Islam et actualité

Actualité et société
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La perfection

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: La perfection   Ven 11 Sep - 18:55

Le Martyr de l'Imam et Amir el mou'minin Ali (as)


Après que l'Imam Ali (as) fut enfin reconnu comme Calife des musulmans, lui pourtant le SEUL des Califes qui fut légitime, car seul à avoir été DESIGNE DU VIVANT de Rassoulou Allah, aswaws, il a du faire face à plusieurs batailles, déclenchées par les hypocrites et les apostats

La dernière de ces batailles eut lieu à Nahrawan contre les apostats Kharijites. Ces gens avaient renié le Saint Imam (as), lui reprochant son indulgence envers le Talik Mouawiya, l'hypocrite, durant Siffin.

Après leur défaite, ils partirent à la Mecque où ils mirent en place un complot pour assassiner le Saint Imam (as), Mouawiya et Amr Ibn Al-Aas.

Amr était le conseiller satanique et un proche de Mouawiya l'hypocrite, mais aussi le gouverneur sanguinaire de l'Egypte et on craignait qu'il osa lui aussi réclamer le califat après Mouawiya, comme de tradition depuis Abou Bekr, que le califat échut au plus rusé, au plus retord, au plus audacieux, et généralement à ceux qui ne vivent que pour le POUVOIR.

En les assassinant, les Kharijites pensaient pouvoir imposer leur ordre dans l'empire musulman. Ainsi, l'apostat Abdou Rahman ibn Muljam se porta volontaire pour assassiner le Saint Imam (as), Bourak bin Abdallah Taymi d'exécuter Mouawiya et bin Amr Bakr Tymi d'abattre Amr al-Aas.

Un vendredi matin, le 19 Ramadhan fut choisi comme la date d'exécution du complot.
Les trois assassins trempèrent leurs épées dans du poison et ils se rendirent à Koufa, Damas et l'Egypte.
L'homme envoyé en Egypte fut tué avant même qu'il ne puisse approcher Amr al-Aas (Alhamdou li Allah, disent les Wahabo-salafis).
Le deuxième homme, Bourak, atteignit Damas et frappa effectivement Mouawiya mais il le rata. Il fut tué avant qu'il ne puisse porter atteinte à Mouawiya. (Ouf diront les Salafis et les Wahabis farao What a Face )
Par contre, l'homme expédié pour tuer le Saint Imam (as) arriva à Koufa sain et sauf et s'arrêta devant la mosquée de Koufa la nuit du 19 Ramadan.

Le Saint Imam (as) avait prédit son départ de ce monde, depuis plusieurs jours. En quittant la maison, ses canards se mirent à faire beaucoup de bruit et lorsqu'un de ses serviteurs essaya de les faire taire, le Saint Imam (as) dit:

" Laisse-les ! Leurs cris ne sont dûs qu'à la peine causée par ma mort prochaine."

Le matin du 19 Ramadhan, le Saint Imam (as) se rendit à la mosquée de Koufa et commença par réveiller tous les gens qui y dormaient. Ibn Muljam y dormait sur le ventre pour cacher son épée, et le Saint Imam le réveilla aussi en ajoutant de ne pas dormir sur le ventre comme le Diable.
Après l'azhan, le Saint Imam (as) conduisit la prière et l'apostat Ibn Muljam, feignant de prier, se mit juste derrière lui. Lorsque le Saint Imam (as) se prosterna, Ibn Muljam lui asséna un violent coup avec son épée sur la tête du Saint Imam (as). Le Saint Prophète (saws) avait prévenu de l'assassinat du Saint Imam (as) ainsi que de celui de ses enfants et il avait dit: "O Ali ! je vois devant moi ta barbe teinte par le sang de ton front. " ( farao ricanement de plaisir d'un Wahabi-salafi)

L'assassin fut rattrapé et présenté au Saint Imam (as). En voyant que les liens des cordes lui coupaient la chair, le Saint Imam (as) oublia sa propre agonie et demanda qu 'Ibn Muljam fut traité plus humainement. Touché par ces propos, l'assassin se mit à pleurer. Un sourire se dessina sur les lèvres du Saint Imam (as) et d'une voix faible, il lui dit: " Il est trop tard maintenant pour te repentir, tu as accomplis ta mission. Etais-je un mauvais Imam ou un méchant dirigeant ? "
Cette conduite est typique du Saint Imam (as), qui appliquait la justice, conformément aux enseignements d'Allah, et de Son Prophète, aswaws, en faisant toujours preuve de bonté, et d'équité, même à l'égard du pire de ses ennemis.

Le Saint Imam (as) fut transporté de la mosquée à la maison. Durant ses dernières heures, Asbagh bin Nabata, ra, un de ses compagnons, lui rendit visite et lui demanda quelques conseils. Le Saint Imam (as) répondit: «Ô Asbagh! Quel meilleur conseil que le fait que j'étais hier ton compagnon, ton hôte, aujourd'hui et demain, je ne serai juste qu'un souvenir. "

Ses derniers mots furent à ses fils: "Soyez constants dans la piété et résignez-vous à la Volonté d'Allah. N'aspirez jamais à une chose qui est hors d'atteinte. Soyez toujours honnêtes et généreux envers les orphelins. Aidez les pauvres et les nécessiteux et essayez de vivre dans ce monde de manière à le rendre meilleur . "

Il leur demanda aussi à porter son cercueil seulement l'arrière, car des bras invisibles le porteront à l'avant. Il Leur dit de se laisser guider par le cercueil lui-même. Là où le cercueil s'arrêtera, ils trouveront une tombe déjà creusée pour lui. Il demanda aussi à ses fils qu'il soit enterré secrètement, ses ennemis pourraient profaner sa tombe. (Ils le firent quand ZERQAOUI le DIABLOTIN d'ALQAIDA US, mit une bombe contre les mausolées des IMAMS AHL EL BEYT, as)

Le 21 Ramadhan en l'an AH 40, Le Saint Imam (as) quitta ce monde. Il avait 63 ans.

Après avoir lavé et enveloppé son corps d'un linceul, ses deux fils, les Imam Hassan (AS) et Imam Houssain (AS) portèrent le cercueil. Le cercueil s'arrêta à Najaf, à environ 6,5 kilomètres de Koufa. Ils y trouvèrent une tombe déjà creusée avec un message disant: "Cette tombe a été creusée par le Prophète Nouh (as) pour le Chef des croyants, Ali (as)." (Je vois déjà confiture, Ouaga, et les Salafo-Wahhabites du forum sourire et se féliciter, mais en même temps s'interroger sur ce miracle, sauf si Abou Ouwéis ou forum, leur expliquent que Cheikh Abdul Kadir Al Jilali (aljili) faisait lui d'autres miracles comme celui d'ubiquité, pour être au même moment à Bagdad et à Fez .. scratch flower ...

Le Saint Imam (as) fut enterré, donc en Irak. Jusqu'à récemment, le Mausolée du Saint Imam (as) à Najaf s'érigeait de manière vertigineuse. Un nombre infini de gens du monde entier s'y rendait en foule, chaque jour pour lui rendre hommage et saluer le Saint Imam (as). Ils y priaient exclusivement, Allah et ils recherchaient l'intercession du défunt auprès d'Allah, même après sa mort, ce qui signifie que même mort, Allah, permettra à Son Serviteur et Imam, au Jour du Jugement Dernier d'intercesseur pour ceux qui l'ont aimé I don't want that thumright scratch

En effet aimer Ali, as, c'est aimer Mouhamad, aswaws, et c'est donc se soumettre à Allah, suivre Sa Voie droite, L'adorer et Lui réserver Le Culte exclusif, et Reconnaître les porteurs de Son Message et de la Tradition de Son Messager.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
confiture
Habitué


Nombre de messages : 3240
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: La perfection   Ven 11 Sep - 20:25

ithviriw a écrit:
Assalam;

CHAPITRE 18


------------------------------------------

L'Infaillibilité selon le Coran et la Tradition

Le verset de la purification confirme l'impeccabilité des Gens de la Maison du Prophète. Il les sacralise, et les déclare purs de tout défaut. Ce verset est le suivant:

"Dieu, certes, veut écarter de vous la souillure, Ô Gens de la Maison, et vous purifier complètement"

Coran, sourate Les factions (Al-Ahzâb), verset 33



Le mot Rijs, que nous traduisons ici par souillure, s'applique en arabe à tout ce qui peut altérer et souiller une chose, que ce soit dans sa forme extérieure, ou dans son essence et sa substance.

--------------------------------------------------------------------------------



SALAM AUX CROYANTS

J’aimerais que le rafidhi du forum nous éclaire sans se défiler une fois de plus.

Pour abou Abdallah, imam infaillible selon le rafidhi, le ridjz évoqué dans le verset dit de purification n’est autre que le DOUTE.

Et il poursuit, par Allah, nous ne douterons jamais de notre Dieu.

Elle est où l’infaillibilité ??



في حديث طويل عريض

باب ما نص الله عزوجل ورسوله على الائمة عليهم السلام واحدا فواحدا
1 - علي بن إبراهيم، عن محمد بن عيسى، عن يونس وعلي بن محمد، عن سهل ابن زياد أبي سعيد، عن محمد بن عيسى، عن يونس، عن ابن مسكان، عن أبي بصير قال سألت أبا عبدالله عليه السلام .....

لكن الله عزوجل أنزله في كتابة تصديقا لنبيه صلى الله عليه وآله " إنما يريد الله ليذهب عنكم الرجس أهل البيت ويطهركم تطهيرا(1) " فكان علي والحسن والحسين وفاطمة عليهم السلام، فأدخلهم رسول الله صلى الله عليه وآله تحت الكساء في بيت أم سلمة .....


وقال: الرجس هو الشك، والله لا نشك في ربنا أبدا.

مرآة العقول في شرح أخبار آل الرسول، ج‏3، ص: 213

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: La perfection   Sam 12 Sep - 0:54

Assalamou 3ala men ta3alama chay'en min alqur'an wa 3alamahou

http://quran.al-islam.com/Tafseer/DispTafsser.asp?l=arb&taf=TABARY&nType=1&nSora=98&nAya=7



إِنَّ الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ

وَقَوْله : { إِنَّ الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَات } يَقُول تَعَالَى ذِكْره : إِنَّ الَّذِينَ آمَنُوا بِاَللَّهِ وَرَسُوله مُحَمَّد , وَعَبَدُوا اللَّه مُخْلِصِينَ لَهُ الدِّين حُنَفَاء , وَأَقَامُوا الصَّلَاة , وَآتَوْا الزَّكَاة , وَأَطَاعُوا اللَّه فِيمَا أَمَرَ وَنَهَى .

أُولَئِكَ هُمْ خَيْرُ الْبَرِيَّةِ

يَقُول : مَنْ فَعَلَ ذَلِكَ مِنْ النَّاس فَهُمْ خَيْر الْبَرِيَّة . وَقَدْ : 29208 - حَدَّثَنَا اِبْن حُمَيْد , قَالَ : ثنا عِيسَى بْن فَرْقَد , عَنْ أَبِي الْجَارُود , عَنْ مُحَمَّد بْن عَلِيّ { أُولَئِكَ هُمْ خَيْر الْبَرِيَّة } فَقَالَ النَّبِيّ صَلَّى اللَّه عَلَيْهِ وَسَلَّمَ : " أَنْتَ يَا عَلِيّ وَشِيعَتك "
scratch salut thumright study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
confiture
Habitué


Nombre de messages : 3240
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: La perfection   Sam 12 Sep - 1:10

confiture a écrit:
ithviriw a écrit:
Assalam;

CHAPITRE 18


------------------------------------------

L'Infaillibilité selon le Coran et la Tradition


Le verset de la purification confirme l'impeccabilité des Gens de la Maison du Prophète. Il les sacralise, et les déclare purs de tout défaut. Ce verset est le suivant:


"Dieu, certes, veut écarter de vous la souillure, Ô Gens de la Maison, et vous purifier complètement"

Coran, sourate Les factions (Al-Ahzâb), verset 33




Le mot Rijs, que nous traduisons ici par souillure, s'applique en arabe à tout ce qui peut altérer et souiller une chose, que ce soit dans sa forme extérieure, ou dans son essence et sa substance.

--------------------------------------------------------------------------------



SALAM AUX CROYANTS

J’aimerais que le rafidhi du forum nous éclaire sans se défiler une fois de plus.

Pour abou Abdallah, imam infaillible selon le rafidhi, le ridjz évoqué dans le verset dit de purification n’est autre que le DOUTE.

Et il poursuit, par Allah, nous ne douterons jamais de notre Dieu.

Elle est où l’infaillibilité ??


وقال: الرجس هو الشك، والله لا نشك في ربنا أبدا.

مرآة العقول في شرح أخبار آل الرسول، ج‏3، ص: 213

[/size]


WECHE; toujours en panne ? !!!

Et si tu consultais ton site de référence, al-aqaid geek geek geek

PS : le hadith a été certifié SAHIH par ton super savant a-Madjlici

ELLE EST OU L'INFAILLIBILITE ???

Shit Shit Shit Shit Shit Shit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: La perfection   Sam 12 Sep - 1:25

confiture a écrit:

وقال: الرجس هو الشك، والله لا نشك في ربنا أبدا.
مرآة العقول في شرح أخبار آل الرسول، ج‏3، ص: 213
الصحيحة الأُولى: رواها الشيخ الكليني رحمه اللّه عن علي بن إبراهيم عن محمد بن عيسى عن يونس، وعلي بن محمد بن سهل بن زياد أبي سعيد عن محمد بن عيسى عن يونس، عن ابن مسكان عن أبي بصير قال: سألت أبا عبدالّله (ع) عن قوله اللّه عز وجل «أطيعُوا اللّهَ وَأطيعُوا الرَّسُولَ وَأُولي الأَمر منكُم»(7)، فقال: «نزلت في علي بن ابي طالب والحسن والحسين (ع)، فقلت: إن الناس يقولون فما باله لم يسمِّ عليّاً وأهل بيته في كتاب اللّه عز وجل؟ فقال: قولوا لهم: إن رسول الله نزلت عليه الصلاة ولم يسمّ اللّه لهم ثلاثاً ولا أربعاً، حتى كان رسول اللّه هو الذي فسر ذلك ونزلت الزكاة ولم يسمّ لهم من كل أربعين درهماً درهم، حتى كان رسول اللّه هو الذي فسّر لهم ذلك، ونزل الحج فلم يقل لهم طوفوا أسبوعاً حتى كان رسول الله هو الذي فسّر لهم ذلك ونزلت «أطيعُوا اللّهَ وَأطيعُوا الرَّسُولَ وَأُولي الأَمر منكُم»(Cool ونزلت في علي والحسن والحسين فقال رسول الله في علي (من كنت مولاه فعلي مولاه)، فقال (ص) أوصيكم بكتاب اللّه وأهل بيتي فإني سألت اللّه أن لا يفرق بينهما حتى يوردهما علي الحوض فأعطاني ذلك، وقال لا تعلموهم فهم أعلم منكم، وقال إنهم لن يخرجوكم من باب هدى ولن يدخلوكم باب ضلالة.

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: La perfection   Sam 12 Sep - 1:36

La réponse au vaniteux qui POMPE les âneries de alkamis wahaby, de d-souna sans rien y comprendre, devrait lire d'abord ce que je mui mets en ligne qui prouve que le WAHABY que tu POMPES utilise des ciseaux pour faire dire aux textes le CONTRAIRE de ce qu'ils disent.
La méthode prouvée des SALAFO-sounis, est éprouvée depuis le FAUSSAIRE ABOU la chatte.


Dernière édition par ithviriw le Sam 12 Sep - 1:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
confiture
Habitué


Nombre de messages : 3240
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: La perfection   Sam 12 Sep - 1:38

confiture a écrit:
confiture a écrit:
ithviriw a écrit:
Assalam;

CHAPITRE 18


------------------------------------------

L'Infaillibilité selon le Coran et la Tradition


Le verset de la purification confirme l'impeccabilité des Gens de la Maison du Prophète. Il les sacralise, et les déclare purs de tout défaut. Ce verset est le suivant:


"Dieu, certes, veut écarter de vous la souillure, Ô Gens de la Maison, et vous purifier complètement"

Coran, sourate Les factions (Al-Ahzâb), verset 33




Le mot Rijs, que nous traduisons ici par souillure, s'applique en arabe à tout ce qui peut altérer et souiller une chose, que ce soit dans sa forme extérieure, ou dans son essence et sa substance.

--------------------------------------------------------------------------------



SALAM AUX CROYANTS

J’aimerais que le rafidhi du forum nous éclaire sans se défiler une fois de plus.

Pour abou Abdallah, imam infaillible selon le rafidhi, le ridjz évoqué dans le verset dit de purification n’est autre que le DOUTE.

Et il poursuit, par Allah, nous ne douterons jamais de notre Dieu.

Elle est où l’infaillibilité ??


وقال: الرجس هو الشك، والله لا نشك في ربنا أبدا.

مرآة العقول في شرح أخبار آل الرسول، ج‏3، ص: 213

[/size]


WECHE; toujours en panne ? !!!

Et si tu consultais ton site de référence, al-aqaid geek geek geek

PS : le hadith a été certifié SAHIH par ton super savant a-Madjlici

ELLE EST OU L'INFAILLIBILITE ???

Shit Shit Shit Shit Shit Shit

RESTE AVEC NOUS YA RAFIDHI; ELLE EST OU L'INFAILLIBILITE ????

وقال: الرجس هو الشك، والله لا نشك في ربنا أبدا.

مرآة العقول في شرح أخبار آل الرسول، ج‏3، ص: 213
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: La perfection   Sam 12 Sep - 1:43

فلو سكت رسول اللّه فلم يبين من أهل بيته لادعاها آل فلان king وآل فلانfarao ، لكن اللّه أنزل في كتابه تصديقاً لنبيه «إنَّمَا يُريدُ اللّهُ ليُذهبَ عَنكُمُ الرِّجسَ أهلَ البَيت وَيُطَهِّرَكُم تَطهيراً»(9) فكان علي والحسن والحسين وفاطمة فأدخلهم رسول اللّه تحت الكساء في بيت أم سلمة ثم قال: اللهم إن لكل نبي أهلاً وثقلاً وهؤلاء أهلي وثقلي. فقالت أم سلمة: ألست من أهلك؟ قال: إنك إلى خير، ولكن هؤلاء أهلي وثقلي، فلما قبض رسول اللّه كان علي أولى الناس بالناس، لكثرة ما بلغ فيه رسول الله وإقامته للناس وأخذه بيده، فلما مضى علي لم يكن يستطيع علي ـ ولم يكن ليفعل ـ أن يدخل محمد بن علي ولا العباس بن علي ولا واحداً من ولده.. إذن لقال الحسن والحسين إن اللّه تبارك وتعالى أنزل فينا كما أنزل فيك فأمر بطاعتنا كما أمر بطاعتك، وبلغ فينا رسول الله كما بلغ فيك، وأذهب عنا الرجس كما أذهبه عنك، فلما مضى علي، كان الحسن أولى بها لكبره فلما توفي لم يستطع أن يدخل ولده ولم يكن ليفعل ذلك، واللّه عز وجل يقول: «وَأُولُوا الأَرحَام بَعضُهُم أولَى' ببَعض في كتَاب اللّه»(10) فيجعلها في ولده.. إذن لقال الحسين أمر اللّه بطاعتي كما أمر بطاعتك وطاعة أبيك، وبلغ في رسول اللّه كما بلغ فيك وفي أبيك وأذهب اللّه عني الرجس كما أذهب عنك وعن أبيك، فلما صارت إلى الحسين لم يكن أحد من أهل بيته يستطيع أن يدعي عليه كما كان هو يدعي على أخيه وعلى أبيه، لو أرادا أن يصرفا الأمر عنه، ولم يكونا ليفعلاه، ثم صارت حين أفضت إلى الحسين فجرى تأويل هذه الآية «وَأُولُوا الأَرحَام بَعضُهُم أولَى' ببَعض في كتَاب اللّه» ثم صارت من بعد الحسين لعلي بن الحسين ثم صارت من بعد علي بن الحسين إلى محمد بن علي، ثم قال: الرجس هو الشك، والله لا نشك في ربنا أبداً»(11).

وينبغي التوجه إلى نقطتين هامتين توضحهما هذه الرواية:

أولاهما: أنها تجيب على سؤال ربما طرحه البعض وهو أنه لو كانت الإمامة بتلك الأهمية فلماذا لم ينص القرآن عليها، ولمَ لم يذكر القرآن اسم أميرالمؤمنين والأئمة حتى يرتفع الشك والتردد بصورة قاطعة؟ ولا يضل الناس؟ والرواية تجيب بأنه كما نزل أصل وجوب الصلاة والزكاة والحج في القرآن، ولم يبين فيه تفاصيل الأحكام، فكذلك الحال في الإمامة حيث نزل وجوب الطاعة للأئمة وأُولي الأمر، وأوكل تعيين أسمائهم إلى النبي (ص) وقد قام بذلك خير قيام.

وثانيتهما: أن قضية الإمامة ونصب الإمام هي أمر إلهي لا يرتبط بقضية الوراثة، أو إرادة الإمام السابق في تعيين اللاحق، فإنه لا يستطيع ـ ولم يكن ليفعل ـ أن يغير مجراها عما هو عليه من النصب الإلهي. وفي هذه القضية كما أن أميرالمؤمنين قد نصب نصباً إلهياً، فكذلك زين العابدين علي بن الحسين والباقر محمد بن علي (ع)، من دون فرق في هذه الجهة مما يرد بذلك على دعوى المشككين بأن النص إنما هو على الثلاثة الأوائل من الأئمة
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
confiture
Habitué


Nombre de messages : 3240
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: La perfection   Sam 12 Sep - 1:45

confiture a écrit:
confiture a écrit:
confiture a écrit:
ithviriw a écrit:
Assalam;

CHAPITRE 18


------------------------------------------

L'Infaillibilité selon le Coran et la Tradition


Le verset de la purification confirme l'impeccabilité des Gens de la Maison du Prophète. Il les sacralise, et les déclare purs de tout défaut. Ce verset est le suivant:


"Dieu, certes, veut écarter de vous la souillure, Ô Gens de la Maison, et vous purifier complètement"

Coran, sourate Les factions (Al-Ahzâb), verset 33




Le mot Rijs, que nous traduisons ici par souillure, s'applique en arabe à tout ce qui peut altérer et souiller une chose, que ce soit dans sa forme extérieure, ou dans son essence et sa substance.

--------------------------------------------------------------------------------



SALAM AUX CROYANTS

J’aimerais que le rafidhi du forum nous éclaire sans se défiler une fois de plus.

Pour abou Abdallah, imam infaillible selon le rafidhi, le ridjz évoqué dans le verset dit de purification n’est autre que le DOUTE.

Et il poursuit, par Allah, nous ne douterons jamais de notre Dieu.

Elle est où l’infaillibilité ??


وقال: الرجس هو الشك، والله لا نشك في ربنا أبدا.

مرآة العقول في شرح أخبار آل الرسول، ج‏3، ص: 213

[/size]


WECHE; toujours en panne ? !!!

Et si tu consultais ton site de référence, al-aqaid geek geek geek

PS : le hadith a été certifié SAHIH par ton super savant a-Madjlici

ELLE EST OU L'INFAILLIBILITE ???

Shit Shit Shit Shit Shit Shit

RESTE AVEC NOUS YA RAFIDHI; ELLE EST OU L'INFAILLIBILITE ????

وقال: الرجس هو الشك، والله لا نشك في ربنا أبدا.

مرآة العقول في شرح أخبار آل الرسول، ج‏3، ص: 213


PFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFF
Tel est le rafidhi shaking
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: La perfection   Sam 12 Sep - 1:57

confiture a écrit:
confiture a écrit:
confiture a écrit:
confiture a écrit:
ithviriw a écrit:
Assalam;

CHAPITRE 18


------------------------------------------

L'Infaillibilité selon le Coran et la Tradition


Le verset de la purification confirme l'impeccabilité des Gens de la Maison du Prophète. Il les sacralise, et les déclare purs de tout défaut. Ce verset est le suivant:


"Dieu, certes, veut écarter de vous la souillure, Ô Gens de la Maison, et vous purifier complètement"

Coran, sourate Les factions (Al-Ahzâb), verset 33




Le mot Rijs, que nous traduisons ici par souillure, s'applique en arabe à tout ce qui peut altérer et souiller une chose, que ce soit dans sa forme extérieure, ou dans son essence et sa substance.

--------------------------------------------------------------------------------



SALAM AUX CROYANTSElle est où l’infaillibilité ??


وقال: الرجس هو الشك، والله لا نشك في ربنا أبدا.

مرآة العقول في شرح أخبار آل الرسول، ج‏3، ص: 213

[/size]

ELLE EST OU L'INFAILLIBILITE ???

Shit Shit Shit Shit Shit Shit

ELLE EST OU L'INFAILLIBILITE ????

وقال: الرجس هو الشك، والله لا نشك في ربنا أبدا.

مرآة العقول في شرح أخبار آل الرسول، ج‏3، ص: 213


PFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFF
Tel est le rafidhi shaking
Comme toujours l'ÂNE du forum, prend le SON chez les FAUSSAIRES qui lui donnent des TEXTES SORTIS de leur contexte, après les avoir passés à la MOULINETTE.

Je t'ai donné ci-dessus le texte ORIGINAL, qui PROUVE que ce serait une tâche (Rijs), que de DOUTER de l'IMAMA. C'est ce DOUTE qui CONSTITUERAIT une SOUILLURE, or, heureusement AUCUN chiite et en particulier AUCUN IMAM NE DOUTE de leur bon droit à l'imama qui NE PEUT être qu'une DESIGNATION par ALLAH, transmise de père en fils par les imams, comme prouvé dans le texte, et non AUTOPROCLAMES comme chez les gens du commun ou qui suivent la SOUNA de la VIOLENCE, de la BARBARIE et de l'INQUITE et du COUP D'ETAT comme pour les CALIFES MAL GUIDES, FOULAN et FOULAN....

Tu as tiré tes trémolos, du SITE suivant :
SITE DE FAUSSAIRES BANI WAHAB farao Twisted Evil
BANI QOREYDHA LTD What a Face pig


VOICI les énergumènes AVEUGLES, qui te servent de GOUROUS...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
confiture
Habitué


Nombre de messages : 3240
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: La perfection   Sam 12 Sep - 2:07

confiture a écrit:
confiture a écrit:
confiture a écrit:
ithviriw a écrit:
Assalam;

CHAPITRE 18


------------------------------------------

L'Infaillibilité selon le Coran et la Tradition


Le verset de la purification confirme l'impeccabilité des Gens de la Maison du Prophète. Il les sacralise, et les déclare purs de tout défaut. Ce verset est le suivant:


"Dieu, certes, veut écarter de vous la souillure, Ô Gens de la Maison, et vous purifier complètement"

Coran, sourate Les factions (Al-Ahzâb), verset 33




Le mot Rijs, que nous traduisons ici par souillure, s'applique en arabe à tout ce qui peut altérer et souiller une chose, que ce soit dans sa forme extérieure, ou dans son essence et sa substance.

--------------------------------------------------------------------------------



SALAM AUX CROYANTS

J’aimerais que le rafidhi du forum nous éclaire sans se défiler une fois de plus.

Pour abou Abdallah, imam infaillible selon le rafidhi, le ridjz évoqué dans le verset dit de purification n’est autre que le DOUTE.

Et il poursuit, par Allah, nous ne douterons jamais de notre Dieu.

Elle est où l’infaillibilité ??


وقال: الرجس هو الشك، والله لا نشك في ربنا أبدا.

مرآة العقول في شرح أخبار آل الرسول، ج‏3، ص: 213

[/size]


WECHE; toujours en panne ? !!!

Et si tu consultais ton site de référence, al-aqaid geek geek geek

PS : le hadith a été certifié SAHIH par ton super savant a-Madjlici

ELLE EST OU L'INFAILLIBILITE ???

Shit Shit Shit Shit Shit Shit

RESTE AVEC NOUS YA RAFIDHI; ELLE EST OU L'INFAILLIBILITE ????

وقال: الرجس هو الشك، والله لا نشك في ربنا أبدا.

مرآة العقول في شرح أخبار آل الرسول، ج‏3، ص: 213


DONC YA RAFIDHI TU ES D'ACCORD QUE LE MA'ASSOUM DEFINIT LE RIDJS PA LE DOUTE
ET TU CONSTATES AUSSI QU'IL n'a nullement dit que douter de l'imama est du rijs comme tu l'interprètes.

DONC on revient à la case de départ :

ELLE EST OU L'INFAILLIBILITE ?????? I don't want that I don't want that I don't want that
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: La perfection   Dim 13 Sep - 21:25

confiture a écrit:
[

SALAM AUX CROYANTS

J’aimerais que le rafidhi du forum nous éclaire sans se défiler une fois de plus.:

Wa 3alaikoum assalam wa Rahmatou Allahi wa Barakatouhou;

Puisque le NACIBI du forum, comprend trés trés mal les textes écrits en arabe, donnons lui quelques textes sur les INFALLIBLES compagnons, tirés de BOUKHARI, et à leur tête Super Omar l'INFAILLIBLE dans la doctrine souno-salafous Wahabis, Rassoulou Allah, aswaws, lui N'étant lui, PAS infaillible selon cette NOUVELLE RELIGION des Califes AUTO-PROCLAMES.

Mais laissons nous guider par Boukhari....

L’hypocrisie des Compagnons



Pour ne pas donner l’opportunité à certaines personnes malveillantes de nous traiter de n’importe quel nom d’oiseau, nous signalons, dès le début, aux lecteurs, que les traditions qui seront citées, sont tirées du Sahih de al-Bukhari (traditions + commentaires), livre vénéré par les savants sunnites.

Volume 1 – Livre de la Croyance

Ibrahim al-Taimi dit : « Chaque fois que je compare mes paroles à mes actions, j’ai peur d’avoir, peut-être, menti. »
Ibn Abi Mulaika dit : « J’ai rencontré trente Compagnons du Prophète (saws) et chacun d’eux pressentait l’hypocrisie en leur intérieur. Pas un seul ne pouvait prétendre croire en Gabriel ou Michaïl. »

Question au lecteur : Après avoir lu la tradition de Ibn Abi Mulaika, comment peut-on envisager ne pas pouvoir critiquer les Compagnons, ni exprimer notre méfiance à leur égard ?

Volume 4 – Le Livre de la Guerre Sainte

Hatib bin Abi Balta -un Compagnon du Prophète (saws)- envoya une personne aux polythéistes de La Mecque pour leur informer des plans du Prophète de Dieu (saws). Sa lettre fut rapportée au Prophète (saws). Le Prophète (saws) lui a demandé : « Qu’est ce que c’est que ça, Ô Hatib ? » Il demanda la clémence du Prophète (saws) en l’expliquant qu’il voulait simplement protéger ses proches vivants à La Mecque. Le Prophète (saws) cru en lui, mais Umar ibn al-Khattab dit : « Ô Prophète (saws), laissez moi trancher la gorge de cet hypocrite. » Le Prophète lui dit : « Il fut témoin de la bataille de Badr » […]

Question au lecteur : Si un Compagnon du rang de ceux qui étaient à Badr, c'est-à-dire, au premiers temps de l’Islam, peut trahir le Prophète (saws), alors que dire de ces Compagnons qui ont participé aux autres batailles ? Que sont-ils devenus ? Peut-on les faire confiance ?

Volume 6 – Le Livre des commentaires du Coran

Sur le commentaire du verset de la sourate al-Mounafiqoun : ‘Il leur est égal que tu implores le pardon pour eux ou que tu ne demandes pas pardon pour eux, Dieu ne leur pardonneras pas. Dieu ne guide pas les gens pervers.’ Un homme parmi les Muhajiroun (les émigrés) frappa un homme parmi les Ansars (les partisans). L’ansari dit : « Ô les partisans, aidez moi ! » Le Muhajir dit : « Ô les émigrés, aidez moi ! » Le Prophète de Dieu (saws) entendit cela et dit : « Quel est cette parole caractéristique de l’époque de l’ignorance ? » Ils dirent : « Ô Prophète de Dieu (saws) ! Un émigré a frappé un partisan. » Il dit : « Laissez tomber, c’est un acte détestable. » Abdallah bin Ubayy entendit cela et dit : « L’ont-ils fait ? Par Dieu, si nous retournions à Médine, ceux qui sont les plus puissants vont expulser les plus faibles. ! » Ceci parvint au Prophète (saws) et Umar ibn al-Khattab se leva et dit : « Ô Prophète de Dieu (saws), laisser moi trancher la gorge de cet hypocrite. » Le Prophète (saws) lui dit : « Laisse le tranquille. Et que les gens ne disent pas que Muhammad tue ses Compagnons. »

Question au lecteur : Nous voyons que le Prophète (saws) est au courant de l’hypocrisie de cette personne, mais refuse que Umar ibn al-Khattab lui tranche la gorge, pour ne pas offenser les gens et éviter qu’ils disent que Muhammad tue ses Compagnons. A présent, si le Prophète (saws) aurait décidé de tuer tous les Compagnons hypocrites, en resterait-il beaucoup ?

Volume 3 – Le Livre des Témoignages

[…] Le Prophète (saws) demanda : « Qui voudra m’aider contre un homme qui m’a blessé en faisant du tort à ma famille ? » Sad bin Muadh se leva et dit : « Ô Prophète de Dieu (saws), je vais le faire. S’il est des Aws, nous allons le décapiter. S’il est de nos frères, les Khazraj, nous suivrons votre décision. » Sad bin Ubada se leva, et il était le chef des Khazraj, et avant ce moment, il était un homme bon, mais motivé par la passion pour sa tribu, il dit : « Par Dieu, tu as menti ! Tu ne le tueras pas car tu n’en es pas capable. » Usayd bin al-Hudayr se leva et dit : « Par Dieu, tu as menti ! Par Dieu, nous allons certainement le tuer car tu es un hypocrite, et tu argumentes en faveur des hypocrites. » En ce jour, les deux tribus étaient en ébullition, au point de s’entretuer. Le Prophète (saws) les calma, puis se tut. […]

Question au lecteur : Nous voyons que le chef des Khazraj, qui était un homme bon, est traité d’hypocrite, et il est accusé de supporter des hypocrites, tout cela se passe en face du Prophète (saws) qui ne dit un mot pour le défendre. Etonnant encore, les deux tribus sont prêts à s’entretués, et ont osé élever leur voix au-dessus de celle du Prophète (saws) en se disputant. Comment ne peut-on pas imaginer que des Compagnons qui se battent pour un rien devant le Prophète (saws), ne puissent pas avoir l’intention de brûler la maison dans laquelle sa fille vivait, au nom du Califat ?

Volume 8 – Le Livre de l’Unicité

Ali ibn Abi Talib envoya de Yémen quelques lots en or au Prophète de Dieu (saws). Le Prophète (saws) les distribua parmi les gens. Les Quraychites et les Ansars furieux dirent : « Il a donné au notables de Najd et nous a oublié. » Le Prophète de Dieu (saws) a dit : « Je voulais juste raffermir leurs cœurs et pacifier avec eux. » Un homme vint le voir et dit : « Ô Muhammad ! Crains Dieu ! » Le Prophète (saws) dit : « Qui obéira à Dieu, si je Lui désobéis ? Il m’a fait confiance et m’a chargé de guider le peuple, ne me fais-tu pas confiance ? Khalid ibn Walid lui demanda s’il pouvait tuer cet individu, mais le Prophète (saws) l’en empêcha. Quand cette personne s’en éloigna, le Prophète (saws) dit : « De sa génération apparaîtront des gens qui réciteront le Coran mais qui auront la gorge nouée. Ils vont percer l’Islam de la même façon qu’une flèche perce sa cible. Ils tueront des Musulmans, mais seront indulgents envers les idolâtres. Si je vivrais jusqu’à ce jour, je les tuerais tous, comme la nation de ‘Ad fut tuée. »

Question au lecteur : En voilà un autre hypocrite parmi les Compagnons qui accusait le Prophète (saws) d’être injuste et de craindre Dieu. Malgré qu’ayant su que de sa génération des tueurs naîtront, il lui laissa la vie sauve. Voilà une réponse très claire, explicite, à ceux qui disent, que si le Prophète (saws) savait qu’il y avait des Compagnons hypocrites alors il serait obligé de les tuer pour protéger la Umma, et l’Islam. Peut-on toujours affirmer qu’il n’y avait pas d’hypocrites parmi les Compagnons ?

Volume 3 - Le Livre des Traités

Zubayr rapporte qu’il se disputa avec un homme des Ansars, qui avait participé à la bataille de Badr, et présenta le problème au Prophète (saws), au sujet d’un ruisseau que tous les deux utilisaient pour l’irrigation. Le Prophète de Dieu (saws) dit à Zubayr : « Irrigue à partir de ce ruisseau, et quand tu finis laisse couler l’eau sur la terre de ton voisin. » L’homme se mit en colère et dit : « Ô Prophète de Dieu (saws), c’est parce qu’il est votre cousin ? » Le visage du Prophète (saws) changea (de colère) et il lui dit : « Irrigue, donc, puis maintiens l’eau jusqu’à ce qu’elle n’atteigne les murs. »

Question au lecteur : Voici un autre Compagnon qui pense que le Prophète (saws) est influencé par les sentiments en faveur de son cousin, au point de le mettre en colère !

Volume 4 – Le Livre de la Guerre Sainte

De Abdallah qui dit : « Le jour de la bataille de Hunayn, le Prophète (saws) favorisa quelques personnes lors de la distribution du butin. Il donna à al-Aqra bin Habis 100 chameaux, et à Uyayna la même part. Il accorda également quelques privilèges lors de cette distribution, à des éminents arabes. Un homme dit : « Par Dieu ! Il n’y a aucune justice dans le partage du butin, et on ne fait pas plaisir à Dieu. » J’ai dit : « Par Dieu, j’informerai certainement le Prophète (saws). » Je suis venu l’en informer. Il dit : « Qui serait juste, sinon Dieu et son Prophète ? Que Dieu bénisse Moise. Il fut inquiété pour moins que ça, mais il était patient. »

Question au lecteur : A nouveau des Compagnons qui pense en l’injustice du Prophète (saws). Abdallah était-il si idiot, qu’il ne pouvait rétorquer à cet homme que le Prophète (saws) était juste ? Mais au lieu de cela, il informe au Prophète (saws) de son partage ‘injuste’. Que dire, sinon verser des larmes ? La patience du Prophète (saws) dans ces moments difficiles est si remarquable.

Volume 4 – Le Livre du Début de la Création

Abu Said al-Kudri dit : « Nous étions avec le Prophète (saws) et il distribuait des parts. Dhul Khuwaysira vint à lui. Il était du clan des Banu Tamim. Il dit : « Ô Prophète (saws). Soyez juste. » Il dit : « Malédiction sur toi ! Qui sera juste sinon si je ne le serai pas ? Tu serais désorienté et déçu si je n’avais pas été juste. » Umar ibn al-Khattab dit : « Ô Prophète (saws), laissez moi lui trancher la gorge. » Il dit : « Laisse-le seul ! Il a des compagnons semblables, dont les prières et les jeûnes, quand ils sont comparés à ceux de l’un d’entres-vous, les votre paraissent insignifiants. Ils récitent le Coran mais leurs gorges sont nouées. Ils percent la religion, comme une flèche qui percerait sa cible. »

Question au lecteur : Voici à nouveau une remarque très lourde de la part du Prophète (saws), qui confirme la présence de Compagnons dont les prières et les jeûnes dépassent toutes les limites, mais qui sont en vérité des hypocrites. Il n’y a aucun doute qu’ils aient appris le Coran par cœur, mais aucun verset ne pouvait atteindre leurs cœurs scellés. Les paroles du Prophète (saws) n’indiquent-elles pas la présence d’un groupe majoritaire de Compagnons hypocrites ?

Volume 7 – Le Livre des Convenances

Aicha dit : « Le Prophète (saws) pratiquait des actes et les autorisait, mais des gens s’abstenaient de les faire. Cette nouvelle parvint au Prophète (saws). Il délivra un sermon, dans lequel, après avoir fait les éloges de Dieu, il dit : ‘Pourquoi y a-t-il un groupe parmi vous qui s’abstient de faire ce que je fais ? Par Dieu, je suis le plus savant parmi vous Le concernant, et j’ai plus peur de Lui, que quiconque. »

Question au lecteur : Encore un autre groupe de Compagnons qui se refusaient de suivre le Prophète (saws), au point qu’il soit obligé de leur dire qu’il est le plus savant concernant Dieu. Aucun doute, que ces Compagnons se moquaient du Prophète (saws) et de ses actes.

Volume 3 – Le Livre des Oppressions

Ibn Abbas dit que le quatrième jour du DhulHijja, le Prophète (saws) vint et déclara son intention d’aller au Hajj, et rien d’autre. Quand nous sommes allés de l’avant, il nous ordonna de faire la Umra et de retourner auprès de nos femmes (beaucoup de choses contre ce principe furent raconté parmi les gens). ‘Ata dit : « Jabir dit : ‘Si l’un de nous va à Mina, la semence coulera encore de son pénis.’ » Cette information arriva jusqu’au Prophète (saws) et il s’adressa aux gens, en disant : « Il m’est parvenu que quelques personnes ont dit ceci et cela. Par Dieu, je suis le plus pieux et je crains Dieu plus que vous. »

Question au lecteur : On voit clairement que de nombreuses personnes avaient refusé de se libérer de l’état de ihram pour leurs femmes, sous prétexte qu’ils ne voulaient aller à Mina, alors que leur semence coulerait encore de leur pénis. On dira que c’est totalement inconcevable, car après chaque rapport l’homme et la femme sont tenus de faire le gusl (le bain rituel). Est-ce que ces Compagnons étaient-ils plus aptes à décréter des jugements en religion, par rapport au Prophète (saws), au point de discuter ses ordres ?

Volume 4 – Le Livre de la Guerre Sainte

Anas bin Malik rapporte que quand Dieu a offert au Prophète (saws) quelques biens des Hawazin, il les donna à un Quraychite. Les Ansars dirent : « Que Dieu pardonne le Prophète (saws). Il donne à un Quraychite alors que nos sabres sont imbibés de leur sang. » Le Prophète (saws) les convoqua tous, sans exception, dans la mosquée de Qouba, et dit : « Qu’est ce que j’entends de vous ? » Quand ils répétèrent ce qu’ils avaient dit, le Prophète (saws) leur dit : « Je viens de donner à une personne qui vient de se convertir. N’êtes-vous pas ravi que les gens partent avec des richesses, mais que vous retourniez à vos maisons en compagnie du Prophète (saws) ? Par Dieu, avec qui vous retournez est meilleur, que ce avec quoi ils retournent. » Ils dirent : « Certainement, Ô Prophète (saws). » Il dit : « Après moi, il y aura de l’égoïsme, soyez patients et attendez jusqu’à ce que vous me rencontriez au Bassin (al-Kawthar). » Anas dit : « Mais nous n’étions pas du tout patient. »

Question au lecteur : Pas un seul Compagnon n’a osé défendre le Prophète (saws) ! Aucun d’eux n’avait atteint le niveau décrit dans ce verset coranique : « Mais non ! Par ton Seigneur ! Ils ne pourront dire qu’ils croient tant qu’ils ne t’auront pas fait juge de leurs différents et qu’après ta décision ils n’éprouveront pas de gêne en eux-mêmes et s’y soumettent volontairement. » Au contraire, Anas ajoute qu’ils étaient impatients.

Volume 5 – Le Livre des Campagnes

Ahmad bin Ishkab dit : « Muhammad bin Fudayl nous informa de ‘Ala bin Musayyab, de son père qui dit : ‘J’ai rencontré al-Bara bin Azib et dit : Tu es honoré, tu as accompagné le Prophète (saws). Tu lui as aussi prêté allégeance sous l’arbre.’ Il dit ‘Ô mon neveu ! Tu ne sais pas ce que nous avons innové après lui.’ »

Question au lecteur : Personne ne sait parmi la Majorité des musulmans ce qu’ont fait ces Compagnons après la mort du Prophète (saws) ! Qu’ont-ils fait ? (Rien que d’y penser, nos yeux se remplissent de larmes) Le message de al-Bara bin Azib à son neveu est pourtant très clair ; il lui dit de ne pas mettre en avant la Compagnie du Prophète (saws) qu’ils ont bénéficié, pour faire de lui et ses semblables des Compagnons sincères. (Allahu Akbar)

« Ceux qui prêtent serment d’allégeance ne prêtent serment d’allégeance qu’à Dieu : la main de Dieu est sur leurs mains. Quiconque viole le serment, ne le viole qu’à son propre détriment ; quelqu’un qui remplit son engagement envers Dieu, Il lui donnera bientôt une magnifique récompense. »

Volume 3 – Le Livre de la Prière de Vendredi

Jabir bin Abdallah dit : « Une caravane vint de la Syrie avec de la nourriture. Nous nous préparions pour la prière de Vendredi avec le Prophète (saws). Tous les hommes sont partis, à l’exception de 12 personnes. Et ce verset fut révélé : ‘Dès qu’ils entrevoient un négoce ou un amusement, ils y courent et te laissent là.’ »

Question au lecteur : Quel genre de Compagnons voyons nous là ? Des Compagnons qui laissent tomber le Prophète (saws) à la mosquée un jour de Vendredi, pour des biens matériels ! Comment pourrait-on faire confiance en ces gens ? Ces 12 Compagnons étaient sûrement parmi les plus sincères.

Volume 3 – Le Livre de l’Agriculture

Sahl bin Said dit : « Nous avions l’habitude de prendre plaisir tous les Vendredis car une vieille femme coupait quelques racines de Silq (une plante végétale), nous avions l’habitude de les planter près de nos ruisseaux. Elle nous préparait un plat […] qui ne contenait pas de matières grasses animales. Quand nous finissions la prière de Vendredi, nous allions chez elle, et elle nous servait le plat. Pour cette raison, nous étions contents tous les Vendredis. […] »

Question au lecteur : C’est assez remarquable de voir des Compagnons qui étaient enchantés tous les Vendredis à cause des plats que leur préparait cette vieille femme. Généralement, ils devraient être joyeux en ce jour, à cause du mérite de ce jour, et le fait qu’ils avaient pu rencontrer le Prophète de Dieu (saws) à la prière, où qu’ils avaient écouté le sermon du Prophète (saws). Mais rien de tout cela, nous avons là des Compagnons qui ne pensaient qu’à se remplir le ventre, et étaient joyeux pour cette raison ?

Volume 4 – Le Livre de la Guerre Sainte

Al-Bara bin Azib dit : « Le Prophète (saws) a nommé une infanterie (des archers) de cinquante hommes le jour de la bataille de Uhud, et nomma Abdallah bin Jubayr comme chef. Il leur dit : ‘Même si vous voyez des oiseaux nous assaillir, ne bougez pas de votre position, jusqu’à ce que je ne vous envois un message.’ Ils étaient en train de les vaincre. Il dit : ‘Et j’ai vu par Dieu, les femmes en train de s’échappaient, on voyait leurs jambes et leurs chevilles car elles avaient soulevés (le bas de) leurs vêtement (pour mieux courir).’ Les hommes de Abdallah bin Jubayr crièrent : ‘Le butin ! Ô le butin ! Tes hommes dominent dans le combat, qu’attends-tu ?’ Abdallah bin Jubayr dit : ‘N’avez-vous pas entendu le Prophète (saws) ?’ Ils dirent : ‘Par Dieu ! Nous allons les rejoindre et prendrons quelque chose du butin.’ Mais quand ils y sont allés, ils sont revenus vaincus. A ce moment, le Prophète (saws) les appelait de derrière. Seule 12 hommes rejoignirent le Prophète (saws), et soixante-dix d’entres nous furent tués. »

Le Coran parle de cet épisode en ces termes :

« Dieu a tenu Sa promesse envers vous, lorsque avec Sa permission, vous les tuiez, jusqu’au moment où vous vous êtes relâchés, vous vous êtes disputés au sujet de l’ordre, vous avez désobéi après que Dieu vous a fait entrevoir ce que vous aimiez. Il en est, parmi vous, qui, désirait la vie de Monde, et parmi vous se trouvaient ceux qui désiraient la vie Ultime. Puis Il vous a détournés d’eux afin de vous mettre à l’épreuve. Il vous a pardonné. Dieu est Détenteur de la grâce envers les croyants. Rappelez-vous lorsque vous fuyiez, sans faire attention à personne, et derrière vous, le Prophète vous appelait. Dieu vous a infligé tristesse sur tristesse afin que vous ne vous affligiez pas […] »

Ce verset fut révélé pour avertir ces croyants qui courraient derrière les biens de ce monde, et leur excitation quand ils ont vu les jambes nues de ces femmes. On pourrait croire que les Compagnons du Prophète (saws) avait tiré des leçons de cette bataille. Mais cela ne fut pas le cas, car durant la bataille de Hunayn, malgré 12 000 hommes, seuls 9 ou 10 restèrent pour protéger le Prophète (saws), qui étaient tous des Hachémites, dont Ali ibn Abi Talib (as) . Nous reviendrons sur cette bataille dans la suite, et traiter du comportement lamentable de Umar ibn al-Khattab, soit disant un Compagnon courageux.

Volume 5 – Le Livre des Campagnes

Abu Qatada dit : « Quand nous étions à Hunain, j’ai vu un musulman se battre avec un polythéiste et un autre polythéiste se cachant derrière ce musulman pour le tuer. J’ai couru vers ce polythéiste pour le tuer, il leva son bras pour me frapper, mais j’ai touché son bras qui tomba. L’homme s’accrocha si fort à moi, que j’ai eu peur, puis il s’est mis sur ses genoux, sa prise devenant faible, je l’ai poussé et tué. Les musulmans, excepté le Prophète (saws) et quelques Compagnons, commençaient à s’enfuir, moi aussi je me suis enfui avec eux. C’est alors que j’ai rencontré Umar ibn al-Khattab parmi eux, et je lui ai demandé : ‘Qu’est ce qui se passe avec ces gens ?’ Il dit : ‘C’est le décret divin.’ […]

Le Coran parle de cet épisode en des termes très clairs :

« Dieu vous a sûrement secouru en maints lieux, et le jour de Hunain, lorsque vous étiez fiers de votre grand nombre mais que cela ne vous a servi à rien. La terre, malgré son étendue, fut trop étroite pour vous ; puis vous avez tourné le dos en prenant la fuite. »

« Puis, Dieu fit descendre Sa quiétude sur Son Prophète et sur les Croyants. Il fit descendre des armées que vous ne voyiez pas et châtia ceux qui étaient mécréants. C’est là la rétribution des mécréants. »

Dieu dit dans ce verset qu’Il a renforcé la position du Prophète (saws) et de ces Compagnons qui étaient à ses côtés lors de ‘la grande fuite’. Il les assista en envoyant des Anges à leur secours. C’est un signe très fort que Dieu a souhaité montrer à tous les CROYANTS, qu’il n’y avait nul besoin de l’aide de ces déserteurs qui avait fuit par peur d’être tué, qui désobéirent au Prophète (saws) et à son Dieu. Dans le précédent, verset Dieu parle d’un test divin, pour différencier les Compagnons sincères du Prophète (saws), et ceux qui étaient hypocrites. A nouveau, Dieu testa les Compagnons du Prophète (saws), dans cette bataille. Malheureusement, certains Compagnons n’ont pas réussi à prouver leur intégrité et leur sincérité.

Le comble de cette histoire est la phrase, rigolote, que Umar ibn al-Khattab dit à Abu Qatada : ‘C’est le décret divin’ !

Question au lecteur : Est-ce que Dieu lui avait envoyé un message privé ? Est-ce que Dieu lui avait ordonné spécialement de fuir, ce qui est assez étonnant, non ? Dieu n’avertirait pas Son Prophète mais Umar ibn al-Khattab ?

Au contraire, Umar ibn al-Khattab et tous les Compagnons qui étaient avec lui, en train de fuir les mécréants, ont refusé de suivre l’un des décrets divins, que le Coran exprime en ces termes :

« Croyants, lorsque vous rencontrez les mécréants en marche contre vous, ne leur tournez pas le dos. »

Question au lecteur : Ce soit disant Compagnon éminent, qu’était Umar ibn al-Khattab, pourquoi a-t-il délaissé le Prophète (saws) sur son propre sort, en prenant ses jambes à son cou ? Combien de bataille Umar ibn al-Khattab a-t-il gagné ? Dans combien de bataille a-t-il fui comme un lièvre ?

L’hypocrisie de Umar ibn al-Khattab et de tous les Compagnons qui l’accompagnait peut se résumer par ce verset coranique :

« Ils s’étaient pourtant engagés, naguère, envers Dieu, à ne pas tourner le dos à l’ennemi. On leur demandera compte de leur infraction à l’engagement envers Dieu. »

Question au lecteur : Que pensez-vous à présent de Umar ibn al-Khattab ? Est-il toujours un Compagnon éminent du Prophète (saws) ?

Et pourtant vous devriez connaître les vérités sur Umar ibn al-Khattab mes frères et sœurs, combien de fois il a fui durant les batailles, combien de victoires a-t-il emporté, par son ‘courage invisible’.

-Bataille de Uhud, il a fuit.
-Bataille de Hunain, il a fuit.
-Bataille de Khaybar, il n’a réussi à prendre aucune forteresse juive.

Question au lecteur : Des Compagnons qui fuient durant les batailles, en mettant à l’écart les Ordres de Dieu, mais aussi ceux de Son Prophète (saws), quelles sont les garanties, que je peux avoir d’eux, moi musulman, si je les considère comme des héros de l’Islam ? Au cours du vivant du Prophète (saws) ils peuvent tomber si bas, alors que n’ont-ils pas fait, après la mort du Prophète (saws) ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
confiture
Habitué


Nombre de messages : 3240
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: La perfection   Lun 14 Sep - 1:32

SALAM AUX CORYANTS


Après avoir tenté de faire dire à l ‘infallible imam ce qu’il n’a pas dit, bien sûr en tordant le cou au texte sans aucune vergogne, voici que le rafidhi du forum s’enfonce dans l’idiote médiocrité propre au rafidhisme; au lieu de répondre à la question , il nous innonde de textes ramassés dans le net pour couvrire sa débâcle.
Un texte touffu de mensonges et que ne peut pondre qu’un rafidhi ou son acolyte ennemi de l’islam.
Je me contenterais que d’un seul exemple pour illustrer son mensonge; la bataille de Hunayn et le hadith dans le Sahih de Boukhari.
Voici le hadith en arable, et qu ‘il ait le courage de souligner le passage parlant de la fuite de Omar (ra).

YA RAFIDHI, le sujet c’est l’infaillibilté des imam et l’imam infallible traduit le ridjz par le doute; OU EST L’INFAILLIBILITE ???

Et par la même occaasion, que tu nous expliques comment se fait-il que l’infaillible imam décide de prendre une autre épouse du vivant de l’infaillible Fatima et que cette dernière infaillible se mette en colère contre lui ???


4366 ـ وَقَالَ اللَّيْثُ حَدَّثَنِي يَحْيَى بْنُ سَعِيدٍ، عَنْ عُمَرَ بْنِ كَثِيرِ بْنِ أَفْلَحَ، عَنْ أَبِي مُحَمَّدٍ، مَوْلَى أَبِي قَتَادَةَ أَنَّ أَبَا قَتَادَةَ، قَالَ لَمَّا كَانَ يَوْمُ حُنَيْنٍ نَظَرْتُ إِلَى رَجُلٍ مِنَ الْمُسْلِمِينَ يُقَاتِلُ رَجُلاً مِنَ الْمُشْرِكِينَ، وَآخَرُ مِنَ الْمُشْرِكِينَ يَخْتِلُهُ مِنْ وَرَائِهِ لِيَقْتُلَهُ، فَأَسْرَعْتُ إِلَى الَّذِي يَخْتِلُهُ فَرَفَعَ يَدَهُ لِيَضْرِبَنِي، وَأَضْرِبُ يَدَهُ، فَقَطَعْتُهَا، ثُمَّ أَخَذَنِي، فَضَمَّنِي ضَمًّا شَدِيدًا حَتَّى تَخَوَّفْتُ، ثُمَّ تَرَكَ فَتَحَلَّلَ، وَدَفَعْتُهُ ثُمَّ قَتَلْتُهُ، وَانْهَزَمَ الْمُسْلِمُونَ، وَانْهَزَمْتُ مَعَهُمْ، فَإِذَا بِعُمَرَ بْنِ الْخَطَّابِ فِي النَّاسِ، فَقُلْتُ لَهُ مَا شَأْنُ النَّاسِ قَالَ أَمْرُ اللَّهِ، ثُمَّ تَرَاجَعَ النَّاسُ إِلَى رَسُولِ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم فَقَالَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم ‏"‏ مَنْ أَقَامَ بَيِّنَةً عَلَى قَتِيلٍ قَتَلَهُ فَلَهُ سَلَبُهُ ‏"‏‏.‏ فَقُمْتُ لأَلْتَمِسَ بَيِّنَةً عَلَى قَتِيلِي، فَلَمْ أَرَ أَحَدًا يَشْهَدُ لِي فَجَلَسْتُ، ثُمَّ بَدَا لِي، فَذَكَرْتُ أَمْرَهُ لِرَسُولِ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم فَقَالَ رَجُلٌ مِنْ جُلَسَائِهِ سِلاَحُ هَذَا الْقَتِيلِ الَّذِي يَذْكُرُ عِنْدِي فَأَرْضِهِ مِنْهُ‏.‏ فَقَالَ أَبُو بَكْرٍ كَلاَّ لاَ يُعْطِهِ أُصَيْبِغَ مِنْ قُرَيْشٍ، وَيَدَعَ أَسَدًا مِنْ أُسْدِ اللَّهِ يُقَاتِلُ عَنِ اللَّهِ وَرَسُولِهِ صلى الله عليه وسلم قَالَ فَقَامَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم فَأَدَّاهُ إِلَىَّ، فَاشْتَرَيْتُ مِنْهُ خِرَافًا فَكَانَ أَوَّلَ مَالٍ تَأَثَّلْتُهُ فِي الإِسْلاَمِ‏.‏
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: La perfection   Lun 14 Sep - 1:38

L’infaillibilité des Prophètes et des Imams


Pour définir l’infaillibilité, Il faut savoir qu’il ne s’agit pas de ne pas commettre des péchés, car ceci peut être le trait de nombreuses personnes dont le statut et la piété sont élevés, mais il s’agit d’une aptitude naturelle qui empêche de façon absolue de commettre le péché pour lequel son auteur mérite le châtiment divin.

L’infaillibilité est une condition nécessaire pour la réalisation de l’authenticité et la certitude dans le message divin. Sans cette infaillibilité, il n’y aura pas de différence entre les messagers et les philosophes ou les réformateurs. Et par conséquent la révélation infaillible et miraculeuse ne différera pas des philosophies et des pensées innovatrices qui peuvent subir l’erreur . L’infaillibilité du messager est la condition nécessaire pour l’infaillibilité du message. Car sans cette infaillibilité, le message et la révélation deviennent une parole humaine.

L’infaillibilité concerne deux questions :
Etre inspiré par le message et le transmettre d’une part,
Et ne pas commettre le péché d’autre part. Allah le Tout Puissant dit dans son Livre :

" ...afin que celui qui devait périr périsse sur preuve, et celui qui devait être revivifié soit revivifié sur preuve. Dieu entend tout [ Il est ] Omniscient." ( Le butin 42).

Comment se réalise cet ordre divin ? Par la transmission aux humains des messages de leur Seigneur qui comblent leurs défaillances. Cette transmission n’est ni directe ni à la portée de tous, car n’en est pas capable tout individu :

« …Dieu ne vous dévoile pas les réalités suprasensibles, mais dieu choisit parmi Ses prophètes qui Il veut. Croyez en Dieu et en Ses prophètes …. » (La famille d’Imran 179).

Quels sont alors l’assurance et l’indication que le message fut transmis tel qu’il fut révélé par le Seigneur Tout Puissant ? Le Savoir absolu d’Allah le Très Haut implique Sa connaissance du moyen qu’Il a choisi pour la transmission du message :

"Mais Dieu sait mieux que quiconque à qui confier Son message" (Les bestiaux 124).

le mérite vient d’Allah. C’est Lui Qui l’attribue. C’est Lui Qui donne la valeur et choisit parmi les gens comme parmi les anges des messagers qu’Il ne désigne pas sans raison. Quant au secret de cette Sagesse par laquelle Il préfère ceux-ci à ceux-là, le Coran dit :

« Il ne lui est pas demandé compte de ce qu’Il fait alors qu’il leur est demandé compte de ce qu’ils font » (Les prophètes, 23).

Il n’est pas nécessaire que la valeur d’un mérite vienne toujours de la personne humaine. Disons que selon la Sagesse divine, ce mérite est une lumière créée en l’homme par Allah à l’instar du soleil qui est de loin, plus lumineux que la lune et d’autres corps célestes. Pourquoi ? Parce qu’Allah l’a voulu ainsi. La valeur en général provient donc du Créateur gloire à Lui. Les exemples ne manquent pas : prenons la valeur du Beau : la beauté est donnée. L’homme beau n’a pas créé sa beauté. De même, en créant l’homme « dans la forme la plus parfaite » (La figue, 4), Allah le préfère à l’animal. Cette préférence ne fut certainement pas choisie ou voulue par l’homme. Par conséquent, nous croyons que le mérite qui distingue une personne d’une manière ou d’une autre ne peut être au départ que du ressort divin.

Sa Toute Puissance interdit à Satan de modifier le message ou d’intervenir auprès du messager pour lui en faire oublier une part :

« qui connaît les réalités suprasensibles. Il ne dévoile Ses réalités suprasensibles à personne, sauf à celui qu’Il agrée comme prophète et qu’il fait précéder et suivre d’une garde vigilante pour savoir s’ils ont communiqué les messages dont leur Seigneur [les avait chargés]. Il embrasse de [Sa science] ce qu’ils ont par-devers eux, Il a compté tout » (Les djinns 26-28).

Le texte coranique confirme l’infaillibilité des nombreux messagers : Hoûd dit :

" O peuple, il n’y a pas de sottise en moi ; mais je suis prophète du Seigneur des mondes. Je vous transmets les messages de mon Seigneur et je suis pour vous un conseiller digne de confiance" (Al-A’raf, 67-68).

Le terme "digne de confiance" concerne également Noûh, Sâlih, Loûth, Shou`ayb (voir les versets 107 125 et suivants ( Les poètes )Mûsa (La fumée 18) et également notre prophète Mohammad (saw) :

"obéi [ par les autres anges ], digne de confiance " ( L’obscurcissement, 21).

En effet, notre prophète Mohammad (saw) représente la perfection humaine par excellence ; Dieu Le Tout Haut ne dit Il pas dans le Saint Coran rappelant aux gens cette réalité en disant :

"Certes, tu es d’une morale magnanime."

Si nous prenons ce terme "amîne" (sûr, digne de confiance) pour indiquer l’infaillibilité, nous pouvons également nous baser sur les versets :

"Si [Mohammad] Nous avait attribué quelques propos [inexacts] Nous l’aurions, certes, saisi par la main droite et lui aurions sectionné l’aorte et aucun d’entre vous ne l’aurait protégé" (Le [jour] vrai, 44-47) pour montrer que les prophètes (saw) ne peuvent être coupables de trahison et qu’ils sont purs et sincères. Le verset qui fait inclure cette qualité à Mohammad (saw) dit : "Mohammad n’est qu’un prophète.

Si on examine le verset dans lequel satan a demandé à ALLAH (sw) de lui accorder un délai pour égarer ses serviteurs :

"je les égarerai tous en enjolivant le mal pour eux sur terre, à l’exception des sincères parmi tes serviteurs" (Al-Hijr, 39-40),

où le terme "sincères" inclut nécessairement les prophètes. Pourquoi Iblîs ne peut-il pas toucher ces gens sincères et fidèles ? N’est-ce pas par désespoir de les faire tomber, tellement leur force morale est grande ?

"Et souviens-toi de Nos serviteurs, Abraham ; ’Isaac ;`Jacob, hommes forts et clairvoyants ! Nous avons fait d’eux l’objet d’une distinction particulière : le souvenir de la demeure [future]. Ils sont, certes, auprès de Nous, parmi les meilleurs élus" (Sad, 45 47).

Allah le Tout-Puissant décrit Yoûsouf « joseph » ainsi :

"Il était, en effet, du nombre de Nos serviteurs fidèles" (Joseph, 24). Et Il (sw) décrit les prophète dans le verset suivant :

« Nous fîmes d’eux des Imams ( dirigeants élus par Dieu ) qui guidaient sur Notre ordre. Nous leur inspirâmes de faire de bonnes actions, observer la Prière et donner l’Aumône. Et ils Nous furent adorateurs [ dévoués ] » (Les prophètes , 73)

Allah le Très-Haut a ordonné l’obéissance au messager et aux légataires qui ont des statuts divins sans être prophètes. Comment peuvent-ils alors commettre des péchés, même par négligence ? Cela ne peut être possible car parmi les arguments des Anciens leur assertion que la personne faillible perd (généralement) la confiance des gens, ne vont pas vers elle et ne l’écoutent point, ce qui aboutit à l’annulation du rôle du Prophète ou de l’Imam s’ils n’étaient pas infaillibles. Ainsi donc, l’infaillibilité a pour fonction de contenir la réalité des gens qui suivent exclusivement l’homme de confiance. Si Allah, par exemple, avait envoyé des prophètes faillibles ou que le Prophète avait désigné sur ordre divin, des Imams faillibles, les gens n’auraient pas placé leur confiance en eux et l’effet de la prophétie ou de l’Imamat s’en trouverait par conséquent entamé ou perdu.

Nous croyons que cette argumentation ne résiste pas à la critique parce que la raison souscrit effectivement à la nécessité de l’infaillibilité du Prophète ou de l’Imam lors et en dehors de leur transmission du Message. Sinon les gens n’auraient pas confiance, sachant que cet élu est sujet à l’oubli, à l’inadvertance, à la tentation d’altérer le message…

Sachons que la prophétie ne doit pas être assimilée à la fonction du facteur dont le rôle est de faire parvenir les lettres aux destinataires. Après, sa mission prend fin. Non, la mission du prophète est autre chose. Nous lisons dans le Coran :

‘‘C’est Lui Qui a envoyé aux Gentils un Prophète pris parmi eux, qui leur communique Ses versets, qui les purifies, qui leur enseigne le Livre et la Sagesse. Ils se trouvaient auparavant dans un égarement manifeste…’’ (Coran : Le vendredi, 2)

Et cet autre verset :

‘‘Ô toi, le Prophète ! Nous t’avons envoyé comme témoin, comme annonciateur de bonnes nouvelles, comme avertisseur appelant à Allah, avec Sa permission et comme un brillant luminaire’’ (LES PARTIS, 45-46).

A la lumière de ces nobles versets, nous comprenons que le Prophète (SAW) n’était pas seulement annonciateur de bonnes nouvelles et avertisseur mais aussi un témoin et un brillant luminaire qui devait éclairer aux humains le chemin de la vérité et de la justice. Il est évident alors que l’homme destiné de par sa position à changer le monde sur cette base, doive être exempt du faux dans son esprit, son cœur et son mouvement. Il doit être aussi, en tant que brillant luminaire, exempt de toute obscurité dans son esprit, ses sens et sa conduite. La prophétie serait alors une lumière susceptible d’éclairer les esprits, les cœurs et la vie des gens. Ceci est d’autant plus vrai que le Livre révélé au Messager (saw) est considéré aussi comme une lumière personnifiée par le Prophète. Celui-ci fut donc un Coran parlant et le Livre sacré fut le Coran silencieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: La perfection   Lun 14 Sep - 1:40

Certain savants pensent que l’élu infaillible choisit volontairement d’obéir à Allah et quand des conditions extérieures sont telles qu’il risque de commettre un péché, Allah l’en empêche en érigeant devant lui des barrières spécifiques qui l’en éloignent. L’infaillibilité ne signifie donc pas la négation du libre arbitre. Mais si la faiblesse humaine est en passe d’avoir le dessus, Allah -gloire à Lui- intervient.


Dernière édition par ithviriw le Lun 14 Sep - 1:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
confiture
Habitué


Nombre de messages : 3240
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: La perfection   Lun 14 Sep - 1:42

confiture a écrit:
SALAM AUX CRoYANTS


Après avoir tenté de faire dire à l ‘infallible imam ce qu’il n’a pas dit, bien sûr en tordant le cou au texte sans aucune vergogne, voici que le rafidhi du forum s’enfonce dans l’idiote médiocrité propre au rafidhisme; au lieu de répondre à la question , il nous innonde de textes ramassés dans le net pour couvrire sa débâcle.
Un texte touffu de mensonges et que ne peut pondre qu’un rafidhi ou son acolyte ennemi de l’islam.
Je me contenterais que d’un seul exemple pour illustrer son mensonge; la bataille de Hunayn et le hadith dans le Sahih de Boukhari.
Voici le hadith en arable, et qu ‘il ait le courage de souligner le passage parlant de la fuite de Omar (ra).

YA RAFIDHI, le sujet c’est l’infaillibilté des imam et l’imam infallible traduit le ridjz par le doute; OU EST L’INFAILLIBILITE ???

Et par la même occaasion, que tu nous expliques comment se fait-il que l’infaillible imam décide de prendre une autre épouse du vivant de l’infaillible Fatima et que cette dernière infaillible se mette en colère contre lui ???


4366 ـ وَقَالَ اللَّيْثُ حَدَّثَنِي يَحْيَى بْنُ سَعِيدٍ، عَنْ عُمَرَ بْنِ كَثِيرِ بْنِ أَفْلَحَ، عَنْ أَبِي مُحَمَّدٍ، مَوْلَى أَبِي قَتَادَةَ أَنَّ أَبَا قَتَادَةَ، قَالَ لَمَّا كَانَ يَوْمُ حُنَيْنٍ نَظَرْتُ إِلَى رَجُلٍ مِنَ الْمُسْلِمِينَ يُقَاتِلُ رَجُلاً مِنَ الْمُشْرِكِينَ، وَآخَرُ مِنَ الْمُشْرِكِينَ يَخْتِلُهُ مِنْ وَرَائِهِ لِيَقْتُلَهُ، فَأَسْرَعْتُ إِلَى الَّذِي يَخْتِلُهُ فَرَفَعَ يَدَهُ لِيَضْرِبَنِي، وَأَضْرِبُ يَدَهُ، فَقَطَعْتُهَا، ثُمَّ أَخَذَنِي، فَضَمَّنِي ضَمًّا شَدِيدًا حَتَّى تَخَوَّفْتُ، ثُمَّ تَرَكَ فَتَحَلَّلَ، وَدَفَعْتُهُ ثُمَّ قَتَلْتُهُ، وَانْهَزَمَ الْمُسْلِمُونَ، وَانْهَزَمْتُ مَعَهُمْ، فَإِذَا بِعُمَرَ بْنِ الْخَطَّابِ فِي النَّاسِ، فَقُلْتُ لَهُ مَا شَأْنُ النَّاسِ قَالَ أَمْرُ اللَّهِ، ثُمَّ تَرَاجَعَ النَّاسُ إِلَى رَسُولِ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم فَقَالَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم ‏"‏ مَنْ أَقَامَ بَيِّنَةً عَلَى قَتِيلٍ قَتَلَهُ فَلَهُ سَلَبُهُ ‏"‏‏.‏ فَقُمْتُ لأَلْتَمِسَ بَيِّنَةً عَلَى قَتِيلِي، فَلَمْ أَرَ أَحَدًا يَشْهَدُ لِي فَجَلَسْتُ، ثُمَّ بَدَا لِي، فَذَكَرْتُ أَمْرَهُ لِرَسُولِ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم فَقَالَ رَجُلٌ مِنْ جُلَسَائِهِ سِلاَحُ هَذَا الْقَتِيلِ الَّذِي يَذْكُرُ عِنْدِي فَأَرْضِهِ مِنْهُ‏.‏ فَقَالَ أَبُو بَكْرٍ كَلاَّ لاَ يُعْطِهِ أُصَيْبِغَ مِنْ قُرَيْشٍ، وَيَدَعَ أَسَدًا مِنْ أُسْدِ اللَّهِ يُقَاتِلُ عَنِ اللَّهِ وَرَسُولِهِ صلى الله عليه وسلم قَالَ فَقَامَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم فَأَدَّاهُ إِلَىَّ، فَاشْتَرَيْتُ مِنْهُ خِرَافًا فَكَانَ أَوَّلَ مَالٍ تَأَثَّلْتُهُ فِي الإِسْلاَمِ‏.‏


Boulet Boulet Boulet lol! lol! lol! silent geek study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: La perfection   Lun 14 Sep - 1:47

Certain savants pensent que l’élu infaillible choisit volontairement d’obéir à Allah et quand des conditions extérieures sont telles qu’il risque de commettre un péché, Allah l’en empêche en érigeant devant lui des barrières spécifiques qui l’en éloignent. L’infaillibilité ne signifie donc pas la négation du libre arbitre. Mais si la faiblesse humaine est en passe d’avoir le dessus, Allah -gloire à Lui- intervient. C’est ce qu’inspire le Coran qui dit à propos de Yûsuf (joseph) (a.s) :

‘‘Elle pensait certainement à lui et il aurait pensé à elle s’il n’avait pas vu la claire manifestation (Burhân) de son Seigneur’’ (Joseph, 24) et cet autre verset : Joseph dit :

‘‘Mon Seigneur ! La prison me semble préférable au péché qu’elles m’incitent à commettre. Mais si tu ne détournes pas de moi leurs ruses, j’y céderai et je serai au nombre des ignorants’’ (Joseph, 33).

La protection divine peut venir de l’extérieur ou de l’intérieur. En tout cas, cette infaillibilité n’est pas incompatible avec le libre choix de la personne qui en bénéficie. Elle ne concerne d’ailleurs que le côté négatif de l’acte : la tentation de pécher. Celle-ci, consécutive à la faiblesse humaine, se trouve contrecarrée par un moyen préventif intérieur ou par le surgissement de quelque chose qui entrave la réalisation de la faute. C’est cette opinion qui concorde avec la croyance shi‘ite selon laquelle, le prophète naît infaillible et continue de l’être avant le début de son apostolat et après. L’Imam l’est aussi avant sa désignation à l’Imamat et après …

Le rôle grandiose assigné à la prophétie destinée à changer le monde sur la base de la vérité et de la justice, implique la nécessité que le Prophète soit entièrement vérité et loin de toute obscurité. Or, comme l’Imamat est un prolongement de la prophétie (Ô ‘Ali tu as auprès de moi le même statut qu’avait Hârûn auprès de Mûsâ, sauf qu’il n’y aura pas de prophète après moi’’) et que le rôle de l’Imam consiste à veiller sur la shari‘ah et à œuvrer pour que la ligne tracée par la prophétie se prolonge dans la vie des gens, il est nécessaire que l’Imam soit aussi infaillible au même titre que le Messager (SAW).

Pour ce qui est de l’étendue de l’infaillibilité, on peut dire que la personnalité (équilibrée) ne souffre pas de dédoublement. Ainsi l’homme qui n’oublie rien pendant la transmission du message, n’oublie pas non plus dans les autres affaires qui le concernent. De même, celui qui s’engage au côté de la vérité ou de la justice pendant qu’il transmet un message, ne s’en écarte pas quand il s’adonne à d’autres activités.

Dans le Coran, plus de trente versets ordonnent l’obéissance au prophète et l’un d’eux indique clairement l’infaillibilité du prophète et de ceux qui détiennent l’autorité (awliyâ’ al-’amr) :

"Croyants ! Obéissez à Dieu ! Obéissez au prophète et à ceux d’entre vous, qui détiennent l’autorité" (Les femmes , 59).

Allah le Très-Haut a accordé à ceux qui ont un statut divin l’exemption d’être injustes, et il est reconnu que tout péché équivaut à un acte injuste, et les prophètes ont un statut divin : Dieu éprouva Son Prophète Abraham en plusieurs circonstances, puis Il lui dit :

"Je t’instaure comme Imam pour les gens." Abraham dit :" Et mes enfants ?" Il répondit : "Mon pacte ne concerne pas les injustes." Sourate La Génisse (La vache, 124)

Le fait de ne pas reconnaître l’infaillibilité des prophètes entraîne diverses problématiques. Comment faire confiance au messager de la révélation s’il est capable de commettre un péché puisque Allah le Très-Haut dit :

"Si un homme vicieux vous apporte une nouvelle, entourez-vous d’abord de preuves, de crainte de faire du tort à des gens" (Les chambres, 6).

Comment le messager d’Allah (SAW) peut-il être pris pour le bon exemple, comme le Tout-Puissant nous ordonne de le faire ?

"Vous avez, dans l’envoyé de Dieu, un beau modèle pour vous" (Al- Ahzâb, 21).

Comment Allah le Très-Haut peut-Il dénoncer ceux qui commettent des actes injustes si Ses messagers le font ? :

"Ordonnerez-vous aux gens la charité en oubliant vous-mêmes ?" (Al-Baqara, 44).

Tous ces versets indiquent l’infaillibilité des prophètes mais également celle des Imams et des Ahlul-Bayt (a.s.)

Ces hommes qui sont les Imams de la Famille du Prophète (Ahl al-Bayt), les Gens de la Maison du Prophète (p), sa famille qui est libre de l’erreur et du péché, car Dieu l’a purifiée de toute souillure :

« Dieu ne veut que vous éviter l’impureté, [ô] membres de la famille [du prophète], et vous purifier exellement . » [Les partis, 33].

Dans le verset de la purification qui affirme l’élimination de la souillure vis-à-vis des Gens de la Maison du Prophète de l’islam, il ne s’agit manifestement pas de l’impureté matérielle, extérieure, puisque la religion prescrit à tout musulman, quel qu’il soit, d’éliminer la souillure par les ablutions, mineure ou majeure. En outre, cette prescription ne concerne pas seulement le Prophète et sa Famille. Or le verset comporte une faveur spéciale qui leur est exclusivement accordée. Le fait de se débarrasser des impuretés matérielles ne leur est pas une vertu spécifique, pour que le Coran en fasse une obligation pour certaines personnes déterminées.

Par conséquent le verset prend obligatoirement une signification dans laquelle le mot "souillure" ou "impureté" désignera une impureté d’ordre subtile, intérieure, touchant à l’âme et à l’esprit Dans l’ordre universel, Dieu a voulu que les gens de cette Maison soient un espace de pureté spirituelle totale, sans aucune tâche ou souillure. Interpréter autrement le verset, reviendrait à dire que les Gens de la Maison doivent respecter les règles de pureté rituelle, qui sont de toute façon, celles que doivent respecter tous les musulmans en tant que tels. Ce qui serait absurde.

Après la mort du Messager de Dieu (saw), ces hommes ont réussi à atteindre un très haut niveau d’honnêteté, de pureté, d’intelligence, de piété, ainsi que de spiritualité à tel point qu’ils ont su interpréter les révélations du Prophète (saw) ; préserver le Message de l’Islam, guider la société islamique vers le droit chemin, l’ultime but…

On comprend, à la lecture de certains versets coraniques, que l’Imam infaillible est dans la même position vis-à-vis de la guidage intérieure, qu’il est l’intermédiaire entre l’influx divin et les hommes, et qu’il reçoit cette mission de direction, du monde suprasensible supérieur (al-malakout al-a’lâ). Le Coran fixe les conditions dans lesquelles se réalise cette investiture :

« Nous en fîmes, parmi eux, des Imams qui guident par Notre commandement, car ils ont enduré, et ont la certitude éprouvée de Nos Signes. » Sourate la Prosternation (As-Sajda), verset 24

Le guidage dont il est question ici est celui qui se rapporte au maintien même de l’être du monde (Takwînî), et non celle de la Loi. Car le guidage extérieure est une responsabilité qui incombe à tout musulman, comme la Loi l’ordonne, et l’exécution de cet ordre n’est pas conditionnée par la dignité de l’Imamat, ni par l’épreuve de l’endurance et de la certitude.

Mais la guidage intérieure des âmes sur ordre divin est une chose qui ne se réalise que si elle est instaurée par Dieu. Seuls peuvent y parvenir ceux qui ont subi les épreuves de la foi que Dieu leur impose. Le Coran dit aussi :

"Nous en fîmes des Imams qui guident par Notre Commandement." Sourate Les Prophètes (Les prophètes), verset 73

"Le Jour où Nous appellerons tous les hommes par leur Imam." (Le Voyage Nocturne, verset 71)

Un hadith dit des thaqalayn (les deux choses lourdes) est l’une des traditions du Prophète les plus rapportées par les sources islamiques. Il figure dans les premières compilations effectuées par les auteurs sunnites, et ses chaînes de transmetteurs sont parmi les plus crédibles et les plus dignes de foi. En voici le texte : L’Envoyé de Dieu (saw) a dit : "Je vous laisse (après ma mort) les deux choses les plus lourdes : le Livre de Dieu, et ma descendance, les Gens de ma Maison. Ils ne se sépareront jamais jusqu’à ce qu’ils me rejoignent au Paradis. Tant que vous les suivrez, vous ne vous égarerez jamais."

Quiconque les suit ne tombera pas dans l’erreur et atteindra le vrai bonheur ; le Prophète (P) a dit : « Ma Famille est comme l’arche de Noé ; quiconque y prend place sera sauvé, quiconque s’en détourne sera noyé ». (Hadith de Safina)

Certains savants sunnites rapportent que le prophète saw a dit :

"Ali est avec le Coran, et le Coran est avec Ali, ils ne se sépareront jamais."

Ibn Hadjar, le célèbre auteur sunnite a rapporté une parole du Prophète disant : "Ne les précédez pas (les imams) car vous périrez à cause de cela ; et ne soyez pas en retard sur eux, car vous périrez aussi ; et ne leur enseignez pas, car ils sont plus savants que vous." L’imam Ali (p) a pour sa part dit :

"C’est par eux que vit la science, et meurt l’ignorance. Leur magnanimité (Hikmah) vous informe de leur savoir ; leur extérieur de leur intérieur ; leur silence des sagesses de leur parole. Ils ne s’opposent pas à la Vérité et ne divergent pas à son propos. Ils sont les piliers de l’Islam, et les refuges de ceux qui cherchent protection. C’est par eux que la Vérité est revenue à sa place et que le Mensonge (bâtil) a été chassé de son rang, et que la langue du mensonge a été arrachée. Ils ont attaché la religion de façon qu’ils la comprennent en toute conscience et de façon qu’ils la préservent de l’erreur, non comme la fixerait celui qui l’entendrait par ouï - dire ou la transmettrait par sa langue. Ceux qui rapportent (par la langue) la science sont nombreux, mais ceux qui la gardent sont très peu."

Il faut préciser que par « Famille du Prophète » ou Ahl al-Bayt (p) ou Infaillibles, ne sont pas désignés tous les descendants du Prophète (saw), mais seulement les descendants directs, ceux qui sont accomplis dans les sciences religieuses et protégés contre le péché et l’erreur, en sorte qu’ils sont qualifiés pour guider et diriger les hommes.

L’Envoyé de Dieu a même précisé le nombre des califes qui lui succéderont dans sa charge d’Imam, disant :

"Mes califes « Khalifà » seront au nombre de douze comme les lieutenants des Enfants d’Israel. Ils seront tous de Qoraych -et selon une autre tradition -des Banou Hachem."

Le mot "Khilàfat" signifie " succession " et "Khalifà" veut dire "successeur".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: La perfection   Lun 14 Sep - 1:50

Les chiites, authentiques disciples de Rassoulou Allah, aswaws, et qui N'ONT DONC PAS TRAHI l'allégeance à l'imam ALI, as, comme le firent les gens qui se sont offerts aux Califes, professent que l’imamat est le prolongement naturel de la prophétie, et véhicule le même contenu spirituel qu’elle.
Par conséquent, la personnalité de celui qui aura la charge de succéder au Prophète, de servir d’autorité de référence dans toutes les questions non éclaircies par le Coran et la Tradition, ne doit comporter aucun défaut, et doit surpasser tous les autres hommes. Ce n’est qu’à cette condition que la religion peut jouer sa véritable fonction : conduire l’humanité au bonheur, à la liberté. Ali ibn Moussa al-Ridha (as), le huitième Imam, a défini ainsi les qualités d’un Imam :

"Pur de tout péché, préservé de tout défaut, détenteur d’une science spécifique, d’une grande longanimité, ordonnateur de la religion, source de puissance pour les musulmans, de haine cachée pour les hypocrites, d’annihilation pour les incrédules. L’Imam est unique en son temps ; personne ne l’égale ; aucun savant ne peut rivaliser avec lui ; il n’a ni adjoint, ni supérieur, ni semblable. Il détient exclusivement toutes les vertus, sans l’avoir demandé, comme une grâce accordée par le détenteur des grâces."

Ces personnes sont ’Alî Ibn Abû Tâlib (p) et ses onze descendants (p) qui furent choisis l’un après l’autre en vue d’assumer l’Imamat. Or, par Infaillibles on désigne non seulement les douze Imams de la Famille du Prophète (P), mais Fâtima Azzahra(p).

Notre maître Ali (paix sur lui), qui a été adopté dès sa première enfance par son grand cousin le prophète Mohammad (saw) a ainsi pu recevoir tout ce qu’il lui fallait pour être un deuxième modèle de la perfection humaine ; alors que sa prestigieuse femme, Fatima Azzahra (paix sur elle) fille unique du prophète était un modèle parfait de la femme, jeune fille, soit elle, ou mère. Et c’est elle qui a mis au monde Hassan et Hussein (paix sur eux).

Nous croyons en son infaillibilité pour trois raisons :

1- Si nous étudions sa biographie, de sa naissance jusqu’à sa mort, sa conduite avec son père, son époux, ses enfants et avec les gens, nous constaterons que sur tous les plans (la pensée, la parole et l’action) elle n’a pas commis de faute. Sa vie incarnait l’infaillibilité.

2- Az-Zahra’ (a.s) fait partie d’Ahlul-Bayt (a.s) dont parle le Coran dans ces termes :

« Ô vous, Ahlul-lbeit ! ALLAH a justement voulu éliminer d’entre vous toute souillure, et vous purifier parfaitement »

Les gens de la maison (Ahlul-Bayt) sont le Prophète (SAW), ‘Ali, Fâtimah, Al-Hassan et Al Hussayn (a.s). C’est ce verset qui fonde et prouve leur infaillibilité.

3- Fâtimah (a.s) est d’après le hadîth très connu ‘‘la plus noble des femmes de l’univers’’ Or, une personne ne pouvait se hisser à ce rang si élevé que si elle vivait la vérité tout entière dans son esprit, dans son cœur et dans tous ses mouvements.

Ces cinq illustres et infaillibles personnages sont appelés par Dieu Le Tout Haut "ceux de la demeure " (Ahloulbeyt) et ce sont eux qui sont concernés par le célèbre verset coranique :

« Ô vous, Ahlul-lbeit ! ALLAH a justement voulu éliminer d’entre vous toute souillure, et vous purifier parfaitement »

Examinons d’autres hadiths Sunnites pour finalement montrer ces Douze Successeurs, Califes, Emirs et Imams :

Le fameux Savant al-Dhahabi dit dans Tadhkirat al-Huffaz, vol. 4, p. 298, et Ibn Hajar al-’Asqalani dit dans al-Durar al-Kaminah, vol. 1, p. 67 que Sadruddin Ibrahim bin Muhammad bin al-Hamawayh al-Juwayni al-Shafi’i fut un rapporteur de Hadiths véridique. Le même Al-Juwayni cite Abdullah ibn Abbas (r) citant le Prophète (saw) qui disait : « Je suis le chef des Prophètes et Ali ibn Abi Talib est le chef des successeurs, et après moi mes successeurs seront douze, le premier d’entre eux est Ali ibn Abi Talib et le dernier d’entre eux sera Al Mahdi. »

Al-Juwayni raconte aussi citant Ibn ’Abbas (r) citant le Prophète (saw) :

« En vérité mes Califes et mes héritiers et les Preuves d’ Allah pour ses créatures après moi seront douze. Le premier d’entre eux est mon frère et le dernier d’entre eux est mon (petit) fils." On lui demanda : "O Messager d’Allah, qui est ton frère ?" Il répondit, "Ali ibn Abi Talib" Alors ils demandèrent, "Et qui est ton fils ?" Le Saint Prophète (s) répondit, "Al Mahdi, celui qui remplira la terre de justice et d’équité quand elle débordera d’injustice et de tyrannie. Et par celui qui m’a envoyé comme avertisseur et annonciateur de bonnes nouvelles, même s’il ne devait rester qu’un seul jour de la vie de ce monde, Allah le Tout-Puissant l’allongerait jusqu’à l’avènement de mon fils Mahdi, puis il fera redescendre Issa ibn Mariam (a) -Jésus- qui priera derrière lui (Mahdi). Alors la Terre sera illuminée par son éclat. Et son pouvoir s’étendra de l’est à l’ouest… »

Al-Juwayni rapporte aussi que le Messager d’Allah (saw) a déclaré : « Moi et Ali et Hasan et Husayn et neuf des descendants de Husayn sommes les purifiés et les bien guidés. »

Voir : [Al-Juwayni, Fara’id al-Simtayn, Mu’assassat al-Mahmudi li-Taba’ah, Beyrouth 1978, p. 160.]

Parmi toutes les écoles de pensées Islamiques, seulement les shi’a Imamiyyah Ithna ’Ashariyyah (Chi’ites Duodécimains) croient que ceux là sont les Douze vrais successeurs du Prophète (saw) et puisent auprès d’Eux leur compréhension de l’Islam. Ces guides occupent une place privilégiée. En ce qui nous concerne, nous les musulmans Chi’ites, étant donné que Dieu Le Plus Haut nous ordonne d’être la meilleure communauté qui soit proposée aux gens, notre grand maître et prophète, le messager de Dieu Mohammad (saw) et ses parents disciples élus par Dieu pour donner l’exemple de la perfection à toute l’humanité, et ceci représentent notre sujet de fierté intangible et infaillible.

Cela dit, parler des Infaillibles, c’est non seulement prendre exemple de leur engagement à défendre l’Islam, à le vivre, mais surtout c’est parler d’une méthode d’enseignement, d’une ligne de pensée, d’un cheminement politique ou bien encore d’une école visant à faire comprendre l’Islam. Nul doute, que les Infaillibles (p) ont constitué un mouvement historique et une force motrice dans l’histoire de l’Islam et ont été également à l’origine de bouleversements sociaux grandioses. C’est pourquoi, il est des plus appropriés de prendre connaissance du cheminement des Infaillibles et d’essayer d’embrasser les caractéristiques de leur école.

* Références : * La Question De L’Imamat de Seyyed Mojtaba Moussavi Lari * Imamat : (Par sayed Saîd Akhtar Rizwi ) * Les Gens de la Famille : Sayyid Muhammad Hussein Fadlullah * L’Infaillibilité des Prophètes : Nahid al Hindî * Al-’ismah : Marwan khalaifat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5474
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: La perfection   Lun 14 Sep - 4:25

levythviriw a écrit:
Bataille de Khaybar, il n’a réussi à prendre aucune forteresse juive

Et pourtant il a réussi à démollir l'empire des majouss. Ils n'ont plus relever la tête depuis cette date.
RADHYA ALLAHOU ANKA YA OMAR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La perfection   Aujourd'hui à 4:04

Revenir en haut Aller en bas
 
La perfection
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Origène: Maitre de Perfection chrétienne
» La perfection de l'énergie
» La perfection de la sagesse
» La perfection de la contemplation
» Le soutra de la perfection de la sagesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Islam et actualité :: Islam-
Sauter vers: