Islam et actualité

Actualité et société
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La science contre la vie privée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
confiture
Habitué


Nombre de messages : 3240
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: La science contre la vie privée   Mar 1 Jan - 20:13

SALAM

La science contre la vie privée: le top 10 de l'intrusion
Par William Saletan (Slate.com) 14H55 01/01/2008
L'année qui vient de s'écouler a été une nouvelle grande année pour le grignotage scientifique et technologique de la vie privée. Pour le meilleur et pour le pire, les gouvernements et les entreprises trouvent les moyens de pénétrer dans un territoire qui était autrefois considéré comme un espace personnel. Voici le top 10 des trouvailles de l'année 2007 [vu des Etats-Unis, mais pas très éloigné du reste du monde... ndlr].
La vidéosurveillance. Les caméras sont partout. En Grande-Bretagne, il y en a plus de quatre millions. La France en a 300 000 et vise le million. La Chine construit un réseau de 200 000 caméras de surveillance, tandis que New York en voudrait quelques centaines de plus pour surveiller la circulation.
Répondant aux critiques des défenseurs des libertés, le maire de New York a répondu que ce n'était rien comparé aux milliers de caméras privées de surveillance qui ont été installées à Manhattan. Dans le même temps, la technologie devient de plus en plus sophistiquée. Les caméras chinoises seront prochainement équipées de logiciels qui reconnaîtront automatiquement les visages des personnes suspectes et signaleront toute activité inhabituelle.
La France envisage de procéder à la surveillance par des drones, tandis que la Grande Bretagne entend équiper ses caméras de hauts parleurs pour pouvoir vous engueuler si vous jetez un papier par terre, si vous vous battez ou si vous faites du vandalisme.
La guerre au tabac. L'interdiction du tabac pénètre de plus en plus à l'intérieur des bâtiments [en France, l'interdiction de fûmer dans les bars et restaurants entre en vigueur le 1er janvier, ndlr].
Poussés par les informations sur l'impact du tabac sur les "fumeurs passifs", les états américains de l'Arkansas et de Louisiane, ainsi que des gouvernements locaux du Maine et de l'Etat de New York ont interdit de fumer dans une voiture en présence d'un mineur. A l'origine, l'argument était simplement que les enfants ne pouvaient pas sortir de la voiture. Récemment, un autre argument a été ajouté: la fûmée distrait le conducteur.
D'ores et déjà, la Cour suprême indienne a interdit de fumer en conduisant, et l'Allemagne et l'Irlande envisagent des mesures similaires. Aux Etats-Unis, il est interdit de fumer dans des milliers d'immeubles d'habitations, sous pretexte que:
1. La fumée passe d'un appartement à l'autre, quoi que vous fassiez.
2. C'est mauvais pour la santé de vos voisins.
3. Cela coûte plus cher de nettoyer l'appartement d'un fumeur lorsqu'il déménage.
Le mouvement s'étend désormais à votre corps. Les médecins américains font désormais la promotion d'un "carbonomètre", qui se met sur le doigt et mesure le degré de monoxyde de carbone dans votre sang. Un instrument qui peut servir à déceler les fumeurs dans les écoles ou les lieux de travail.
La guerre au fast-food. Aux Etats-Unis, dans la foulée de New York, les autorités de Los Angeles ont conclu un accord avec les restaurants pour éliminer 18 mois le recours aux trans-gras, des additifs à certaines pâtisseries et fritures qui favorisent le cholestérol. Los Angeles envisage également d'imposer un moratoire de deux ans à l'ouverture de tout nouveau restaurant de fast-food.
La Malaisie étudie la possibilité d'interdire la publicité pour les fast-food ainsi qu'une "taxe du péché" sur ces restaurants... Le maire de San Francisco, pour sa part, veut taxer les vendeurs de boissons sucrées.
Les partisans de toutes ces réglementations comparent le "junk food" au tabac: un produit malsain, délibérément addictif, spécifiquement proposé aux consommateurs dans des quartiers où il existe peu d'alternatives. Les détracteurs répondent que les gens consomment du fast-food parce que ça a du goût, que c'est pas cher, et que c'est pratique.
De plus en plus, le débat tourne autour du fait que la consommation d'une nourriture malsaine a un prix en dépenses de santé pour tous, dépassant ainsi le choix individuel. Toutefois, les dernières recherches montrent que les alternatives aux "trans-gras" sont tout aussi mauvaises pour la santé...
La guerre au sel. En décembre, la Food and Drugs Administration (FDA), l'administration américaine chargée des denrées alimentaires et des médicaments, a commencé à s'interroger sur le fait de considérer le sel comme un additif à l'alimentation, au lieu de son jugement traditionnel: "généralement considéré comme sûr".
L'aboutissement de cette démarche pourrait être une recommandation de limiter la présence du sel dans les produits alimentaires manufacturés. Les partisans d'une limitation estiment que les Américains avalent 50% de sodium en plus que la limite conseillée, et estiment qu'une réduction permettrait de sauver des vies et de réduire les dépenses de santé.
Ils ajoutent qu'une telle mesure aiderait aussi à combattre l'obésité puisque les gens boivent des boissons sucrées avec de la nourriture salée. Ils estiment qu'il ne s'agit pas d'une question de liberté puisque les producteurs salent leurs produits au lieu de vous laisser choisir la dose que vous voulez.
Les producteurs répondent qu'ils appliquent déjà des limites volontaires sur les doses de sel, et que les consommateurs n'achètent pas les produits affichés "faiblement salés". Les débats sur le sucre et les graisses se répète.
L'usage du mobile par les piétons. Plusieurs villes et Etats aux Etats-Unis ont limité la possibilité de téléphoner en conduisant. En 2007, un élu de New York est allé un pas plus loin, en proposant d'interdire l'usage de téléphones portables ou d'i-pods en traversant la rue à pieds!
Son projet de loi proclame:
1. Ce serait un crime de pénétrer sur un passage piéton en utilisant un équipement électronique.
2. Tout utilisateur d'équipement électronique le tenant près ou contre son oreille sera considéré comme étant en train de l'utiliser.
Amende proposée: 100$. Les partisans de la mesure estiment qu'elle protègera les piétons comme les automobilistes, car "il est absolument impossible d'être conscient de son environnement quand on est distrait par un équipement électronique". Ses détracteurs demandent, dans ce cas, pourquoi il serait légal d'avoir d'autres distractions comme de lire son journal en marchant, ou d'écouter son autoradio en conduisant (ou même, osons, d'écouter la radio dans une voiture de police).
Le scanner qui vous déshabille. En février 2007, le gouvernement américain a commencé à utiliser dans les aéroports un scanner qui voit à travers vos vêtements. Le scanner utilise des rayons X à faible intensité qui génèrent une image de votre corps et permet de déceler tout objet, liquide ou explosif, qui aurait pu échapper aux détecteurs de métaux.
En octobre, le gouvernement a anoncé l'intriduction de nouvelles machines produisant le même effet sans aucune radiation. Le gouvernement affirme qu'il n'y a pas de quoi s'affoler:
1. Vous ne serez scanné que si vous êtes sélectionné pour un contrôle supplémentaire.
2. Le scan ne montre pas réellement vos parties intimes.
3. La machine rend votre visage flou de manière à ce que personne ne puisse établir de lien entre votre visage et l'image de votre corps.
4. L'écran de contrôle est séparé du scanner pour que l'opérateur ne fasse pas le lien entre l'image et vous.
5. Une fouille virtuelle est moins intrusive que son alternatve, une fouille manuelle.
Mon conseil: laissez-les vous voir nus tant qu'ils ne voient pas votre visage.
Les pubs qui surveillent vos appels. Si vous pensiez que seules les agences antiterrorisme s'intéressaient à vos conversations téléphoniques, vous vous trompiez. Une société a commencé à produire des pubs sur mesure en fonction de vos conversations téléphoniques. Leur proposition: ils payent partiellement vos appels (via internet) en vous envoyant des publicités sur votre écran d'ordinateur pendant que vous parlez.
Seul problème: les publicités sont déterminées par un logiciel de reconnaissance vocale qui analyse le sujet de votre conversation et vous envoie des publicités contextualisées. La société affirme que:
1. Le logiciel ignore les gros mots;
2. Il ne garde pas de trace de ce que vous dites;
3. Ce n'est pas très différent de la pratique de Google d'analyser vos e-mails et de contextualiser les publicités qui s'y trouvent.
Les défenseurs des libertés s'inquiètent de voir que les intrusions technologiques sont si fréquentes que nous perdons notre espoir d'avoir des espaces privés. Les industriels sont d'accord avec cette analyse et y voient un encouragement à accélérer le processus!
Les implants électroniques humains Les puces RFID. (Radio-frequency identification) ont intialement été implantés dans les biens de consommation et dans les animaux à des fins de suivi. Elles passent désormais aux hommes. La FDA américaine a approuvé la création d'une puce qui permettra de suivre votre dossier médical de façon à ce que les médecins puissent la consulter si vous n'êtes pas en mesure de parler.
Une société a déjà exigé de ses salariés qu'ils acceptent une implantation de puce. Au Mexique, certains officiels subissent de telles implantations pour pénétrer dans des espaces sécurisés. En Chine, le gouvernement exige des cartes à puces qui contiennent votre groupe religieux et votre "histoire reproductive" afin de mieux conntrôler les naissances dans le cadre de la politique de l'enfant unique.
Au total, 2000 personnes ont déjà reçu des implantations. Les partisans d'une telle pratique soulignent que si vous laissez les gens porter leur puce d'identification à l'extérieur, sur des cartes ou des badges, il y a un risque de fraude.
L'industrie électronique s'oppose à toute réglementation de cette pratique, en mettant en avant le fait que des implantations sous-cutanées de puces électroniques peuvent être très utiles à des personnes souffrant du diabète ou de la maladie d'Alzheimer. Toutefois, au moins trois Etats américains interdisent l'implantation forcée de puces électroniques.
La lecture de votre cerveau. Des savants, en Allemagne, ont fait savoir en 2007 qu'ils avaient utilisé un logiciel d'identification de comportement pour prédire, à l'aide d'une image magnétique du cerveau d'un individu, si cette personne a retiré ou ajouté des chiffres qu'il était en train d'observer. L'ordinateur a eu 71% de taux de réussite. Une application envisagée est que les ordinateurs pourront discerner et applique vos désirs quand vous le voulez, par exemple si vous êtes paralysé et que vous ne pouvez pas manipuler la souris de votre ordinateur. Mais les défenseurs des libertés redoutent que la prochaine étape soit la surveillance mentale.
La manipulation de l'orientation sexuelle Les chercheurs estiment que 7% des béliers sont homosexuels, et que ce phénomène implique la biologie du cerveau. Les éleveurs veulent pouvoir utiliser cette découverte pour identifier les béliers homosexuels ou asexués, et ainsi les écarter du processus de reproduction.
Les détracteurs redoutent évidemment que cette technologie puisse être un jour utilisée pour identifier l'orientation sexuelle d'un foetus humain, conduisant certains parents à avorter ou à tenter d'influer sur cette orientation par des injections hormonales.
Certains dirigeants chrétiens conservateurs aux Etats-Unis ont déjà soutenu cette hypothèse. Certaines recherches sur des vers et des fruits ont montré que certains produits peuvent modifier le comportement sexuel en quelques heures. Et les savants pensent qu'ils pourraient très bien appliquer leur méthode aux êtres humains


Source : http://www.rue89.com/2008/01/01/la-science-contre-la-vie-privee-le-top-10-de-lintrusion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La science contre la vie privée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recours contentieux contre une entreprise privée.
» Recherche contre rémunération Cours M1 Droit privé
» Anne Coffinier : pourquoi les écoles dites libres (privé hors contrat) ne seront jamais laïques
» [résolu] La réforme des rythmes scolaires s’applique-t-elle aux écoles privées sous contrat ?
» Primaire : pourquoi je suis contre l'école le mercredi matin.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Islam et actualité :: Société-
Sauter vers: