Islam et actualité

Actualité et société
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 VERITES historiques et IDEES reçues sans fondements

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: VERITES historiques et IDEES reçues sans fondements   Mer 10 Aoû - 1:31

Assalam;

Quelle est l'origine de la culture sounie, après Omar, Othmane-Moua'wya-Merouane et l'influence des juifs et chrétiens, qui ont introduit les "israilyate" à travers Abou Hourayra, et Al Jalili, puis Ibn Taymiya, les meilleurs disciples du faux rabbins yéménite, Ka'ab al Ahbar, qu'avait promu Omar, qui avait trés peu connu Rassoulou Allah, aswaws, qu'il ne voyait qu'une fois par semaine, puisqu'il habitait loin de Médine, en, plus d'avoir été plus préoccupé par les complots et les jouissances terrestres, au point de faire de Kaab Al Ahbar, son PERE spirituel, avant de le menacer, lui et Abou Houreyra, de "cesser de raconter les hadiths, sinon, il les renverrait à Daws, et au pays des singes..."
Mais le mal, était déjà fait, et Mouawiya et les Omeyades, deviendront la plaie du règne de Omar, qu'ils assassineront, lorsqu'ils constateront qu'il commençait à se méfier d'eux, rompant pour eux, ainsi le PACTE pour la prise de pouvoir, lors du Conclave de Saqifa, comme d'ailleurs en Algérie, avec le Conclave des DAF, à Ain Naaja, avant le PUTSH du 12 Janvier 1992, et l'élimination du SPHINX Boudiaf, par les DAF, et pour les "compagnons de la dernière heure", l'élimination tour à tour de Omar, puis ensuite, Oyhmane, toujours, pour les mêmes raisons.

Pour entendre les PREUVES et les explications SOUNIES, visionnez.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: VERITES historiques et IDEES reçues sans fondements   Mer 10 Aoû - 2:21

Assalam;

Kaab al Ahbar, Abou Hourayra, Mouawiya, et les hérésies reprises par les narrateurs comme Boukhari... au service non d'Allah, mais des Califes, souna perpétuée par les "salafis-gouvernement"...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: VERITES historiques et IDEES reçues sans fondements   Mer 10 Aoû - 21:43



061 خلافة الامام علي المرحلة المدنية
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5474
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: VERITES historiques et IDEES reçues sans fondements   Jeu 11 Aoû - 8:29

Lucky70 a écrit:
[ قال الإمام مالك – رضي الله عنه - : إنما هؤلاء قوم أرادوا القدح في النبي - صلى الله عليه وسلم – فلم يمكنهم ذلك ، فقدحوا في أصحابه حتى يقال : رجل سوء ، ولو كان صالحاً كان أصحابه صالحين ].(*).[ وقد رأينا في كتبهم من الكذب والافتراء على النبي – صلى الله عليه وسلم – وصحابته وقرابته أكثر مما رأينا من الكذب في كتب أهل الكتاب من التوراة والإنجيل ].(**). و[ النقل الثابت عن جميع علماء أهل البيت ، من بني هاشم ، من التابعين وتابعيهم ، من ولد الحسين بن علي ، وولد الحسن – رضي الله عنهما – وغيرهما ، أنهم كانوا يتولّون أبا بكر وعمر – رضي الله عنهما – وكانوا يفضلونهما على عليّ – رضي الله عنه – والنقول عنهم ثابتة متواترة ].(***).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: VERITES historiques et IDEES reçues sans fondements   Jeu 11 Aoû - 17:42

Soustara champion ès diffusion des KHOURAFATES a écrit:
Lucky70 a écrit:
[ قال الإمام مالك – رضي الله عنه - : إنما هؤلاء قوم أرادوا القدح في النبي - صلى الله عليه وسلم – فلم يمكنهم ذلك ، فقدحوا في أصحابه حتى يقال : رجل سوء ، ولو كان صالحاً كان أصحابه صالحين ].(*).[ وقد رأينا في كتبهم من الكذب والافتراء على النبي – صلى الله عليه وسلم – وصحابته وقرابته أكثر مما رأينا من الكذب في كتب أهل الكتاب من التوراة والإنجيل ].(**). و[ النقل الثابت عن جميع علماء أهل البيت ، من بني هاشم ، من التابعين وتابعيهم ، من ولد الحسين بن علي ، وولد الحسن – رضي الله عنهما – وغيرهما ، أنهم كانوا يتولّون أبا بكر وعمر – رضي الله عنهما – وكانوا يفضلونهما على عليّ – رضي الله عنه – والنقول عنهم ثابتة متواترة ].(***).
Pour ne pas répondre autrement que par le mépris à tes KHOURAFATES, je t'invite à te CULTIVER.
044 مرض النبي ووفاته 3


Où étaient tes VENERABLES GOUROUS, au lieu de participer aux OBSEQUES de Sayidouna Mouhamed, aswaws ??? puisque de toutes façons, ils ONT DESOBEI, en ABANDONNANT JAICH OUSSAMA, d'abord, et ensuite, en INSULTANT Rassoulou Allah, aswaws, qu'ils ont empêché d'écrire ses dernières volontés, et surtout, en L'INSULTANT: INAHOU LAYEHJOUR, avait OSE dire l'effronté Omar, qui ne connaissant pas le CORAN, ne pouvait pas savoir qu'Allah, Gloire à Lui, avait répondu aux abrutis comme Omar, "سورة النجم
بِسْمِ اللَّـهِ الرَّ‌حْمَـٰنِ الرَّ‌حِيمِ
وَالنَّجْمِ إِذَا هَوَىٰ ﴿١﴾ مَا ضَلَّ صَاحِبُكُمْ وَمَا غَوَىٰ ﴿٢﴾ وَمَا يَنطِقُ عَنِ الْهَوَىٰ ﴿٣﴾ إِنْ هُوَ إِلَّا وَحْيٌ يُوحَىٰ ﴿٤﴾


An-Najm 53
بسم الله الرحمن الرحيم
Par l'étoile à son déclin! (1) Votre compagnon ne s'est pas égaré et n'a pas été induit en erreur (2) et il ne prononce rien sous l'effet de la passion; (3) ce n'est rien d'autre qu'une révélation inspirée. (4)

046 الامام علي اثناء مرض ووفاة النبي 5



047 الامام علي اثناء مرض ووفاة النبي 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5474
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: VERITES historiques et IDEES reçues sans fondements   Ven 12 Aoû - 2:04

Soustara a écrit:
Lucky70 a écrit:
[ قال الإمام مالك – رضي الله عنه - : إنما هؤلاء قوم أرادوا القدح في النبي - صلى الله عليه وسلم – فلم يمكنهم ذلك ، فقدحوا في أصحابه حتى يقال : رجل سوء ، ولو كان صالحاً كان أصحابه صالحين ].(*).[ وقد رأينا في كتبهم من الكذب والافتراء على النبي – صلى الله عليه وسلم – وصحابته وقرابته أكثر مما رأينا من الكذب في كتب أهل الكتاب من التوراة والإنجيل ].(**). و[ النقل الثابت عن جميع علماء أهل البيت ، من بني هاشم ، من التابعين وتابعيهم ، من ولد الحسين بن علي ، وولد الحسن – رضي الله عنهما – وغيرهما ، أنهم كانوا يتولّون أبا بكر وعمر – رضي الله عنهما – وكانوا يفضلونهما على عليّ – رضي الله عنه – والنقول عنهم ثابتة متواترة ]..




*****
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: VERITES historiques et IDEES reçues sans fondements   Ven 12 Aoû - 2:09

Soustara champion ès diffusion des KHOURAFATES a écrit:
Lucky70 a écrit:
[ قال الإمام مالك – رضي الله عنه - : إنما هؤلاء قوم أرادوا القدح في النبي - صلى الله عليه وسلم – فلم يمكنهم ذلك ، فقدحوا في أصحابه حتى يقال : رجل سوء ، ولو كان صالحاً كان أصحابه صالحين ].(*).[ وقد رأينا في كتبهم من الكذب والافتراء على النبي – صلى الله عليه وسلم – وصحابته وقرابته أكثر مما رأينا من الكذب في كتب أهل الكتاب من التوراة والإنجيل ].(**). و[ النقل الثابت عن جميع علماء أهل البيت ، من بني هاشم ، من التابعين وتابعيهم ، من ولد الحسين بن علي ، وولد الحسن – رضي الله عنهما – وغيرهما ، أنهم كانوا يتولّون أبا بكر وعمر – رضي الله عنهما – وكانوا يفضلونهما على عليّ – رضي الله عنه – والنقول عنهم ثابتة متواترة ].(***).
Pour ne pas répondre autrement que par le mépris à tes KHOURAFATES, je t'invite à te CULTIVER.
044 مرض النبي ووفاته 3


Où étaient tes VENERABLES GOUROUS, au lieu de participer aux OBSEQUES de Sayidouna Mouhamed, aswaws ??? puisque de toutes façons, ils ONT DESOBEI, en ABANDONNANT JAICH OUSSAMA, d'abord, et ensuite, en INSULTANT Rassoulou Allah, aswaws, qu'ils ont empêché d'écrire ses dernières volontés, et surtout, en L'INSULTANT: INAHOU LAYEHJOUR, avait OSE dire l'effronté Omar, qui ne connaissant pas le CORAN, ne pouvait pas savoir qu'Allah, Gloire à Lui, avait répondu aux abrutis comme Omar, "سورة النجم
بِسْمِ اللَّـهِ الرَّ‌حْمَـٰنِ الرَّ‌حِيمِ
وَالنَّجْمِ إِذَا هَوَىٰ ﴿١﴾ مَا ضَلَّ صَاحِبُكُمْ وَمَا غَوَىٰ ﴿٢﴾ وَمَا يَنطِقُ عَنِ الْهَوَىٰ ﴿٣﴾ إِنْ هُوَ إِلَّا وَحْيٌ يُوحَىٰ ﴿٤﴾


An-Najm 53
بسم الله الرحمن الرحيم
Par l'étoile à son déclin! (1) Votre compagnon ne s'est pas égaré et n'a pas été induit en erreur (2) et il ne prononce rien sous l'effet de la passion; (3) ce n'est rien d'autre qu'une révélation inspirée. (4)

046 الامام علي اثناء مرض ووفاة النبي 5



047 الامام علي اثناء مرض ووفاة النبي 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5474
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: VERITES historiques et IDEES reçues sans fondements   Ven 12 Aoû - 2:12

Soustara a écrit:
["]
Lucky70 a écrit:
[ قال الإمام مالك – رضي الله عنه - : إنما هؤلاء قوم أرادوا القدح في النبي - صلى الله عليه وسلم – فلم يمكنهم ذلك ، فقدحوا في أصحابه حتى يقال : رجل سوء ، ولو كان صالحاً كان أصحابه صالحين ].(*).[ وقد رأينا في كتبهم من الكذب والافتراء على النبي – صلى الله عليه وسلم – وصحابته وقرابته أكثر مما رأينا من الكذب في كتب أهل الكتاب من التوراة والإنجيل ].(**). و[ النقل الثابت عن جميع علماء أهل البيت ، من بني هاشم ، من التابعين وتابعيهم ، من ولد الحسين بن علي ، وولد الحسن – رضي الله عنهما – وغيرهما ، أنهم كانوا يتولّون أبا بكر وعمر – رضي الله عنهما – وكانوا يفضلونهما على عليّ – رضي الله عنه – والنقول عنهم ثابتة متواترة ]..




*****[
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: VERITES historiques et IDEES reçues sans fondements   Ven 12 Aoû - 2:26

073 الإمام علي يتم الحجة على معاوية

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucky70
Habitué


Nombre de messages : 1040
Date d'inscription : 14/11/2008

MessageSujet: Re: VERITES historiques et IDEES reçues sans fondements   Ven 12 Aoû - 8:55


يقول الشوكاني – رحمه الله -: [ وأمّا تسرّع هذه الطائفة – الرافضة – إلى الكذب وإقدامهم عليه والتّهاون بأمره ، فقد بلغ من سلفهم وخلفهم إلى حدّ الكذب على الله وعلى رسوله وعلى كتابه وعلى صالحي أمته ، ووقع منهم في ذلك ما يقشعرّ له الجلد
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: VERITES historiques et IDEES reçues sans fondements   Sam 13 Aoû - 4:07

Assalam;

Poursuivons, donc, notre connaissance des faits historiques qui ont caractérisé la RÉBELLION des APOSTATS conduits par Mou'awiya, que Rassoulou Allah, aswaws, avait désigné comme celui qui MÈNE à l'Enfer, quiconque le suit ou se conforme à ses enseignements...

Après l'APOSTASIE des MOURTEDDINES d'El Jamal, menés par des gens AVIDES de pouvoir, qui ne pouvaient donc en aucun cas, faire partie de "compagnons vertueux", et mieux ne pouvaient avoir vécu dans le "meilleur des temps islamiques", vu que ces derniers ont VERSE le SANG de musulmans, dans un seul but: s'arroger le pouvoir, quitte à verser le SANG des musulmans, qui souhaitaient RETABLIR, l'Islam et la communauté islamique, mise en place par Rassoulou Allah, aswaws, malheureusement, les rebelles qui se recrutent surtout, parmi les "musulmans de la 25ième heure", TALAQAS, ou parmi ceux qui ont déjà commis des infractions graves, durant la vie du Prophète, aswaws, se regrouperont, pour combattre Amir El Mou'minin, Ali, as.


L'imam Ali, as, appelle le pharaon de l'époque, le taliq Mou'awiya, Ibn Hind, l'anthropophage, et la perverse prostituée, dirigeant du groupe rebelle, qui guide vers l'Enfer, selon un hadith, rapporté par abou Derda, ra, d'ENNEMI du PROPHETE, aswaws.

Une vidéo, qui remet les pendules à l'heure...
بدايات معركة صفين
1- 074
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5474
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: VERITES historiques et IDEES reçues sans fondements   Sam 13 Aoû - 9:19

Lucky70 a écrit:

يقول الشوكاني – رحمه الله -: [ وأمّا تسرّع هذه الطائفة – الرافضة – إلى الكذب وإقدامهم عليه والتّهاون بأمره ، فقد بلغ من سلفهم وخلفهم إلى حدّ الكذب على الله وعلى رسوله وعلى كتابه وعلى صالحي أمته ، ووقع منهم في ذلك ما يقشعرّ له الجلد
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: VERITES historiques et IDEES reçues sans fondements   Dim 14 Aoû - 5:21

Assalam;

معركة صفين 3 77

Le maitre souni, de la critique des HADITHS, a dit: Si je devais vous enseigner ou vous parler de hadiths, LES SEULS qui soient crédibles, sont les SOURCES chiites, mais par la suite, malheureusement, les Califes sont intervenus pour faire exécuter quiconque se réfère aux chiites.

Adhahabi, sera victime de cet ostracisme, en INTERDISANT tout rappel de l'histoire des évènements qui ont concerné les "compagnons", et ce, depuis le CRIMINEL faussaire, Al Moutawakel, fondateur de l'adoration des SALAFS et donc du salafisme....

"Diffusez tout ce qui peut porter préjudice aux Ahl el Beyt, as, INTERDISEZ toute relation des faits concernant les MEFAITS des compagnons, surtout s'ils sont les ennemis des ahl el beyt, as, par contre inventez tout ce vous pouvez, pour rendre légitimes les canards omeyades... ou abassides..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucky70
Habitué


Nombre de messages : 1040
Date d'inscription : 14/11/2008

MessageSujet: Re: VERITES historiques et IDEES reçues sans fondements   Dim 14 Aoû - 9:38

Les Savants ont depuis tout temps mis en garde contre les déviances des Chiites Rawafidhs...

L’Imam As Shafi’i a dit à leur propos : « Je n’ai pas vue parmi les hérétiques un peuple plus célèbre pour leur mensonge que les Rafidites Chiites » (voir Manhaj As Sounnah An Nabawiyyah 1/39 – Ibn Taymiyyah).

A une autre occasion, il a dit : « Prenez la science de toute personne que vous rencontrez à l’exception des Rafidites Chiites parce qu’ils inventent des Hadiths et les adoptent en tant qu’élément de leur religion » (Voir Ibid page 38).

De même l’Imam Malik qui fut questionné à leur sujet répondit : « Ne leur parle pas et ne rapporte rien d’eux, car ils sont sans aucun doute des menteurs » (voir Manhaj As Sounnah An Nabawiyyah 1/37 – Ibn Taymiyyah).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: VERITES historiques et IDEES reçues sans fondements   Dim 14 Aoû - 17:30

Assalam;

A ceux qui veulent des vérités historiques et VOMISSENT les MENSONGES comme ceux que tente de distiller LULU...

Des HISTORIENS de l'ISLAM, se basant sur des SOURCES exclusivement SOUNIES, vous parlent.

DEPUIS AL MOUTAWAKEL, Lahou min La'anati Allah, mâ yestihiq, et comme l'a rappelé le Cheikh SOUNI, Al MALIKI, qui considère ce TAGHI EL MOUTAWAKEL, comme L'ENNEMI de la Vérité et qui a INTERDIT, la référence aux sources chiites, alors que pourtant, comme l'a rappelé CHOU'ABA, mort en160 H, et il est considéré, comme le maître du Jerh wa eta'dîl, l'un des premiers narrateurs du premier siècle, celui-ci, disait que les SEULES SOURCES qui soient CRÉDIBLES, comme références, SONT LES OULEMAS CHIITES.

Voir, à partir de la 4è minute....

Vous comprendrez que les Salafis et leurs "vertueux", brûlent tous les livres et ASSASSINENT quiconque OSE dire la Vérité, et bien entendu, il ne reste que les "APPLAUDISSEURS de Califes", pour écrire, et c'est ces bandes de ZELES des Califes-Pharaons, qui nous reste comme sources "officielle", et donc ont malheureusement, comme les RABBINS, ou les Evangélistes, ont CREE un "nouvel Islam", mode AKDHEB, tu seras HONORE par ceux qui viendront et ne savent pas.


077 معركة صفين 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5474
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: VERITES historiques et IDEES reçues sans fondements   Lun 15 Aoû - 7:02

Soustara a écrit:
ithviriw a écrit:
السلام عليكم ورحمة الله وبركاته
سؤال:
بالنسبة الى عمر السيدة خديجة ( سلام اللّه عليها ) حين اقترانها بالرسول الاكرم ( صلى اللّه عليه و آله ) ففيه اقوال :
3 ـ 30 سنة ، السيرة الحلبية ·

35 سنة ، البداية و النهاية :265 ·

5 ـ 40 سنة ، انساب الاشراف ·

6 ـ 44 سنة ، تهذيب تاريخ دمشق : ·

7 ـ 45 سنة ، تهذيب الأسماء : ·

8 ـ 46 سنة انساب الاشراف ·

و امّا بالنسبة الى زواجها قبل النّبي ( صلى اللّه عليه و آله ) فهناك قولان

و امّا بالنسبة الى بناتها ( عليها السلام ) ففيه اقوال سالمين

VERITES D'ITHVIRIW

Essalam alaikoum..

Le post se veut parlant de vérités historiques, mais ci-dessus on n'a que des incertitudes, sur l'âge de notre mère Khadija RADHYA ALLAHOU ANHA, 6 âges proposés, ensuite une autre sur ses mariages là encore on est confronté à 2 hypothèses, hé oui on ne peut pas en avoir plusieurs, soit elle s'est mariée avant ou pas, ensuite sur ses enfants, et comme le dit si bien notre ithviriw FA FIHI AQWEL donc plusieurs opinions...Voila des vérités fausses ou de fausses vérités pour rétablir SON histoire à vous de choisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: VERITES historiques et IDEES reçues sans fondements   Mar 16 Aoû - 3:06

Assalam;

Pourquoi les Ahl el Bedr, ra, sur lesquels le Coran, recommande à l'Envoyé d'Allah, aswaws, de demander l'avis, SI de besoin, alors que les 3 premiers califes-rois illégitimes les ont ou ignorés, ou combattus, ou exilés, ou férocement battus.., pour les remplacer par les TALAQAS et leurs enfants, jusqu'au moment où avec le retour de l'imam Ali, as, ils retrouveront le RESPECT dû à leur rang.

Malheureusement, ils seront les premières victimes des TALAQAS et des mounafiquns...

Les Omeyades et les abassides, tenteront, de les dénigrer et INTERDIRONT aux mouhadithines comme Boukhari, Mouslim, de les prendre comme références, si ce qu'ils disent venait à mettre en défaut les "hadiths forgés" par les "scribes de hadiths", au service des mOUNAFIQINS, comme abou Houreyra, et la clique des faussaires, dont malheureusement Aicha, elle-même, ou Anas bin Mâlik... comme le notera l'imam abou Hanifa, qui se méfiera de tout hadith rapporté par Aicha, abou Houreyra, anas bin Malik, Amr bin al'as, Mou'awiya et la clique des autres faussaires "employés de Mou'awiya", et des Omeyades... comme Nadim. "les gens sont à l'image des croyances des rois qu'ils servent" dit l'adage.

082 البدريون من اصحاب الإمام علي في صفين 1


Et pourtant, le POUVOIR reviendra aux seuls Qoreychites, qui n'ont pas participé à BADR, qui a été la victoire de Hamza, ra, et de l'imam Ali, as, voir à partir de la minute 25 mn.

Les ANSARS ont été mis OUT, depuis Abou Bekr, pour s'être opposés à lui, à la SAQIFA, et OMAR, ira plus loin en IMPOSANT les QOREYCHITES à tous les postes, par simple CLANISME et surtout INEQUITE, et l’injustice caractéristique de Omar, contrairement aux histoires à dormir debout, narrées à son propos, car OMAR était aussi respectueux des droits des gens que l'était PHARAON, ou bien son élève MOU'AAWIYA..., sans parler de OTHMANE qui lui, a INVENTE le népotisme, la corruption et le POUVOIR tribal et FAMILIAL...

Les ANSARS qui ont DÉFENDU l'ISLAM, ont été livrés par les califes-rois NON rachidins, à la misère, puis, avec le DÉMON, leurs filles ont été livrées à AL HARRA, aux troupes et MERCENAIRES païens, chrétiens parents de YAZID le chrétien, aux SOUDARDS syriens, et après 9 mois selon les historiens, il est né 1000 enfants..

MOU'AWIYA et son fils né d'un mariage, pour ne pas dire d'un VIOL, de quelques heures, avec une chrétienne enlevée se vengeront en tentant le GÉNOCIDE des hommes de BADR, et des ahl El beyt, as, bien entendu, ainsi que de TOUS les musulmans pieux...


L'imam Ali, as, voir à partir de la minute 48 mn. son comportement, CONFORME au CORAN, et il fut, le DIGNE successeur et l'UNIQUE digne du rang, évidemment, car il fut le CORAN parlant, comme NUL homme au monde ne fut son équivalent en dehors de Rassoulou Allah, aswaws. "Je suis la cité de la Science, et Ali en est la porte" a dit Rassoulou Allah, aswaws.

Nous sommes à la veille du 17 Ramadhan, reconnaissez le sens de BADR, et ne soyez pas INGRATS, rendez hommage aux héros de l'Islam, de BADR, et donc défendez leurs VERTUS et leur rang en adhérant à ses enseignements et ABANDONNEZ les hérésies des fabricants de NARCOTIQUES et d'"historiettes"... enseignées depuis 15 siècles...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucky70
Habitué


Nombre de messages : 1040
Date d'inscription : 14/11/2008

MessageSujet: Re: VERITES historiques et IDEES reçues sans fondements   Mar 16 Aoû - 11:50

Les Savants ont depuis tout temps mis en garde contre les déviances des Chiites Rawafidhs...

L’Imam As Shafi’i a dit à leur propos : « Je n’ai pas vue parmi les hérétiques un peuple plus célèbre pour leur mensonge que les Rafidites Chiites » (voir Manhaj As Sounnah An Nabawiyyah 1/39 – Ibn Taymiyyah).

A une autre occasion, il a dit : « Prenez la science de toute personne que vous rencontrez à l’exception des Rafidites Chiites parce qu’ils inventent des Hadiths et les adoptent en tant qu’élément de leur religion » (Voir Ibid page 38).

De même l’Imam Malik qui fut questionné à leur sujet répondit : « Ne leur parle pas et ne rapporte rien d’eux, car ils sont sans aucun doute des menteurs » (voir Manhaj As Sounnah An Nabawiyyah 1/37 – Ibn Taymiyyah).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: VERITES historiques et IDEES reçues sans fondements   Mer 17 Aoû - 1:56

Assalam;

Lorsque des IGNORANTS se mettent à prendre pour références des "imams au service des pouvoirs", attendez-vous au cataclysme.

084 ما بعد التحكيم

L'arbitrage de SIFFIN ne fut rien d'autre qu'une voie ouverte aux MOUNAFIQINS et aux MOURTEDINS, comme Mou'awiya, abou Moussa al ash'ari, et leurs complices, de remettre en selle les TALAQAS, auxquels Rassoulou Allah, aswaws a INTERDIT l'accès à certaines fonctions législatives et surtout de direction.

Malheureusement, pour de simples problèmes de conjoncture et d'ALLIANCES du type JAHILYA, il furent réhabilités par les rebelles de Saqifa, Abou Bekr et Omar, puis ils furent consolidés par Othmane.

Mou'awiya, ayant été avec sa fraterie, consolidé et réhabilité en DÉSOBÉISSANCE totale avec les ordres STRICTS de Rassoulou ALlah, aswaws, par les "Califes-ROIS, illégitimes" Abou Bekr, Omar et Othmane, celui-ci, consolidera son pouvoir à l'ombre d'Omar et de Othmane, en Syrie encore Byzantine de moeurs, pendant que les Badryine, seront voués par les CALIFES-ROIS-Illégitimes aux vexations, humiliations, exils et appauvrissement.

Les trésors amassés par Mou'awiya au dépens du trésor de la Ouma, lui servira à préparer une armée de MERCENAIRES, dirigés par des chrétiens byzantins qui y trouvaient l'occasion, comme Sarjoun, de prendre une revanche et surtout, de CORROMPRE l'Islam, de l'intérieur, comme le fera au début du XVIIIè sièelce, l'Angleterre, avec le Wahabisme.

Ainsi, Mou'awiya, fera du mardi, jour de prière collective, au lieu du vendredi, il instituera la malédiction de ALI, as, sur les manabirs, les jours du vendredi, et évidemment son sbire Abou Houreyra, s'illustrera dans ce brouhaha...

Une vidéo, CAPITALE pour qui veut comprendre les "hadiths" qui ont fleuri, à tort et à travers, comme celui de "mes compagnons sont les meilleurs, puis après eux, ceux qui les suivront", alors que le hadith authentique, dira au contraire que " mes compagnons, seront ceux qui verseront le plus de sang, pour cette religion, puis, ceux qui les suivront...", et en fait, les badriyines seront ERADIQUES par les mouchrikines, d'abord, puis par les "faux califes-rois, auto proclamés", et enfin, par les Omeyades, à leur tête Aicha, Talha, Zoubeyr, Mou'awiya, Yazid, durant les batailles de El Jamal et surtout, Siffin, qui sera la bataille entre les mercenaires syro-byzantins, et les mercenaires yéménites plus proches du judaisme tribal que de l'Islam, auquel, ils n'avaient adhéré, tout comme les irakiens que superficiellement, du fait que les califes-rois, comme Abou Bekr, Omar et Othmane, avaient INTERDIT la diffusion de la science religieuse, et mis en place un système de "narrateurs" pour SERVIR le Pouvoir au détriment de la religion, à tel point que les armées "musulmanes" étaient composées de gens qui ne savaient même pas faire leurs ablutions et se souciaient très peu de leurs obligations islamiques : Ils ne défendaient pas, ou ne propageaient pas l'Islam, mais, ils se mettaient au service du CHEF de TRIBU, en quête de BUTIN, et de l'Islam, ils n'avaient cure....

Au lieu de se concentrer, comme nous l'a enseigné Rassoulou Allah, aswaws, sur l'amélioration de la connaissance de l'Islam, de sa pratique et de ses commandements moraux et spirituels, comme tentera de le faire dans un climat pourtant, insurrectionnel, l'imam Ali, as, LE SEUL apte à légiférer en dehors de Rassoulou Allah, aswaws, dont il était le légataire légitime, les premiers Califes ont durant 24 ans, soit durant une génération, PERVERTIS les mœurs islamiques, et enterré les standards institués par le Messager d'Allah, aswaws, et mis en place, à l'ombre de conquêtes destinées, plus à la conquête de terres, comme le faisaient avant eux les perses et les Byzantins, ou les romains, pour accroitre leur butin, qu'à propager l'islam, qui n'était somme toute, qu'un "étendard", de circonstance,tout en étant mobilisateur et rassembleur, évidemment, car il n'est nul question de considérer que le mobile initial d'Islam, ait été totalement absent chez les uns ou les autres, sauf que les voies et les moyens utilisés par les conquérants Qoreychites, privilégiaient plus le pouvoir et le butin, que la foi.

DEPUIS l'accroissement des revenus pétroliers, après la guerre mondiale, les WAHABIS, ont mis en place, tout comme le fit avant eux Mou'awiya, leur père spirituel, pour ne pas dire leur "prophète" avec Ibn Taymia, et Mouhamad ibn Abdel Wahab, des fonds considérables, et des institutions étatiques ainsi que des rééditions fantaisistes, et des imprimeries, comme avec l'invention de l'imprimerie, pour Luther, pour:
1.- Réhabiliter des auteurs aliénés mentaux, et mettre au pilori et passer dans l'oubli, les auteurs difficiles à FALSIFIER
2.- FALSIFIER les textes, les livres, et les documents et autres sources, en éliminant des passages entiers, ou en réécrivant des textes complets d'historiens reconnus....
3.- Racheter tous les parchemins, manuscrits, et autres documents qui pourraient contredire les idéologies et autres falsifications de l'histoire, tout comme le firent avant eux, leurs maîtres en l'espèce, les rabbins et l’Église, qui seront leurs conseillers, qu'ils payeront à prix d'or...

Vous me diriez que ce n'est pas nouveau, je vous l'accorde, ils n'ont fait que REHABILITER les écoles du faux et USAGE de FAUX, mises en place, sous Mou'awiya, par kaab al Ahbar, et Abou Houreyra, Yazid le chrétien selon Massignon, Merouane et les califes abassides, en particulier, Assafah, Al Moutawakal...

Il est vrai, que si les arabes n'ont AUCUN prix Nobel, en dehors de quelques rares scientifiques "honnis" qui ne l'ont obtenu que pour leurs travaux aux USA, ou parce qu'ils agissaient en harmonie avec les désidératas de l'Occident, dans le domaine de l'HISTOIRE religieuse au service de l'IDEOLOGIE, ils méritent mille fois le prix Nobel, et même peut-être plus, le PRIX des FALSIFICATEURS rabbins et évêques dignes de Vatican II...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5474
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: VERITES historiques et IDEES reçues sans fondements   Jeu 18 Aoû - 19:18

Lucky70 a écrit:
Les Savants ont depuis tout temps mis en garde contre les déviances des Chiites Rawafidhs...

L’Imam As Shafi’i a dit à leur propos : « Je n’ai pas vue parmi les hérétiques un peuple plus célèbre pour leur mensonge que les Rafidites Chiites » (voir Manhaj As Sounnah An Nabawiyyah 1/39 – Ibn Taymiyyah).

A une autre occasion, il a dit : « Prenez la science de toute personne que vous rencontrez à l’exception des Rafidites Chiites parce qu’ils inventent des Hadiths et les adoptent en tant qu’élément de leur religion » (Voir Ibid page 38).

De même l’Imam Malik qui fut questionné à leur sujet répondit : « Ne leur parle pas et ne rapporte rien d’eux, car ils sont sans aucun doute des menteurs » (voir Manhaj As Sounnah An Nabawiyyah 1/37 – Ibn Taymiyyah).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: VERITES historiques et IDEES reçues sans fondements   Ven 19 Aoû - 22:09

Assalam;

050 الإمام علي في خلافة ابي بكر



حقائق التاريخ| مراسيم معاوية وأثرها على ثقافة المسلمين



Les victimes comme LULU et SOUSTARA, du matraquage SOUFYANI, sont plus à plaindre qu'à condamner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucky70
Habitué


Nombre de messages : 1040
Date d'inscription : 14/11/2008

MessageSujet: Re: VERITES historiques et IDEES reçues sans fondements   Sam 20 Aoû - 9:12

Voir : el Khutût el ‘Arîdha de muhibb e-Dîn el Khatîb.

Rapprocher les musulmans au niveau des idées, des convictions, des orientations, et des ambitions, est l’un des plus grands objectifs de l’Islam. C’est l’un des moyens les plus efficaces pour renforcer les rangs, se remettre debout et entamer la réforme. Les bénéfices récoltés reviennent à leurs peuples respectifs et à leurs sociétés quelque soit l’endroit et l’époque où ils se trouvent. Il est un devoir pour chaque fidèle d’adhérer à cette cause, dans la mesure où aucune arrière-pensée ne se cache derrière et où les inconvénients ne l’emportent pas sur les avantages. Il convient également à tous les membres de la religion de s’entraider afin de mener cette mission à bien.[1]

Cette action a fait beaucoup de bruit ces dernières années. Elle prit de l’ampleur pour atteindre les murs du plus grand centre religieux sunnite affilié aux quatre écoles de fiqh de référence. L’Azhar a fait sien du taqrîb (du rapprochement entre les confessions). Il lui a élargi le concept qui pourtant resta fidèle à lui-même depuis l’époque de Salâh e-Dîn el Ayûbî. L’université du Caire s’engagea au-delà de ses prétentions de départ, en comptant le shiisme duodécimain au programme des tendances avec lesquelles il incombait de partager les vues en vue d’un rapprochement futur. Encore à l’étape de balbutiement, il incombe de se pencher sur un sujet aussi sensible afin d’en pénétrer les contours et de mieux en entrevoir les conséquences éventuelles.

Les questions liées au domaine de la religion prennent naturellement une tournure épineuse. C’est pourquoi, il incombe de les soulever avec sagesse, perspicacité, et justesse. Tout chercheur qui veut se familiariser avec l’une d’entre elle, doit être guidé, à travers une lumière venant d’Allah, par l’objectivité dans ses analyses et ses jugements. Une telle démarche est plus à même de répondre aux objectifs souhaités et d’apporter des conclusions fructueuses in shâ Allah ! Il incombe de constater dans un premier temps, - et cela concerne tout problème dans lequel au moins deux parties sont impliquées – que le moyen le plus efficace pour résoudre ce problème, c’est de faire participer à sa résolution toutes les parties concernées.

Prenons un exemple avec le rapprochement entre le shiisme et le sunnisme. On s’est aperçu qu’il existe une structure en Égypte prévue à cette fonction et dont les fonds proviennent du budget national d’un État shiite. Cet État ô combien généreux, dépensent sans compter quand il s’agit de nous honorer, au prix de se sacrifier et de sacrifier les siens. Il n’est pas aussi généreux en effet pour financer une telle structure (Dar e-Taqrîb) à Téhéran, à Qum, à Nadjaf ou à Jabal ‘Âmil où il existe de grands centres de propagandes shiites.[2]

Ces dernières années, ces fameux centres se sont donnés la vocation d’imprimer des ouvrages qui détruisent de façon abominable l’initiative d’entente et de rapprochement entre les deux grandes tendances opposées de l’Islam. L’un de ses livres porte le nom de e-Zahrâ. Épais de trois volumes, il est publié par les savants de Nadjaf. Ses derniers assument notamment que ‘Omar ibn el Khattâb (t) était atteint d’une maladie contre laquelle la semence masculine (le sperme ndt.) était le seule remède. L’Ustâdh el Bashîr el Ibrâhîmî qui est le doyen des savants algériens l’a lu de ses propres yeux, lors de sa première visite en Iraq. L’esprit impur à l’origine des idées aussi perverses, est plus dans le besoin que les sunnites de suivre des cours de Taqrîb.

La différence fondamentale qu’ils ont avec nous repose d’une part sur leur prétention d’être plus fidèle que nous à la famille du Prophète (e) (Ahl el Baït). D’autre part, ils ressentent au fond d’eux-mêmes –pour ne pas dire qu’ils extériorisent – une haine viscérale à l’encontre des Compagnons du Messager d’Allah (e), eux qui portèrent le prêche de l’Islam sur leur dos. Ce ressentiment les a poussés à prononcer des paroles aussi hideuses à l’encontre du deuxième Khalife (t). L’équité réclame cependant qu’ils fassent d’abord l’effort d’être moins virulent vis-à-vis des premières références de l’Islam. En outre, ils doivent remercier les sunnites d’avoir une position aussi honorable vis-à-vis d’Ahl el Baït, et de ne pas manquer à leurs devoirs dans ce domaine. Sauf bien sûr, si manquer à ses devoirs consiste à ne pas leur vouer le culte. Les pratiques qui ont lieu dans leurs mausolées, comptent parmi les points à régler en vue d’un rapprochement.

L’effort doit donc provenir des deux côtés. Cette interaction est possible dans la mesure où les pôles positif et négatif se rencontrent. Aucun résultat n’est à escompter si la bonne volonté provient d’un seul côté, comme nous pouvons malheureusement le constater aujourd’hui. Le discours concernant l’effort de la capitale du sunnisme en Égypte d’introduire une structure sur ces terres pour faire preuve de sa bonne volonté ; contrairement aux capitales shiites qui non seulement ne permettent pas une telle initiative mais qui multiplient un peu partout des centres de propagande, impitoyable envers les sunnites ; est valable également concernant l’introduction de la matière du Taqrîb dans les programmes d’Azhar. Il faudrait solliciter une telle initiative de la part des facultés shiites. Ainsi, à faire deux poids deux mesures, le problème ne pourra jamais avancer. Sans compter les mauvaises conséquences que cela peut engendrer.

Par ailleurs, il est futile d’entamer cette action de rapprochement en se concentrant sur des points subsidiaires (Furû’) et de fermer les yeux sur les points fondamentaux (Usûl). Le Fiqh (la Loi) sunnite auquel se réclament les quatre grandes écoles de référence, ne repose pas sur les mêmes principes que le Fiqh shiite ; chacune des parties remet en question les principes de l’autre. Il incombe pour les deux parties en présence de s’entendre sur ces fondements, avant de se lancer sur les points subsidiaires. Les centres religieux et scientifiques des deux côtés doivent concentrés leurs efforts dans ce sens, sinon ils risquent de perdre leur temps. Toute initiative qui consiste à faire passer les Furû’ avant les Usûl est vouée d’avance à l’échec. Nous ne parlons pas ici d’Usûl el Fiqh (les bases du Fiqh), mais nous faisons allusion aux fondements même de la religion, du point de vue des deux parties, afin de prendre le problème à la racine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucky70
Habitué


Nombre de messages : 1040
Date d'inscription : 14/11/2008

MessageSujet: Re: VERITES historiques et IDEES reçues sans fondements   Sam 20 Aoû - 9:13


La Taqiyya

Le premier obstacle à une relation sincère entre eux et nous repose sur le principe de la Taqiyya (l’arcane).[3] C’est une conviction religieuse qui leur permet de montrer de fausses apparences. L’individu dont le cœur est sain se laisse facilement abuser. Ils font miroiter à ses yeux leur intention de parvenir à une bonne entente et à un rapprochement entre les deux tendances. Cependant, au fond d’eux ils ne sont pas prêts à faire de telles concessions et ils ne font rien dans ce sens. Seule l’autre partie doit faire preuve de bonnes volontés au moment où leur position est intransigeante. Si leurs représentants cherchent à nous convaincre à travers la Taqiyya qu’ils sont prêts à faire le premier pas, la majorité des shiites comptant parmi le commun des gens et l’élite, ne se laissent pas prendre à la comédie. Elle n’accorde pas le droit à ses représentants de parler en son nom.








________________________________________
[1]La seule façon pour les différentes sectes de l’Islam de se rapprocher entre elles, c’est d’adhérer tous ensembles à la tendance traditionnaliste car aucune concession n’est possible avec la religion d’Allah. Il leur incombe donc pour parvenir à une union possible de s’accrocher tous ensembles à la Corde d’ Allah. Voir : Kun Salafiyan ‘ala el Jadda de Sheïkh ‘Abd e-Salâm e-Suhaïmî. (N. du T.).
[2]Ce genre de sacrifice n’est pas nouveau. Les shiites ont toujours eu sous la main des prêcheurs chargés de cette mission. Ils parvinrent à changer le sud sunnite de l’Iraq à minorité shiite, en un bastion shiite à minorité sunnite. À l’époque de Jalâl e-Suyûtî, un prêcheur iranien est venu en Égypte. e-Suyûtî y fait allusion dans son livre el Hâwî li el Fatâwa (e-Tabara el Muniriya v. 1 p. 330). C’est en vue de réfuter ses idées qu’il rédigea son fameux épître Miftâh el Janna fî el I’tisâm bi e-Sunna.
[3]La Taqiyyaconsiste a donné une apparence contraire à ses idées en cachant ainsi ses vraies intentions. Les shiites se réfèrent pour conforter ce principe à des Hadiths, dont notamment celui qu’ils font remonter à ‘Ali (t), et selon lequel ce dernier aurait dit : « L’arcane est l’une des œuvres les plus pieuses du croyant lui permettant de se mettre à l’abri lui et ses frères contre les pervers. » Voir Tafsîr el ‘Askari (p.162) édition Ja’farî en Inde. Ils s’inspirent également d’une autre annale qu’ils imputent à leur cinquième Imâm Mohammed el Bâkir, et disant : « l’arcane fait partie de ma religion et de la religion de mes pères. Quiconque ne s’en dote pas ne peut prétendre à la foi. » Voir : el Usûl min el Kâfî ; chapitre : e-Taqiyya v. 2 p. 219. Leur doyen des spécialistes en Hadith Mohammed ibn ‘Ali ibn el Husaïn ibn Bâbawaïh el Qummî déclare dans son épître el I’tiqâdât : « L’arcane est une obligation ; la délaisser est aussi grave que délaisser la prière. » Il affirme également : « L’arcane est obligatoire ; il n’est pas permis de l’abolir jusqu’au jour où sortira l’Imam caché. Quiconque la délaisse avant sa venue, sort ainsi de la religion d’Allah (I)et de la religion Imâmite. Il s’oppose ainsi à Allah, à Son Messager, et à tous les Imâms. » Voir : el I’tiqâdât ; section e-Taqiyya, imprimé en Iran en 1374 h.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: VERITES historiques et IDEES reçues sans fondements   Dim 21 Aoû - 5:19

ASSALAM;

Le madhab Ahl el Beyt, as, (chiisme) expliqué par des cheikhs d'AL AZHAR, SOUNIS.

02 صفحات من التاريخ تدوين مذهب جعفر الصادق

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucky70
Habitué


Nombre de messages : 1040
Date d'inscription : 14/11/2008

MessageSujet: Re: VERITES historiques et IDEES reçues sans fondements   Dim 21 Aoû - 10:41

Voir : el Khutût el ‘Arîdha de muhibb e-Dîn el Khatîb.

Rapprocher les musulmans au niveau des idées, des convictions, des orientations, et des ambitions, est l’un des plus grands objectifs de l’Islam. C’est l’un des moyens les plus efficaces pour renforcer les rangs, se remettre debout et entamer la réforme. Les bénéfices récoltés reviennent à leurs peuples respectifs et à leurs sociétés quelque soit l’endroit et l’époque où ils se trouvent. Il est un devoir pour chaque fidèle d’adhérer à cette cause, dans la mesure où aucune arrière-pensée ne se cache derrière et où les inconvénients ne l’emportent pas sur les avantages. Il convient également à tous les membres de la religion de s’entraider afin de mener cette mission à bien.[1]

Cette action a fait beaucoup de bruit ces dernières années. Elle prit de l’ampleur pour atteindre les murs du plus grand centre religieux sunnite affilié aux quatre écoles de fiqh de référence. L’Azhar a fait sien du taqrîb (du rapprochement entre les confessions). Il lui a élargi le concept qui pourtant resta fidèle à lui-même depuis l’époque de Salâh e-Dîn el Ayûbî. L’université du Caire s’engagea au-delà de ses prétentions de départ, en comptant le shiisme duodécimain au programme des tendances avec lesquelles il incombait de partager les vues en vue d’un rapprochement futur. Encore à l’étape de balbutiement, il incombe de se pencher sur un sujet aussi sensible afin d’en pénétrer les contours et de mieux en entrevoir les conséquences éventuelles.

Les questions liées au domaine de la religion prennent naturellement une tournure épineuse. C’est pourquoi, il incombe de les soulever avec sagesse, perspicacité, et justesse. Tout chercheur qui veut se familiariser avec l’une d’entre elle, doit être guidé, à travers une lumière venant d’Allah, par l’objectivité dans ses analyses et ses jugements. Une telle démarche est plus à même de répondre aux objectifs souhaités et d’apporter des conclusions fructueuses in shâ Allah ! Il incombe de constater dans un premier temps, - et cela concerne tout problème dans lequel au moins deux parties sont impliquées – que le moyen le plus efficace pour résoudre ce problème, c’est de faire participer à sa résolution toutes les parties concernées.

Prenons un exemple avec le rapprochement entre le shiisme et le sunnisme. On s’est aperçu qu’il existe une structure en Égypte prévue à cette fonction et dont les fonds proviennent du budget national d’un État shiite. Cet État ô combien généreux, dépensent sans compter quand il s’agit de nous honorer, au prix de se sacrifier et de sacrifier les siens. Il n’est pas aussi généreux en effet pour financer une telle structure (Dar e-Taqrîb) à Téhéran, à Qum, à Nadjaf ou à Jabal ‘Âmil où il existe de grands centres de propagandes shiites.[2]

Ces dernières années, ces fameux centres se sont donnés la vocation d’imprimer des ouvrages qui détruisent de façon abominable l’initiative d’entente et de rapprochement entre les deux grandes tendances opposées de l’Islam. L’un de ses livres porte le nom de e-Zahrâ. Épais de trois volumes, il est publié par les savants de Nadjaf. Ses derniers assument notamment que ‘Omar ibn el Khattâb (t) était atteint d’une maladie contre laquelle la semence masculine (le sperme ndt.) était le seule remède. L’Ustâdh el Bashîr el Ibrâhîmî qui est le doyen des savants algériens l’a lu de ses propres yeux, lors de sa première visite en Iraq. L’esprit impur à l’origine des idées aussi perverses, est plus dans le besoin que les sunnites de suivre des cours de Taqrîb.

La différence fondamentale qu’ils ont avec nous repose d’une part sur leur prétention d’être plus fidèle que nous à la famille du Prophète (e) (Ahl el Baït). D’autre part, ils ressentent au fond d’eux-mêmes –pour ne pas dire qu’ils extériorisent – une haine viscérale à l’encontre des Compagnons du Messager d’Allah (e), eux qui portèrent le prêche de l’Islam sur leur dos. Ce ressentiment les a poussés à prononcer des paroles aussi hideuses à l’encontre du deuxième Khalife (t). L’équité réclame cependant qu’ils fassent d’abord l’effort d’être moins virulent vis-à-vis des premières références de l’Islam. En outre, ils doivent remercier les sunnites d’avoir une position aussi honorable vis-à-vis d’Ahl el Baït, et de ne pas manquer à leurs devoirs dans ce domaine. Sauf bien sûr, si manquer à ses devoirs consiste à ne pas leur vouer le culte. Les pratiques qui ont lieu dans leurs mausolées, comptent parmi les points à régler en vue d’un rapprochement.

L’effort doit donc provenir des deux côtés. Cette interaction est possible dans la mesure où les pôles positif et négatif se rencontrent. Aucun résultat n’est à escompter si la bonne volonté provient d’un seul côté, comme nous pouvons malheureusement le constater aujourd’hui. Le discours concernant l’effort de la capitale du sunnisme en Égypte d’introduire une structure sur ces terres pour faire preuve de sa bonne volonté ; contrairement aux capitales shiites qui non seulement ne permettent pas une telle initiative mais qui multiplient un peu partout des centres de propagande, impitoyable envers les sunnites ; est valable également concernant l’introduction de la matière du Taqrîb dans les programmes d’Azhar. Il faudrait solliciter une telle initiative de la part des facultés shiites. Ainsi, à faire deux poids deux mesures, le problème ne pourra jamais avancer. Sans compter les mauvaises conséquences que cela peut engendrer.

Par ailleurs, il est futile d’entamer cette action de rapprochement en se concentrant sur des points subsidiaires (Furû’) et de fermer les yeux sur les points fondamentaux (Usûl). Le Fiqh (la Loi) sunnite auquel se réclament les quatre grandes écoles de référence, ne repose pas sur les mêmes principes que le Fiqh shiite ; chacune des parties remet en question les principes de l’autre. Il incombe pour les deux parties en présence de s’entendre sur ces fondements, avant de se lancer sur les points subsidiaires. Les centres religieux et scientifiques des deux côtés doivent concentrés leurs efforts dans ce sens, sinon ils risquent de perdre leur temps. Toute initiative qui consiste à faire passer les Furû’ avant les Usûl est vouée d’avance à l’échec. Nous ne parlons pas ici d’Usûl el Fiqh (les bases du Fiqh), mais nous faisons allusion aux fondements même de la religion, du point de vue des deux parties, afin de prendre le problème à la racine.




Lucky70
Habitué


Nombre de messages: 820
Date d'inscription: 14/11/2008

Sujet: Re: VERITES historiques et IDEES reçues sans fondements Hier à 7:13

--------------------------------------------------------------------------------


La Taqiyya

Le premier obstacle à une relation sincère entre eux et nous repose sur le principe de la Taqiyya (l’arcane).[3] C’est une conviction religieuse qui leur permet de montrer de fausses apparences. L’individu dont le cœur est sain se laisse facilement abuser. Ils font miroiter à ses yeux leur intention de parvenir à une bonne entente et à un rapprochement entre les deux tendances. Cependant, au fond d’eux ils ne sont pas prêts à faire de telles concessions et ils ne font rien dans ce sens. Seule l’autre partie doit faire preuve de bonnes volontés au moment où leur position est intransigeante. Si leurs représentants cherchent à nous convaincre à travers la Taqiyya qu’ils sont prêts à faire le premier pas, la majorité des shiites comptant parmi le commun des gens et l’élite, ne se laissent pas prendre à la comédie. Elle n’accorde pas le droit à ses représentants de parler en son nom.








________________________________________
[1]La seule façon pour les différentes sectes de l’Islam de se rapprocher entre elles, c’est d’adhérer tous ensembles à la tendance traditionnaliste car aucune concession n’est possible avec la religion d’Allah. Il leur incombe donc pour parvenir à une union possible de s’accrocher tous ensembles à la Corde d’ Allah. Voir : Kun Salafiyan ‘ala el Jadda de Sheïkh ‘Abd e-Salâm e-Suhaïmî. (N. du T.).
[2]Ce genre de sacrifice n’est pas nouveau. Les shiites ont toujours eu sous la main des prêcheurs chargés de cette mission. Ils parvinrent à changer le sud sunnite de l’Iraq à minorité shiite, en un bastion shiite à minorité sunnite. À l’époque de Jalâl e-Suyûtî, un prêcheur iranien est venu en Égypte. e-Suyûtî y fait allusion dans son livre el Hâwî li el Fatâwa (e-Tabara el Muniriya v. 1 p. 330). C’est en vue de réfuter ses idées qu’il rédigea son fameux épître Miftâh el Janna fî el I’tisâm bi e-Sunna.
[3]La Taqiyyaconsiste a donné une apparence contraire à ses idées en cachant ainsi ses vraies intentions. Les shiites se réfèrent pour conforter ce principe à des Hadiths, dont notamment celui qu’ils font remonter à ‘Ali (t), et selon lequel ce dernier aurait dit : « L’arcane est l’une des œuvres les plus pieuses du croyant lui permettant de se mettre à l’abri lui et ses frères contre les pervers. » Voir Tafsîr el ‘Askari (p.162) édition Ja’farî en Inde. Ils s’inspirent également d’une autre annale qu’ils imputent à leur cinquième Imâm Mohammed el Bâkir, et disant : « l’arcane fait partie de ma religion et de la religion de mes pères. Quiconque ne s’en dote pas ne peut prétendre à la foi. » Voir : el Usûl min el Kâfî ; chapitre : e-Taqiyya v. 2 p. 219. Leur doyen des spécialistes en Hadith Mohammed ibn ‘Ali ibn el Husaïn ibn Bâbawaïh el Qummî déclare dans son épître el I’tiqâdât : « L’arcane est une obligation ; la délaisser est aussi grave que délaisser la prière. » Il affirme également : « L’arcane est obligatoire ; il n’est pas permis de l’abolir jusqu’au jour où sortira l’Imam caché. Quiconque la délaisse avant sa venue, sort ainsi de la religion d’Allah (I)et de la religion Imâmite. Il s’oppose ainsi à Allah, à Son Messager, et à tous les Imâms. » Voir : el I’tiqâdât ; section e-Taqiyya, imprimé en Iran en 1374 h.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: VERITES historiques et IDEES reçues sans fondements   Aujourd'hui à 8:43

Revenir en haut Aller en bas
 
VERITES historiques et IDEES reçues sans fondements
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bourdes et contre-vérités historiques
» où s'enregistre les historiques de conversation dans un ordi?
» Les Fondements du Bouddhisme: Les deux vérités & les Quatre Nobles Vérités
» Desserts régime sans résidu large et pauvre en fibres
» Listes des aliments sans gluten.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Islam et actualité :: Islam-
Sauter vers: