Islam et actualité

Actualité et société
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 3,5 millions d’Algériens nécessitent un suivi psychologique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avous
Membre


Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: 3,5 millions d’Algériens nécessitent un suivi psychologique   Ven 9 Nov - 2:31

Salam alecom

3,5 millions d’Algériens nécessitent un suivi psychologique

3,5 millions d’Algériens, soit 10%, ont besoin d’une prise en charge psychologique, alors que le taux des cas de dépression représentent 26%, à noter aussi que 150 mille personnes souffrent de Schizophrénie.
Dr. Chekali Mohamed, spécialiste en psychiatrie à l’hôpital Frantz Fanon de Blida, a déclaré à El Khabar, en marge d’un congrès international sur la psychologie, qu’il existe, actuellement, plusieurs types de maladies psychiatriques et psychologiques en Algérie, qui sont dues au milieu social du malade. Dans le même sillage, il a indiqué que la dégradation de la situation sécuritaire, durant les dernières années, ainsi que les mauvaises conditions de vie des Algériens y sont pour beaucoup.
Le spécialiste a ajouté qu’une récente étude effectuée en Algérie, a démontré que 10% des Algériens nécessitent une prise en charge psychologique. Dans le même contexte, il a fait savoir que le nombre de cas de Schizophrénie a atteint 150 milles.
Ces chiffres ont poussé le Dr. Chekali, qui est membre de l’association Algérienne de psychologie, à tirer la sonnette d’alarme, à cause du manque de moyens de traitement et de prise en charge des malades.

(el khabar)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avous
Membre


Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: 3,5 millions d’Algériens nécessitent un suivi psychologique   Sam 10 Nov - 0:14

Ouaga a écrit:
avous a écrit:
Salam alecom

3,5 millions d’Algériens nécessitent un suivi psychologique

=(el khabar)

Wa alaikoum essalam

Quand tu as des Marocains qui te gouvernent tu dois fonctionner à plus que ça.

Le constat est accablant : un Algérien sur dix souffre de traumatismes psychiatriques ou de dépression nerveuse. Un chiffre alarmant qui a été communiqué hier au congrès international de psychiatrie consacré à la situation mentale dans le monde arabe. Selon des données sur le cas Algérie, les maladies mentales sont en constante progression, avec une ascension particulière pour la schizophrénie. Selon les recoupements faits au niveau hospitalier, pas moins de 150 000 Algériens souffrent de schizophrénie, cette maladie qui fait plonger le patient dans des mondes différents ne sachant plus dissocier la réalité de la rêverie. La prise en charge hospitalière reste en deçà des besoins, avec la disponibilité de seulement 5000 lits pour 500 psychiatres, soit un psychiatre pour 60 000 habitants. Notons que la tendance à la hausse des maladies mentales n’est pas une particularité algérienne, c’est même une tendance générale, notamment en Egypte, au Maroc et en Tunisie. Au pays des pyramides, la dépression nerveuse représente 25% du taux de maladies mentales recensées. Au Maroc, la tendance est aussi forte, avec une prévalence des troubles mentaux de 48,9% contre 26,5% pour la dépression nerveuse. Alors que la situation est bien plus avantageuse en Tunisie, avec 6,1% pour la dépression nerveuse et 0,5% pour la schizophrénie. Selon des études prospectives établies par l’Organisation mondiale de la santé, la dépression nerveuse sera d’ici à l’horizon 2010 la deuxième cause d’incapacité après les maladies cardiovasculaires. Le manque de psychiatres serait une des raisons de cette hausse du nombre de dépressifs. Le grand pays qu’est l’Egypte ne compte que le petit nombre de 1000 psychiatres pour une population de 73 millions d’habitants, soit un psychiatre pour 73 000 habitants. La Tunisie enregistre, quant à elle, deux psychiatres pour 10 000 habitants, contre seulement 350 psychiatres au Maroc.

(el watan)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: 3,5 millions d’Algériens nécessitent un suivi psychologique   Sam 10 Nov - 1:24

avous a écrit:
avec la disponibilité de seulement 5000 lits pour 500 psychiatres, soit un psychiatre pour 60 000 habitants. (el watan)

On fera dans ces cas-là les théraîes de groupes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
confiture
Habitué


Nombre de messages : 3240
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: 3,5 millions d’Algériens nécessitent un suivi psychologique   Sam 10 Nov - 1:32

SALAM

Avous a écrit :

Selon des études prospectives établies par l’Organisation mondiale de la santé, la dépression nerveuse sera d’ici à l’horizon 2010 la deuxième cause d’incapacité après les maladies cardiovasculaires. Le manque de psychiatres serait une des raisons de cette hausse du nombre de dépressifs.


Ceci me rapelle ça : le manque de prisons serait une raison de l'augmentation du nombre de délinquants.

Je crois, que c'est l'exemple type du raisonnement spécieux.

En tous cas ça me fait penser à un future importateur-génénar d'antidépresseurs et autres. Les psy-charlatans américains sont passés pour maitres dans l'invention des maladies mentales et de leurs remèdes chimiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 3,5 millions d’Algériens nécessitent un suivi psychologique   Aujourd'hui à 13:25

Revenir en haut Aller en bas
 
3,5 millions d’Algériens nécessitent un suivi psychologique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entre religion et feuilletons TV: Les Algériens changent de prénoms
» Le 1er régiment de tirailleurs algériens
» Facebook compte 1,2 million d’utilisateurs en Algérie
» Les journaux algériens
» Algérie, pays des 1.5 million de martyres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Islam et actualité :: Actualité-
Sauter vers: