Islam et actualité

Actualité et société
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 CHOURA et DEMOCRATIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: CHOURA et DEMOCRATIE   Dim 18 Juin - 9:57

Assalamou 'alaïkoum wa Rahmatou Allahi wa Barkatouhou;

Quelle est la différence entre CHOURA et Démocratie ?
Si les deux concepts, exigent de fait la participation du Peuple et sa souveraineté. La différence entre eux, vient cependant du fait que la démocratie considère le PEUPLE comme SEULE source des LOIS, tandis que la CHOURA, considère quant à elle, le peuple comme source de LOIS, mais cette source EST LIMITEE lorsqu'elle se trouve en conflit avec l’éthique et la morale du CORAN, qui est LA LOI naturelle.

La démocratie étant par essence humaine, elle oscille au gré des intérêts et des sociétés humaines, et donc de l’interprétation du Bien ou du Mal qu’ils choisissent comme conforme à leurs bonheur, et de l'intérêt des hommes de pouvoir pour à la fois conserver ce Pouvoir et pérenniser leur domination sur la Société.

L'exemple de la désignation de l'entité terroriste israélienne comme "seule démocratie du Moyen Orient", est on ne peut plus démonstrative de l'imposture du qualificatif démocratique, ignominieusement attribué à un régime militaro raciste, qui dénie à la majorité de sa population autochtone, les Palestiniens, tout droit au retour, et toute jouissance de la Paix et de droits civiques.
L'autre exemple qui nous vient à l'esprit est celui des USA dirigés par une clique militaro-industrielle qui a subjugué le peuple américain, le manipule grâce aux Médias, et lui impose des guerres de conquêtes impérialistes au nom d'un idéal "démocratique", qui cache en fait, la propension d'une oligarchie financière qui instrumentalise le régime US et sa puissance militaro-industrielle, à piller sans vergogne les Peuples les plus vulnérables et les plus démunis de la Planète, surtout lorsque le sol ou le sous-sol de ces pays, recèle des richesses, ou lorsqu'ils ont une position géostratégiques intéressante pour les stratèges immoraux de l'Empire matérialiste US.

La choura, prenant son essence des Lois fondamentales immuables et éthiques qui transcendent les intérêts conjoncturels des humains, vise au contraire à donner à l'Homme la plénitude de ses droits naturels et à favoriser son épanouissement et sa souveraineté et donc à créer une Société respectueuse de l'environnement, de la nature, des sociétés, du faible et du Puissant.
La choura, vise l'équilibre NATUREL entre les composantes d'une société, et au niveau de la Planète, elle se fixe pour objectif, l'Unité de l'espèce humaine et le respect de l'Autre, sous l'autorité de la Justice immanente d'un Dieu, au dessus des hommes, des vicissitudes de la vie, et des intérêts de caste, d'ethnie, de profession, de géographie, de puissance.

س32: هناك مرجعيات دينية مختلفة، فما هي حدود العلاقة التي يجب ان تكون بينهما
ج: اذا كان هدف الكل صيانة الإسلام المحمدي الاصيل، وكانوا يلتقون في بعض القضايا، ويختلفون في البعض الاخر، فعليهم ان يتعاونوا فيما يلتقون فيه لمصلحة الإسلام، ويتحاوروا فيما بينهم فيما يختلفون فيه، او يتناسوا خلافاتهم مهما كانت او تكون بوصفهم يواجهون تحديات حضارية مشتركة من قبل الاستكبار الاميركي، والكفر الصليبي، والطاغوت الإسرائيلي.

س33: ما الفرق بين الديمقراطية والشورى؟..

ج: مفهوم الديمقراطية معناه: المرجعية المطلقة لقرار الشعب بوصفه هو مصدر القانون، هو مصدر السلطات، هو مصدر الحكم، بمعنى اذا قرر الشعب بكل مكوناته تحليل بعض المحظورات، وجب تنفيذ ذلك، بلا اعتراض اما الشورى فإنها نظام معين يدعو الى المشاركة الفعلية في القرار، وفي الرأي ضمن المرجعية الشرعية أي: في إطار النصوص الإسلامية من القرآن والسنة الصحيحة وكفى، لا ان يأخذ كل واحد حريته فيما يرى بحسب اجتهاده الشخصي، ولهذا نحن أعلنا صراحة بحرمة تطبيق صياغة الدستور النهائية في عراق المقدسات الذي يراد منه تطبيق عقيدة فصل الدين عن الحياة التي تبناها الاستكبار والكفر العالمي، قد أصبحت شريعة هذه الدولة الديمقراطية الاتحادية الجديدة في العراق، وهذا يناقض شريعتنا الخاتمة القائلة: ان مصدر التشريع في الإسلام هو: القرآن الكريم، والسنة النبوية الصحيحة، بينما تنص المادة الثانية من الدستور فقرة: (ب) ((لا يجوز سن قوانين تتعارض مع مباديء الديمقراطية))، وفقرة(ج) تقول: ((لا يجوز سن قانون يتعارض مع الحقوق، والحريات الاساسية الواردة في الدستور))، وبهذا قد أفرغوا مضمون الفقرة: (أ) من محتواها، والتي تنص على عدم جواز سن قانون يتعارض مع احكام الإسلام)) كما تنص المادة الخامسة على ان: ((الشعب مصدر السلطات وشريعتها)) أي: ان البشر هو المشرع الأول والاخير، وليس الله تعالى بوصفه المطلق.

س34: ما هو مقياس الدولة إسلامية.. او غير اسلامية؟..

ج: مقياسها ان يكون دستورها اسلامي، ولكن لم يطبق بعض مواد بنود هذا الدستور، كما نعتقد ان الدولة العثمانية بما فيها من انحراف، بيد انها اسلامية بحسب الظاهر، وقوانينها مستمدة من مصادر التشريع الإسلامي.. وهذا بخلاف الدول التي تطلق على نفسها (إسلامية) ودساتيرها وقوانينها مستمدة من القانون البلجيكي، والسويدي، والفرنسي (مثلاً)، هذه هي من وجهة نظرنا لا تعد دول إسلامية بما في هذه الكلمة من احاطة وشمولية، وانما هي دول علمانية في مفاهيمها، وفي قوانينها، وفي تصوراتها، وان كانت تعلن رسمياً ان دين الدولة هو: الإسلام.


Pour approfondir le sujet sur la résistance en Irak.

http://www.alsaed-albaghdadi.com/istiftaa/istiftaa.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: CHOURA et DEMOCRATIE   Lun 19 Juin - 16:06

La démocratie au sens de l'Occident permissif, n'est guère la démocratie que les pères fondateurs de cette idée s'en faisaient depuis les Grecs, jusqu'à nos jours avec les passages obligés de l'Occident par des systèmes monarchiques tyraniques ou des systèmes hybrides chrétiens entre des empereurs de "droit divin" et une Eglise intégriste qui n'entendait pas perdre aucun de ses privilèges, au nom du "sacré", et ce, jusqu'à ce qu'un peuple UNI contre la tyrannie se débarrasse de l'Ancien système et instaure sous la conduite de penseurs éclairés un système à mi chemin entre l'utopie anarchique et le règne sans partage de souverains de "droit divin" alliés à une Eglise jusque là omnipotente, mais minée de l'intérieur par les différentes "Réformes" et autres shismes.

La situation des pays musulmans, n'a rien à voir ni avec l'histoire chrétienne, ni avec la lutte entre Eglise et un clergé jaloux de ses prérogatives comme représentants de Dieu sur Terre, et de l'autre un pouvoir profane, exercé par la Puissance des dynasties de la force, du fer et de la tyrannie.

Non, les pays musulmans ont certes connu les régimes autocratiques des Califes, Emirs et autres Sultans et rois actuels, pour ne point parler de "Présidents à vie", systématiquement protégés par les détenteurs de l'épée, du sabre, du fusil et aujourd'hui du char, mais le Pouvoir spirituel n'a jamais été exercé par aucun Calife, avec l'assentiment unanime des masses prolétaires, (moustadh'afin ), et surtout l'harmonie avec le Coran et la souna, sinon le court laps de temps qu'ont duré les pouvoirs de l'imam Ali, as, et du Calife Omar Ibn AbdelAziz, ra.

Sinon, les musulmans ont toujours tourné le dos, tantôt à la Choura, et donc à la participation du Peuple à la gestion de l'Etat islamique, et tantot au respect du Coran, et de la souna.

Je souhaiterai donc, que l'on ne confonde point CHOURA et DEMOCRATIE.

Si sur les principes les deux notions sont parallèles, pour le respect dû au CITOYEN, réduit dans les Empires aussi bien chrétiens que musulmans de simples SUJETS, il n'en va pas de même pour les objectifs assignés à la démocratie et à la Choura.

En effet, dans la pratique, le Pouvoir n'est accessible en démocratie qu'aux riches capables de FINANCER une campagne MEDIATIQUE, alors que pour la Choura, le double langage du "pouvoir au Peuple", n'existe tout simplement pas, puisque ce n'est pas le détenteur du pouvoir qui importe mais son ASSUJETISSEMENT à l'ETHIQUE du CORAN et de la SOUNA.
Ainsi, il est placé de ce fait sous la surveillance tatillonne non d'un Conseil Constitutionnel manipulable et représentant d'ailes politiques du Pouvoir, mais d'un Comité de pairs ( chez les chiis une wilayat el faqih sous surveillance du Conseil religieux), soumis à la seule autorité d'ALLAH et donc du char'a le plus consensuel.

En effet, malgré les différences notables observées entre tous les courants et madhahib, en Islam, TOUS les RITES sont UNANIMES et en conformité les uns vis à vis des autres en ce qui CONCERNE LE DOGME islamique.
A ma connaissance il n'y a AUCUNE différence entre les rites sur ce qui fait le musulman, le croyant et enfin sur la MORALE islamique.

Ma question pour nos "laïcistes" qui croient éluder le vrai débat, au nom d'une prétendue propension à la laïcité de l'Islam "sans clergé", sauf chez les chiites, je souhaite que d'aucuns me répondent franchement:

1.- Souhaitent-il un régime "démocratique" à la place de la Choura, et en accepteraient-ils les conséquences que nous voyons en Occident sous nos yeux ?

a) Légalisation du mariage homosexuel et adoption d'enfants par ces mêmes couples.
b) Interdiction du voile dans les lieux publics, par respect pour la "liberté de conscience" et éviter le "prosélytisme religieux"...
c) Légalisation de la profession de péripatéticiennes... et de son pendant homosexuel comme ce qui se fait au Bois de Boulogne et dans les Eros Center Allemands, même si la répression n'est pas nécessairement la meilleure solution contre ces déviations ?
d) Légalisation de la consommation de boissons alcoolisées et du commerce des drogues et autres hallucinogènes, si le Parlement en décide ainsi, comme au Pays Bas.
f) Légalisation de la consommation de porc et de ses dérivés, au nom de la laïcité.
g) Abolition du mariage religieux, le mariage civil étant le seul que reconnaît l'Etat démocrate, laïque et multiculturel, comme en France.

Certains illuminés parmi les penseurs musulmans, qui n'ont pas le recul nécessaire de la maîtrise des lois économiques et des forces en présence dans le Monde non plus virtuel, mais réel dans lequel nous vivons et qui est devenu "global" depuis l'OMC, semblent n'avoir pas une connaissance suffisante de l'histoire universelle et ils parlent allègrement et d'une façon tout à fait irresponsable devant des auditoires naïfs et souvent incultes, d'une "REVOLUTION islamique", comme si les musulmans vivaient SEULS dans un Monde qui leur serait soumis.

C'est ainsi qu'ils croient "sauver les pays musulmans" et les réveiller de la torpeur dans laquelle les auraient selon leurs dires, plongé leurs ennemis "koufars" seulement, sans se poser la question de savoir pourquoi ils ne se sont pas protégés contre ces ennemis pourtant déclarés.
Ils auraient dû rechercher les causes de leur "colonisabilité" comme l'écrivait déjà Malek Benabi, en eux-mêmes, car le déclin est une conséquence de la démobilisation du "sujet-citoyen", du fait des tyrannies subies de la part de leurs Califes, souverains, rois, sultans qui ont PERDU toute CRAINTE d'ALLAH, et tout sens de la Justice, alors que le premier des devoirs d'un Emir est bien celui de NE JAMAIS CROIRE qu'ils seraient les "meilleurs des musulmans", ou encore que le "pouvoir humain N'est JAMAIS éternel", et qu'Allah Juge les peuples et les sociétés qui ont failli et sont devenues tyranniques....!.
Que nont-ils médité les narrations sur Pharaon, les peuples de Nouh,as, de Salih, as, de Houd et la liste est longue, mais il semble que les monarques ne lisent pas pour apprendre à se comporter, mais pour apprendre a garder le pouvoir.
Et pourtant Machiavel, l'a pas rédigé " le Prince", pour les Sultans, ni pour les Emirs, et j'en profite pour inviter mes lecteurs à lire et relire ses livres.
http://pages.globetrotter.net/pcbcr/mach.html

"Allah, ne change rien à la situation d'une communauté, jusqu'à ce qu'ils changent ce qui est en eux " Ce verset, il ne faut pas l'interpréter comme le font les perroquets des mosquées, mais à la LUMIERE du CORAN, c'est à dire en faisant un JIHAD sur le NEFS al 'amaratou bi essou'a. (L'âme ou la conscience qui incite au mal)

Al Anfal, le butin, 8/53 a écrit:
53] C'est qu'en effet Allah ne modifie pas un bienfait dont Il a gratifié un peuple avant que celui-ci change ce qui est en lui-même. Et Allah est, Audient et Omniscient.

[54] Il en fut de même des gens de Pharaon et ceux qui avant eux avaient traité de mensonges les signes (enseignements) de leur Seigneur. Nous les avons fait périr pour leurs péchés. Et Nous avons noyé les gens de Pharaon. Car ils étaient tous des injustes.

[55] Les pires bêtes, auprès d'Allah, sont ceux qui ont été infidèles (dans le passé) et qui ne croient donc point (actuellement),

et aussi:

ArRa'd, le tonnerre, 13-11 a écrit:
11] Il (l'homme) a par devant lui et derrière lui des Anges qui se relaient et qui veillent sur lui par ordre d'Allah. En vérité, Allah ne modifie point l'état d'un peuple, tant que les (individus qui le composent) ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes. Et lorsqu'Allah veut (infliger) un mal à un peuple, nul ne peut le repousser: ils n'ont en dehors de Lui aucun protecteur.

[12] C'est lui qui vous fait voir l'éclair (qui vous inspire) crainte et espoir; et Il crée les nuages lourds.

[13] Le tonnerre Le glorifie par Sa louange, et aussi les Anges, sous l'effet de Sa crainte. Et Il lance les foudres dont Il atteint qui Il veut. Or ils disputent au sujet d'Allah alors qu'Il est redoutable en Sa force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
CHOURA et DEMOCRATIE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA DEMOCRATIE
» Sourate Alch-choura (42)
» Démocratie et Monarchie
» Les sociétés militaires privées – un danger pour la démocratie et la paix
» Aide ECJS : Les scandales politiques affaiblissent-ils la démocratie ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Islam et actualité :: Actualité-
Sauter vers: