Islam et actualité

Actualité et société
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'egypte veut du nucléaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avous
Membre


Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: L'egypte veut du nucléaire   Mer 14 Nov - 1:45


L'Egypte prend la tête de la famille nucléaire arabe


LE CAIRE - L'Egypte a pris la tête de la famille du nucléaire
civil que les pays arabes entendent former dans une région instable où
Israël et l'Iran les ont déjà devancés.Le
président Hosni Moubarak a annoncé lundi que l'Egypte allait se doter
de plusieurs centrales nucléaires, relançant un programme gelé il y a
20 ans après la catastrophe de Tchernobyl.Cette annonce, sans
être une surprise, intervient dans un contexte alourdi par la tension
sur le dossier nucléaire iranien, et un raid israélien contre un site
prétendument nucléaire en Syrie."Il y a un effet de politique
intérieure dans la décision de Moubarak avec le souci de ne pas laisser
à l'Iran l'image du champion atomique", a déclaré à l'AFP Antoine
Basbous, directeur de l'Observatoire du monde arabe, basé à Paris.Le
Caire, qui a reçu l'immédiate bénédiction de Washington, a affirmé
avoir opté pour le nucléaire civil, encadré internationalement, afin
d'assurer sa sécurité énergétique. Il exclut tout intérêt pour l'arme
nucléaire.Six pays du Golfe, dont l'Arabie saoudite, ainsi que
le Yémen, la Jordanie, la Libye ou l'Algérie avaient annoncé quasi
simultanément il y a un an vouloir se doter d'un programme nucléaire
civil.Les chefs d'Etat des six monarchies du Conseil de
coopération du Golfe (CCG), qui font face à l'Iran, feront le point
lors de leur sommet annuel, en décembre au Qatar, sur la faisabilité
d'un programme régional."C'est un droit pour les Arabes", avait
martelé M. Moubarak au printemps, à la veille d'un sommet arabe à Ryad,
donnant à penser que le temps était venu de former une "famille
nucléaire arabe".Aucun pays arabe ne figure sur la liste de
l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) des 31 pays dotés
de la technologie nucléaire, avec 435 centrales en activité, et 29 en
construction à travers le monde.Les Etats-Unis en possèdent 103,
suivis de la France, avec 59, du Japon, avec 55, et de la Russie avec
31 en exploitation et 7 en construction. C'est en Asie que se concentre
aujourd'hui l'effort de développement nucléaire.Si l'Egypte, le
pays le plus peuplé du monde arabe, avec 76 millions d'habitants, ou la
Jordanie, peuvent justifier ce choix, il peut sembler moins évident
pour les pays du Golfe au sous-sol regorgeant d'hydrocarbures.Pour
M. Basbous, "c'est la volonté de l'Iran d'accélérer son programme
douteux qui a poussé les pays arabes à se lancer à leur tour dans la
course au nucléaire civil".L'Egypte et l'Arabie saoudite, qui se
disputent le leadership du monde sunnite, n'ont jamais caché leurs
inquiétudes face aux éventuelles ambitions militaires de l'Iran,
puissance chiite, et de son influence en Irak.S'attirant les
foudres des Etats-Unis et de la France qui accusent l'Iran de chercher
à se doter de l'arme atomique, le patron de l'AIEA, l'égyptien Mohamed
ElBaradei a affirmé ne pas en avoir la preuve.L'Egypte, qui a
signé le traité de non prolifération nucléaire (TNP), soutient
officiellement l'élimination des armes nucléaires au Moyen-Orient et
critique régulièrement Israël sur cette question.L'Etat hébreu,
qui n'a jamais reconnu détenir l'arme nucléaire, aurait en sa
possession comme une "assurance vie" quelque 200 ogives, selon les
experts, et est le seul Etat du Moyen-Orient à avoir choisi de rester
en dehors du TNP.S'estimant ouvertement menacé par l'Iran,
Israël serait tenté d'éliminer militairement les installations
nucléaires iraniennes, à l'instar de la destruction, en 1981, du
réacteur irakien d'Osirak.L'armée israélienne a aussi rasé début
septembre un site syrien, à l'est de l'Euphrate, soupçonné d'abriter un
réacteur nucléaire.La Libye avait d'elle-même décidé de
démanteler en 2003 son programme secret, alors qu'elle "était sur le
point de produire une bombe nucléaire", selon le numéro un libyen,
Mouammar Kadhafi."Le grand problème est qu'on peut basculer du
civil au militaire avec une maîtrise du cycle de l'atome", selon M.
Basbous, pour qui le risque "de prolifération, faute d'un vrai gardien
international, n'est plus à négliger".
(©AFP / 30 octobre 2007 18h14)


L
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'egypte veut du nucléaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le PS veut sortir la Suisse du nucléaire d'ici 2024
» Fusion nucléaire - ARTE
» Batterie nucléaire
» La propulsion nucléaire dans l'espace..!
» autre utilisation du nucléaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Islam et actualité :: Actualité-
Sauter vers: