Islam et actualité

Actualité et société
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ghaza fermé, restrictions des soins, du carburant etc.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avous
Membre


Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Ghaza fermé, restrictions des soins, du carburant etc.   Mer 7 Nov - 0:28

Salam alecom

Pendant que sarkozy acceuil son homologue israelien à l'Elisée pour parler du nucléaire, non pas l'israelien... l'iranien bien entendu : je souhaite que la conférence d’Annapolis soit l’occasion, « dès lors que la sécurité de l’État d’Israël était assurée », de « faire preuve de créativité » et d’« essayer de faire des gestes » sur le chemin de la paix, selon David Martinon, porte-parole de la présidence, sans autre précision.

Israël a commencé à imposer des sanctions économiques contre la bande de Gaza, en réduisant l’approvisionnement en carburant. Le fuel est destiné à l’alimentation de la seule centrale électrique en activité dans le territoire palestinien. Une sanction qui fait suite à la décision du gouvernement israélien de considérer le territoire comme « entité hostile ». Le Hamas affirme que ces nouvelles sanctions sont un « crime de guerre », une violation du droit international.La limitation mise à l’approvisionnement en électricité et en fuel touchera avant tout aux appareils médicaux, à la réfrigération des aliments, à l’éclairage des salles d’opération et à d’autres systèmes vitaux.

La décision du gouvernement israélien de réduire l’approvisionnement en électricité et en fuel touchera également à l’approvisionnement en eau, du fait qu’à Gaza, les stations de pompage fonctionnent à l’électricité tout comme les installations d’épuration dans la Bande de Gaza. Cependant, même en la matière, ce ne sera pas nouveau : Israël porte déjà concrètement atteinte aux infrastructures de distribution d’eau à Gaza où se prépare une grave crise de l’eau dont les conséquences pourraient conduire à une catastrophe humanitaire et environnementale dans la Bande de Gaza

L’armée israélienne ordonne la confiscation de terres palestiniennes en Cisjordanie Un porte-parole de l’armée israélienne a précisé qu’il fallait une nouvelle route pour relier Bethléem et la Judée avec Jericho et la vallée du Jourdain afin “d’améliorer la qualité de vie des Palestiniens”........ mais cela va “faciliter le large plan d’annexion connu sous le nom de E-1, destiné à réunir la colonie de Maalé Adumim avec Jérusalem et à couper la Cisjordanie en deux”, selon Adam Keller.

Plusieurs dizaines patients de la Bande de Gaza ne peuvent se faire soigner et risquent leur vie s’ils ne sont pas opérés urgemment, car les frontières avec Israël et l’Egypte sont toujours fermées, ont révélé des autorités sanitaires et plusieurs organisations humanitaires internationales.

D'autre part Barak avait précisé qu'une attaque de grande envergure est en préparation ...

Un nouveau carnage avec des centaines de morts comme en 2006 ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avous
Membre


Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: Ghaza fermé, restrictions des soins, du carburant etc.   Jeu 8 Nov - 4:18

95% des industries et entreprises fermées dans la bande de Gaza
Ecrit par AFP / L'Expansion
02.11.07

Selon la Fédération des industriels palestiniens, 95% des sociétés sont fermés à Gaza. “Nous traversons la crise économique la plus sévère jamais vécue”, affirme Amr Hamad, président de la Fédération des industriels Palestiniens. “Le secteur industriel compte 3.900 entreprises et 35.000 employés. On peut dire que plus de 30.000 personnes sont actuellement au chômage et 95 % des sociétés sont fermées”, ajoute-t-il.

L’ensemble du secteur privé de la bande de Gaza, en particulier le secteur industriel, épine dorsale de l’économie, est saigné à blanc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avous
Membre


Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: Ghaza fermé, restrictions des soins, du carburant etc.   Dim 11 Nov - 2:17

un résumé des dernières nouvelles ...

La production industrielle de Gaza a chuté de 90% et sa production agricole a été réduite à la moitié de celle d’avant 2007. De plus, presque toutes les constructions ont été arrêtées, le chômage a atteint quasiment 80% et le niveau de pauvreté est choquant selon les données de la Banque Mondiale qui indiquent que 80% des Palestiniens vivent avec moins de $2,40 par jour (soit environ 1,68€).
22% des enfants Palestiniens souffrent déjà de malnutrition à cause du manque d’accès à la nourriture. (Source : Commission Européenne)
Le chef de l’Agence Suisse pour le Développement et la Coopération (SDC) Walter Fust a également fait part de son inquiétude après sa récente visite à Gaza. Il a qualifié les conditions « d’intenables » et de « choquantes » avec 30% des enfants (d’après son estimation) souffrants de malnutrition et des hôpitaux et centres de soins dans un état précaire.

Après avoir déclaré Gaza « entité hostile » le 19 septembre, c’est ce qui est en jeu aujourd’hui à moins qu’Israël n’inverse la machine et reconsidère également d’autres mesures de punition collective. À l’heure actuelle, son autorité ne permet l’entrée sur le territoire que pour 9 matières essentielles. Ceci a touché les marchés de plein fouet, et ils sont à court d’un grand nombre de produits ce qui a causé une flambée des prix, jusqu’à 500% dans certains cas. Les marchandises interdites incluent certains médicaments, des meubles, des appareils électriques, les bovins et les cigarettes alors que d’autres sont restreintes, comme les fruits, le lait et d’autres produits laitiers.

Les représentants israéliens ont par ailleurs décidé de punir Gaza en réduisant :
- L’essence en plus de l’électricité d’Israël vers Gaza ;
- Le passage des marchandises et des personnes aux postes frontières déjà sévèrement restreints ; et
- Les visites aux prisonniers, au-delà de ce qu’elles le sont déjà.

La Convention de Genève dit :
Article 54, dit : « Affamer les civiles comme méthode de guerre est interdite », ainsi que : « l’attaque, le retrait ou la destruction d’objets indispensables à la survie de la population civile tels que nourriture, zones agricoles (pour la culture de celle-ci), récoltes, élevages, installations d’eau potable et les fournitures s’y rapportant ainsi que les systèmes d’irrigation... »
L’article 55 oblige également la force d’occupation à assurer « la nourriture et les services de santé à la population. »

Une attaque majeure de Tsahal est peut-être imminente alors qu’Israël continue d’attaquer quotidiennement les civils à Gaza et en Cisjordanie. Le centre Palestinien pour les droits de l’homme indique que pendant la dernière semaine d’octobre, 15 Palestiniens ont été tués, 29 autres blessés et 78 ont été arrêtés. De plus, pendant cette période de sept jours, les forces de Tsahal ont effectué 49 incursions hostiles dans les Territoires, et maintiennent depuis 16 mois un siège dévastateur à l’encontre de la population.

La saisie des terres a été ininterrompue depuis les accords d’Oslo en 1993. Depuis 14 ans, Israël a exproprié une zone de la taille de Washington pour des colonies exclusivement juives, sachant pertinemment qu’aucun des participants au processus de paix ne s’y opposera. La situation a atteint de tels extrêmités que le célèbre historien israélien Ilan Pappe pense que les colonies, les bases militaires, les routes et le mur de séparation permettront à Israël d’annexer quasiment la moitié de la Cisjordanie d’ici à 2010 et dépossèderont les Palestiniens qui y résident actuellement.

L’Union Européenne est restée silencieuse à ce sujet et sur la loi répressive d’Israël, les expropriations, les incursions quotidiennes et les attaques régulières ainsi que les tueries dans les Territoires. Elle est restée indifférente à la violence interne dans les rues de Gaza le printemps dernier et a fourni un soutien stratégique aux anti-Hamas du Fatah armés par les américains et les israéliens (Protective Security Force), escadrons de la mort paramilitaires conduits par le chef de guerre Mohammed Dahlan. Elle a aussi ignoré le cessé le feu unilatéral du Hamas datant de plusieurs mois, son arrêt des attentats-suicide, son appel à la paix et sa volonté de reconnaître l’état juif si Israël accepte de reconnaître l’état palestinien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avous
Membre


Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: Ghaza fermé, restrictions des soins, du carburant etc.   Mer 14 Nov - 2:51

Gaza – CPI

Le ministère de la santé au gouvernement d'unité nationale dirigé par Ismaïl Haniyeh a de nouveau averti d'une catastrophe sanitaire et humanitaire dans la bande de Gaza à cause du blocus sioniste imposé depuis plusieurs mois.

Le département des relations au ministère a affirmé que l'occupation ne permet pas l'entrée des matières essentielles médicales ainsi que des pièces de rechange pour la réparation des appareils médicaux, ce qui a paralysé le travail. Et il a souligné que les hôpitaux de la bande de Gaza et les autres unités du ministère ne possèdent que 20% des produits et appareils nécessaires à cause du blocage de sommes d'argent par le gouvernement illégal de Fayyad et l'arrêt de la compagnie qui fournissait le carburant à Gaza.

Le ministère a ajouté dans un communiqué de presse dont le Centre Palestinien d'Information a reçu une copie que plusieurs matières médicales ont expiré dans les hôpitaux de la bande de Gaza.

Le ministère a appelé l'organisation internationale de la santé ainsi que les autres associations et centres juridiques à intervenir immédiatement pour arrêter la détérioration du secteur sanitaire dans la Bande et mettre la pression contre l'occupation pour cesser ses pratiques inhumaines qui prennent en cible cet important secteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avous
Membre


Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: Ghaza fermé, restrictions des soins, du carburant etc.   Dim 25 Nov - 12:09

salam alecom

Jabalia – CPI

Un Palestinien souffrant d’une défaillance au rein a perdu la vie aujourd’hui, le vendredi 23 novembre 2007. C’est le manque de médicaments causé par le blocus israélien imposé sur la bande de Gaza qui a achevé ce malade. En ce mois de novembre seulement, le blocus a tué dix-sept personnes dans la Bande.

Des sources médicales ont informé notre Centre Palestinien d’Information (CPI), ce matin, de la mort du citoyen Jamil Attia Hamad, 49 ans, marié et père de sept enfants.

Rami Abda, porte-parole du Comité populaire pour faire face au blocus, a sonné l’alarme devant l’importance du nombre de malades de reins qui perdront la vie à cause du manque d’équipements médicaux dans la bande de Gaza à cause de l’état de siège. De plus, l’occupation israélienne interdit l’arrivée de toute pièce de rechange.

Des milliers d’habitants de la Bande ont participé au cortège de ce nouveau martyr de la politique inhumaine israélienne pratiquée contre le peuple palestinien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Ghaza fermé, restrictions des soins, du carburant etc.   Mar 4 Mar - 13:30

Assalam 'ala men ittaba'a Al Houda wa tamassaka bi sounati Rassoulou Allah wa Ahlou Betihi almoutaharin wa Ashabihi albarara almayamin;

Les Juifs et l’holocauste Casher à Gaza lol! pig cat Twisted Evil Evil or Very Mad

Ce n'est pas une guerre. Qualifier de guerre l'actuelle attaque israélienne contre Gaza est une fornication des mots. Les guerres se déroulent entre des armées et des Etats.
Ce qui se passe à Gaza est en fait un déchainement impitoyable et sauvage de meurtres et de terrorisme mené par une armée du type Wehrmacht contre une population assiégée et affamée qui veut seulement survivre et être libre, comme les Juifs sous l'occupation nazie de l'Europe.


En juin 1942, en représailles à l'assassinat du commandant nazi Reinhard Heydrich, les Allemands se sont engagés dans un déchaînement de violence meurtrière de terreur dans toute la Tchécoslovaquie.

Le petit village tchèque de Lidice a le plus souffert de la vengeance allemande : Les SS ont tué tous les hommes, déporté toutes les femmes et les enfants et le village a été rasé.

En mars 1944, trente-trois soldats allemands ont été tués par des membres de la résistance italienne qui ont déclenché une bombe à proximité d'une colonne de troupes allemandes qui marchaient sur la via Rasella, à Rome.

Adolph Hitler, furieux, a ordonné que dans les 24 heures suivantes, dix Italiens devaient être tués pour chaque soldat allemand mort.

Herbert Kappler, le commandant allemand de la région, a rapidement dressé une liste de 320 civils qui devaient être assassinés en représailles. Le 24 mars, les victimes ont été emmenées dans les grottes Ardéatines où elles ont été exécutées par les SS.

De nombreuses autres «opérations de pacification» avaient été menées par l’armée nazie contre les civils dans toute l'Europe occupée par les Nazis, au cours desquelles des hommes, des femmes et des enfants ont été sauvagement assassinés pour venger la mort de soldats de l'occupation allemande par les combattants de la résistance.

Alors, quelle est la différence entre ces atrocités nazies et ce qu’Israël, la «seule démocratie au Moyen-Orient» fait dans la bande de Gaza, où «l'armée la plus morale au monde" assassine des bébés de six mois ?


Je sais que beaucoup de juifs, surtout des juifs sionistes, ont développé un réflexe défensif presque instinctif à toute comparaison entre Israël et l'Allemagne nazie. Cependant, la vérité doit être proclamée à haute voix, peu importe la colère des Sionistes.

Israël prétend que ce n'est pas un meurtre délibéré de civils innocents. Mais c’est un énorme mensonge obscène, et la plupart des Israéliens le savent. Des erreurs peuvent arriver parfois, mais lorsque des massacres sauvages d’enfants ont lieu quotidiennement, cela signifie que c’est politique.

De plus, lorsqu’il y a de nombreuses victimes, surtout des victimes innocentes, comme à Gaza, même l’intention est sans importance.

En fin de compte, tuer sciemment est un meurtre délibéré, peu importe les tergiversations et les jongleries verbales.


Ainsi, les Juifs du monde entier, notamment ceux qui soutiennent Israël, doivent être prêts à reconnaître que ce que fait leur merveilleux Etat aux Palestiniens sans défense est un véritable holocauste, ou au moins un holocauste en devenir.

Comment toute personne honnête pourrait décrire ces images fantasmagoriques qui nous viennent de Gaza et qui hantent la conscience de chaque être humain?

Certes, Israël n'a pas installé de chambres à gaz à Beit Hanoun et à Khan Younis ou à Rafah. Mais nous avons des F-16 qui arrosent de bombes et sèment la mort parmi les enfants et les femmes et les civils innocents endormis.

Si les Juifs qui soutiennent cette entité satanique ne sont pas prêts à appeler les choses par leur nom et à reconnaître un holocauste en tant qu’holocauste, alors ils devraient être considérés comme complices actifs dans ce déchaînement aveugle de violence, de meurtre et de terreur.

Ce n'est pas une guerre. Qualifier de guerre l'actuelle attaque israélienne contre Gaza est une fornication des mots. Les guerres se déroulent entre des armées et des Etats.

Ce qui se passe à Gaza est en fait un déchainement impitoyable et sauvage de meurtres et de terrorisme mené par une armée du type Wehrmacht contre une population assiégée et affamée qui veut seulement survivre et être libre, comme les Juifs sous l'occupation nazie de l'Europe.

En effet, quand Israël tue une centaine de Palestiniens, pour la plupart des civils innocents, pour chaque Israélien tué, il y a un nom pour cela, c’est un massacre.

Les honnêtes gens dans le monde entier, y compris de nombreux juifs de conscience qui ne peuvent pas supporter les crimes odieux qu'Israël commet en leur nom, doivent appeler les choses par leur nom.

Après tout, un holocauste n’a pas d’importance moindre lorsqu'il est perpétré par des Juifs.
Il n'existe pas d’holocauste casher ou de massacres cashers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ghaza fermé, restrictions des soins, du carburant etc.   Aujourd'hui à 5:59

Revenir en haut Aller en bas
 
Ghaza fermé, restrictions des soins, du carburant etc.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Attention, ça craint déjà pour le carburant !
» Un oisillon par terre
» soins à domicile
» Les soins palliatifs
» soins paliatifs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Islam et actualité :: Actualité-
Sauter vers: