Islam et actualité

Actualité et société
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Coopération MOSSAD services "Sono" arabes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Sam 29 Mar - 12:43

نصر الله والحكومات
عمر عبد الهادي - 28/03/2008 -

خطابات نصر الله والحكومات العربية بعد الانتصار الذي حققته المقاومة الإسلامية اللبنانية على العدو الصهيوني في حرب تموز 2006


ابتدأنا نسمع من قائد المقاومة السيد حسن نصر الله كلاما لم نكن نسمع مثله من قبل لأن هزيمة اسرائيل في لبنان غيرت مفهوم الصراع العربي الإسرائيلي وغيرت المفردات التي تصف هذا الصراع أو تشخصه وهذا ما شاهدناه في خطابات السيد نصر الله بعد النصر الكبير الثاني(صيف 2006) الذي جاء كي يعزز النصر الكبير الاول (ايار 2000) . لقد قالت لنا احداث النصرين وقال لنا قائد النصرين ان اسطورة اسرائيل الدولة التي لا تقهر قد انتهت ودفنت الى الابد, بل حدث ما هو أكثر من ذلك حين أدخل قائد الانتصارات مفردات جديدة تصف مستقبل صراعنا مع اسرائيل فتحدث في خطاباته التي يتابعها الملايين من ابناء امتنا العربية عن زوال دولة اسرائيل وعن افلاس الفكر الصهيوني وتقهقره وتحدث عن الاسطورة الكاذبة للآلة العسكرية الإسرائيلية وعن التفوق النوعي الكاذب للعقل العسكري الإسرائيلي ويبدو ان انتصارات المقاومات العربية في لبنان وفلسطين آخذة في إحداث تحولات كبرى في وجه الصراع مع العدو الصهيوني في وقت ما زالت فيه حكوماتنا او معظم حكوماتنا لا تغادر مكانها وتصر على ضعفها وعدم قدرتها على مواجهة أعداء الأمة وتجنح نحو المسكنة والإستسلام طوعا لإرادة العدو والتسليم له بمشروعه وبخططه للهيمنة على منطقتنا اقتصاديا وسياسيا وسياديا قبل كل شيء الأمر الذي يبقي على اوطاننا وشعوبنا غارقة في التخلف والظلام بعد حرمانها من الوحدة ومن الامساك بنواصي التقدم العلمي والتكنولوجي , لا يريد الغرب المتصهين الأميركي والاوروبي إتاحة الفرصة لشعوبنا للخروج من دوائر الظلام نحو دائرة النور وقد أشغلنا في صراعات مذهبية وعرقية كي يبعدنا عن مواجهته ويعزلنا عن الميدان الحقيقي للصراع وبذلك يحاول أبقائنا تحت عبائته لا نفعل أكثر من استهلاك بضائعه ولا أكثر من إمداده باليد العاملة الرخيصة, أما أوطاننا فهي بنظره ليست سوى مستودعات تزوده بالنفط الذي لا غنى عنه من أجل دوران عجلة الصناعة التي لديه ولإستمرار دورة الحياة في شرايينه.

حسن نصر الله القائد المقاوم الفذ اطلق صرخاته القوية التي توقظ صاحب النوم الثقيل والتي تبطل مفعول التخدير الساري في عقول الغافلين ولا شك ان صرخات القائد أتت أكلها عند المواطن العربي الغيور على شعبه وترابه ومقدساته ,إن صرخات السيد حسن سكنت في قلوب وعقول أحرار الأمة لكن يبدو انها الحقت ضررا بالغا في عقول وقلوب حكامنا ونقول معظم حكامنا كي لا نظلم بعضهم , لم يجد هؤلاء الحكام على ما يبدو بهذا التغيير الذي انتظرته بفارغ الصبر جماهيرنا سوى نذير شؤم عليهم وعلى عروشهم وكراسيهم , لا يريدون هؤلاء القوم تغيير نغمة حديثهم ولا يريدون مشاركتنا بالتصدي لأعداء الأمة من الصهاينة والغرب المتصهين وذلك عبر اعترافهم وإقرارهم بأن اسرائيل ليست "بعبع" بل هي كيان آيل الى الزوال.. إننا نراه قريبا وهم يرونه بعيدا وإنه لقريب ان شاء الله.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Ven 11 Avr - 11:31

Assalam;

Juste pour raffraîchir quelques mémoires, qui oublient les faits têtus, auxquels ils préfèrent les articles de propagande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Jeu 17 Avr - 0:01

Assalam;

Moqtada Sadr, Le plus emblématique opposant à l’occupation américaine de l’Irak, un scalp idéal pour George Bush en fin de mandat

Paris le, 12 avril 2008, Par René Naba
Pour la deuxième fois depuis l’invasion américaine de l’Irak, il y a cinq ans, le pouvoir irakien, puissamment secondé par les Américains et les Britanniques, a engagé le combat contre Moqtada Sadr, au printemps 2008 à Bagdad et Bassorah (sud de l’Irak), en vue de mettre au pas ce jeune dignitaire nationaliste chiite, dans une quête désespérée d’un succès politique et militaire qui gommerait d’un coup la pire catastrophe géostratégique du monde occidental depuis la chute de Saigon (1975) et du Chah d’Iran (1979), il y a trente ans.

Les pertes militaires américaines en Irak s’élevaient au 7 avril 2008, à 4.023 soldats tués, 430 suicides au sein des militaires en activité, un nombre sensiblement plus élevé parmi les anciens combattants, soit un taux de suicide chez les fantassins de l’ordre de 17,3 sur 100.000 soldats contre 11,10 pour l’ensemble de la population américaine, selon le «Departement of Veteran Affairs », avec en arrière-plan un surcoût financier de 420 milliards de dollars et des dommages collatéraux substantiels de 200.00 civils irakiens tués, près d’un million de blessés et trois millions de déplacés.


[Suite:]


Face au bilan calamiteux américain en Irak aux effets corrosifs sans doute comparables à la défaite soviétique en Afghanistan (1980-1989), Moqtada Sadr, le plus emblématique opposant à l’occupation américaine, apparaît, au même titre que Cheikh Hassan Nasrallah, chef du mouvement chiite libanais Hezbollah, comme le scalp idéal qui justifierait a posteriori l’équipée américaine en Irak et légitimerait toute la stratégie américaine au Moyen-Orient.

I- La bataille de Najaf en 2004

En Août 2004, à Najaf, ville sainte chiite, l’administration néo-conservatrice avait caressé le projet de défaire le chef religieux dans son propre sanctuaire, en pleine campagne présidentielle américaine visant à la reconduction du mandat du Président George Bush.

Dans la foulée de la destruction du fief sunnite de Falloujah (avril 2004), la bataille de Najaf, marquée par l’intervention massive des mercenaires de la firme américaine «Blackwater» avait constitué la première épreuve de force entre Américains et les adversaires chiites de l’occupation américaine de l’Irak, regroupés autour de Moqtad Sadr.

Par son ampleur, la combativité des miliciens sadristes, et son dénouement, Najaf est apparue rétrospectivement comme fondatrice d’une nouvelle légitimité de Moqtada Sadr, le propulsant au centre du jeu politique irakien, surclassant de loin les autres protagonistes. Les combats avaient en effet cessé par suite de l’intervention de l’Ayatollah Ali Sistani, l’autorité suprême chiite en Irak, qui redoutait un désaveu de ses coreligionnaires surpris par son silence qu’ils assimilaient à une complicité passive. L’ayatollah Sistani s’était en effet envolé vers Londres à la veille des combats et n’était retourné que pour ordonner un cessez le feu.

En Avril 2004, qui passe pour avoir été l'un des points les plus chauds de la confrontation américano-irakienne, 80 mercenaires avaient été tués dans les batailles de Falloujah, de Bagdad et de Nadjaf, dont 14 dans la première quinzaine d'Avril. C'est d'ailleurs la capture et la mutilation de quatre mercenaires à proximité de Falloujah, dans le secteur sunnite de l'Irak, qui a déclenché les batailles d'avril.
Récidiviste, Blackwater s'illustrera trois mois plus tard dans la deuxième grande bataille d'Irak, la bataille de Najaf, dans le sud de l'Irak, lieu saint chiite et fief de Moqtada Sadr. La firme avait assuré la protection du quartier général de la coalition provisoire irakienne à Najaf. Le Washington Post avait affirmé à l'époque que la défense du bâtiment avait été assurée par des hommes de Blackwater et qu'au plus fort de la bataille, les mercenaires s'étaient fait ravitailler en munitions par trois de leurs propres hélicoptères, s'attirant les félicitations publiques du général en charge des opérations de sécurité en Irak, alors que les mercenaires ne font traditionnellement pas partie de la chaîne de commandement de l'armée américaine.

II - La bataille de Bassorah en 2008

Quatre ans plus tard, la bataille de Bassorah, en Mars-Avril 2008, intervient dans un contexte radicalement différent, alors que le 2me mandat de George Bush touche à sa fin et que l’administration américaine fait l’objet de pressions multiples visant au retrait du corps expéditionnaire d’Irak.

Coïncidant avec l’envoi d’une flottille navale américaine au large de Beyrouth et la démission de l’Amiral William Fallon, commandant du théâtre des opérations du Moyen-Orient, la bataille de Bassorah tend à accréditer l’hypothèse d’une action militaire contre l’Iran ou la Syrie, les deux obstructeurs à l’hégémonie israélo-américaine dans la zone, à tout le moins à faire monter d’un cran la tension régionale, sur fond de grandes manœuvres militaires syriennes et israéliennes dans la zone frontalière des deux pays et d’informations de presse faisant état du renforcement de la coopération militaire russo-syrienne. La reprise des hostilités en Irak survient en outre sur fond de tension syro-saoudienne résultant tant du blocage de l’élection présidentielle au Liban que des suspicions nourries par la Syrie sur une éventuelle connivence des Saoudiens et des Jordaniens avec les services israéliens dans l’assassinat, en mars à Damas, d’Imad Moughnieh, le chef militaire du Hezbollah, faisant craindre un règlement de compte entre Chiites et Sunnites à l’échelle régionale.

Plus précisément son objectif vise à briser l’emprise du dignitaire chiite et son prosélytisme religieux sur cette métropole située à la jonction stratégique du Koweït et du Chatt el Arab, la voie d’eau séparant l’Irak de l’Iran, de sécuriser les gisements pétroliers du sud de l’Irak, de même que l’axe routier Bagdad-Koweït long d’un millier de km par où transite le ravitaillement des troupes américaines via cette ville portuaire qui constitue avec le terminal de Fao, l’un des deux débouchés maritimes de l’Irak.

Né en 1973 à Koufa, ville sainte proche du sanctuaire de Najaf, disposant du titre de Sayyid qui signe son appartenance à la descendance du prophète, Moqtada Sadr occupe une place singulière dans l’échiquier irakien. Frappé d’un triple sceau de légitimité -spirituelle, nationaliste et populaire-, il est le seul dirigeant irakien d’envergure nationale à n’avoir jamais transigé sur ces principes, encore moins pactisé avec ce qu’il considère être ses «ennemis», contrairement aux autres factions irakiennes

Si les Kurdes passent pour les supplétifs des Américains et les Chiites inféodés à l’Iran, notamment les partisans de M. Abdel Aziz Hakim, chef de l’Armée Islamique du Salut, les Sunnites paraissent, eux, partagés entre partisans du mouvement clandestin «Al-Qaeda» et sympathisants de la guérilla baasiste épaulée par d’anciens agents des services irakiens
.

Moqtada Sadr émerge, lui, du lot en tant que dirigeant religieux nationaliste, disposant d’une large autonomie qui le place à l’abri d’une allégeance contraignante, à la remorque d’aucune puissance. De par son profil et son parcours, il est le scalp idéal irakien d’un président américain en fin de mandat, une «prise de guerre» à l’effet de magnifier le bilan de sa «guerre mondiale contre le terrorisme», à l’effet de magnifier son bilan présidentiel tout court.

Les combats de Bassorah ont fait 700 morts dans les rangs sadristes en mars et 40 autres à Sadr City, la banlieue populeuse du Nord-Est de Bagdad, et l’un des fiefs de chef chiite, dimanche 6 avril et lundi 7 avril, à la veille de la grande manifestation commémorant le 5me anniversaire de la chute de la capitale irakienne aux mains des Américains. A la veille de cette manifestation, le premier ministre Noury al-Malki a menacé de bannir Moqtada Sadr de la vie politique irakienne si le dignitaire religieux n’ordonnait pas la dissolution de sa milice, forte de 60.000 combattants et regroupés au sein de «l’Armée du Mahdi».

Se voulant comme une démonstration de force contre l’occupation américaine en même temps qu’un plébiscite populaire en faveur du dignitaire religieux, une manifestation prévue pour le 9 avril, commémorant le cinquième anniversaire de la chute de Bagdad, a été annulée. En réplique, les partisans du chef chiite ont dressé des barricades sur la route menant à leur fief de «Sadr-city »et menacé de rompre la trêve qui les lie au gouvernement central depuis Août 2007. Près d’un millier de soldats gouvernementaux ont préféré rallié les rangs de l’Armée du Mahdi» plutôt que de réceptionner la reddition des armes des insurgés.

Le scénario pourrait donc se dérouler selon un schéma contraire à celui conçu par les stratèges républicains:

-D’abord, Moqtada Sadr n’a pas pour vocation d’être une victime sacrificielle que l’on immole pour apaiser la colère des dieux, selon les rites anciens des sociétés primitives, ou dans le cas d’espèce, pour satisfaire les ambitions post-présidentielles de George Bush.

-Ensuite, Moqtada Sadr n’est pas un «Imam radical», comme la presse occidentale se plait à qualifier quiconque s’oppose à l’hégémonie américaine.

C’est un religieux chiite, dont la famille par le double assassinat de son père (2000), l’Ayatollah Mohamad Sadek as-Sadr, et de son oncle (1989) a payé un lourd tribut à son opposition à Saddam Hussein, l’ancien protégé des Occidentaux. Non un «exilé de l’extérieur» mais un résistant de l’intérieur tant à Saddam qu’aux Américains. La dénomination de la banlieue populeuse du sud de Bagdad du nom patronymique de sa famille «Sadr-city » témoigne de la ferveur populaire dont il bénéficie au sein des classes défavorisées de la société irakienne. Moqtada Sadr est en somme le contraire des nouveaux dirigeants irakiens, notamment les kurdes et une fraction des chiites, tel le banquier Ahmad Chalabi, venus au pouvoir dans les fourgons de l’armée américaine.

Au regard des états de service de sa famille, l’assassinat de deux dignitaires religieux, son patriotisme ne saurait souffrir la moindre suspicion. Il ne saurait prêter même à la moindre contestation, contrairement à bon nombre de nouveaux dirigeants y compris chiites, tel l’ancien premier ministre Iyad Allaoui, ancien militant bassiste, opportunément reconverti dans la collaboration avec les services occidentaux, dont il a été un agent attitré, à l’instar de M. Ahmad Chalabi.

-Enfin, Moqtada Sadr, dans la léthargie arabe, est certainement un agitateur d’idées, certainement pas un perturbateur. Le jeune chef rebelle, fougueux, est le grand perturbateur de la mise au pas américaine de l’Irak. C’est le principal grief qui peut lui être adressé.

Les nouveaux dirigeants irakiens, tant Chiites que Kurdes, pensaient pouvoir glaner le pouvoir à Bagdad, dans le sillage docile de l’occupation américaine. Mais l’arrogance, la corruption et les erreurs dont ils ont fait preuve et qui constituent la marque caractéristique du zèle des opportunistes, a nourri un mécontentement populaire et grossi d’autant les rangs des partisans de Moqtada.

Sa légitimité religieuse est autant sinon plus authentique que celle des dignitaires religieux chiites, les exilés de l’extérieur, planqués à Londres au temps de la répression. Sa légitimité se nourrit d’ailleurs directement, paradoxalement, de l’illégitimité de ses contestataires. Car il n’est pas sain de développer, depuis son lieu d’exil londonien, toute une littérature sur les Droits de l’Homme et les injustices dont a pâti le chiisme irakien à travers l’histoire du pays, pour finir par apporter sa caution à l’assaut des forces américaines contre un des hauts lieux saint de l’Islam chiite, le sanctuaire de Najaf.

Une telle attitude d’incohérence discrédite le discours de son auteur. Cela a été exactement le cas des trois chiites commis d’office par les Américains au premier gouvernement de l’Irak post-saddam: Le premier ministre Iyad Allaoui, le ministre de la défense Hazem Chaalane, ainsi que le conseiller pour la sécurité Mouaffac Al-Roubai, tous trois titulaires d’un doctorat en médecine, tous trois d’anciens membres actifs des comités irakiens des Droits de l’Homme depuis leur exil londonien et prosateurs des souffrances des chiites irakiens.

Face à l’assaut américain contre le sanctuaire de Najaf, défendu par Moqtada Sadr en Août 2004, la seule protestation émise a émané des organisations en lutte contre l’hégémonie israélo américaine, le Hamas palestinien, le Hezbollah libanais, la confrérie des Frères musulmans en Egypte, ainsi que les chefs des mouvements islamistes du Maroc et de Tunisie respectivement Cheikh Yacine et Rachid Ghannouchi. Un mutisme comparable à celui observé à l’égard du Hezbollah, en 2006, lors de la guerre destructrice d’Israël contre le Liban. Un mutisme identique à celui observé au printemps 2008 face à l’assaut américain de Bassorah.


A trop laisser la place vacante aux islamistes sur le champ de bataille, à déserter le terrain, la vacance finit par se prendre et avec elle la direction des opérations d’autant plus aisément que l’Amérique a renoncé depuis longtemps à son rôle d’«honnête courtier» entre Israël et les Etats arabes et que face à une démission arabe quasi-généralisée, les combattants islamistes, tant sunnites que chiites, demeurent, par les armes, au péril de leur vie, les seuls contestataires du nouvel ordre américain.

____________________________

Pour aller plus loin:

Irak: L’hécatombe des «faiseurs de guerre»
http://renenaba.blog.fr/2007/06/28/

Syrie/Sommet arabe: Le contournement du dernier récalitrant arabe
http://renenaba.blog.fr/2008/03/19/

Blackwater, armée fantôme et entreprise prospère
http://renenaba.blog.fr/2007/05/28/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Mar 13 Mai - 18:32

احمدي نجاد: ما يجري في لبنان تحرك ضد التدخل الاميركي

اكد الرئيس الايراني محمود احمدي نجاد الثلاثاء ان ما يجري في لبنان هو تحرك ضد التدخل الاميركي في البلاد، وليس حربا طائفية.

وخلال مؤتمر صحافي في طهران، دعا احمدي نجاد كافة الاطراف اللبنانية الى اعتماد لغة الحوار للخروج من المازق الذي تشهده البلاد، رافضا الرد على اتهامات وزير الخارجية السعودي سعود الفيصل بشان دعم ايران لما اعتبره الفيصل انقلابا في لبنان.

كما انتقد الرئيس الايراني تدخل الدول الاجنبية في شؤون لبنان الداخلية
.

وفي سياق اخر، اعلن احمدي نجاد ان ايران ستطرح قريبا اقترحات جديدة على الدول الغربية فيما يتعلق بملفها النووي، مجددا تمسك بلاده بتطوير برنامجها النووي.

وقال: ان ايا من الحوافز التي عرضها الغرب لن تقنع ايران بالتخلي عن حقوقها النووية.

من جهة ثانية، اكد الرئيس الايراني ان احتفالات الكيان الاسرائيلي في الذكرى الستين لتاسيسه لن تساعد على بعث الحياة فيه لانه بات كيانا ميتا، داعيا المجتمع الدولي الى رفع الحصار المفروض على قطاع غزة، ووقف اعمال القتل التي ترتكبها القوات الاسرائيلية ضد الشعب الفلسطيني.وقال الرئيس الايراني: ان ايادي الصهاينة اصبحت خالية في المنطقة ولا يوجد لهم اي وجود من وجهه نظر الشعوب ورغم دعم القوى المستكبرة للصهاينة فسوف يزالون عن ارض فلسطين اجلا ام اجلا، مؤكدا ان "المجرمين الصهاينة وحماتهم الغربيين سيحاكمون يوما ما على الجرائم التي ارتكبوها ضد الشعب الفلسطيني من قتل وتدمير وتشريد".

واعتبر احمدي نجاد ان مجلس الامن قد تحول الى اداة لفرض هيمنة القوى المتغطرسة بدلا من ان يصبح في خدمه السلام والامن الدوليين، ونصح الدول المستكبرة بالتخلي عن ممارساتها المعادية لان الشعب الايراني وباقي الشعوب سيتصدون لهذه الممارسات.

واشار الى ان العالم يعاني من التضخم العالمي والركود الاقتصادي والفوارق الكبيرة بين الدول الغنية والفقيرة والاوضاع الصحية السيئة وازمة المواد الغذائية، مؤكدا ان الاليات الموجودة في العالم لا يمكنها ادارة هذه الاوضاع.

وردا علي سوال بشان موقف ايران من انتخاب الرئيس االروسي الجديد ديمتري ميدفيديف، قال احمدي نجاد: ايران وروسيا بلدان لديهما مصالح مشتركة ورؤى مشتركة، وعلاقتنا مع روسيا في تطور جيد ولا نرى اي عائق امام استمرار العلاقات بين البلدين في ظل انتخاب الرئيس الروسي الجديد.

واعرب الرئيس الايراني عن ثقته بان العلاقات سوف تستمر وستتطور خلال فترة الرئيس الروسي الجديد، مؤكدا ان ارادة قادة البلدين مبنية على اسس التعاون المشترك على الصعيدين الاقليمي والدولي.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Sam 17 Mai - 17:02

Conflit israélo-arabe vu par Avraham Burg, président de la Knesset de mai 1999 à janvier 2003:
«Israël va droit au mur»
What a Face affraid

«Faire de cet Etat l'instrument de notre rédemption collective, tout en nous acharnant à le définir comme démocratique, ce n'est pas seulement impossible, c'est de la dynamite», a déclaré l'ancien président de la Knesset, Avraham Burg qui estime, sans complexe, que «la loi du Retour est le reflet de la doctrine d'Hitler».
La commémoration du 60ème anniversaire de la création de l'Etat d'Israël ne se fait pas sans que de nouvelles voix juives ne s'élèvent pour dénoncer le terrorisme d'Etat qu'exerce Tel Aviv contre le peuple palestinien. Publié il y a quelques mois par le quotidien israélien Ha'Aretz, l'interview d'Avraham Burg, ancien président de la Knesset (parlement israélien), ne laisse pas indifférent. Les réponses de celui qui, de souche religieuse, a été sioniste durant une partie de sa carrière politique, remettent en cause l'existence même de l'Etat d'Israël sur la base de « cet échafaudage » qu'est le sionisme. A la question « le sionisme, c'est la foi en la création et la consolidation d'un Etat national juif et démocratique, avez-vous perdu cette foi ? Burg répond : « Dans sa définition actuelle, je ne partage plus cette foi. Pour moi, l'Etat d'Israël ne peut être qu'un moyen, pas une fin, car il est indifférent aux aspirations spirituelles et mystiques exprimées par la religion juive ». Il précise que « faire de cet Etat l'instrument de notre rédemption collective, tout en nous acharnant à le définir comme démocratique, ce n'est pas seulement impossible, c'est de la dynamite ». Alors, lui est-il demandé, faut-il amender la loi du Retour ? « Le tort de cette loi, elle est le reflet de la doctrine d'Hitler. Elle octroie la citoyenneté à toute personne née dans la diaspora et considérée comme juive selon la tradition religieuse orthodoxe, une définition reprise littéralement par les lois de Nuremberg », a-t-il dit, tout en affirmant que « je refuse de voir mon identité définie par Hitler. Nous devons vaincre Hitler ». Le parallèle entre l'Allemagne d'Hitler et Israël, l'ex-président de la Knesset l'explique ainsi : « je ne fais pas de la science exacte, mais cette analogie se fonde sur quelques éléments : un sentiment profond d'humiliation nationale, la conviction que le monde entier nous rejette et la centralité du militarisme dans notre identité. Voyez le rôle de tous ces officiers de réserve dans notre société. Voyez le nombre de civils armés dans nos rues. Voyez ce cri qui ne choque plus personne : Aravim ha' hutza ! (Les Arabes dehors !) ».




«Les Israéliens ne comprennent que la force»




Burg précise: « ce n'est pas par hasard que je fais des comparaisons avec l'Allemagne (...). Ce qu'ils nous ont infligé pendant douze ans exige que nous ayons un glaive effilé et qui résiste à l'épreuve du temps. La clôture (le mur) de séparation est une clôture contre notre paranoïa. (...) C'est pathétique. Ce n'est pas seulement un acte de divorce, c'est aussi un acte de xénophobie. (...) ».

Mais avant, il va plus loin dans sa vision « antisioniste » qu'il développe. « Le sionisme de confrontation vit ses dernières heures. Notre sionisme de confrontation contre le monde entier est en passe de nous mener au désastre ». Avraham Burg reprenait ainsi ce qu'il avait écrit dans son essai « Vaincre Hitler » et sur la base duquel cet interview a été réalisée. Enfant, dit-il, « j'étais un juif - dans l'acceptation populaire, israélienne et dénigrante du terme - un yehudon, un petit juif. (...). Mais, aujourd'hui, ça ne me suffit plus. Je suis davantage qu'un Israélien. La dimension israélienne de mon identité me coupe de mes deux autres dimensions, l'humaine et la juive ». Le journaliste israélien rebondit « ce qui vous permet de prononcer des paroles terribles à notre encontre ». Il lui répond « Mon livre est un livre d'amour et l'amour peut blesser. Je vois mon amour se faner sous mes yeux. Je vois ma société et mon pays se détruire ». Le journaliste lui rappelle ce qu'il avait écrit dans son essai : « les Israéliens ne comprennent que la force, Israël est un ghetto sioniste, un endroit violent qui n'a confiance qu'en lui-même ». Burg lui fait remarquer : « regardez ce qui s'est passé avec le Liban (la guerre de juillet 2006). Tout le monde a dû convenir que la force n'était pas une solution. Que disons-nous quand il s'agit de Gaza ? Que nous allons leur rentrer dedans, les éliminer. (...). Cette violence n'irrigue pas seulement les rapports entre nos deux nations, israélienne et palestinienne, mais entre tous les individus. Il suffit d'entendre un simple échange verbal dans la rue entre les Israéliens (...) pour prendre la mesure de la violence qui nous empoisonne. Regardons-nous dans un miroir ». Pour vous, notre problème, ce n'est pas seulement l'occupation mais un Israël qui serait le fruit d'une abominable mutation ? lui demande le journaliste.




«Nous avons été exilés à cause de nos péchés»




L'ex-président de la Knesset lui explique que « l'occupation n'intervient que peu dans le fait qu'Israël est une société effrayée. Pour comprendre pourquoi nous sommes obsédés par la force et éradiquer cette obsession, il faut traiter nos peurs. Notre effroi suprême, notre effroi originel, ce sont les millions de juifs mis à mort durant la Shoah ». A la question de savoir si les Israéliens sont « des mutilés mentaux ? », Burg souligne sur fond d'interrogations : « en Israël, aujourd'hui, le vrai clivage est celui qui oppose ceux qui vivent dans la foi et ceux qui vivent dans l'effroi. La grande victoire de la droite dans la conquête de l'âme israélienne, c'est de lui avoir instillé la paranoïa absolue. Je ne nie pas nos problèmes mais tout ennemi est-il synonyme d'Auschwitz ? Le Hamas est-il une plaie divine ? ». Le président iranien n'est certes pas Hitler mais quand il dit que nos jours sont comptés, ses menaces sont réelles. Ce monde réel, vous l'ignorez avec superbe, lui reproche le journaliste. « Il me semble qu'Israël est arc-bouté sur ses traumatismes. Ne serions-nous pas mieux à même d'affronter le défi iranien si nous avions davantage foi dans le monde qui nous entoure et dans la possibilité de bâtir des alliances ? (...) », dit Burg qui semble convaincu que « ces dernières années, nous avons franchi tant de lignes rouges que je suis en droit de me demander lesquelles nous franchirons demain ». L'autre parallèle que fait ce religieux qu'il a été des premiers rangs, il est entre le peuple juif et « la construction de l'Europe qui pour moi, dit-il, « c'est l'utopie biblique dans sa quintessence. Je ne sais pas combien de temps cela tiendra, mais l'idée est incroyablement juive ». Le journaliste lui indique « ainsi, l'option sioniste ne peut que vous paraître grossière et spirituellement indigente ».




«Nous sommes déjà morts»




Burg répond par des remarques pertinentes : « oui, c'est exact, Israël n'est pas particulièrement excitant. Vous avez du mal à admettre qu'Israël va droit au mur. Demandez à vos proches s'ils sont certains que leurs enfants vivront encore longtemps ici. Combien vous répondront oui ? Pas plus de la moitié. Les élites israéliennes sont d'ores et déjà en train de prendre congé de ce lieu. Or, sans élites, il n'y a pas de nation. On n'en parle pas encore dans les informations mais nous sommes déjà morts. (...). La communauté religieuse dont je suis issu m'est devenue étrangère. Et je ne fais pas davantage partie de la communauté laïque. Regardez-vous, je vous parle et vous ne me comprenez pas. Vous êtes prisonnier de votre prisme nationaliste ». Il s'oblige à une référence historiquement religieuse : « nos prières ne nous rappellent-elles pas que nous avons été exilés à cause de nos pêchés ? (...). Israël n'est qu'un corps sans âme ». Burg reconnaît que « pendant un certain temps, je me suis menti à moi-même. (...). Et un Arabe de plus ou de moins, allez, qu'est-ce que ça peut faire ?», s'interroge-t-il comme pour extérioriser la pensée des Israéliens. Mais, dit-il, « l'amoncellement de cadavres palestiniens va bientôt dépasser la muraille que nous érigeons pour ne pas les voir». Avraham Burg revendique dans son essai le démantèlement de l'arme atomique détenue par Israël. « Le jour où la bombe sera démantelée sera le plus important de l'histoire juive, car nous serons parvenus à conclure avec la partie adverse un accord si bon que nous n'aurons plus besoin de la bombe. Ce doit être ça notre ambition», a-t-il affirmé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Mer 21 Mai - 0:18

Le remake de HARIRI et JAJA poupoule
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Sam 10 Jan - 20:06

Pour raffraichir la mémoire des MUSULMANS SIONISTES DU FORUM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Sam 17 Jan - 14:08

Assalamou 3ala men ittaba3a alhuda, Houda ethikleyn.

Le boycott des produits israéliens commence à porter ses ... fruits !



Les cultivateurs de fruits israéliens Mr.Red déplorent que l’étranger annule ses commandes et laissent leurs produits pourrir dans les entrepôts. On est tristes pour eux !

"Les cultivateurs de fruits d’Israël Rolling Eyes What a Face ont noté des reports et des diminutions de commandes étrangères depuis que l’opération militaire de Gaza a été déclenchée, à cause des diférents boycotts contre les produits israéliens.

Les fermiers disent qu’une grande partie de leur production restera dans les entreprôts à cause des lettres d’annulation, et craignent une chute record de l’exportation de fruits vers les pays tels que la Jordanie, la Grande Bretagne, et les pays scandinaves.

« Nous exportons des kakis, et à cause de la guerre un certain nombre de pays et de distributeurs ont annulé leurs commandes », a déclaré sur Ynet (Yneetnews : journal israélien sur le Net N.d.T.) Giora Almagor, qui vit dans le sud de la ville de Bizaron. Il a dit que certains de ses produits étaient déjà embarqués et que d’autres sont en attente de chargement dans les entrepôts.

Almagor a dit que de nombreuses annulations venaient de Jordanie. « La production reste emballée dans les entrepôts, et nous cause d’énormes pertes » a-t-il dit.

« Plus les fruits attendent dans les entrepôts et plus ils perdent en qualité. Nous devons aussi payer la réfrigération de la marchandise en attente, et ce coût est considérable »,
a-t-il ajouté.

Ila Eshel, directeur de l’Organisation des Cultivateurs de Fruits d’Israël a déclaré que les pays scandinaves ont eux aussi annulé leurs commandes.

« Ce sont principalement la Suède, la Norvège et le Danemark , a-t-il dit « En Scandinavie c’est une tendance générale, et ça pourrait entraîner une réaction en chaîne, alors que le boycott était inexistant avant l’offensive de Gaza".

« Ca devient de pire en pire, et de plus en plus de voix se font entendre qui appellent au boycott des produits israéliens » a-t-il dit. « Jusqu’au début de l’opération, nous faisions d’excellentes affaires malgré la récession économique qui, en Europe, a provoqué une légère chute du marché ».

Il a ajouté que l’hiver est une saison particulièrement difficile pour l’export de fruits, parce que le marché des avocats, des kakis et des citrons est à son plus haut."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timour Le Boiteux
Habitué


Nombre de messages : 2844
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Sam 17 Jan - 16:16

salam
Les talafis sont entraine de lancer leurs preches pour dire que le prophète saw n'a jamais boycotté et qu'il faut commercer avec les juifs car le prophète saw l'a fait.

Je ne vois aucune difference entre leur barbe et celle d'un rabbin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5474
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Sam 17 Jan - 23:56

Abou Ouweis a écrit:
salam
Les talafis sont entraine de lancer leurs preches pour dire que le prophète saw n'a jamais boycotté et qu'il faut commercer avec les juifs car le prophète saw l'a fait.

Je ne vois aucune difference entre leur barbe et celle d'un rabbin.

Salam
Celui ou ceux qui disent sont des menteurs le boycott existait du temps du prophète SALLA ALLAHOU ALAYHI WA SELLEM.
Il a été utilisé contre lui et pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timour Le Boiteux
Habitué


Nombre de messages : 2844
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Dim 18 Jan - 0:20

Ouaga a écrit:


Salam
Celui ou ceux qui disent sont des menteurs le boycott existait du temps du prophète SALLA ALLAHOU ALAYHI WA SELLEM.
Il a été utilisé contre lui et pour lui.
Barakahalahoufik de me donner quelques sources si t'en as entre les mains.

Hier je suis tombé sur un, je peux te dire qu'il était rude, apparement son combat est actuellement de prouver aux musulmans que le boycotte n'est pas islamqiue tout comme les manifs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soustara
Habitué


Nombre de messages : 5474
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Dim 18 Jan - 2:51

Abou Ouweis a écrit:
Hier je suis tombé sur un, je peux te dire qu'il était rude, apparement son combat est actuellement de prouver aux musulmans que le boycotte n'est pas islamqiue tout comme les manifs.

Ces crânes creux ne te croiront pas même si tu amenais une vidéo du prophète
Le hadith est long je l'ai abrégé/







فَانْطَلَقَ إِلَى نَجْلٍ قَرِيبٍ مِنْ الْمَسْجِدِ، فَاغْتَسَلَ، ثُمَّ دَخَلَ الْمَسْجِدَ فَقَالَ: أَشْهَدُ أَنْ لاإِلَهَ إِلا اللَّهُ، وَأَشْهَدُ أَنَّ مُحَمَّدًا رَسُولُ اللَّهِ ! يَا مُحَمَّدُ ! وَاللَّهِ، مَا كَانَ عَلَى الأرْضِ وَجْهٌ أَبْغَضَ إِلَيَّ مِنْ وَجْهِكَ،فَقَدْ أَصْبَحَ وَجْهُكَ أَحَبَّ الْوُجُوهِ إِلَيَّ، وَاللَّهِ مَا كَانَ مِنْدِينٍ أَبْغَضَ إِلَيَّ مِنْ دِينِكَ، فَأَصْبَحَ دِينُكَ أَحَبَّ الدِّينِ إِلَيَّ، وَاللَّهِ مَا كَانَ مِنْ بَلَدٍ أَبْغَضُ إِلَيَّ مِنْ بَلَدِكَ،فَأَصْبَحَ بَلَدُكَ أَحَبَّ الْبِلَادِ إِلَيَّ. وَإِنَّ خَيْلَكَ أَخَذَتْنِي،وَأَنَا أُرِيدُ الْعُمْرَةَ ، فَمَاذَا تَرَى ؟
فَبَشَّرَهُ رَسُولُاللَّهِ - صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ- وَأَمَرَهُ أَنْ يَعْتَمِرَ فَلَمَّاقَدِمَ مَكَّةَ، قَالَ لَهُ قَائِلٌ : صَبَوْتَ ؟ ! قَالَ : لا، وَلَكِنْ أَسْلَمْتُ مَعَ مُحَمَّدٍ رَسُولِ اللَّهِ - صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ-،وَلا، وَاللَّهِ لَا يَأْتِيكُمْ مِنْ الْيَمَامَةِ حَبَّةُ حِنْطَةٍ حَتَّى يَأْذَنَ فِيهَا النَّبِيُّ - صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ - [ البخاري
: 4024]


فمارس – صلى الله عليه وسلم - أسلوب الحصار العسكري والحصارالاقتصادي أو المقاطعة أوالحصر الوارد في الآية الكريمة سالفة الذكر، في أكثر منموقف سيرته المباركة .. وأهم هذه المواقف :

الموقف الأول : حصاره ليهود بنيقينقاع في معركته معهم في 15 شوال سنة 2 هـ/9 إبريل624. جراء ما صدر منهم من جريمةنكراء، قد تواطئوا فيها على كشف عورة سيدة مسلمة في مكان عام. وتواطئهم في قتل رجلمسلم، دافع عن عرض السيدة المسلمة وحاول رد العدوان
الموقف الثاني : حصارهصلى الله عليه وسلم – ليهود بني النضير في معركته معهم في ربيع الأول سنة 4 هـ/ أغسطس 625م ... بعد أن خططوا لعملية اغتيال فاشلة لحضرة النبي – صلى الله عليه وسلم
الموقف الثالث : حصاره – صلى الله عليه وسلم – ليهود بني قريظة – لعنهمالله - في معركته معهم في (ذي القعدة 5 هـ/إبريل 627 م)، بعدما خانوا أهل المدينةوتحالفوا مع المحتل أثناء معركة الأحزاب
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Dim 15 Fév - 14:00

A relire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Jeu 11 Nov - 15:03

Ce que l'Egypte est en train de manigancer en Palestine - Al Quds Al 'arabi


http://www.ism-france.org/news/article.php?id=14568&type=analyse&lesujet=Collabos

Egypte - 08-11-2010

Ce que l'Egypte est en train de manigancer en Palestine
Par Al Quds Al Arabi

Le duo égyptien que forment Ahmad Abou el Gheith, ministre des Affaires étrangères, et Omar Sleimane, chef des Renseignements généraux, s'active depuis quelques jours sur divers fronts pour réactiver les négociations de paix palestino-israéliennes, actuellement en difficulté. Après leurs rencontres à Jérusalem occupée avec des responsables israéliens, à Ramallah au siège de l'Autorité, à Amman avec des responsables jordaniens, les deux hommes se rendent demain mardi à Washington pour présenter leurs rapports détaillés à l'administration états-unienne sur les résultats de leurs efforts.

Ils sont indubitablement en train de manigancer quelque chose pour sauver le dénommé processus de paix, suite à l'échec confirmé de la mission de l'envoyé pour la paix états-unien, le sénateur Georges Mitchell, qui a essuyé le refus du gouvernement israélien de prolonger le gel de la construction des colonies pendant deux mois, proposé par les Etats-Unis.

Pendant ce temps, le gouvernement israélien a accéléré les travaux de colonisation et annoncé la construction de centaines d'habitations dans les colonies de Al Quds et en Cisjordanie occupés, au mépris total des réactions palestiniennes.

L'intensification des gesticulations égyptiennes coïncide avec la diffusion de certaines informations concernant d'intenses rencontres secrètes au niveau sécuritaire qui se sont tenues à Amman entre des responsables égyptiens, jordaniens et palestiniens, et qui ont résulté dans un accord sur une présence de l'armée jordanienne aux frontières avec le futur Etat palestinien pour empêcher la circulation d'armes.

Cet accord, s'il existe réellement, prétend rassurer les Israéliens qui comptent garder les territoires frontaliers avec la Jordanie et y positionner des forces militaires permanentes sous le prétexte d'empêcher la contrebande des armes ou des combattants, susceptibles de constituer une menace pour la sécurité d'Israël.

Nous ne connaissons pas la nature de cet accord, ni le rôle que pourraient jouer des forces militaires jordaniennes dans le futur, car toutes ces tractations et tous ces arrangements se déroulent dans le secret le plus absolu, afin que le peuple palestinien n'en sache rien.

Toutes les décisions au nom du peuple palestinien sont prises par une poignée de personnes qui gravitent autour du président palestinien, en l'absence de tout mandat de représentation ou de négociation accordé par le peuple. Ce petit groupe coordonne ses actions directement avec les Etats-Unis et s'emploie corps et âme à donner satisfaction au gouvernement Natanyahou.

Il est clair que tout nouvel Etat palestinien sera démilitarisé et désouverainisé. En effet, un Etat qui ne contrôle pas ses frontières ne peut être qualifié d'Etat et encore moins d'Etat souverain.

Nous considérons que la promesse d'un tel Etat ne mérite pas l'ensemble des capitulations qui seront effectuées au nom du peuple palestinien, parmi lesquelles la fin de l'état de guerre, la renonciation aux droits historiques du peuple palestinien, la reconnaissance du caractère exclusivement juif d'Israël.

Le président Mahmoud Abbas a préparé le terrain de ces capitulations lorsqu'il a reconnu les droits historiques des juifs en Palestine lors de sa rencontre avec des représentants de la communauté juive à Washington et qu'il s'est déclaré prêt à renoncer aux droits historiques du peuple palestinien en contrepartie d'une transaction qui conduirait à l'établissement d'un Etat palestinien indépendant sur les frontières de 1967.

C'est dans ce cadre que s'insèrent les manigances de Abou el Gheith et Sleimane. Tout indique en effet qu'elles visent à satisfaire à 100% les exigences de Netanyahou, le but de l'Egypte étant de répondre aux diktats de Netanyahou et Lierberman. Quant au peuple palestinien et ses droits historiques, il reste le dernier souci de la diplomatie égyptienne...


Source : Al Quds Al Arabi
Traduction : Nadine Acoury
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Mer 17 Nov - 12:57

ithviriw a écrit:
Assalamou 'alaïkoum wa Rahmatou Allahi wa Barakatouhou;

Ceux qui n'ont de musulmans que d'être nés tels ou de vivre dans un pays musulman, se révèlent comme de parfaits hypocrites, "mounafikuns", comme les a décrits Le CORAN.

Hier ils complotaient contre Rassoulou Allah, aswaws, et sa maisonnée (Ahlou Beytihi,as) aidés par les rabbins et les païens ou les chrétiens arabes ou arabisés ou juifs qui n'avaient de musulman que la déclaration et vivaient leurs religions antérieurs en cachette (Toqiya), aujourdh'ui leurs enfants comme le soi-disant descendant des "hachémites", l'indigne Abullla de Jordanie et ses frères ès hypocrisie les indignes comparses des Bandar et autres Abdulla de Séoudie wahabo pétroliers, se découvrent un nouvel ennemi, les Musulmans Iraniens.
Comme leurs ancêtres qui s'alliaient aux juifs et aux chrétiens, leur descendants spirituels intoxiqués par la "tradition des pères fondateurs de leur islam spécifique", et donc anti Mohamadien, ils créent des ponts avec le terrorisme sioniste, CONTRE les musulmans Palestiniens, Libanais, Syriens et Iraniens, au nom de la protection de l'hérésie des ancêtres et des "gens du peuple", contre AHL El Beyt, as et leurs adeptes évidemment.
Pour le neveu des américains Abdulla de Jordanie, il s'agit ni plus ni moins que de "purifier le Moyen Orient des authentiques disciples de Rassoulou Allah, aswaws", car comme Allah, Exalté Soit-IL l'a dit à Nouh, as, à propos de son "fils" qui a préféré se réfugier sur une montagne plutôt que de rejoindre son père sur l'Arche, que celui-ci n'est point son fils, ses oeuvres étant négatives et condamnables, Abdulla de Jordanie, est lui aussi un "descendant Ghayrou Salih", qui rejoindra le fils de Nouh, dans le MEPRIS et le mauvais chemin, celui de la Perdition et ses conséquences, en compagnie de la clique séoudienne et ... égyptienne qui bénit l'Union des "services" avec les sionistes, qui sont en réalité LES SEULS ENNEMIS de la NATION ARABE et de la OUMA ..... Mais le CORAN ne dit-il pas qu'ils lisent LE CORAN mais qu'ils ne le comprennent pas ?

En voici la preuve cinglante....

Tous les jours sur www.IntelligenceOnline.fr
N°533 ! Du 20 octobre au 2 novembre 2006

RENSEIGNEMENT, Une alliance régionale secrète contre l'Iran
Selon des informations de source diplomatique obtenues par Intelligence Online, Israël et quatre pays musulmans sunnites (Jordanie, Arabie Saoudite, Egypte et Turquie) ont décidé le mois dernier de créer une alliance régionale du renseignement afin de contrer l'Iran, à la fois dans sa course à l'armement nucléaire et dans sa tentative de créer un "croissant chiite", de Téhéran à Beyrouth.
L'initiative de cette alliance revient au roi Abdallah II de Jordanie. Canaux secrets saoudo-israéliens. Dès la fin de la guerre entre le Hezbollah et Israël, le 14 août, Abdallah II a multiplié les contacts avec le roi Abdallah d'Arabie Saoudite, également très préoccupé par les risques de "déferlante chiite" sur la région. Appuyé par son premier ministre, le général Maarouf al-Bakhit, ancien directeur du General Intelligence Department (GID) et ex-ambassadeur en Israël (IOL nº512), le chef de l'Etat jordanien est parvenu à convaincre son homologue saoudien de la nécessité d'ouvrir des canaux secrets de concertation et de coordination avec le gouvernement israélien. Avant de s'engager, le roi Abdallah a consulté le prince Bandar bin Sultan, secrétaire général du Conseil de sécurité nationale et ancien ambassadeur à Washington (où il entretenait des contacts suivis avec les Israéliens), ainsi que le prince Moqrin Bin Abdulaziz, chef du General Intelligence Directorate (GID). Ceux-ci ayant manifesté un intérêt certain pour l'ouverture de "canaux" avec Israël, le roi Abdallah a également sondé son ministre des affaires étrangères, le prince Saud al-Faysal, qui est l'un de ses conseillers de confiance. Ce dernier a aussi donné son aval. Le roi a ensuite consulté le premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, qui a aussitôt envoyé à Riyadh de hauts responsables du Milli Istihbarat Teskilati (MIT) pour rencontrer les princes Bandar et Moqrin. Parallèlement, le général Omar Suleiman, patron du General Directorate of State Security égyptien, s'est rendu à deux reprises à Riyadh, le 28 août et le 5 septembre, officiellement pour coordonner l'après-guerre au Liban et tenter de favoriser un gouvernement d'union nationale en Palestine (Fatah-Hamas). En fait, il a surtout apporté la caution du président Hosni Moubarak au projet de contacts secrets saoudo-israéliens.
Dîner royal à Aqaba. Fort de ces soutiens politiques et diplomatiques, le roi Abdallah a alors mandaté le prince Bandar bin Sultan pour discuter avec le chef du Mossad, le général Meir Dagan.
Selon nos sources, la rencontre a eu lieu le 18 septembre dans le palais d'Abdallah II à Aqaba, le port jordanien sur la mer Rouge. Meir Dagan était accompagné du directeur de cabinet du premier ministre Ehud Olmert, Yoram Turbowitz, et de son chef d'état-major personnel, le général Gadi Shamani. Le prince Bandar était venu avec trois hauts responsables du renseignement. Abdallah II, qui a accueilli lui-même ses hôtes, était entouré de Maarouf al-Bakhit ; du directeur du GID, le général Mohammed al-Thahabi (IOL nº514) ; et de l'ambassadeur de Jordanie en Israël, Ali al-Ayed. Selon des témoins, le dîner royal s'est déroulé dans une ambiance particulièrement détendue, et ce d'autant plus que Bandar bin Sultan et Meir Dagan s'étaient déjà rencontrés plusieurs fois à Washington. Intensifier les échanges. Au cours de la discussion, Meir Dagan a dressé un état de l'avancement du programme nucléaire iranien et décrit le rôle joué par les réseaux scientifiques pakistanais ainsi que par la coopération russe. Cependant, c'est le terrorisme chiite et l'exportation de la révolution iranienne qui ont accaparé l'essentiel des débats. Concernant la question palestinienne, Abdallah II a été d'accord avec Meir Dagan pour estimer qu'aucune évolution politique significative ne pouvait être attendue du Hamas, la direction du mouvement en Palestine étant affaiblie par les "faucons" installés à Damas et Téhéran. Le prince Bandar a insisté de son côté pour qu'Israël reprenne rapidement des négociations avec le président Mahmoud Abbas afin de le soutenir face au Hamas. En conclusion, il a été décidé de "renforcer et d'intensifier les échanges de renseignement" pour faire face aux menaces iraniennes. Sur ce plan, la Jordanie jouera le rôle de bureau de liaison entre le GID saoudien et le Mossad. Cette coopération doit jeter les bases d'une alliance régionale de renseignement, incluant la Turquie et l'Egypte. La riposte de l'Iran ne s'est pas faite attendre : Téhéran a fourni pour la première fois au Hamas (à Gaza) des roquettes antichars et anti-aériennes.

Assalam;

Au moment où les musulmans célèbrent la fête du PARDON et du sacrifice, les Wahabis sectaires, eux n'ont rien d'autre en vue, que d'emprisonner ceux qui vouent respect et considération aux descendants de Rassoulou Allah, aswaws.
En effet, ceux qui suivent la souna de Mou'awiya, de Yazid et des Ka'ab Al Ahbar, sont clonés pour suivre le modèle sioniste de leurs cousins.

Arabie Saoudite:15 jours de prison pour avoir mis la photo de Sayed Nasrallah
Catégorie Politique


Le Gouverneur de la région al- Ahsa en Arabie saoudite, a ordonné la mise en détention d’ un jeune saoudien, pour avoir mis le portrait du secrétaire général du Hezbollah sayyed Hassan Nasrallah sur son bureau.

Selon des sources bien informées, les autorités de sécurité détiennent encore pour le sixième jour consécutif Samir Ahmed Hammadi (35 ans), directeur de la compagnie de tourisme Hammadi.

Selon des sources proches du détenu, les autorités ont convoqué Hammadi pour comparaître devant le tribunal lundi mais à son arrivée il a été mis en prison générale. Les autorités judiciaires saoudiennes ont justifié l’arrestation de Hammadi, du fait qu’il ait mis sur son bureau la photo de sayyed Hassan Nasrallah. La même source a souligné que le jeune détenu a subi de mauvais traitements et que les autorités saoudiennes n’ont pas observé les règles de procédure pénale. Le détenu Hammadi, qui travaille à Al-Ahsa depuis 15 ans est originaire de la ville de Qatif, située dans la province de Qudaih. Il est marié et a trois enfants.

A noter que ce n’est pas la première fois que les autorités saoudiennes ont arrêté des jeunes à différents moments, sous prétexte qu’ils ont accroché le portrait de sayyed Nasrallah dans leur voiture !

Rappelons que la région Al-Ahsa avait subi une campagne sectaire, au cours de laquelle des centaines de citoyens adeptes de la famille du prophète Mohammad (paix soit sur eux), y compris des théologiens ont été arrêté, sans compter des dizaines de mosquées et d’écoles religieuses ont été fermées.

al-manar

Article publié le 16/11/2010, source .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
confiture
Habitué


Nombre de messages : 3240
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Mer 17 Nov - 13:55

ithviriw a écrit:


Au moment où les musulmans célèbrent la fête du PARDON et du sacrifice, les Wahabis sectaires, eux n'ont rien d'autre en vue, que d'emprisonner ceux qui vouent respect et considération aux descendants de Rassoulou Allah, aswaws.
En effet, ceux qui suivent la souna de Mou'awiya, de Yazid et des Ka'ab Al Ahbar, sont clonés pour suivre le modèle sioniste de leurs cousins.

Arabie Saoudite:15 jours de prison pour avoir mis la photo de Sayed Nasrallah

al-manar

Article publié le 16/11/2010, source .


Et tes frères avaient, pour célébrer cette fête, passé Saddam par la corde au moment où les musulmans procédaient aux sacrifices de leur bêtes !
Tes frères rafidhi n'ont besoin de suivre aucune autre sunna; ils respectent à la lettre celle transmise par le ibn Saba al-yahoudi, revue et corrigée par tes gourous !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Mer 17 Nov - 14:13

confiture a écrit:
ithviriw a écrit:


Au moment où les musulmans célèbrent la fête du PARDON et du sacrifice, les Wahabis sectaires, eux n'ont rien d'autre en vue, que d'emprisonner ceux qui vouent respect et considération aux descendants de Rassoulou Allah, aswaws.
En effet, ceux qui suivent la souna de Mou'awiya, de Yazid et des Ka'ab Al Ahbar, sont clonés pour suivre le modèle sioniste de leurs cousins.

Arabie Saoudite:15 jours de prison pour avoir mis la photo de Sayed Nasrallah

al-manar

Article publié le 16/11/2010, source .

....aucune autre sunna;..pig .. !!!

Assalamou 'ala elmou'minin;

Voici que les fils se dénouent pour comprendre pourquoi le général Scwarzenberg, rabbin de son état, a été autorisé par les descendants des Omeyades, et du rabin Kaab al ahbar le gourou d'Omar et d'Abu Hureyra, à faire fi du hadith de Rassoulou Allah, aswaws, qui a demandé d'expulser de la Jazira Al'arabiya, les infidèles...

En effet, non seulement ils leur ont donné les bases pour lancer leurs attaques meurtirères contre l'Afghanistan et l'Irak, mais ils leur ont donné les troupes Benladenistes, pour justifier leur implantation en Jazira Al'arabviya, pour soi-disant "venger le 11.09.01", fomenté avec la complicité des ADORATEURS des fettanin Ibn Taymiya et son émule, Mohamed Ibn Abdel wahab, le petit fils d'Hemfer.

Bush tente de s'innocenter de la responsabilité de l'occupation de l'Irak

De nouvelles révélations sur ce qui s'est passé, en Irak, font surface, alors que l'ex-président américain tente, en vain, de s'innocenter de sa responsabilité de l'occupation de l'Irak, depuis 2001.
Foreign Policy a écrit:
Dans son dernier entretien, publié, dans le magazine Foreign Policy, George W. Bush a révélé que l'Ambassadeur américain aux Etats-Unis, Bandar Ben Sultan, l'avait poussé à lancer une vaste offensive contre l’Irak. George W. Bush a divulgué, également, dans ses Mémoires, le rôle de certains Etats arabes, parmi lesquels, l’Arabie saoudite, dans la guerre contre l’Irak. Bush a écrit, aussi, dans ses Mémoires, que le gouvernement égyptien avait rapporté, à Washington, que le régime de Saddam possédait des armes biologiques.
Les récents propos du déclencheur de la guerre d'Irak méritent réflexion, d'autant plus que, de l'avis de certains politologues, la diffusion de tels propos controversés ne vise qu'à innocenter Bush de sa responsabilité du déclenchement d'une guerre illégale, pour laquelle, des sommes astronomiques ont été dépensées. Il s'agit d'une guerre qui a causé, pendant plus de 7 ans, la mort de plus d'un million d'Irakiens, et, durant laquelle, des centaines de milliers d'habitations ont été réduites à l'état de ruines, tandis que des milliers de citoyens étaient portés disparus. Certes, les Etats-Unis n'ont pas pu échapper aux effets néfastes de cette invasion meurtrière, de sorte que des milliers de soldats américains y ont laissé leur vie et que des milliards de dollars des impôts des contribuables américains ont été gaspillés, dans ce pays sinistré. Cependant, les propos révélateurs de Bush méritent qu'on s'y arrête, d'autant plus qu'ils démasquent le vrai visage des Etats-Unis, dans cette guerre d'Irak. Certes, l'ex-locataire de la Maison Blanche souligne, dans ses Mémoires, que les nations arabes étaient contre l'occupation de l'Irak, mettant en évidence l'existence de différends significatifs entre les dirigeants arabes et leurs peuples. De tout cela, on peut en déduire que les dirigeants arabes s'efforcent, à tout prix, de rester au pouvoir. Privés de popularité, auprès de leurs peuples, ils comptent toujours sur les soutiens étrangers. C'est pourquoi ils ne s'opposent jamais à la présence des superpuissances dans la région ou à l'occupation des pays de la région par ces dernières. Ceci dit, tout ceux qui se sentent quelque peu concernés par ce qui se passe, dans le monde, ne se laissent aucunement influencés par les tapages médiatiques des médias partiaux américains, ceux-là même qui tentent de détourner l'attention de l'opinion publique de la triste vérité de la guerre d'Irak.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
confiture
Habitué


Nombre de messages : 3240
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Mer 17 Nov - 14:25

ithviriw a écrit:


Voici que les fils se dénouent pour comprendre pourquoi le général , rabbin de son état, a été encouragé par les descendants de ibn SABA qui ont fait fi du djihad !!

En effet, non seulement ils leur ont donné les bases pour lancer leurs attaques meurtirères contre l'Afghanistan et l'Irak, mais ils leur ont donné les troupes Benladenistes, pour justifier leur implantation en Jazira Al'arabviya, pour soi-disant "venger le 11.09.01", fomenté avec la complicité des ADORATEURS des fettanin Ibn Taymiya et son émule, Mohamed Ibn Abdel wahab, le petit fils d'Hemfer.

Bush tente de s'innocenter de la responsabilité de l'occupation de l'Irak
Les récents propos du déclencheur de la guerre d'Irak méritent réflexion, d'autant plus que, de l'avis de certains politologues, la diffusion de tels propos controversés ne vise qu'à innocenter Bush de sa responsabilité du déclenchement d'une guerre illégale, pour laquelle, des sommes astronomiques ont été dépensées. Il s'agit d'une guerre qui a causé, pendant plus de 7 ans, la mort de plus d'un million d'Irakiens, et, durant laquelle, des centaines de milliers d'habitations ont été réduites à l'état de ruines, tandis que des milliers de citoyens étaient portés disparus. ains, ceux-là même qui tentent de détourner l'attention de l'opinion publique de la triste vérité de la guerre d'Irak.

BUSH, doit certainement penser à la fetwa de son pote 6TANI !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ithviriw
Habitué


Nombre de messages : 4429
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Mer 17 Nov - 20:47

confiture Twisted Evil What a Face à la sauce BUSH Twisted Evil -BANDAR Embarassed a écrit:
EL HADJ es-SAYYED ithviriw a écrit:


Voici que les fils se dénouent pour comprendre pourquoi le général SHWARZENBERG, rabbin de son état, et ami des âl echeikh et des âl essaud, a été encouragé par les descendants de ibn SABA le passe partout des Bakristes, et des enfants du grand rabbin ami d'Omar, le père spirituel d'Abu Hureyra qui le confondait avec Muhamad rassoulou Allah, aswaws, lorsqu'il voulait INVENTER des hadiths, pour permettre à leurs descendant de faire fi du djihad !!

En effet, non seulement ils leur ont donné les bases pour lancer leurs attaques meurtirères contre l'Afghanistan et l'Irak, mais ils leur ont donné les troupes Benladenistes, pour justifier leur implantation en Jazira Al'arabviya, pour soi-disant "venger le 11.09.01", fomenté avec la complicité des ADORATEURS des fettanin Ibn Taymiya et son émule, Mohamed Ibn Abdel wahab, le petit fils d'Hemfer.

Bush tente de s'innocenter de la responsabilité de l'occupation de l'Irak
Les récents propos du déclencheur de la guerre d'Irak méritent réflexion, d'autant plus que, de l'avis de certains politologues, la diffusion de tels propos controversés ne vise qu'à innocenter Bush de sa responsabilité du déclenchement d'une guerre illégale, pour laquelle, des sommes astronomiques ont été dépensées. Il s'agit d'une guerre qui a causé, pendant plus de 7 ans, la mort de plus d'un million d'Irakiens, et, durant laquelle, des centaines de milliers d'habitations ont été réduites à l'état de ruines, tandis que des milliers de citoyens étaient portés disparus. ains, ceux-là même qui tentent de détourner l'attention de l'opinion publique de la triste vérité de la guerre d'Irak.

BUSH, doit certainement penser à la fetwa de son pote 6TANI !!!!
Assalam,

Quand on est pris au piège, il vaut mieux adopter un profil bas, au lieu de pavaner, GROS lard !
Tu confonds les fetwas des NEJDI comme celle d'IBN JIBRIN, qui interdit de prier pour la LIBERATION D'EL QODS et la défense du LIBAN, pour permettre à ses maîtres en KHOBTH, sionistes, de GARDER les territoires arabes. ou bien encore avec la FETWA prononcée à LONDRES par AL ALBANI, qui INTERDIT aux Palestiniens de demeurer en PALESTINE et leur demande de laisser SES frères sionistes, tranquilles....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
confiture
Habitué


Nombre de messages : 3240
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Mer 17 Nov - 21:28

ithviriw a écrit:



Quand on est pris au piège, il vaut mieux adopter un profil bas, au lieu de pavaner, GROS lard !
Tu confonds les fetwas des NEJDI comme celle d'IBN JIBRIN, qui interdit de prier pour la LIBERATION D'EL QODS et la défense du LIBAN, pour permettre à ses maîtres en KHOBTH, sionistes, de GARDER les territoires arabes. ou bien encore avec la FETWA prononcée à LONDRES par AL ALBANI, qui INTERDIT aux Palestiniens de demeurer en PALESTINE et leur demande de laisser SES frères sionistes, tranquilles....

Calme toi ya rafidhi; c'est ton gourou qui a émis la fetwa pour tes frères consistant à ne pas gêner elmarikani dans son djob de leur viol collectif !!!
Pour al-Albani, demande à ton pote soufi, son guide spirituel a déjà précédé de plusieurs siècles al-Albani dans sa fetwa !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forums
Habitué


Nombre de messages : 1580
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Jeu 18 Nov - 8:53

c'est quoi le principe du jeu?
il trahit, je trahis (le premier a trahir)
ou vous trahissez nous trahissons (qui trahi le plus)

et c'est quoi la valeur constante, le sectarisme, l'aroubisme ou autre?

yakhi islam t3a takhir ezzamane

_________________
forums a écrit:
il se trouve que ma mère ne pige rien, mais alors rien, a l’arabe


Soustara a écrit:



Vu mes valeurs et traditions musulmanes, je ne peux pas dialoguer avec une personne qui ramène la vie privée sa mère dans le débat


Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
confiture
Habitué


Nombre de messages : 3240
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Jeu 18 Nov - 16:20

Le caméléon a écrit ailleurs :

Citation :


Le rappel est toujours bon
Jusque la les vérités, sans mensonges ni taqiya, sont comme suit dans l’ordre chronologique :

ceux qui ont massacré les chouyoukhs du FIS, sa base, les femmes et bébés en Algérie étaient des tawaghites salafistes avec la bénédictions et la couvertures des autres tawaghit du DRS et du pouvoir

ceux qui ont livré l’Afghanistan sur un plateau d’or à l’occupation occidentale sont aussi de la mêmes idiologie et du même groupe

kada wa mithlih, la trahison de la résistance honorable en Irak, comme d’habitude au profit de l’occupant et de ses collaborateurs

pareil pour ceux qui ont essayé de trahir la résistance palestinienne, avec la imara islamique t3a grawej a Rafah, par hasard après l’agression sauvage de leur maitre des bani sahyoune, al-hamdu lillah le Hamas était la

idem pour ceux qui été derrière la destruction du camp Nahr el-bared, même hasard la barbarie sioniste était déjà passée par la, sans parler du Harkisme au grand jour lors de la guerre du sud Liban, walfou el ghadr et la khiyana kima enkoulou


le Pakistan, la Somalie, le Yémen, etc. que des illusions, des massacres, des trahisons, les mosquées qui explosent, les victimes sont des musulmans dit égarés, innovateurs ou généralement non salafiste, que dire de plus

et pour compléter le décors, les pouvoirs arabes, leur argent qui financent toutes ces guerres, leur pays et leur sol sont offerts aux occupant d’hier pour être utiliser à envahir d’autres pays, la torture, l’emprisonnement, les exécutions sommaire, l’embargo de gaza, etc.

et après tout ca, ils viennent pleurnicher comme des femmes en se demandent pourquoi les iraniens collectent les fruits de leur effort, effort du Harkisme qui, Hélas, ne date pas d’aujourd’hui

enfin bref, chapeau bas au président iraniens, si un jour les pays dit arabes seront libres et fiers on fera pareil

I don't want that OUAAAAAAAAAAAAAH, je baille !! Désolé ouaga !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forums
Habitué


Nombre de messages : 1580
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Jeu 18 Nov - 19:46

c'est vrai que la vérité blesse et que les mensonges tuent

et heureux de constater que devant la vérité les mensonges se taisent

_________________
forums a écrit:
il se trouve que ma mère ne pige rien, mais alors rien, a l’arabe


Soustara a écrit:



Vu mes valeurs et traditions musulmanes, je ne peux pas dialoguer avec une personne qui ramène la vie privée sa mère dans le débat


Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
confiture
Habitué


Nombre de messages : 3240
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Jeu 18 Nov - 20:05

forums a écrit:
c'est quoi le principe du jeu?
il trahit, je trahis (le premier a trahir)
ou vous trahissez nous trahissons (qui trahi le plus)

et c'est quoi la valeur constante, le sectarisme, l'aroubisme ou autre?

yakhi islam t3a takhir ezzamane

Quand je dis que le caméléon ça prend des couleurs puker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forums
Habitué


Nombre de messages : 1580
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Jeu 18 Nov - 20:56

et finalement ça donne quoi, c'est qui trahis le premier ou qui trahis le plus?

islam t3a takhir ezzaman

_________________
forums a écrit:
il se trouve que ma mère ne pige rien, mais alors rien, a l’arabe


Soustara a écrit:



Vu mes valeurs et traditions musulmanes, je ne peux pas dialoguer avec une personne qui ramène la vie privée sa mère dans le débat


Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Coopération MOSSAD services "Sono" arabes   Aujourd'hui à 1:11

Revenir en haut Aller en bas
 
Coopération MOSSAD services "Sono" arabes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Coopération / Partenariat !
» [résolu]Coopération militaire et retraite
» [philo] La Génération "Charmed"
» Grande-Bretagne : les dons arabes aux universités mènent à un enseignement "hostile"
» PREPARER L’UNIFICATION DU MONDE : " le MAITREYA &quot

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Islam et actualité :: Actualité-
Sauter vers: