Islam et actualité

Actualité et société
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'Irak accuse l'Iran.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
confiture
Habitué


Nombre de messages : 3240
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: L'Irak accuse l'Iran.   Ven 23 Nov - 21:54

SALAM


UN RASSEMBLEMENT DES TRIBUS CHIITES DU SUD DE L'IRAK ACCUSE L'IRAN DE CRIMES ET RECLAME UNE ENQUËTE DE L'ONU





Nassirya : 22 / 11/2007


Un rassemblement « des tribus chiites du sud d'Irak » accuse l'Iran et ses agents locaux de crimes dans les provinces du sud et réclame de l'ONU l'envoi d'une mission d'enquête !

Un communiqué émanant « d'un rassemblement des chefs de tribus chiites » a dénoncé ce qu'il appelle « les crimes commis par le régime iranien en Irak au cours des quatre dernières années ». Ce rassemblement se dénomme « Rassemblement National Indépendant des Tribus chiites du sud d'Irak ».

Le communiqué, signé par plus de 300.000 citoyens des provinces du sud, dont des religieux, des intellectuels et des chefs de tribus, accuse le régime iranien d'exercer sa terreur et d'alimenter le désordre et l'insécurité dans les régions du centre et du sud du pays.

Ce communiqué constitue la plus grave condamnation de l'infiltration iranienne en Irak, émanant du sud du pays à majorité chiite. Il réclame l'intervention des Nations Unies pour enquêter sur les crimes du régime iranien dans le sud d'Irak.
« Les coups les plus durs qui nous ont été assénés à l'aide de couteaux empoisonnés, c'est quand le régime iranien a instrumentalisé honteusement le confessionnalisme pour parvenir à ses objectifs vils » déclare le communiqué. Et d'accuser ouvertement Téhéran d'exécuter un plan de partition de l'Irak : « les iraniens s'attaquent maintenant à nos intérêts nationaux fondamentaux et commencent à exécuter un plan de partition de l'Irak et la scission des provinces du sud de notre mère patrie ».

Poursuivant, le communiqué signale que parmi les signataires, il y a 14 chefs religieux, 600 chefs de tribus, 1250 avocats et juristes, 2200 médecins, ingénieurs et universitaires et 25 femmes. Cependant il n'a mentionné ni les noms des tribus, ni ceux des signataires.
Le Communiqué réclame aussi la démission du gouvernement Maliki et la formation d'un gouvernement sous la présidence de Yad Allaoui.

Il faut signaler que les différents s'exacerbent entre les divers groupes chiites au sud et se transforment souvent en confrontations armées dans nombre de villes, telles que Dywania, Kerbela et Bassora. Les partisans de Moktada Sadr, qui font l'objet d'une campagne d'arrestations et de liquidations, accusent de plus en plus l'Iran et certains de ses agents en Irak, tel que le Conseil de la révolution de Abdel Aziz Hakim, de procéder à l'élimination des courants patriotiques et arabes, en préambule à la scission des provinces du centre et du sud et leur passage sous domination iranienne.
Rappelons que les Etats-Unis, certaines formations politiques irakiennes ainsi que des pays arabes, accusent l'Iran d'alimenter les conflits interconfessionnels et de soutenir des courants extrémistes de tout bord, alors que certains hommes politiques irakiens proches de l'Iran, soutiennent que ce dernier ne fait qu'exercer son droit d'autodéfense face aux menaces américaines.

D'autre part, certaines sources tribales au sud de l'Irak, ont exprimé leur intension de constituer des « Majales Assahoua ou Conseils d'Eveil »- (Conseils tribaux, financés et armés par l'occupant -NDT). Certains volontaires de Nassirya ont affirmé que des chefs de tribus distribuaient des formulaires aux jeunes candidats volontaires. Mais des sources proches du gouvernement Malki ont déclaré que ce dernier n'avait pas l'intention de constituer de tels conseils dans le centre et le sud du pays.

Pour sa part, Sharwan Al Waîli, a démenti que quelqu'un ait été chargé, dans le sud et particulièrement à Nassirya, de constituer de tels conseils, ajoutant que c'est tout simplement de l'arnaque puisque le formulaire destiné au volontariat était vendu entre 25 et 50.000 dinars.
[
http://www.iraqirabita.org/index3.php?do=article&id=11906/]url:
http://www.iraqirabita.org/index3.php?do=article&id=11906/


Sur un autre plan, le vice gouverneur de Kerbela, Jawad Al Hasnaoui, a accusé son supérieur, Oukeil Al Khizâli, ainsi que le commissaire de police de la ville, d'avoir falsifié des mandats d'arrêt contre lui et certains fonctionnaires locaux, dans le but de les faire éliminer au cours de leur transfert à Bagdad.

Il ajoute : « nous avons appris, par des officiers travaillant avec ce clan, que le gouverneur et le commissaire de police avaient falsifié les mandats d'arrêt contre nous, afin de pouvoir nous faire exécuter au cours de notre transfert de Kerbela à Bagdad et plus précisément aux alentours de Mahmoudya. C'est un officier de l'entourage du gouverneur qui nous a révélé le plan. Ainsi, il ne s'agissait pas seulement de nous arrêter mais de nous liquider physiquement et de jeter nos cadavres sur la route, comme cela se fait pour les misérables ».


Le vice gouverneur a révélé aussi que de multiples liquidations physiques eurent lieu à Kerbela et à Nadjaf, et que les victimes étaient des citoyens innocents, particulièrement de confession sunnite. Leurs corps sont jetés dans les rues et ce sont les cadavres anonymes qu'on découvre chaque jour dans les rues des villes irakiennes.
Il a ajouté que la justice a été saisie de cinq affaires de corps jetés sur la route Kerbela- Nadjaf (dont des sunnites sans lien avec Kerbela). Certains milieux dans le gouvernement avaient prétendu que ces cadavres étaient ceux de détenus qui ont libérés de prison.

Le vice gouverneur a aussi déclaré « que les détenus dans les prisons sont en majorité des gens hostiles à la domination iranienne et des opposants au gouvernement. Malheureusement, ces gens sont jetés en prison et après un certain temps on prétend qu'ils ont été libérés. Mais dans la réalité ce n'est pas le cas. Ils ne sont pas libérés et ne retournent pas chez eux, mais on retrouve leurs cadavres dans les rues. Nous comptons les prisonniers à la fin de chaque mois et on nous dit que ceux qui manquent à l'appel ont été libérés. Dans les faits, ils sont tués et leurs corps sont jetés dans les rues ».
http://iraq-amsi.org/news.php

Traduit de l'arabe par Ahmed Manai : http://www.tunisitri.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'Irak accuse l'Iran.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Irak le mensonge et la planification.(info LCI)
» De la liberté de religion en Iran
» Irak et martyre des chrétiens
» Irak:le Chretien Tarek Aziz condamné a mort
» Ça y est... Ils vont attaquer l'Iran.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Islam et actualité :: Actualité-
Sauter vers: