Islam et actualité

Actualité et société
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'Algérie algérienne ou l'Algérie française

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Timour Le Boiteux
Habitué


Nombre de messages : 2844
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: L'Algérie algérienne ou l'Algérie française   Mer 7 Mai - 11:54

Salam aleikom
Vu la situation actuelle en Algérie, vallait-t-il le coup de mener une guerre de libération et laisser autant de morts parmi les enfants du peuple sans parler des autres problème nottament le problème des Harkis après l'indépendance.

Où serai actuellement la situation d'Algérie si elle était resté française? Y aurai t il eu moins de cooruption et moins de pauvreté alors que son sous sol est innondé de hydrocarbure?

Lorsqu'on fait des efforts et des ces sacrifices c'est pour avoir des résultats meilleurs, quels sont les points positifs qu'on aurai pas eu sans l'indépendance de l'Algérie?

Voilà des questions que parfois je me pose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: L'Algérie algérienne ou l'Algérie française   Mer 7 Mai - 13:07

Assalam;

Oui tu as raison de te poser cette question, mais la réponse est toute simple:

En Juin 1958, quand je passais mon bac, nous étions à peine 2% d'Algériens, à le passer et en Maths élém. ma section, nous étions à peine 10 élèves sur 400 élèves convoqués pour subir les épreuves orales, obligatoires alors, avant la réforme Fouchet, en 1960, qui supprimera la partie orale.
En Juin 1960, au Concours aux Grandes Ecoles, notamment Polytechnique ( X) et Normale Supérieure, Mines etc..., nous étions 4 candidats algériens pour toute la France... et quand l'un d'entre nous, j'étais le seul à décrocher l'X et Normale Supérieure, on nous exigeait le Certificat de nationalité française, alors que selon la Loi, nous étions français depuis le référendum et la nouvelle Constitution de 1958, qui faisait de nous, Algériens, "des français à part entière".
Mes autres condisciples Algériens, admis tout de même aux autres écoles, Mines, Supaéro, Supélec, Centrale, n'étaient mas mieux lotis, puisqu'on leur demandait le même document, délivré par le juge et son greffier après une "demande introduite en bonne et dûe forme", et ce, malgré la Constitution de la V République qui précisait bien spécifiquement que l'Algérie, était partie intégrante de la France, dont elle ne constituait que des départements.
Evidemment la réponse a été que de notre petit groupe, d'anciens de Maths Spéc. , nous nous sommes retrouvés là où nous aurions dû être depuis la grève de Mai 1956, ou au moins une fois le bac décroché, au MAQUIS, même si les chefs de Wilaya d'alors plaçaient l'Algérie, avant TOUT, et aucun ne nous a laissé traîner dans les maquis et risquer d'être éradiqué par les opérations "pierres précieuses et Jumelles", et TOUS les bacheliers, nous fûmes envoyés qui, en Tunisie et ensuite en Egypte ou en Syrie, ou à Moscou ou en RDA, qui au Maroc, et envoyé avec une bourse dans les mêmes directions, qui doté d'une licence déja, ou d'une admission dans les grandes écoles françaises, aux USA ou à Lomonossov à Moscou ou Dresdes en RDA, dans le cadre de quelques bourses accordées aux seuls éléments dits "exceptionnels" et qui devaient constituer les cadres de "demain" selon l'expression du regretté Krim Belkacem, alors ministre de la Guerre, qui nous a accompagnés sur le Tarmac de l'aéroport de Tunis, avec 4 autres de mes camarades, en partance vers les USA, et qui sommes TOUS revenus une fois le PHD obtenu, avec une petite expérience de 1 ou 2 ans comme chercheurs ou enseignants, qui avons obtenu des postes, mais qui avons été en fait "utilisés" comme "experts ou conseillers techniques" et non comme dirigeants car pour les vieux roublards qui avaient "raté leurs études" et qui étaient aux commandes, au nom de la "Révolution SOCIALISTE et de la DEMOCRATIE POPULAIRE", nous étions soit de dangereux "BENABISTES" il venait d'être DELOGE par TALEB Ibrahimi du poste de DIRECTEUR de l'Enseignement Supérieur, pour lui substituer Mentalechta, un francoPHILE, docteur en Physique nucléaire, comme deux d'entre nous d'ailleurs, mais son doctorat obtenu NON de BERKELEY ou du MIT, mais seulement de Alger, sous supervision de Orsay, mais paraît-il les doctorats français, valent 100 fois PLUS que les PHD US.... et encore plus que ceux délivrés par l'excellente UNIVERSITE LOMONOSSOV de MOSCOU... !

Voila, pourquoi l'Algérie, Algérienne, demeure l'Algérie, française non colonisée géographiquement, mais COLONISEE intellectuellement, économiquement, culturellement, même si le DRAPEAU Algérien flotte sur les édifices d'Alger.
Que la France soit restée en Algérie, nous aurions été des "conseillers techniques", comme nous le fûmes d'ailleurs avec les SEIDS qui ont pris le Pouvoir au nom de la Révolution culturelle LAIQUE, ou bien nous aurions été de trés bons OUVRIERS de chantiers, de trés bons METAYERS pour les diplômés, et au mieux de bons chefs de chantiers dans les bases pétrolières sahariennes.

TERMINONS par AL HADMOU li ALLAH, nous VIVONS sous le DRAPEAU ALGERIEN et nous pouvons entendre encore AL ADHAN à la TELEVISON, malgré l'éclipse socialiste et des REVANCHARDS laïco-assimlationnistes des années où ils ont exercé leur TERRORISME digne des CRIMINELS contre l'HUMANITE que furent les Randon, Clauzel, Bugeaud, Lamoricière, Salan, Challes, Jouhaud, Zeller, Massu, Bigeard, Lamari, Nezzar, Zéroual, et leur pantin Boudhiaf...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: L'Algérie algérienne ou l'Algérie française   Jeu 8 Mai - 0:25

Pour revenir à la question, , et sans me lancer dans une biographie pompeuse qui n'a rien à voir sur le sujet, bien que personnellement j'ai fréquenté l'école Française, voila ce que j'ai à dire.

Comme en 1992, la crème des Algériens à pris les armes sans calcul, sans malice, sans arrière pensée, pendant que les Wled França, les planquées nommées armées de frontières, et autres ASHAB 19 Mars, force locale récoltaient les appartements, les salles de ciné, les cafés, et pire que ça, .....des pensions alors qu'ils ne sont même pas blessés. En 97 les Emirs de l'AIS ont récolté de la même façon les dividendes de leur trahison vis à vis de ceux à qui ils lançaient de fetwas de Mort au Taghout, Dewla Islamya...
En 1962 les guerres de clan a fait rage, pire que l'époque GIA/AIS, tout le monde voulait arriver à Alger le premier pour se faire élire Brizidène, le sang du peuple n'a pas de prix, il est moins cher que le pétrole. Il a fallu qe la France nomme à notre place Ben Bella et partage le gâteau entre les hyènes du pouvoir, Boukharouba hérita de la défense et récompensa ses amis.
La guerre ne cessa pas pour autant, un coup d'état en 65 liquida tout les amis de Ben Bella, et les planqués de Tunis héritèrent de l'ALgérie.
Pendant ce temps Fafa, avait déja injecté son venin, venin traduit par des "desertions" bidons, déserteurs qui ont choisi l'armée des frontières en Tunisie, comme une 5eme colonne, une cellule dormante attendant son heure de gloire; qui ne vint que grâce à un coup de force en 1978 après la mort de Boukharouba, et l'invetsiture de Chadli ancien harki deserteur. Les caaporaux de Fafa, les incultes de l'histoire, les médiocres parmi les médiocres, les assassins d'hier se transformèrent en des décideurs incapables de décider quoi que ce soit, n'utilisant que le canon, ou le centre de torture le plus proche. A leur actif 200000 Algériens morts, en plus des 20000 disparus qui dit mieux SVP.
A leur actif, 60% de chômeurs alors que les banques sont garnis de 200 milliards de $.
Il faut le faire.
La france chassé quelques années auparavant à coup de baroud, reviendra avec les honneurs, et acclamée par ses dignes enfants reconnaissants....les Touati, Nezzar, Lamari, Chadli, Belkhir, Nezzar...... avaient réussi à rendre l'ALgérie à leur mère patrie.
Tout ces morts, tout ce détour n'a rien rapporté à L'algérie sauf....une coupe d'Afrique en 1990.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rooney
Habitué


Nombre de messages : 990
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: L'Algérie algérienne ou l'Algérie française   Jeu 8 Mai - 2:50

Abou Ouweis a écrit:
Salam aleikom
Vu la situation actuelle en Algérie, vallait-t-il le coup de mener une guerre de libération et laisser autant de morts parmi les enfants du peuple sans parler des autres problème nottament le problème des Harkis après l'indépendance.

Où serai actuellement la situation d'Algérie si elle était resté française? Y aurai t il eu moins de cooruption et moins de pauvreté alors que son sous sol est innondé de hydrocarbure?

Lorsqu'on fait des efforts et des ces sacrifices c'est pour avoir des résultats meilleurs, quels sont les points positifs qu'on aurai pas eu sans l'indépendance de l'Algérie?

Voilà des questions que parfois je me pose.

Salam

je ne suis pas algérienmais marocain. je peux te dire que cete question se pose pour le maroc aussi. d'ailleurs mon père a déja fait allusion à cela. il me disait que les routes des montagnes se sont les colons francais qui les ont faites. les gouvernements indépendants successifs n'ont jamais rien fait. sauf récemment avec 1 siécle de retard.

la question est que serions nous si on était encore en état de colonie (protectorat ou autre systéme coloniale). à vrai dire, allahou a3lame.

wasalam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: L'Algérie algérienne ou l'Algérie française   Jeu 8 Mai - 12:38

rooney and tevez a écrit:
Abou Ouweis a écrit:
Salam aleikom
Vu la situation actuelle en Algérie, vallait-t-il le coup de mener une guerre de libération et laisser autant de morts parmi les enfants du peuple sans parler des autres problème nottament le problème des Harkis après l'indépendance.

Où serai actuellement la situation d'Algérie si elle était resté française? Y aurai t il eu moins de cooruption et moins de pauvreté alors que son sous sol est innondé de hydrocarbure?

Lorsqu'on fait des efforts et des ces sacrifices c'est pour avoir des résultats meilleurs, quels sont les points positifs qu'on aurai pas eu sans l'indépendance de l'Algérie?

Voilà des questions que parfois je me pose.

Salam

je ne suis pas algérienmais marocain. je peux te dire que cete question se pose pour le maroc aussi. d'ailleurs mon père a déja fait allusion à cela. il me disait que les routes des montagnes se sont les colons francais qui les ont faites. les gouvernements indépendants successifs n'ont jamais rien fait. sauf récemment avec 1 siécle de retard.

la question est que serions nous si on était encore en état de colonie (protectorat ou autre systéme coloniale). à vrai dire, allahou a3lame.
Assalam;

Que je sache, ce ne sont pas les français qui vous ont installé la célèbre Université Al Karawiyines, sinon qu'à l'indépendance le 3 Mars 1956, vous n'aviez qu'une "antenne de l'Université de Bordeaux" !
Quant aux routes, les français ont occupé votre pays en 1912, et avant cette occupation, il n'y avait pas de routes macadamisées nulle part, et le chemin de fer, n'existait que dans quelques rares pays, puisqu'il était inventé fin du siècle précédent.
Par contre, vous aviez une agriculture FLORISSANTE, vous exportiez vos peaux tannées, et votre MAROQUINERIE, et dans ce domanie, vous étiez largement en AVANCE sur l'Europe, et c'est ce qui explique son AVIDITE à vous envahir.
Vous aviez une bonne industrie de la dinanderie, et vous aviez une bonne flotte de pêche, et surtout les marocains vivaient relativement, PLUS HEUREUX que durant le PROTECTORAT, quand vous mourriez d'inanition, et que les Sultans soient devenus SANS pouvoir, sinon celui de faire SUER le burnous, pour PAYER les impôts EXIGES par les généraux "protecteurs", communément appelés " Résident".

Pour comprendre pourquoi le Maroc, est devenu PROTECTORAT, force est de vous inviter à comparer le règne de mes ancêtres ASSAADIYINE et celui des actuels ALAOUITES, et comment, alors que les Saadiens DECIMAIENT les troupes Portugaises, une puissance d'alors, les Alaouites, à l'image de leurs descendants actuels SIGNAIENT des traîtés de PROTECTORAT, avec les Européens, et tentaient même de s'UNIR par des liens de SANG avec les ROIS français, qui les envoyaient se faire voir ailleurs.

Voici un article à lire http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_du_Maroc
wasalam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: L'Algérie algérienne ou l'Algérie française   Jeu 8 Mai - 13:07

Maroc moderne

Dès 1517, les Saadiens, originaires du Hijaz depuis longtemps installés au Sahara, conquièrent le Sud du Maroc et prennent Marrakech pour capitale. Ils libèrent ensuite les villes côtières du joug portugais excepté Tanger, Mazagan et Sebta, puis repoussent les Ottomans de l'Ouest du pays unifié après la prise de Fès en 1549. Ils sont incapables de prendre Tlemcen aux Ottomans mais, commandés par Abd Al Malik, infligent une défaite cinglante au roi du Portugal Don Sebastien et à Mohamed le Saadien déchu au cours de la Bataille des Trois Rois ou de Oued Al Makhazine, en 1578. Le Maroc, sous ses frontières actuelles, s'affirme ainsi indépendant de toute convoitise ou agression extérieure, qu'elle vienne du nord (Espagnols et Portugais) ou de l'est (Ottomans). Le frère et héritier de Abd Al Malik, Al Mansour Ad-Dahabi, conquiert le Soudan, s'accapare son or et son sel, et le pays jouit de beaucoup de prestige durant son règne.
Le morcellement vient cependant de l'intérieur du pays, car au XVIIe sc., le pouvoir central, manquant de ressources, s'affaiblit, et les Saadiens gardent Fès pour capitale.
Dès 1635, les Alaouites, chérifs cousins des Saadiens, conquièrent puis réunifient le Maroc actuel en 1671
. Le sultan Ismaïl (1672-1727) prend Meknès pour capitale et forme des armées puissantes et organisées grâce aux esclaves du Soudan et leurs descendants. Mohamed III (1757-1790) modernise résolument le pays (gouvernement, administration, décentralisation, diplomatie, affaires étrangères, commerce extérieur) et reconnaît le premier les Etats-Unis d'Amérique. S'il libère Mazagan, il échoue dans sa tentative de reprendre Mellilia de la main des Espagnols, comme son successeur Sebta des Portugais.
Le XIXe sc. apporte son lot de pressions extérieures, particulièrement de la part de la France ; en effet, dès qu'elle occupe l'Algérie, le sultan Abderrahman se fait fort d'aider l'émir Abdelkader dans sa lutte contre l'occupant. Se réfugiant au Maroc fréquemment à partir de 1843, l'émir provoque plusieurs interventions françaises, ce qui amène le sultan à signer la convention de Lalla Maghnia en 1845 définissant des frontières algéro-marocaines bien imprécises.
Dans la deuxième moitié du siècle, les Français puis les Anglais et les Espagnols exercent des pressions militaires puis économiques qui leur permettent de s'ingérer d'abord dans le commerce puis la politique des sultans alaouites, notamment après la conférence de Madrid en 1880.


Le Maroc sous le protectorat

Au début du XXe sc., le Maroc s'endette de plus en plus envers l'Europe et particulièrement la France qui provoque par ailleurs des affrontements au niveau des frontières algéro-marocaines. L'acte d'Algésiras met le pays sous protection internationale en 1906 avant que la découverte de gisements de phosphates accroisse son intérêt. La mainmise sur le Maroc provoque des révoltes populaires dans le Nord, amenant la France à occuper Meknès, Fès et Rabat ; l'empereur allemand Guillaume II proteste alors en bombardant Agadir en 1911.
En 1912, le sultan Abdelhafid signe le traité du protectorat (accord de Fès, alors capitale) qui divise le pays en zone française, espagnole au Rif, au Sahara et à Ifni, et internationale à Tanger.
Pendant son protectorat, la France crée d'abord un grand besoin d'endettement qui tue peu à peu l'économie. Elle impose plusieurs réformes qui visent en premier lieu à affaiblir l'impact de l'islam dans le pays, notamment chez les populations berbérophones (Dahir berbère en 1930) et rurales, en supprimant ou en diminuant les lois de l'islam tout en leur substituant une justice à la française ou encore en l'accusant d'anti-démocratie. Il en résulte une assimilation de l'islam et des rites locaux, en grande partie païens, et de ce fait, un éloignement progressif des enseignements de l'islam et ce faisant, de la langue arabe. De même, les écoles musulmanes sont fermées ou laissées à l'abandon et les enfants sont majoritairement analphabètes. Les terres agricoles et habous (dont les gains sont réservés par leur propriétaire à un usage socio-islamique) sont réquisitionnées puis partagées entre les colons et les phosphates sont exploités par l'entremise de l'Office Chérifien de Phosphates. Et pour satisfaire aux besoins expansionnistes, l'infrastructure est modernisée et le pays est en chantier pour la première moitié du XXe sc. Le but du protectorat français est la création de deux classes sociales différenciées : bourgeoise mais soumise dans les villes avec peu d'impôts, appauvrie et révoltée mais analphabète dans les campagnes et le Sahara avec une lourde taxation.
Pendant ce temps, les révoltes populaires, à petite ou grande échelle, ne cesseront pas. En 1912, sous la conduite de Hiba ben Maa Al Aïnayn, les tribus du Sahara se soulèvent, et leur lutte dure jusqu'en 1934. Au nord, les Rifains, conduits par Abdelkrim, se révoltent contre les Espagnols dès 1921 avec la bataille d'Anoual ; cette "Guerre du Rif" est violente et acharnée mais les Français s'allient aux Espagnols pour la vaincre en 1926.
Grâce à ces révoltes dans des milieux reculés et après la promulgation du Dahir berbère par la France, les citadins prennent conscience de la réalité de l'occupation. Ainsi, dès 1930, les intellectuels marocains et l'élite du pays, diplômés des établissements français ou de l'université Al Qarawiyyin à Fès, vont donner naissance à un mouvement de révolte parmi les populations urbaines, principalement les petits commerçants et les artisans.

Mais la lutte est aussi politique ; en effet, dès 1927, le processus débute avec la parution d'une presse nationaliste en français uniquement, la presse arabe étant interdite
.


Un article INTERRESANT pour notre frère Maghrébin, rooney:

http://installconfort.blog4ever.com/blog/lirarticle-119651-484687.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rooney
Habitué


Nombre de messages : 990
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: L'Algérie algérienne ou l'Algérie française   Ven 9 Mai - 3:53

ithviriw a écrit:
rooney and tevez a écrit:
Abou Ouweis a écrit:
Salam aleikom
Vu la situation actuelle en Algérie, vallait-t-il le coup de mener une guerre de libération et laisser autant de morts parmi les enfants du peuple sans parler des autres problème nottament le problème des Harkis après l'indépendance.

Où serai actuellement la situation d'Algérie si elle était resté française? Y aurai t il eu moins de cooruption et moins de pauvreté alors que son sous sol est innondé de hydrocarbure?

Lorsqu'on fait des efforts et des ces sacrifices c'est pour avoir des résultats meilleurs, quels sont les points positifs qu'on aurai pas eu sans l'indépendance de l'Algérie?

Voilà des questions que parfois je me pose.

Salam

je ne suis pas algérienmais marocain. je peux te dire que cete question se pose pour le maroc aussi. d'ailleurs mon père a déja fait allusion à cela. il me disait que les routes des montagnes se sont les colons francais qui les ont faites. les gouvernements indépendants successifs n'ont jamais rien fait. sauf récemment avec 1 siécle de retard.

la question est que serions nous si on était encore en état de colonie (protectorat ou autre systéme coloniale). à vrai dire, allahou a3lame.
Assalam;

Que je sache, ce ne sont pas les français qui vous ont installé la célèbre Université Al Karawiyines, sinon qu'à l'indépendance le 3 Mars 1956, vous n'aviez qu'une "antenne de l'Université de Bordeaux" !
Quant aux routes, les français ont occupé votre pays en 1912, et avant cette occupation, il n'y avait pas de routes macadamisées nulle part, et le chemin de fer, n'existait que dans quelques rares pays, puisqu'il était inventé fin du siècle précédent.
Par contre, vous aviez une agriculture FLORISSANTE, vous exportiez vos peaux tannées, et votre MAROQUINERIE, et dans ce domanie, vous étiez largement en AVANCE sur l'Europe, et c'est ce qui explique son AVIDITE à vous envahir.
Vous aviez une bonne industrie de la dinanderie, et vous aviez une bonne flotte de pêche, et surtout les marocains vivaient relativement, PLUS HEUREUX que durant le PROTECTORAT, quand vous mourriez d'inanition, et que les Sultans soient devenus SANS pouvoir, sinon celui de faire SUER le burnous, pour PAYER les impôts EXIGES par les généraux "protecteurs", communément appelés " Résident".

Pour comprendre pourquoi le Maroc, est devenu PROTECTORAT, force est de vous inviter à comparer le règne de mes ancêtres ASSAADIYINE et celui des actuels ALAOUITES, et comment, alors que les Saadiens DECIMAIENT les troupes Portugaises, une puissance d'alors, les Alaouites, à l'image de leurs descendants actuels SIGNAIENT des traîtés de PROTECTORAT, avec les Européens, et tentaient même de s'UNIR par des liens de SANG avec les ROIS français, qui les envoyaient se faire voir ailleurs.

Voici un article à lire http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_du_Maroc
wasalam

Salam

en fait, vous m'avz mal compris. quand j'en ai discuter avec mon père. il n'a jamais applaudi la colonisation ou autre. il a fait un constat à savoir que les routes dans les montagnes chelhis se sont les francais qui les ont faites et les vaccins contre les maladies. jusqu'à présent la bas, c'est resté comme à l'epoque coloniale. suf trés récemment. c'est juste un constat. aprés est ce un cadeau, une route... on était surement mieux dans nos montagnes, c'est trés trés probable.

je sais pertinemment que lacolonisationa détruit le monde islamique des albiruni et ibn firnass,

wasalam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timour Le Boiteux
Habitué


Nombre de messages : 2844
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: L'Algérie algérienne ou l'Algérie française   Ven 9 Mai - 13:03

Salam aleikom
Donc si j'ai bien compris, la France a quitté le bled mais les algériens n'ont pas réussi à s'auto-gérer comme dit ouaga.
Ou la France n'a pas réellement quitté l'Algérie, certes on a connu un retrait militaire mais les agents fraçais sont resté pour continuer à protéger les intérets français en dépend du peuple algérien comme nous fait comprendre Ithriew.

Mais l'un comme l'autre prouve que la presence française était mieux pour l'Algérie que sa retrait, avec une présence déclarée, la France devait prendre ces responsabilités et ouevrer pour le bienfait de l'algérie, alors que avec sa retrait on ne savait pas à qui on avait affaire et chacun tiré dans les pas de l'autre et un peuple pris en otage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rooney
Habitué


Nombre de messages : 990
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: L'Algérie algérienne ou l'Algérie française   Ven 9 Mai - 19:25

Abou Ouweis a écrit:
Salam aleikom
Donc si j'ai bien compris, la France a quitté le bled mais les algériens n'ont pas réussi à s'auto-gérer comme dit ouaga.
Ou la France n'a pas réellement quitté l'Algérie, certes on a connu un retrait militaire mais les agents fraçais sont resté pour continuer à protéger les intérets français en dépend du peuple algérien comme nous fait comprendre Ithriew.

Mais l'un comme l'autre prouve que la presence française était mieux pour l'Algérie que sa retrait, avec une présence déclarée, la France devait prendre ces responsabilités et ouevrer pour le bienfait de l'algérie, alors que avec sa retrait on ne savait pas à qui on avait affaire et chacun tiré dans les pas de l'autre et un peuple pris en otage.

Salam

elle est mieux peut etre aprésla colonisation mais elle est pasmieux que avant la colonisation.

en d'autres termes, on était mieux avant qu'ils ne viennent et on est mal aprés qu'ils soient venus et repartis et encore pas totalement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forums
Habitué


Nombre de messages : 1580
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: L'Algérie algérienne ou l'Algérie française   Mar 20 Mai - 3:22

Abou Ouweis a écrit:
L'Algérie algérienne ou l'Algérie française

Salam alikum,

avec tout les malheurs et les calamités qu'on voit, chaque jour que dieu fait, en Irak, en Afghanistan, en Somalie et surtout en Palestine
on continue a se poser cette question?

si la dictature est un mal qu'il nous faut rayer de nos pays, l'occupation est un pire mal qui ne doit jamais effleurer nos pensées

on n'a pas le droit de trahir notre mémoire, avancer d'un seul pas long est toujours mieux que reculer de 1000 autre, et au lieu de désespérer il faut continuer a résister et garder espoir en dieu pour qu'il nous vient en aide a continuer a bâtir l'idéale pour lequel nos parents et grand parents se sont sacrifier, alors les générations future nous témoigneront la même gratitude que nous avons pour nos alleux

la réaction de ithvir (meme si ce n'est pas son intention) est presque identique que celle des gaullistes et tout les partisans de l'algérie française de France par rapport a ceux d'Algérie, ils disaient que si on améliorai le sort des algériens, leur ouvrir plus d'opportunité, etc…, ils finiront par nous accepter, tout en faisant semblant d'ignorer, que c'est l'algérien lui-même qui refusait l'intégration

accepter la naturalisation était considéra comme mécréance,

ce qui a pousser les algériens a chasser les occupant et leur collabos, c'est l'appartenance civilisationnele du peuple et rien d'autre, chose que la France n'était incapable d'offrir ni a donner

ils n'étaient pas nous et nous n'étions pas eux, et la terre nous appartenait c'était la notre, voila pourquoi il ne faut jamais mettre sa main avec l'occupant, quelque soit la difficulté

alors, non ce n'est pas a cause de l'exclusion que l'indépendance est mieux que l'occupation ou le contraire

l'occupation est le synonyme des ténèbres, de l'aliénation culturelle, de la perte de l'identité, de tout ce qui est mal

la lutte après l'indépendance, c'est de recouvrir notre souveraineté, d'être respecté comme un peuple libre dans son choix
on en est pas encore la ca viendra inchallah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: L'Algérie algérienne ou l'Algérie française   Mar 20 Mai - 3:31

forums a écrit:
Abou Ouweis a écrit:
L'Algérie algérienne ou l'Algérie française

Salam alikum, bounce
la réaction de ithvir (meme si ce n'est pas son intention) est presque identique que celle des gaullistes et tout les partisans de l'algérie française de France par rapport a ceux d'Algérie, ils disaient que si on améliorai le sort des algériens, leur ouvrir plus d'opportunité, etc…, ils finiront par nous accepter, tout en faisant semblant d'ignorer, que c'est l'algérien lui-même qui refusait l'intégration puker colors Basketball ]
Salam;

Essuyes tes lunettes, prends un dictionnaire, et si tu as parmi tes relations quelqu'un qui pige la langue de Molière, demande lui de te faire une explication de texte, et tu découvriras que tu mérites une note éliminatoire, car tu N'as évidemment rien compris de mon texte.

Ni le contenu, ni le but, et je ne pense pas l'avoir MAL rédigé, sinon la "bande" aurait déja réagi, d'autant que Ouaga en plus de confiture, valent 5/5 à eux deux... salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forums
Habitué


Nombre de messages : 1580
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: L'Algérie algérienne ou l'Algérie française   Mar 20 Mai - 4:36

ithviriw a écrit:
Salam;

Essuyes tes lunettes, prends un dictionnaire, et si tu as parmi tes relations quelqu'un qui pige la langue de Molière, demande lui de te faire une explication de texte, et tu découvriras que tu mérites une note éliminatoire, car tu N'as évidemment rien compris de mon texte.

Ni le contenu, ni le but, et je ne pense pas l'avoir MAL rédigé, sinon la "bande" aurait déja réagi, d'autant que Ouaga en plus de confiture, valent 5/5 à eux deux... salut

wa alikum assalam,

si c'est par rapport a la situation socio-économique (la tienne ou d'un pourcentage de la population) que telle situation est mieux que l'autre, c'est ce que ton premier message mentionnait, en tout cas ce que j'ai compris même après l'avoir relu

c'est la l'idée propagée par les partisans de l'Algérie française de l'hexagone, pendant l'occupation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djibali
Habitué


Nombre de messages : 112
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: L'Algérie algérienne ou l'Algérie française   Jeu 24 Juil - 15:37

Réveille toi l'Algérie est toujours française, sinon comment expliquer que l'Algérie signe des contrats pour que les français soit traité comme des princes avec 10 000 euros par mois pour chaque ouvrier en en plus plein d'avantages et que les algériens ont droit à un smic de 80 euros par mois, Bouteflika donne plein de cadeaux aux français et la France ne fait pas de cadeaux aux algériens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timour Le Boiteux
Habitué


Nombre de messages : 2844
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: L'Algérie algérienne ou l'Algérie française   Jeu 24 Juil - 17:50

djibali a écrit:
Réveille toi l'Algérie est toujours française, sinon comment expliquer que l'Algérie signe des contrats pour que les français soit traité comme des princes avec 10 000 euros par mois pour chaque ouvrier en en plus plein d'avantages et que les algériens ont droit à un smic de 80 euros par mois, Bouteflika donne plein de cadeaux aux français et la France ne fait pas de cadeaux aux algériens.
Commence par lire tout qui a été dit plus haut avant d'intervenir, tu verras que tout a été dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Algérie algérienne ou l'Algérie française   Aujourd'hui à 5:20

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Algérie algérienne ou l'Algérie française
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La colonisation française en Algérie...
» Doctorat français et embauche en Algérie
» le final
» Littérature algérienne d’expression française:
» Kateb Yacine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Islam et actualité :: La crise politique-
Sauter vers: