Islam et actualité

Actualité et société
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mezrag rend hommage à Lamari ??!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
staify
Membre


Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Mezrag rend hommage à Lamari ??!!   Mer 29 Aoû - 16:16

Décès du directeur de la sécurité intérieure algérienne, le général-major Smain Lamari
Le directeur de la Sécurité intérieure algérienne, le général-major Smain Lamari, 67 ans, est décédé dans la nuit de lundi des suites d'une longue maladie, a appris mardi l'Associated Press auprès de sources médicales.

Le général Lamari, patron du contre-espionnage et de la lutte contre le terrorisme depuis la fin des années 80, avait été évacué dimanche en urgence sur l'hôpital militaire de Ain Naâdja, à l'est d'Alger, où il était régulièrement suivi.

Le président Abdelaziz Bouteflika a été montré à la télévision s'inclinant sur le cercueil du général, avant son inhumation mardi après-midi au cimetière d'El Alia, où reposent les martyrs de la révolution algérienne et les personnalités politiques et syndicales.

Le nom du général Smain Lamari, homme de l'ombre et l'un des personnages les plus influents du régime algérien, reste lié à celui du général de corps d'armée Mohamed Médiene, plus connu sous le pseudonyme de "Toufik", patron des services de renseignement algériens (DRS), dont il aura été un des plus proches collaborateurs pendant de longues années.

Le général Lamari faisait ainsi partie de ceux que la presse algérienne appelle "les décideurs", les hommes forts du régime qui font la décision politique. Avec le général Khaled Nezzar, désormais retraité et avec "Toufik", il a été l'un de ceux qui se sont opposés en 1991 à l'arrivée du Front islamique du salut (FIS) au pouvoir, en appuyant l'interruption du processus électoral qui allait précipiter l'Algérie dans les années noires du terrorisme, faisant quelque 200.000 morts, et dans la spirale de la violence islamiste qui dure encore aujourd'hui.

Le général Lamari, bien que considéré comme membre du clan des "éradicateurs" (opposé aux islamistes), a ensuite joué un rôle déterminant à partir de 2000 dans les négociations entre l'armée algérienne et l'AIS, bras armé du FIS. Ces négociations ont abouti à la reddition des maquisards de l'AIS dans le cadre de la politique de concorde civile du président Boutef.

[b]L'ancien émir de l'AIS Madani Mezrag, lui a rendu mardi un hommage dans un communiqué où il salue "l'homme de parole et de principe qui a tenu ses engagements", référence aux engagements de l'armée lors des négociations.[/size] [/b]

Né en 1941 dans la banlieue est d'Alger dans une famille modeste et dont le père était chauffeur de taxi, Smain Lamari était entré dans la police à l'indépendance de l'Algérie en 1962, puis passé dans la marine avant de suivre une formation militaire en Egypte à l'issue de laquelle il est été promu au grade de sous-lieutenant.

En 1966 il intègre les renseignements dont il gravit les échelons au fil des ans pour terminer avec le grade de général major chargé de la direction de la sécurité intérieure (DSI).

Comme tous les responsables des "services" le général Lamari cultivait la discrétion et évitait d'être sur le devant de la scène. Bien que son nom soit connu, rares étaient les personnes qui le connaissent physiquement. Jamais sa photo n'a été publiée dans la presse algérienne. AP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timour Le Boiteux
Habitué


Nombre de messages : 2844
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Mezrag rend hommage à Lamari ??!!   Mer 29 Aoû - 21:42

Salam aleikom
Si Mezrag a réellement tenu ces propos, on doit désormais considerer les cadres des mouvement islamistes aussi responsables que le junte militaire des les crimes contre le peuple.

J'ai toujours compris que si les mouvements islamistes n'ont jamais réussi à prendre le pouvoir, c'est que la plupart de temps ils sont dirigé par des hommes assoifés de pouvoir capablent à tourner et retourner leurs vestes selon les enjeux et leurs intérêts personels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5474
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Mezrag rend hommage à Lamari ??!!   Jeu 30 Aoû - 5:33

Abou Ouweis a écrit:
Salam aleikom
Si Mezrag a réellement tenu ces propos, on doit désormais considerer les cadres des mouvement islamistes aussi responsables que le junte militaire des les crimes contre le peuple.

.

Wa alaikoum essalam
Abassi en personne recevait un général au siège de l'ex: FIS et pas en cachette.
Et ce Madani a lui même négocié la redittion de l'AIS en 1997, avec ce m^me Smail; il est tout à fait qu'il dise que c'est un homme de parole.
Seule inconnue, le montant du deal entre les 2.
La rumeur dit que Madani s'est retourné en Lybie où il s'est fait soigné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5474
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Mezrag rend hommage à Lamari ??!!   Jeu 30 Aoû - 17:26

Un lien qui nous parle de cet individu, avec 2 bizarreries, ses années en Libye où personne ne sait ce qu'il y faisait, ensuite une "Evasion" des locaux de la police en pleine crise de 92, Arsène Lupin en miniature.

http://www.jeuneafrique.com/jeune_afrique/article_jeune_afrique.asp?art_cle=LIN25126madanneiret0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mezrag rend hommage à Lamari ??!!   Aujourd'hui à 19:02

Revenir en haut Aller en bas
 
Mezrag rend hommage à Lamari ??!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» je rend hommage à mon professeur
» Le pape Benoît XVI rend hommage à Marie Immaculée
» Dieppe rend hommage aux Canadiens
» Décès de Chenouda III, patriarche copte d'Egypte
» Ratzinger "rend hommage" au fondateur de Taizé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Islam et actualité :: La crise politique-
Sauter vers: