Islam et actualité

Actualité et société
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 kidnapping d'enfants palestiniens pour leur organes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
abdlkarim
Habitué


Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 25/08/2009

MessageSujet: kidnapping d'enfants palestiniens pour leur organes   Mar 25 Aoû - 20:36

mardi 25 août 2009 - 10h:00

Kharroubi Habib - Le Quotidien d’Oran


Quant au fond de la révélation faite par le journal scandinave, elle n’est pas pour être classée dans le domaine de l’extravagance. D’autres révélations sur le comportement odieux de l’armée israélienne, s’appuyant sur des enquêtes très fouillées, confortent au contraire le caractère systémal et permanent de celui-ci.

La Suède et son gouvernement sont la cible d’une violente campagne de culpabilisation orchestrée par les autorités de Tel-Aviv. Le « crime » qui leur vaut ce traitement est la parution dans un journal du pays d’un article révélant que l’armée israélienne a couvert un trafic d’organes humains dont les victimes sont des citoyens palestiniens, sans que le gouvernement n’empêche sa diffusion et en démente le contenu.

Israël a fait donner sa propagande pour présenter l’article mettant en cause « Tsahal » comme l’oeuvre de milieux « antisémites » et l’attitude du gouvernement suédois en la circonstance de conforme à celle que son pays aurait eue à l’époque de la Shoah. Autrement dit, que la Suède et les Suédois sont d’incorrigibles ennemis du peuple juif et de son pacifique et irréprochable pays, Israël.

La ficelle argumentaire de la propagande sioniste est trop grosse s’agissant de la Suède, car ce pays est unanimement apprécié pour la tolérance que développe sa société. Si son gouvernement n’a pas réagi comme l’auraient voulu les autorités israéliennes, c’est par respect pour la liberté d’expression de la presse, qui n’est pas pour lui susceptible d’être bafouée parce qu’elle s’exprime au détriment d’un Etat, fût-il Israël, qui s’estime un cas d’exception dans le concert des nations.

Quant au fond de la révélation faite par le journal scandinave, elle n’est pas pour être classée dans le domaine de l’extravagance. D’autres révélations sur le comportement odieux de l’armée israélienne, s’appuyant sur des enquêtes très fouillées, confortent au contraire le caractère systémal et permanent de celui-ci. Ainsi par exemple, l’accablant rapport publié récemment par l’ONG Human Rights Watch établissant que l’armée israélienne a froidement abattu à Gaza des civils palestiniens porteurs de drapeaux blancs.

Le nouveau crime dont « Tsahal » est accusé par le journal suédois ne fait que s’ajouter à la longue liste de ceux qu’elle a commis en toute impunité depuis sa création contre le peuple palestinien et dont l’agression contre la bande de Gaza a permis d’en dévoiler toute l’inhumaine cruauté.

Si ce qu’a rapporté le journal suédois impliquait une autre armée dans le monde, et arabe en particulier, l’on imagine le tollé d’indignation qui se serait élevé dans la presse et les médias occidentaux. Mais comme c’est celle d’Israël qui est en cause, ces milieux n’ont fait que de vagues allusions à l’accusation qu’il comporte, pour focaliser sur celles que les autorités israéliennes ont portées contre la Suède et son gouvernement.

Il reste que le mythe d’une armée israélienne composée de preux soldats agissant avec un code pétri d’humanisme et de valeurs morales a volé en éclats. Le gouvernement qui est censé la contrôler et sa chaîne de commandement jusqu’au plus bas échelon sont passibles des tribunaux internationaux.

Et c’est parce que l’article paru en Suède confirme cette réalité que la propagande sioniste s’est déchaînée à culpabiliser le pays et son gouvernement en enfourchant contre eux le délit d’antisémitisme, dont on sait maintenant qu’il est instrumentalisé pour diaboliser tous ceux qui osent dévoiler la réalité qui inspire le comportement de l’Etat sioniste et de son armée.

L'article en question:

http://www.info-palestine.net/articl...herche=+organe

Synthèse :

http://www.info-palestine.net/articl...d_article=7160
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abdlkarim
Habitué


Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 25/08/2009

MessageSujet: Re: kidnapping d'enfants palestiniens pour leur organes   Mar 25 Aoû - 20:51

Après votre terre, vos organes…»
Le Jeune Indépendant, 24 août 2009

En plus de la spoliation des terres palestiniennes par les sionistes, voilà qu’on apprend avec stupeur que ces derniers s’adonnent au pillage d’organes sur les corps de Palestiniens. Le scandale n’a pas encore fait le tour du monde en raison d’une probable autocensure chez certaines agences de presse. D’ailleurs, le journaliste suédois qui a fait ces révélations se retrouve à l’origine d’une véritable crise politique entre l’Etat sioniste et la Suède qui, rappelons-le, a pris la présidence de l’Europe depuis le 1er juillet dernier.

L’article en question a été publié dans un journal très lu en Suède, l’Aftonbladet, considéré comme le premier quotidien suédois dont plus de 420 000 exemplaires sont vendus chaque jour. L’enquête de Donald Boström, notre confrère suédois, revient sur les nombreux témoignages de parents palestiniens qui ont dénoncé les autorités israéliennes à propos de «mutilations de corps de leurs enfants sur lesquels ont été prélevés des organes» que la chirurgie actuelle parvient aisément à transplanter : poumons, reins, cœurs, foies sont autant d’organes qui auraient été pris sur des cadavres d’hommes assassinés par l’armée israélienne.

Un trafic connu mais…
Une photo de l’un de ces cadavres recousus a été publiée dans ce même reportage pour illustrer, par l’image, l’horreur de ces pratiques sionistes. Cette photo remonte à 1992 et concerne la dépouille d’un jeune Palestinien, Bilal Ahmed Ghanan, à peine âgé de 19 ans à sa mort, tué et resté cinq jours aux mains de ses bourreaux avant d’être rendu charcuté par des mains savantes en la matière. Ce qui signifie que le trafic d’organes sur le dos (et la poitrine) des Palestiniens date de plusieurs années. On peut en effet parler d’un trafic d’envergure parce que notre courageux journaliste suédois a réussi à obtenir des copies d’enregistrements du FBI révélant qu’un homme de culte juif, Lévy Izhak Rosenbaum, servait d’intermédiaire entre les chirurgiens disséqueurs d’Israël et les clients potentiels américains.
Ce triste rabbin aurait d’ailleurs été arrêté dans le New Jersey, toujours selon Donald Boström. Mais ce qui apparaît le plus scandaleux dans cette pratique barbare, c’est qu’elle semble être connue de tous. Ainsi, de nombreux pays dont la France ont renoncé à tout partenariat médical sur les transplantations d’organes en raison du manque d’éthique chez les praticiens israéliens.
Déjà, en 2003, le quotidien suédois (encore !) Dagens Nyeter rapportait que «les médecins chefs des grands hôpitaux israéliens sont impliqués dans la plupart des transplantations illégales».

… bâillonnement systématique
Malgré tout, alors que le trafic fait l’objet de nombreuses critiques réprimées par les relais du lobby sioniste, Donald Boström a voulu revenir sur ce crime organisé et a publié il y a quelques jours son reportage. Mais la traditionnelle réaction violente des sionistes ne s’est pas fait attendre. Menaces, pressions, convocation de l’ambassadeur suédois à Tel-Aviv pour tenter de discréditer le travail du journaliste.
L’ambassadrice, peut-être influencée par l’impunité mondialement connue des criminels sionistes, a choisi de réparer l’offense faite au monstre en déclarant : «Cet article de presse est choquant, consternant… il y a des limites dans la liberté d’expression.» Son Excellence Elisabet Borsiin Bonnier a alors provoqué l’ire de la classe politique de son pays et notamment des leaders de l’opposition qui n’ont pas accepté cette allégeance aux crimes d’Etat sionistes et cette soudaine faillite dans le respect de la liberté d’expression : «La diplomate doit être rappelée par Stockholm et apprendre les fondements de la liberté d’expression.» a déclaré Per Gahrton, porte-parole du parti des Verts. Même le ministère des Affaires étrangères a pris ses distances vis-à-vis des propos de la ministre plénipotentiaire suédoise en poste en Israël : « Stockholm fait savoir que la déclaration de son ambassadrice à Tel-Aviv n’engage que l’intéressée, pas le gouvernement suédois.» Il est à noter aussi que du côté sioniste le malaise cette fois est particulier parce que nos confrères du journal israélien Haaretz n’ont pas hésité à reprendre la thèse de Donald Boström, en la traduisant en langue anglaise, ce qui élargit le nombre de lecteurs possibles pour une affaire que les milieux politiques impliqués d’Israël auraient voulu étouffer dans le cercle restreint des lecteurs suédois d’Aftonbladet. Cependant, un autre journal, le Jerusalem Post a permis au journaliste accusé d’antisémitisme de répondre dans leurs colonnes. «Je ne suis évidemment pas antisémite et mon article ne l’est pas non plus. Ce n’est pas moi qui accuse l’armée israélienne d’avoir laissé procéder à des prélèvements arbitraires d’organes, ce sont des familles palestiniennes. Je crois que l’affaire est suffisamment grave pour qu’une enquête sérieuse soit diligentée, dont les conclusions permettront, soit de tordre définitivement le cou à l’accusation si elle s’avère infondée, soit d’engager les indispensables poursuites dans le cas contraire.»
Une réponse empreinte d’ironie rappelant la mission du journaliste et les limites d’une surpolitisation de faits qui relèvent de la justice et ne sauraient être effacés par de vaines diatribes sur l’antisémitisme. A l’heure où nous mettons sous presse, les conséquences de cette affaire de trafic d’organes par les autorités militaires sionistes gâtent les relations israélo-suédoises puisque les officiels israéliens laissent entendre que la visite du ministre suédois des Affaires étrangères, Carl Bildt, risque d’être compromise. Mais les autorités suédoises ont maintenant leur expérience en matière de chantage sioniste et ont montré dans l’affaire Veola (entreprise congédiée de Stockholm pour son implication dans les travaux du tramway dans les territoires occupés à El-Qods ) qu’elles ne cédaient pas aussi facilement que d’autres pays d’Europe aux pressions israéliennes. La présidence suédoise en exercice devrait d’ailleurs savoir bientôt ce qu’il en est de la solidarité des membres de la communauté des pays, qui veut s’affirmer comme un contre-poids dans les clivages mondiaux aux mille et une injustices. Le monde appréciera.
Nordine Mzalla
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
awatif
Habitué


Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Re: kidnapping d'enfants palestiniens pour leur organes   Mar 25 Aoû - 20:55

Salam aleykoum,

tout cela me fait penser aux "médecins maudits" qui dans les camps de concentration utilisaient les prisonniers pour s'adonner à des expériences censées faire avancer la médecine..L'élève est entrain de dépasser le maître..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abdlkarim
Habitué


Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 25/08/2009

MessageSujet: Re: kidnapping d'enfants palestiniens pour leur organes   Mar 25 Aoû - 20:58

Je pense que les rabins aiment mager des gateaux pourrim avec de la cervelle de bebe musulman, ils sont cannibales et ils font de la sorcellerie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
awatif
Habitué


Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Re: kidnapping d'enfants palestiniens pour leur organes   Mar 25 Aoû - 21:06

abdlkarim a écrit:
Je pense que les rabins aiment mager des gateaux pourrim avec de la cervelle de bebe musulman, ils sont cannibales et ils font de la sorcellerie.

Je pense par contre que pour avoir des arguments qui peuvent être pris au sérieux il vaut mieux éviter ce genre de phrase.Non les rabbins ne sont pas des cannibales.La caricature ne rend vraiment pas service à la cause.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abdlkarim
Habitué


Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 25/08/2009

MessageSujet: Re: kidnapping d'enfants palestiniens pour leur organes   Mar 25 Aoû - 21:13

L’image de juifs tuant des enfants pour des motifs cultuels eut un impact
enorme sur les peuples chretiens d’Europe. Ce comportement n’etait en rien
comparable au martyre chretien. Alors que les martyrs chretiens permettaient
que d’autres les tuassent au nom de leur foi, jamais aucun d’entre eux ne s’
est suicide, ni a fortiori n’a assassine ses enfants, ou ceux de quelqu’un d
’autre, a cette sublime fin. Cela contribua a imposer une image de cruaute
et d’impitoyable durete des juifs. Au fil des ans, les circonstances exactes
qui avaient entoure les assassinats d’enfants furent oubliees, mais l’image
d’un juif tuant des enfants resta inscrite dans la psyche europeenne. (Yuval
reprend la these de Robert Graves [http://www.robertgraves.org], qui
expliqua bien des traditions de l’Eglise par la lecture erronee qu’elle fit
au cours des siecles d’images remontant a un lointain passe). Cela fut a l’
origine de l’idee voulant que les juifs trucidassent des enfants chretiens,
alors qu’en realite, les juifs assassinaient leurs propres enfants, nous
explique le Professeur Yuval.



Et il est de fait que les accusations de crime rituel apparurent peu de
temps apres que des enfants eurent ete assassines en Allemagne. Yuval evoque
ces accusations avec horreur, passant a cote d’un point essentiel : un
assassinat rituel d’enfant est un assassinat rituel d’enfant. Si des juifs
ont pu commettre ce crime haineux a Mayence et a Worms, et si d’autres juifs
ont pu exalter ce crime, le transformant en comportement exemplaire, jusque
dans des ouvrages historiques publies en Israel dans les annees 1950,
peut-on encore s’indigner et etre horrifie par des accusations de crimes
similaires perpetres a Norwich ou a Blois, ou encore a Damas et a Kiev ? Si
Yuval pense qu’un juif peut utiliser seulement du sang juif pour des
libations destinees a reveiller Adonai [la furie de Jehovah], il n’en reste
pas moins que, dans certains cas, l’enfant kidnappe etait circoncis juste
avant d’etre assassine, c’est-a-dire qu’on l’avait auparavant « transforme
en enfant juif ». Quant a l’expiation des peches, meme le sang d’un agneau
aurait fait l’affaire.



De nombreux recits medievaux de juifs tuant leurs enfants parce qu’ils
etaient entres dans une eglise ou parce qu’ils avaient manifeste le desir d’
etre baptises n’ont rien de particulierement etonnant, lorsqu’on sait que
les parents et la famille plus eloignee de juifs convertis portaient le
grand deuil de ceux-ci. Encore au vingtieme siecle, le doux Tevye le
Laitier, heros idealise du Violon sur le Toit de Sholem Aleichem, prend le
deuil de sa fille baptisee. Le rite de deuil pour une personne encore
vivante est un rite magique destine a tuer cette personne. Des gens
intimement convaincus des pouvoirs de la magie pouvaient en mourir, comme
nous l’explique Frazer dans son enorme encyclopedie des croyances
populaires. Si vous etes capable d’essayer de tuer quelqu’un par la magie,
pourquoi reculeriez-vous devant des methodes plus classiques pour ce faire ?



Sur une periode de huit siecles, les juifs ont ete convaincus de plus de
cent cas de meurtre rituel et d’offrande de sang. C’est raisonnable, si nous
tenons present a l’esprit le nombre de maniaques religieux. Sans doute toute
autre communaute religieuse de taille comparable aurait produit un nombre
approchant de deviants dans le style d’un Gilles de Rais [marechal de
France, au quinzieme siecle] ou d’un Comorre le Maudit [un chef breton du
sixieme siecle]. Il serait bien etrange que tous ces cas ressortissent eux
aussi a la « diffamation ». Le concept des pouvoirs magiques du sang etait
profondement ancre dans la pensee juive. Le sang etait utilise, nous l’avons
vu, pour des libations et des expiations.



Bien sur, il s’agissait du sang d’un agneau. Mais, dans l’affaire de
Mayence, c’est du sang d’enfant qui a ete utilise, en l’occurrence. Dans le
monde chretien, certaines personnes pratiquaient la magie noire, accompagnee
de sacrifices humains, au cours d’un rituel « chretien » perverti. Ils
remplacaient par du sang humain le vin de la communion, qui est le sang du
Christ, lui-meme sang de l’Agneau Pascal. Peut-on raisonnablement penser que
les juifs n’ont jamais vu naitre chez eux de magiciens ni de sorciers
capables d’utiliser du sang humain afin de laver les peches ou de hater le
Salut ?





III



Par ailleurs, le rapport etabli entre les sacrifices de sang et les matzot
de la Paque ou l’homentash de Purim releve tout simplement de la croyance
populaire : le mysticisme inherent a la notion de libations pouvait etre mal
interprete par des gens simples. Yuval voit dans ces fantasmes une
combinatoire de differentes traditions, de surcroit, mal interpretees.



Les juifs haissaient de tout leur c?ur la chretiente et ils organisaient
plusieurs ceremonies magiques visant le Christ et la chretiente, au moment
de Paques, de Purim et de la Paque (juive). Ils confectionnaient des
figurines qu’ils attachaient a une croix, et ils les brulaient ou ils les
mutilaient de differentes manieres ; ils desacralisaient des hosties et
parodiaient la communion. La coutume consistant a eliminer toute trace de
ferment (levain), observee par les juifs au matin de la Paque, entendait
aussi symboliser l’eradication des goyim, et a y conduire magiquement, ecrit
Yuval.



A l’occasion, les juifs tuaient des pretres et des nonnes. Les prieres de la
Paque regorgeaient d’allusions anti-chretiennes, dont certaines ont survecu
jusqu’a ce jour, notamment le Shepoch Hamatha, une priere appelant la
vengeance de Dieu sur les goyim, et le Aleinu Leshabeyach, qui decrit le
Christ et Sa (sainte) Mere dans les termes les plus blasphematoires qui
soient.



Les chretiens ont associe mentalement ces phenomenes, ecrit Yuval. Si les
juifs haissent le Christ et les chretiens, profanent des hosties et ont ete
vus parfois en train de tuer rituellement leurs propres enfants, les
chretiens devaient penser que, sans doute, les juifs assassinaient itou les
enfants des autres, au moment de Paques ou de la Paque, nous explique-t-il.
Nenmoins, Yuval pense que, meme si les faits motivant cette deduction
etaient exacts, la conclusion, en revanche, ne l’etait pas. Les juifs ne
mettaient pas de sang dans leurs matzots, conclut-il.



Toutefois, la croyance en l’utilisation de sang humain par les juifs pour la
confection de leurs matzots (pain azyme, ndt) peut s’expliquer de maniere
plus satisfaisante si l’on tient compte de l’intensite de la haine
generalisee des juifs envers les chretiens. Dans les rites de la Paque
juive, un petit morceau de pain sans levain – Afikoman – symbolisait l’
Agneau Pascal. Au debut du repas (Seder) de la Paque, on le tenait cache. On
peut imaginer qu’un mystique ait pu donner un sens litteral a la metaphore
de l’Afikoman en tant qu’Agneau Pascal. Cela a ete affirme par de nombreux
juifs qui ont quitte le bercail et qui ont rejoint l’Eglise. Ils ont aussi
temoigne du fait que l’afikoman etait cuit separement et en grand secret.
Certains parmi eux expliquerent que du sang n’etait certes pas ajoute
directement a la pate de ce pain pascal, mais brule, et que les cendres de
ce sang etaient utilisees au cours d’un rituel evoquant la purification de
la Genisse Rousse.



Pour Israel Yuval, qui est un juif observant, tout temoignage d’un converti
est « suspect » et « douteux », mais discrediter les temoignages de tout
non-juif, voila qui releve d’une tradition juive ancestrale. De la meme
maniere, les « Nouveaux Historiens » israeliens n’ont fait que confirmer les
informations auxquelles leurs collegues palestiniens etaient parvenus. Mais
la confirmation, par eux, des horreurs de 1948 eut un impact considerable en
Occident, car les recherches effectuees par des non-juifs etaient
considerees « suspectes » et « douteuses » par un discours occidental soumis
a l’emprise juive. Pour des non-racistes, il n’y a aucune raison de douter
du temoignage donne par un non-juif ou un ex-juif. D’ailleurs, si l’
objection opposee a des convertis devait etre fondee sur le rejet en soi des
renegats, on devrait rejeter les arguments avances par les auteurs du Zero
et l’Infini [Darkness at Noon] (Arthur Koestler) et de La Catalogne libre
[Homage to Catalonia] (George Orwell), ou meme ceux notre David Aaronovitch,
car tous ont renie leur foi communiste pour adopter un autre credo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: kidnapping d'enfants palestiniens pour leur organes   Aujourd'hui à 21:26

Revenir en haut Aller en bas
 
kidnapping d'enfants palestiniens pour leur organes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pétition contre la torture des ours pour leur bile
» De nombreux rhinocéros sont tuées pour leur corne
» Comment les iesaéliens aiment les enfants palestiniens
» l'amour des témoin de Jéhovah pour leur semblable
» Prière des parents pour leurs enfants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Islam et actualité :: Actualité-
Sauter vers: