des chiites et partisant de khabith Moqtada et ceux qui densaient comme des singes devant les écrants de télé sans aucune fierté étaient tous des chiites.

Quoi que tu dises, tes trois khabith et djoubounas ne valent plus rien devant l'humanité et Saddam est parti comme un grand Homme, il suffit de voir les sondages effectués sur certains sites comme al jzeera où 90% des sondés pleurent la mort de Saddam.

Y a un nouveau viédo qui vient de sortir sur le net, on peut voir que ces criminel l'ont egorges apres l'avoir pendu, reste a savoir si il etait encore vivant quand ces chiens l'ont egorge...la provocation des chiite est desormais on ne peut plus claire ...le jour de l'Aid el Adha fete pour les sunnis
le visage a ete battu par ces chiens enrages, puisse Allah faire qu'ils ne connaissent pas la mort sans avoir ete au prealable attaché par le cou a des voitures a Fallouja ou Baakouba, lancees a toute vitesse sur un bitume d'une route cailloutee par une chaude journee d'ete. Amine!!!


ithviriw, arrête stp de courir à droit et à gauche pour trouver des arguments bidons pour justifier ce crime.

reconnais au moins une fois que les chiites d'Irak ont commis un crime que l'histoire n'oubliera pas.

C'est honteux de vouloir tout justifier, surtout quand on n'a pas les arguments et on se voit obliger d'inventer des choses incoherents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timour Le Boiteux
Habitué


Nombre de messages : 2844
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Sadam, ou le tyran devenu martyr grâce à BUSH   Mar 9 Jan - 11:59

Citation :
Dans notre adage, Awed, c'est SADAM, et les voyous du quartier, ce sont les amis de BUSH, c'est à dire le gouvernement d'Union nationale Irakien, formé à la fois de sounis et de chiis, mais aussi les chefs des services de sécurité, TOUS sounis car SEULS expérimentés, les chiites ayant toujours été exclus de ces services par Sadam, et l'équipe du Président, donc des SOUNIS.
Les sounis qui sont dans ce gouvernement ou soutiennent de près ou de loin ce gouvernement collabos, nous les considéront comme des traitres et ils doivent être combattu, j'ai bien dit les membres et ceux qui les soutiennent.
Peux-tu aussi faire autant puisque toi aussi tu considère que ce gouvernement est composé par les amis de bush?

Pourquoi sextani, hakima et le bandit sader soutiennent ce gouvernement et pourquoi toi tu les approuves????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre
Membre


Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 15/06/2006

MessageSujet: Re: Sadam, ou le tyran devenu martyr grâce à BUSH   Mar 9 Jan - 17:00

Abou Ouweis a écrit:
Citation :
Dans notre adage, Awed, c'est SADAM, et les voyous du quartier, ce sont les amis de BUSH, c'est à dire le gouvernement d'Union nationale Irakien, formé à la fois de sounis et de chiis, mais aussi les chefs des services de sécurité, TOUS sounis car SEULS expérimentés, les chiites ayant toujours été exclus de ces services par Sadam, et l'équipe du Président, donc des SOUNIS.
Les sounis qui sont dans ce gouvernement ou soutiennent de près ou de loin ce gouvernement collabos, nous les considéront comme des traitres et ils doivent être combattu, j'ai bien dit les membres et ceux qui les soutiennent.
Peux-tu aussi faire autant puisque toi aussi tu considère que ce gouvernement est composé par les amis de bush?

Pourquoi sextani, hakima et le bandit sader soutiennent ce gouvernement et pourquoi toi tu les approuves????

Salam aleikoum,

Après avoir égorgé Saddam, je n'attend plus rien de ces vermines rawafids et le soutien de leurs maitres iraniens. J'espère que les Américains et les sionistes pulvériseront en quelques secondes le régime des ayatoshaytanes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timour Le Boiteux
Habitué


Nombre de messages : 2844
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Sadam, ou le tyran devenu martyr grâce à BUSH   Mar 9 Jan - 17:01

rtsp://stream.islamonline.net/strm/d/arabic/news/2007-01/09/images/01.RM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Sadam, ou le tyran devenu martyr grâce à BUSH   Mar 9 Jan - 19:07

ferdaws a écrit:
c'est quoi le baathisme Question
Assalam;

J'allais te répondre en utilisant l'argument confessionnel ou lingusitique, et c'eût été une discussion des plus utiles, car elle poserait la dualité entre Thamazighth et la langue arabe, que prônent les baathistes, pour éliminer ce faisant l'écueil de la religion qui divise à la fois chrétiens comme l'un des fondateurs du Baath, Michel Aflak, chrétien orthodoxe, syrien qui se réfugiera en Irak, que les musulmans divisés surtout au Moyen Orient en une miryade de madhahib ennemis.
Mais je préfère laisser ce point à plus tard, car il risque de nous mener vers des discussions utiles, mais oiseuses...
Je recommande de lire tout l'article car il présente toute la problématique de Thamazighth vis à vis du français et de l'arabe, et le problème du ba'athisme, ou ( renaissance arabe) autour de la langue, et mise à l'écart de la religion qui tout en étant pourtant le vecteur privilégié du Coran qui de ce fait valorise la langue arabe, devient pour les "nationaux-socialistes arabes" du ba'ath qui visionnent l'Unité arabe, non point dans la perspective de l'Etat nation, ou du territoire, selon le modèle français, mais selon le critère de race, d'ethnie ou de langue selon le modèle de la nation allemande, qui conduira au nazisme ou un peu au sionisme, qui lui rajoutera pourtant la religion.

Pour le moment voici le lien...

http://www.souss.com/forum/espace-histoire/7643-baathisme-l-ideologie-sinspire-nationalisme-allemand.html

Qu'est-ce que le Baa's (ou Baath) ?

Parti politique d'origine syrienne dont l'appellation officielle est le parti de la renaissance socialiste. Parti fondé en 1943 par Michel Aflak. Sa doctrine repose sur deux piliers: la constitution d'une nation arabe unifiée du Maroc à l'Irak, et la construction d'un socialisme antimarxiste fondé sur l'individu. En Irak, le parti Baas est devenu une simple courroie de transmission au service de l'exécutif et plus particulièrement de Saddam Hussein, président du parti et chef d'Etat.
Source : Dictionnaire encyclopédique d'Histoire Mourre


DEVELOPPEMENT

Le Baath (Renaissance en arabe) est le parti politique au pouvoir en Irak et Syrie depuis les années 1960.
Le mouvement baathiste a été créé à Damas dans les années 40 par le chrétien Michel Aflak et le musulman sunnite Salah Al Din Bitar. En 1953, ce mouvement prend le nom de Parti baath Arabe Socialiste. Il atteint son apogée dans les années 60, et devient l'une des principales expressions du nationalisme arabe révolutionnaire.

L'unité arabe est au centre de la doctrine du baath et prime sur tout autre objectif. Selon son fondateur, Michel Aflak, les peuples arabes forment une seule nation aspirant à constituter un Etat et à jouer un rôle spécial dans le monde. De sensibilité laïque, il admet cependant le rôle que l'Islam a joué dans l'arabisme et appelle au socialisme. Le baath se prononce, du moins dans les années 50, en faveur d'une démocratie pluraliste et d'élections libres. Enfin, la question palestinienne, si elle le préoccupe, est loin de constituer le point central de son idéologie.

Le baath se manifeste très tôt dans la vie politique de la Syrie où militaires et civils se succèdent au pouvoir après l'indépendance. Une mutation se produit dans l'idéologie et l'organisation du parti à la suite de périodes de clandestinité successives. Il multiplie les attaques contre la démocratie libérale alors que les militaires jouent un rôle accru dans l'appareil; les revendications à caractère socialiste s'affirment.
Mais le tournant dans l'histoire du parti date de 1958 et de la constitution de la République Arabe Unie (RAU) entre l'Egypte et la Syrie. Le baath, qui partage les analyses de Nasser sur la politique arabe et internationale, accepte de dissoudre sa section syrienne. L'échec de la RAU en septembre 1961 provoque une longue crise interne. Celle-ci s'accentue alors même que le parti accède au pouvoir en Irak en février 1963 et en Syrie en mars de la même année.

L'échec de la RAU amène surtout certains cadres à remettre en cause le dogme de l'unité arabe. En Syrie, ceux qu'on appelle les "régionalistes" - dont faisait partie le chef de l'Etat syrien Hafez El Assad - (par opposition aux "nationalistes", favorables à un dessein arabe), affirment progressivement leur domination à partir de la prise de pouvoir par le baath en 1963. Les fondateurs du parti, dont Michel Aflak, sont contraints à l'exil.
Deux directions panarabes - avec chacune ses sections régionales - se mettent en place : l'une à Damas, l'autre à Bagdad où Michel Aflak s'est réfugié, après la prise de pouvoir par le baath - avec la participation de Saddam Hussein - en juillet 1968. Les deux partis se transforment alors en instrument des politiques d'Etat. L'annexion du Koweit par l'Irak en août 1990 "comme une étape de l'unification arabe" est une illustration de cette transformation.

Paradoxalement, c'est une fois arrivé au faîte du pouvoir - avec la direction de deux grands Etats arabes - que le baathisme a entamé son déclin comme idéologie. Le baathisme imprime pourtant une marque spécifique en politique intérieure - avec l'application de mesures socialistes et une certaine laïcité.

Source : MEDEA (Institut européen de Recherche sur la Coopération Méditerranéenne et Euro-Arabe)
(août 1990)

Pour en savoir plus :

Le Monde Diplomatique : La dictature de M. Saddam Hussein (Un paragraphe sur le Baath).
Le Monde Diplomatique : Emprise vacillante du parti Baas en Irak (Le Baath en 2000)
------
La dictature de M. Saddam Hussein
Cahier archivé le 1er janvier 2006
Attention, le contenu de ces cahiers n'est plus mis à jour. Merci d'en tenir compte si vous utilisez ces documents à titre de référence.
La constitution de l’Etat irakien s’est largement faite sous influence du colonisateur anglais. Il a voulu se situer exclusivement dans un héritage ottoman dépouillé de l’islam, sous sa version laïque, sans prendre en compte les autres héritages auxquels se rattachait une partie majoritaire de la population. Toute opposition qu’elle soit communiste, sunnite, chiite ou kurde (malgré la reconnaissance de leurs droits politiques et culturels) a été combattue. Exécutions, massacres se sont répétés sous les différents régimes. Sous Saddam Hussein, un clan au pouvoir contrôle tout l’Etat irakien.

Une société contrôlée
La représentation parlementaire a été remplacée par la souveraineté du Conseil de commandement de la révolution. Depuis 1979, le CCR représente pour M. Saddam Hussein, un instrument sûr où dominent les éléments sunnites originaires de Takrit (comme le président) ainsi que les membres de sa famille.

Les cours de justice ont été remplacées par les tribunaux révolutionnaires.

Aux côtés de l’armée, affaiblie, la garde républicaine, corps d’armée d’élite du régime de M. Saddam Hussein, et les milices exercent un contrôle surveillé de la situation intérieure.

Le Baas : le parti du pouvoir
Fondé à Damas dans les années 40 par Michel Aflak, un chrétien orthodoxe, et Salah al Din Bitar, un musulman sunnite, le parti Baas (en arabe : renaissance) se développe dans un Proche-Orient encore dominé par les puissances coloniales, en premier lieu la Grande-Bretagne, mais déjà ébranlé par les luttes nationales. Les mots d’ordre sont alors : retrait des troupes étrangères, indépendance, unité arabe, fin de la « colonisation sioniste » en Palestine.

Le Baas, qui tient son congrès constitutif en 1947 est le premier parti à considérer l’ensemble du monde arabe comme son champ d’action. Il crée des sections « régionales » en Jordanie (1948), au Liban (1949-1950), en Irak (1951) et place l’unité arabe au centre de sa doctrine. De sensibilité laïque - il rejette les divisions confessionnelles - le Baas reconnaît cependant le rôle de l’islam dans la formation de l’arabisme. Peu à peu il multiplie les attaques contre la démocratie libérale et renforce son orientation socialiste.

En Irak, il a d’abord participé à l’action clandestine de l’opposition sous la monarchie puis a été l’auteur de deux coup d’Etat en 1963 et 1968, date à laquelle il s’est installé au pouvoir.

Deux directions panarabes se mettent alors en place : l’une à Damas, l’autre à Bagdad. Le parti connaît par la suite de multiples scissions et purges entre « gauche » et « droite », militaires et civils, pro-syriens et partisans de Michel Aflak. Le parti n’est plus aujourd’hui que le paravent politique du clan au pouvoir.

M. Saddam Hussein
Musulman sunnite, né le 28 avril 1937 à Takrit dans une famille paysanne, M. Saddam Hussein règne depuis plus de vingt ans sur l’Irak.

Scolarisé tardivement, il s’inscrit dans un lycée à Bagdad en 1955. Il s’y politise et adhère, en 1957, au parti Baas.

Peu de temps après la révolution du 14 juillet 1958, qui met fin à la monarchie, son parti passe dans l’opposition. En octobre 1959, il participe à une tentative d’assassinat avortée contre le général Abdelkarim Kassem : blessé il doit s’enfuir, d’abord en Syrie, puis en Egypte où il termine ses études secondaires. C’est là qu’il apprend le succès du coup d’état de février 1963, qui a renversé Kassem et auquel le Baas a participé. Il rejoint donc Bagdad et s’intègre à la direction du parti. Mais le Baas est écarté du pouvoir en novembre 1963 : il plonge dans la clandestinité.

Arrêté en octobre 1964, il passe deux années en prison. A sa sortie, il est élu secrétaire général adjoint du parti. Mais ce sont les officiers baassites, et à leur tête M. Hassan Al Bakr, qui organisent le coup d’état du 17 juillet 1968, puis éliminent le 30 juillet quelques uns de leurs alliés. A partir de cette date commence l’irrésistible ascension de M. Saddam Hussein. En alliance avec le général Al-Bakr, il renforce l’aile politique du Baas - dont l’influence est réduite - et réussit notamment la « baasisation » des forces armées : avant la fin 1970, 3 000 commissaires politiques encadrent les officiers. En novembre 1969, il accède à la vice-présidence du Conseil de commandement de la révolution (CCR), le véritable centre de pouvoir. Par l’élimination, y compris l’assassinat politique, de ses rivaux, le duo Saddam Hussein-Hassan Al Bakr assure définitivement, son pouvoir à la fin de 1971. M. Saddam Hussein s’en affirme le véritable homme fort et prend les grandes décisions, de la nationalisation du pétrole à l’attaque contre l’Iran, puis à l’invasion du Koweït.

La fonction d’Al Bakr était surtout d’assurer la loyauté d’un maximum d’officiers. Petit à petit, il devient inutile : le 16 juillet 1979, il démissionne de la présidence de la République et du CCR, immédiatement remplacé par M Saddam Hussein. Quelques jours plus tard, plusieurs hauts dirigeants passent en jugement et sont exécutés pour « complot » et « complicité » avec la Syrie. A partir de 1979, M. Saddam Hussein accélère la réorientation de l’Irak envers le camp modéré arabe et, après la mort de Sadate, la constitution d’un axe Bagdad-Amman-Le Caire.

La guerre irako-irannienne confirme une véritable militarisation du pays rendue possible par la complaisance dont bénéficie M. Saddam Hussein à l’étranger, notamment en Occident - une complaisance que n’entamera pas l’utilisation par son armée de gaz chimiques contre l’armée iranienne et contre les rebelles kurdes : n’est-il pas le meilleur rempart contre le « danger islamiste » ? La fin du conflit, en 1988, avec ses centaines de milliers de victimes, laisse l’Irak exsangue et ruiné. Pour tenter de sortir de la crise, M. Saddam Hussein se lance à nouveau dans l’aventure et envahit le Koweït le 2 août 1990.

Incapable d’anticiper l’ampleur de la riposte américaine, il laissera échapper diverses occasion de règlement pacifique de la crise du Golfe, qui se transformera en guerre et en défaite cuisante pour son pays. La passivité occidentale lui permet de venir à bout des insurrections chiite et kurde du printemps 1991, et il réussit à consolider son pouvoir après une période de flottement. Il utilise de plus en plus les solidarités primaires, notamment tribales, pour survivre
. La défection de ses deux gendres, qui se réfugient en Jordanie le 8 août 1995, porte un coup dur au régime. Le retour négocié des deux frères en Irak et leur assassinat, le 13 février 1996, jettent une lumière crue sur la brutalité des méthodes du dictateur. Des méthodes qui se perpétuent avec l’assassinat en février 1999 de l’ayatollah Mohammed Sadek el Sadr, neveu du fondateur du parti Da’wa. Toute la politique de M. Saddam Hussein vise à assurer la pérennité du régime, entraînant un climat de peur et de suspicion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forums
Habitué


Nombre de messages : 1580
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: Sadam, ou le tyran devenu martyr grâce à BUSH   Mer 10 Jan - 5:40

ithviriw a écrit:
et la joie de l'exécution a été saluée par la MAJORITE unanime des Irakiens, et des HOMMES et femmes JUSTES dans le Monde CIVILISE, et évidemment les complices de Sadam, ne pouvaient que pleurer, tout comme ceux qui ont vu leur PION ou leur JOKER sacrifié au nom de la "RealPolitik", et aussi bien Bush qui a pourtant ordonné l'exécution, pour convenances de politique intérieure, que les Séoudiens, qui auraient voulu éventuellement le réutiliser après aiguisage...

il y a des phrases comme ca qui n'ont pas de sens ou tout est mélangé
par exemple ce qui est souligné
peut être qu'on vit pas dans le même monde, who knows ?
mise a part Bush & Co (almerde, Blair, Berlusconi, Aznar, les polonais maybe, ect...) les HOMMES et femmes JUSTES dans le Monde CIVILISE comme tu le dis ont tous dénoncé la mascarade de l'assassinat de Saddam allah yarahmou
et la majorité des musulmans l'ont pleuré, étaient-ils les complices de Saddam, somme nous ses complices? aajib wallah aajib!!!
même les kurdes ca leur est passe par la gorge
main bon!
Saddam n'est plus, l'important maintenant c'est de dénoncer les Harki qui sont venu après lui et aident les américains a s'installer et a durer dans le monde musulmans, peut importe leur religion ou leur madhab
et parmi eux el Hakim et Sadr, ce dernier m'a vraiment déçu, comme je ne suis pas a ma première déception dans la vie, je l’accepte donc
sans oublier les autres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Sadam, ou le tyran devenu martyr grâce à BUSH   Mer 10 Jan - 11:14

Pierre a écrit:
ithviriw a écrit:
Dans notre adage, Awed, c'est SADAM, et les voyous du quartier, ce sont les amis de BUSH, c'est à dire le gouvernement d'Union nationale Irakien, formé à la fois de sounis et de chiis, mais aussi les chefs des services de sécurité, TOUS sounis car SEULS expérimentés, les chiites ayant toujours été exclus de ces services par Sadam, et l'équipe du Président, donc des SOUNIS.
Les sounis et les chiites qui sont dans ce gouvernement ou soutiennent de près ou de loin ce gouvernement collabos, nous les considérons comme des traîtres et ils doivent être combattus, j'ai bien dit les membres et ceux qui les soutiennent.
Peux-tu aussi faire autant puisque toi aussi tu considères que ce gouvernement est composé par les amis de bush?

Pourquoi sextani, hakima et le bandit sader soutiennent ce gouvernement et pourquoi toi tu les approuves????

Salam aleikoum,

Après avoir égorgé Saddam, je n'attend plus rien de ces vermines rawafids et le soutien de leurs maitres iraniens. J'espère que les Américains et les sionistes pulvériseront en quelques secondes le régime des ayatoshaytanes.
Assalamou 'alaikoum wa Rahmatou Allahi wa Barakatouhou;

Chassez le naturel et il revient au galop !

Tous les suppôts des américains et des sionistes, qui "veulent du bien à l'Irak dominée", doivent être combattus, sans considération de leur appartenance ou non aux gens du culte, comme Al Hakim le chiite vendu et quiconque se réclame de sa ligne de conduite politique, ou Dwairi le soi-disant souni-salafi, au gouvernement irakien, à la soi-disant "résistance fantoche composée de terroristes dressés à tuer chaque jour des dizaines d'Irakiens avec des voitures piégées fournies par leurs maîtres sionistes, américains et saoudiens" qui les manipulent pour s'auto décimer.

Hommage, cependant doit être rendu au Peuple Irakien DEBOUT et qui RESISTE, contre les alliés salafis-wahabys, Croisés et sionistes.

L'appartenance religieuse, n'a rien à voir avec le nationalisme ni avec la Justice.
Les principes sont clairs: DEFNSE de l'IRAK, de la OUMA, de la JUSTICE, de la DIGNITE de l'Homme, et de SA FOI et son indépendance.


Devant Allah, Exalté Soit-IL, nul ne dira qu'il mérite d'entrer au Paradis, parce qu'il a ou non défendu Sadam, ou s'est fait le pion des Al Saoud, ou de Bush, Olmert, Blair ou l'Occident industrialisé.
Par contre, le Paradis, sera réservé à ceux des hommes et femmes qui n'auront pas participé à la déliquescence des moeurs, auront respecté l'Homme, Créature d'Allah, auront accompli Ses Commandements, respecté ses interdits, géré en "bon père de famille", la Société ou la cellule familiale, dont ils ont été mis en charge par Allah, ont interdit le blâmable, et incité et ordonné le Bien.

Le reste est de la rhétorique stérile, malsaine et puérile.
Insulter des musulmans, parce qu'ils n'ont pas pardonné à leur génocideur de les avoir pourchassés, et en profiter pour VOMIR ta haine de putois mal léché sur des "awliya Allah", dont tu ne connais ni les motivations, ni les souffrances endurées par eux-mêmes, leurs fidèles et leurs familles, et cette ignorance ne peut constituer de ta part, que signe d'immaturité. Shit
Tu ne peux comprendre ni leur stratégie, ni leurs motivations réelles, et tes insultes gratuites et déplacées à leur encontre, m'incitent à penser que tu pourrais tout aussi bien parodier aveuglément, une mise en scène qui ferait proférer Al 'Iyadhu Bi Allah, Al Hakim Al Jalil, par Sidna Moussa, as, celui qu'Allah, Al 'Alim, a mis sur sa voie, pour lui apprendre ce qui ne lui est pas accessible, malgré son propre statut d'Envoyé et de Dialogueur avec Allah, en la personne simple de Sidna Al Khoudir, as, lorsque celui-ci avait ébréché la barque qui les transportait ou tué l'enfant qu'ils avaient rencontré....

Les musulmans Irakiens, chiites et Sounis, qui ont été victimes de la folie sanguinaire du diable Sadam, devenu le lâche et pleutre, que nous avons vu dans un trou à rat, quand il s'est rendu sans même tirer une balle d'honneur ou s'être suicidé comme le firent dignement, Hitler et Eva Brown.
Ils n'ont pas besoin de notre contribution pour les diviser encore plus, mais au contraire, ils n'ont besoin ni de notre joie indécente, ni de nos larmes de crocodiles, mais tout au moins ils ont droit à l'expression sobre et respectueuse pour leurs millions de morts imputables à la politique du diable Sadam, et donc de nos soupirs de soulagement et de notre solidarité, pour s'être enfin débarrassé du cauchemar Sadam, enlevé des mains d'une parodie de justice indigne, car au service de ses propres manipulateurs américains, et livré à la VRAIE Justice, celle d'Allah, puisque celle de BUSH, a tenté d'en faire le "martyr" utilisable à titre posthume contre les musulmans et les Irakiens pour les diviser encore plus.

Quant au souhait de Pierre, pour que soit pulvérisé par SES frères sionistes et US, la République Islamique, je crois que Sadam s'y est justement cassé les dents depuis que TES frères sionistes et Occidentaux, l'ont manipulé, que les Séoudiens ont dilapidé leurs revenus pétroliers, non pas pour assurer un avenir et des investissements industrialisants de leur pays, mais pour SERVIR la SEULE CAUSE qui vaille pour eux d'être SERVIE : Le triomphe de l'idéologie qu'ils servent, celle du veau d'Or, et du pouvoir Pharaonique, fusse sous le parapluie nucléaire sioniste et US.

L'Islam ne se mange pas en salade, M. Pierre, et il ne se négocie pas avec le prix du Brent, mais dans les mosquées par ceux qu'Allah, a désignés Awliyaou Allah aladhina la Khawfun 'alayhim wa la houm yehzanoun, donc ailleurs que dans les salons feutrés de Sharm Asheikh, entre le Prince BANDAR de Séoudie, Ulla de Jordanie, MouBRIK d'Egypte, et généraux du Mossad et conseillers d'Olmert, avec rapports détaillés à BUSH, sur les stratégies avancées pour "piller le GMO et faire plier la République Islamique d'Iran", cauchemar des roitelets "maintenus au pouvoir par Wall Street".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
haydar
Habitué


Nombre de messages : 573
Localisation : Australia Adelaid
Date d'inscription : 06/08/2005

MessageSujet: Re: Sadam, ou le tyran devenu martyr grâce à BUSH   Mer 10 Jan - 19:24

Abou Ouweis a écrit:
salam
En tout cas Saddam est mort en hero, les traitres irakiens comme hakim sistani et sader sont devenu une honte pour l'oumma.
Saddam est parti comme un Battal, les 3 mousqotaires vivent comme des djoubona.

Salam,
Take-it easy Abu ouweis!!je sais que toi et tes semblables vous etre frappee d'une amnesie collective.d'apres vous les crimes comit par sadam sont tous pardonable[Afa Allahou Amma SalaF]..et a cause de quelques "collabo",khobzistes chiites et sounites[gouvernement] ,sadam est devenu Battal,martyre???
Est ce que tu agi en tant que musulman ou bien en tant que arabe nationaliste???
Ce que je sais, un hero c'est celui qui mort avec l'arme a la main ou bien comdamne a mort apres avoir mener une RESISTANCE farouche contre les l'envahisseurs...comme le cas de Omar al mokhtar[rahimahou Allah],Cheikh Bouamama,[ra]Ali la point,Al Arbi ben m'hidi,etc..[rahimahoum allah ]
Oui! Sadam c'est un Battal...contre son peuple,contre ses voisins[l'Iran,kuwait]...la je suis d'accord avec toi.Mais contre les Kuffars ...c'est un Djaban ,au point il a creuse un trou pour se cacher comme un Rat.
Ce n'est pas Al Sistani ou Sadr qui ont demande le secoure a bush..
L'administration americane avait un projet geo-politique en moyen-orient;alors pour l'appliquer,ils ont Utilise leur ancien "Jockey" comme un arguement indiscutable{HAKON OURIDA BIHI BATIL},vu les crimes et la distabilisation totale dans la region commit par son gouvernement baathiste pour servir ses maitres de la maison noir.
Concernant le gouvernement irakien,je suis d'accord avec toi,que ses derniers n'ont aucun pouvoir sur les decisions decisifs qui touche les interets supreme dans la region ,et cela s'applique a tte les pays du golf et moyen -orient a l'exeption de l'Iran Islamique.
Si Sadr ete content et heureux de voir le boucher qui a elimine` son pere et sa famille ,"execute" de cette maniere,je le blame pas,car sadam n'a jamais respecte les jours sacres !soit l'Aid,soit ramadhan,soit mouloud..pour lui l'execution n'a pas de sacrement.

Oui,Al-Hakim,a fait des erreurs Impardonable ,je ne sais pas ,que ce qu'il attend de ce criminale Bush??Vraiment c'est un comportemet deshonorable..surtt avec Al amama ..est ce qu'il pense que l'administration Americane vont le donner le pouvoir sur un plat??
il se trompe!!..Bien que ce dernier a perdu presque tte sa famille,tues par Sadam ...mais est ce qu'il est dupe a ce point ,il ne sait pas que le gouvernement Americane etait le bras droit du regime Baathiste en Irak,et il partage la responsabilite de tte les crimes et guerre comit par sadam...!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timour Le Boiteux
Habitué


Nombre de messages : 2844
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Sadam, ou le tyran devenu martyr grâce à BUSH   Mer 10 Jan - 21:12

Ya haydar, qu'allah te donne un cerveau pour réfléchir avec, car ton cas ça commence à devenir grave.
Quand le traitres moubarak, les souads et les autres emir et princes judaisés demande l'aide aux américains ils sont des traitres, des sionistes, des terroristes wahabis à tes yeux et quand c'est hakim avec son tourban noir, alors tu appelles cela juste des erreurs?

Je ne suis pas un nationaliste arabe et loin de là, je dénnonce tous les crimes commis par saddam nottament sa guerre injuste contre l'Iran mais tout cela ne justifie son assassinat lâche par le gang mafieux de ton moqtada.
Je suis un homme et j'aime les comportement des hommes, Saddam s'est comporté comme un homme devant les lâches qui voulaient sa peau et cela n'est pas donné à n'importe qui.

Les chiites se sont fait avoir en beauté par leurs amis américains, saddam a tué comme tu le dis toi même des kurdes et des sunites, alors pourquoi aucun sunites et aucun kurdes n'étaient présent pendant son assassinat???

Les américains avaient besoin de moboliser le monde sunites contre les chiites donc ils ont trouvé l'ocasion avec l'aides de nombreux iblisses parmi les chiites comme sextani, hakim et le bandit mosqtada.

Tu dis que Saddam a tué le père de Sader un jour de fête, donc sader a fait la même chose pour venger son père, dans ce cas, où la difference entre saddam et ceux qui tu déffends?


Bref, quoi que tu dises, Saddam est un Battal, se comporetr comme il a fait juste 2min avant sa mort n'est pas donné à n'importe qui, tu verras surement un jour inshallah quand le bandit Sader sera trainer devant les tribunaux islamique et quand les moudjahidines le condamneront à mort, attend toi à ce jour et ne vient pas pleurer, la justice sera fait tôt ou tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Sadam, ou le tyran devenu martyr grâce à BUSH   Jeu 11 Jan - 18:12

Abou Ouweis a écrit:
.... un cerveau pour réfléchir avec, ..... tout cela ne justifie son assassinat .........j'aime les comportement des hommes, Saddam s'est comporté comme un homme devant les lâches qui voulaient sa peau et cela n'est pas donné à n'importe qui..*

Les américains avaient besoin de moboliser le monde sunites contre les chiites ....

Tu dis que Saddam a tué le père de Sader un jour de fête,
.... Saddam est un ... bandit, ...Sader sera trainer devant les tribunaux .....ne vient pas pleurer, la justice sera fait tôt ou tard.

Assalamou 'alaikoum wa Rahmatou Allahi wa Barakathou;

Non, Abou Ouweiss, tu n'es pas seule avec lui à soutenir Sadam, vous avez de VRAIS amis, regardes un peu cette VIDEO, et surtout ne les oublies pas, tu pourras TOUJOURS compter sur eux, ils seront TOUJOURS présents à vos côtés, comme ils le furent aux côtés de Sadam, dans sa guerre contre la République Islamique, même si vous vous êtes fâchés en 91...

Allez, je te laisse avec la VIDEO, et surtout fais nous partager tes commentaires.

Je crois que ceux qui se divisent et invitent à la DIVISION devraient mieux regarder cette VIDEO.

http://www.dailymotion.com/Extremist...stes-de-france

Au fait l'affaire de Assas puis de deux Séoudiens, Place de la Concorde, ne te rappelle-t-elle pas le retournement d'alliances de 90-91, contre Sadam qui a osé "faire la ¨Paix avec la République Islamique" sans avoir reçu l'accord préalable des "mentors occidentaux" et de leurs maîtres à penser sionistes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Sadam, ou le tyran devenu martyr grâce à BUSH   Mer 21 Jan - 12:47

Assalam;

Un petit rappel à ceux qui oublient:

http://www.dailymotion.com/comments/ithviriw/1

http://www.dailymotion.com/comments/ithviriw/2

Et comme conséquence de l'impéritie arabe

http://globe.blogs.nouvelobs.com/archive/2009/01/19/gaza-qui-a-gagne.html#comments
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5474
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Sadam, ou le tyran devenu martyr grâce à BUSH   Mer 21 Jan - 16:28

Saddam Hussein RAHIUMAHOU ALLAH avait rendu un grand service à la communauté islamique en écrasant les tentatives Majouss d'influencer la région avec leur révolution rafidhie.
De plus il est le seul à avoir joint le geste à la parole en terrorisant les sionistes avec ses SCUDS.
Il est tout à fait normal que les sionistes s'allient avec les rafidhis pour l'executer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Sadam, ou le tyran devenu martyr grâce à BUSH   Jeu 22 Jan - 19:16

Ouaga a écrit:
Saddam Hussein RAHIUMAHOU ALLAH avait rendu un grand service à la communauté islamique en écrasant les tentatives Majouss d'influencer la région avec leur révolution rafidhie.
De plus il est le seul à avoir joint le geste à la parole en terrorisant les sionistes avec ses SCUDS.
Il est tout à fait normal que les sionistes s'allient avec les rafidhis pour l'executer.

Qu'ALLAH, te RASSEMBLE avec Sadam Hussein, le CHIMIQUE, et ses comparses, Yaoum Alkiyama.

Je savais que tu es ADORATEUR de TYRANS, et de CRIMINELS, et il était nécessaire de juste t'en donner l'occasion pour que tu te révèles sous ton VRAI visage, celui d'un POLYTHEISTE, qui adore tous les puissants sur terre.

Mais, comme tout le monde n'est pas comme toi, voici ce qu'un HOMME, mais un VRAI, un Grec pourtant, dit aux ALLIES de tes ALLIES séoudiens et Egyptiens, c'est à dire à TES COUSINS sionistes.


Sent : Monday, January 19, 2009 9 :15 PM
Subject: Ah si nos députés étaient capables d'une telle réaction !

L'ambassade israélienne à Athènes a envoyé au député socialiste grec Theodoros Pangalos
3 bouteilles de vin pour les fêtes de fin d'année. M. Pangalos a renvoyé les bouteilles avec cette lettre :

Cher Ambassadeur,

Merci pour les trois bouteilles de vin que vous m'avez envoyé pour les fêtes. Meilleurs voeux, à votre famille, aux membres de votre ambassade et une bonne et heureuse année. Bonne santé et progrès pour vous tous.

J'ai malheureusement noté que le vin que vous m’avez offert a été produit sur les Hauteurs du Golan. J'ai toujours su, depuis tout petit, que l'on ne doit ni voler ni accepter les fruits d'un vol. Je ne peux donc accepter ce cadeau et je dois vous le restituer.

Comme on le sait, votre pays occupe illégalement les Hauteurs du Golan qui appartiennent à la Syrie, selon le droit international et de nombreuses décisions de la communauté internationale.

Je saisis l'occasion pour exprimer mon espoir qu'Israël obtiendra la sécurité à l'intérieur de frontières reconnues et que les activités terroristes contre son territoire, de la part du Hamas ou de tout autre, seront contenues et rendues impossibles; j'espère en outre que votre gouvernement cessera de pratiquer la politique des punitions collectives appliquées sur une échelle totale par Hitler et ses armées.

Les actions comme celles que les militaires israéliens exercent actuellement à Gaza, rappellent les holocaustes de Grecs à Kalavrita, Doxato, Distomo et certainement aussi dans le Ghetto de Varsovie.


Sur ces pensées, permettez que je vous exprime, ainsi qu'aux citoyens d'Israël et aux habitants de toute la région, mes meilleurs vœux.

Athènes, 30/12/2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5474
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Sadam, ou le tyran devenu martyr grâce à BUSH   Jeu 22 Jan - 22:21

ALLAH YARAHMEK YA SADDAM tu avais caché la folie des rafidhis maintenant le monde entier se passe les images d'animaux rampants et de forcenés qui s'autoflagellent, même les bébés sont saignés comme des poulets.

المرشح لرئاسة المخابرات الأمريكية:
سنتعاون مع إيران لتحقيق المصالح المشتركة

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sadam, ou le tyran devenu martyr grâce à BUSH   Aujourd'hui à 5:02

Revenir en haut Aller en bas
 
Sadam, ou le tyran devenu martyr grâce à BUSH
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Saint Laurent de Rome Diacre et Martyr († en 258), commentaire du jour "Là où je suis, la aussi sera mon serviteur"
» Saint Marcel Pape et martyr et commentaire du jour "Suis moi"
» Saint Calixte Ier Pape et Martyr et commentaire du jour "Ils se mirent à lui en vouloir terriblement et le harcelaient"
» Saint Quentin Martyr, Saint Alphonse Rodriguez Frère coadjuteur de la Compagnie de Jésus, commentaire du jour "Zachée, descends vite"
» Vania MOISSEIF le jeune martyr de Volontirovka

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Islam et actualité :: Actualité-
Sauter vers: